Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide Suprême aux habitants de Qom lors de la commémoration des évènements du 8 Janvier Version imprimable
09/01/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 8 Janvier 2010 par le Guide suprême de la Révolution islamique aux pèlerins de Qom. Ce discours a été prononcé à l'occasion de la commémoration du soulèvement du peuple de Qom contre le régime Pahlavi le 8 Janvier 1978.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Chaque année, le peuple iranien, en particulier les gens perspicaces de Qom, rappellent aux puissances arrogantes du monde, l'événement important et historique du 8 Janvier 1978. Sans aucun doute, cet événement doit être rappelé à l'ennemi.
Cet événement peut être envisagé sous des perspectives différentes. Le 19 Dey (8 janvier) est le jour des efforts, des sacrifices, de la connaissance de l'ennemi et des exigences de l'époque. C'est un événement qui inspire des réflexions profondes. Ce grand événement qui s'est produit il y a 32 ans, a été à l'origine d'un grand mouvement et d'un grand changement dans le peuple d'Iran. Par conséquent, cet événement est vraiment important. Ce jour-là il était important et aujourd'hui, il l'est également. Commémorez cet évènement et le souvenir des gens qui sont tombés en martyrs ce jour-là, peut offrir un aperçu sur les leçons et la direction à suivre.
Tous les jours de l'année se ressemblent, ce sont les êtres humains, leur détermination, leur dévouement et leurs efforts qui marquent certains jours et les distinguent des autres comme un drapeau. Le 10 Muharram, le jour d'Ashura, n'est pas en lui-même différent des autres jours, c'est l'Imam Hussein (AS) qui a donné vie et sens à ce jour et qui l'a valorisé. Ce sont les efforts des compagnons de l'Imam Hussein (AS) qui ont fait de ce jour un jour si important. Il en est de même pour le 19 Dey et son anniversaire cette année.
Il n'y a pas de différence entre le neuvième et le dixième jour du mois de Dey, ce sont les gens qui, grâce à un mouvement semblable à celui qui a conduit à l'événement du 19 Dey à Qom, ont donné une importance spéciale à cette journée. Ces mouvements étaient des mouvements réfléchis, un engagement dans la lutte et une connaissance de l'ennemi et des exigences de chaque époque qui ont distingué ces journées des autres.
Je vous assure que les manifestations du 9 Dey (29 décembre 2009) et celles à l'échelle nationale, du 30 décembre 2009, resteront gravées dans l'Histoire. Ce mouvement général a été doublement important vu l'instabilité de la situation. Ce fut une grande réussite. Plus on réfléchit sur ces événements, plus on peut y voir la main puissante d'Allah, l'esprit de la Wilayat et de l'Imam Hussein (AS). Ces choses-là n'auraient jamais pu être réalisées par notre seule détermination, elles ont été réalisées grâce à Dieu et au pouvoir divin. Comme je l'ai déjà dit à plusieurs reprises, l'imam Khomeiny m'a dit qu'à tous les moments importants, il avait vu la main puissante de Dieu derrière les événements.
Dans une situation de Fitna (complot) il est beaucoup plus difficile de distinguer (le bien du mal). Certes, Allah le Très-Haut, présente toujours une preuve définitive et personne ne peut prétendre que c'est par absence de preuve et d'orientation, qu'il a dévié du droit chemin. Cela maintes fois, est mentionné dans le Saint Coran. La direction divine est visible partout. Il faut ouvrir les yeux. Sans ouvrir les yeux nous ne verrions pas non plus le nouveau croissant de lune bien qu'il existe. Nous devons ouvrir les yeux et utiliser tous les moyens à notre disposition afin de voir la réalité que Dieu a placée devant nous.
L'important est de faire des efforts. Les efforts sont aussi profitables à celui qui les fait et Allah le Puissant, l'aidera. Ce fut le cas le 9 Dey 1388 et le 19 Dey 1356 avec le soulèvement du peuple de Qom, dans un immense mouvement rassemblant des milliers de personnes. Ces événements ne sont pas rares dans l'Histoire de la Révolution. Ces efforts nous montrent le chemin à parcourir.
Dans la bataille de Siffin, l'Imam Ali (AS) n'était pas confronté à des incroyants, ceux qui se battaient contre lui priaient, récitaient le Coran et respectaient les apparences religieuses. C'était très difficile.
Qui devait clarifier les réalités pour les gens dans une telle situation ? Certains se sont mis à douter. Le récit de la bataille de Siffin est un récit qui fait trembler. À plusieurs reprises, des doutes ont été soulevés dans la grande armée de l'Imam Ali (as) qui affrontait Muawiya dans la région stratégique de Damas. Cela s'est produit à plusieurs reprises et a duré plusieurs mois.
L'Imam Ali a rapporté que parfois certaines personnes étaient hésitantes et demandaient pourquoi ce combat et à quoi il servait. Dans une telle situation, les compagnons de l'Imam Ali (AS) - les compagnons sincères et proches qui étaient avec l'Imam Ali (as) depuis le début et ne l'avaient jamais abandonné- prenaient les devants. Ammar Ibn Yasser qui assumait la responsabilité la plus importante, était un de ces compagnons sincères. Il répondait aux hésitations des soldats avec d'excellentes raisons.
Son raisonnement peut être un modèle à suivre. Quand il comprit que certains étaient tombés dans le doute, il prononça un discours très argumenté. Il dit que le drapeau du camp adverse était le même que celui qui avait été levé lors de la bataille d'Ohod et de Khaibar contre le Prophète (SAWA), et que Muawiya et Amr ibn Al As qui étaient dans le camp des ennemis du Prophète (SAWA), étaient actuellement sous ce même drapeau.
Lors de la bataille d'Ohod, Muawiya et Amr ibn Al As, ainsi que d'autres chefs de la tribu des Omeyyades, s'étaient soulevés contre le Prophète (SAWA) sous le drapeau de la tribu des Omeyyades. Il dit que les gens qui étaient sous ce drapeau étaient les mêmes que ceux qui avaient lutté contre le Prophète (SAWA), et qu'il l'avait vu de ses propres yeux. Il ajouta que le drapeau du camp de l'Imam Ali (AS) était le même drapeau que celui qu'ils avaient soulevé lors de la bataille de Badr et de Ohod, avec les mêmes gens que ceux qui avaient combattu sous le drapeau de la tribu de Bani Hachim, c'est-à-dire Ali ibn Abi Talib et ses compagnons qui avaient combattu ensemble à coté du Prophète (SAWA). Quelle preuve meilleure que celle-là ? Il dit que les drapeaux et les gens étaient les mêmes. La seule différence était que le camp adverse déclarait avec fierté qu'ils étaient infidèles à la bataille d'Ohod et se déclaraient dans la bataille de Siffin, musulmans et dans la ligne du Coran et du Prophète (SAWA). C'est une question de clairvoyance.
Qui s'est illustré sous le drapeau des ennemis de l'Imam Khomeiny (ra) et de la Révolution depuis le début ? Les États-Unis, la Grande-Bretagne, les puissances arrogantes et des réactionnaires à la solde des puissances arrogantes et dominatrices, se sont réunis sous ce drapeau. Regardez les positions des États-Unis ces 7 ou 8 derniers mois, avant et après les Présidentielles de l'année dernière ! Quelle sont les positions de l'Angleterre, de la presse sioniste, des partis laïcs comme le Parti Toudeh (communiste), des monarchistes et d'autres groupes antireligieux ? Ceux qui se sont opposés à l'Imam Khomeiny (ra) et à la Révolution dès le début, jettent des pierres, tirent des coups de feu et protègent le terrorisme. Trois jours après la victoire de la Révolution le 22 Bahman, ces mêmes gens se sont rassemblés devant la résidence de l'Imam Khomeiny, rue Iran, et ont commencé à crier des slogans contre le gouvernement et la Révolution. Rien n'a changé depuis. Ils se réclamaient de gauche mais les États-Unis les protégeaient. Quand ils prétendaient être socialistes ou libéraux, et défendre la liberté, ils étaient soutenus par toutes les puissances, petites ou grandes, réactionnaires, arrogantes et despotiques du monde. La situation est encore la même aujourd'hui. Ce sont des signes et des critères dont les gens doivent être conscients. Même si nous remerciions Dieu des centaines de fois, nous ne serions pas assez reconnaissants. Il faut vraiment être reconnaissant et remercier Dieu pour tout cela.
Cette grande nation et les diverses couches sociales observent et comprennent la situation.
C'est très important. C'est pourquoi j'ai dit que le 9 Dey (29 décembre) est une journée qui restera dans l'Histoire. Les gens sont vigilants. Mes chers amis, c'est cette vigilance qui vous a permis de sauver le pays. C'est grâce à cette vigilance que les dirigeants des puissances arrogantes n'osent pas attaquer la nation iranienne. Ils ont peur. Dans leur propagande, ils ciblent des personnes différentes mais la vérité est différente. Leur véritable ennemi est la nation iranienne, sa foi et sa perspicacité. Leur véritable ennemi est la passion religieuse de la jeunesse iranienne qui patiente quand cela est nécessaire, mais qui entre en scène quand cela est nécessaire.
L'analyse des événements actuels du pays n'est pas indépendante des événements mondiaux. Les événements qui se produisent dans le monde sont liés aux événements de la région et certains de ces événements sont liés à notre pays et sont bien sûr fondamentaux.
La raison est que les puissances arrogantes savent que leurs échecs viennent d'ici et cela révèle le rôle important que peut jouer une nation et une société. C'est un sujet que notre Imam a abordé à plusieurs reprises. Une nation vigilante peut ruiner tous les calculs des puissances arrogantes.
La nation iranienne a empêché l'ennemi d'atteindre ses objectifs. Maintenant, imaginez ce qui se passerait si toutes les nations musulmanes entraient en scène. Imaginez ce qui se passerait dans le monde, si toutes les nations musulmanes avaient le même niveau de compréhension et de préparation. C'est ce dont ils ont peur. Ils veulent nous faire taire afin que les autres nations ne puissent pas nous entendre. Ils veulent empêcher les autres nations de comprendre combien la vigilance et la perspicacité d'une nation peuvent influencer les événements internationaux.
Permettez-moi de mentionner un point à la jeunesse révolutionnaire, à mes chers enfants et aux membres du Basidj, hommes et femmes. Les jeunes des différentes régions du pays sont en colère quand ils voient ou entendent les manques de respect des étrangers envers leurs croyances religieuses. Ils se mettent en colère et leurs cœurs sont remplis de douleur quand ils voient qu'un groupe profane le Jour d'Achoura et insulte l'Imam Hussein (AS) et ceux qui participent aux cérémonies de deuil. Bien sûr, c'est une réaction normale et ils ont parfaitement le droit d'avoir de tels sentiments. Mais je tiens à prévenir la chère jeunesse qu'il faut faire attention et que les ennemis tireront profit de toute action irréfléchie. Il y a des jeunes qui téléphonent à mon bureau. Leurs appels et leurs lettres sont généralement résumés et on m'en fait un rapport tous les jours. Certains jeunes sont en colère et se plaignent de différentes choses et parfois du fait que telle ou telle personne fasse preuve d'autant de patience. Dans les circonstances où l'ennemi se sert de tous ses outils et fait tout ce qui est en son pouvoir pour comploter et commencer un jeu dangereux, nous devons prendre garde à ne pas faire des choses qui l'aiderait à atteindre ses buts. Nous devons agir avec beaucoup de prudence et de sagesse et avec fermeté si cela est nécessaire. Il existe des organisations qui sont chargées de prendre des mesures, et des lois. Tout doit être fait conformément à la loi en toute circonstance. Si des gens qui ne sont pas responsables ni chargés de faire respecter la loi, interviennent, cela créera des problèmes. Allah le Très-Haut nous a ordonné:

« و لايجرمنّكم شنئان قوم على ان لاتعدلوا اعدلوا هو اقرب للتّقوى »
«Et que la haine d'un peuple ne vous incite pas à agir de façon inéquitable. Soyez juste. C'est plus près au respect du devoir». (Coran 5: 8)

Certes, il y a des gens qui agissent avec hostilité et dans de mauvaises intentions, et des gens qui soutiennent les comploteurs. Ces choses sont courantes. Nous devons être prudents. Si nous agissons avec insouciance et sans une bonne compréhension, les droits des innocents qui détestent ces gens, seront violés. C'est quelque chose qui ne doit pas arriver. Je conseille aux jeunes et aux chers révolutionnaires de ne pas agir contrairement à la loi. Tout doit se faire dans le cadre légal.
Heureusement, les responsables sont vigilants et voient dans quelle direction vont les gens. Une preuve irréfutable a été donnée lors du grand mouvement national le 9 Dey, qui a montré le dernier mot de la nation. Les responsables de l'exécutif, du judiciaire et du législatif ainsi que les fonctionnaires des différentes organisations, savent tous que les gens sont présents sur scène et ce qu'ils veulent. Les différentes organisations du pays doivent remplir leurs responsabilités tant en ce qui concerne les gens corrompus, les émeutiers et ceux qui agissent contre la Révolution et la sécurité nationale, qu'en ce qui concerne la gestion du pays.
Les affaires du pays ne se limitent pas à la question des émeutiers. Le pays doit gérer ses questions économiques, scientifiques, politiques, internationales et de sécurité. Il y a des centaines de choses importantes dont les responsables doivent s'occuper. Ils doivent s'occuper de ces questions, gérer le pays et l'aider à faire des progrès. Par ces manifestations, les ennemis tentent d'empêcher notre pays de progresser. Nous ne devons pas aider les ennemis. Par ces manifestations, les ennemis ont l'intention d'arrêter notre progrès économique. Heureusement, nos progrès scientifiques avancent à grande vitesse et un bon mouvement scientifique a été lancé dans le pays. L'ennemi veut miner la présence puissante de la République islamique sur la scène internationale et politique - une présence qui est beaucoup plus forte que dans le passé. Nous ne devons pas aider les ennemis à atteindre leurs objectifs. Par conséquent, les responsables doivent remplir leur fonction avec fermeté et précision dans les domaines économiques, scientifiques, politiques et sociaux. Les responsables de l'administration et les autres responsables doivent également continuer à coopérer. Les gens ont prouvé qu'ils sont vigilants et engagés.
La plus grande richesse pour un régime est le soutien de la population, les ennemis ont tenté de détruire ce mouvement populaire. Ils ont parlé de manifestations gouvernementales sans se rendre compte que cette définition est un éloge au gouvernement. Quel gouvernement est capable en deux jours de mobiliser de telles foules ? Deux jours seulement se sont écoulés entre le jour d'ashura et les immenses manifestations. Quel pays et quel régime sont capables de cela ? Le pays le plus riche et le plus puissant du monde qui est réputé pour ses grandes dépenses au profit du terrorisme, du sabotage et de l'espionnage, est incapable en deux jours, de rassembler ainsi des centaines de milliers de manifestants dans leurs villes, et des dizaines de millions de manifestants dans l'ensemble du pays. Si ces gens sont venus sur l'ordre du gouvernement, il s'agit d'un gouvernement très puissant or la réalité est toute autre.
La réalité est que, dans notre pays, le peuple et le gouvernement ne se sont pas séparés mais unis Les responsables du pays, y compris moi-même, sommes des gouttes d'eau dans le grand océan de la nation iranienne.

Qu'Allah l'Exalté, accorde Sa miséricorde à l'âme pure de notre Imam qui fut le fondateur de ce grand mouvement. Qu'Il accorde Sa miséricorde à l'âme de nos chers martyrs qui ont été les pionniers de ce grand mouvement.

« و السّابقون السّابقون. اولئك المقرّبون»
«Et les précurseurs des précurseurs. Ceux-ci seront les rapprochés (de Dieu)» (Coran 56: 10-11)

Ce sont eux qui ont ouvert cette voie et qui nous ont ouvert la voie.
Qu'Allah accorde Sa miséricorde à ces chers jeunes gens qui font preuve de perspicacité et de préparation, et découragent les ennemis dans leurs espoirs de contrôler le pays, le régime et la Révolution.
Que Dieu vous protège tous.
Que les salutations divines soient sur vous et que la Miséricorde d'Allah et Ses Bénédictions vous accompagnent.

 
< Précédent   Suivant >

^