Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur l'art et l’artiste Version imprimable
05/09/2010

L'essence de l'art
La valeur de l'art
L'art est un outil
Un moyen de promotion idéologique
Les caractéristiques générales de l'art
Le talent artistique
Le devoir des artistes
Les exigences de l’époque

L’art engagé

Les responsabilités vis-à-vis de l'Humanité
L’Engagement vis-à-vis de l'art
L’engagement par rapport au contenu
L’engagement intellectuel
Engagement à l'objectif

L’art et la religion

La définition de l'art religieux
L’orientation de l'art religieux
Le Saint Coran, le summum de l'art

L’art et la politique

Les abus politique à l’égard de l'art
L'art au service des puissances arrogantes

L’économie et l'art

L’économie et l'art
La conception matérialiste de l'art

L’art et l’artiste dans l’optique du Guide suprême

L'essence de l'art

L'essence de l'art - toute forme d'art comprise - est divine. Bien que l'existence de l'art dépende de la façon dont il s'exprime, son essence ne peut se résumer dans sa manifestation. Avant toute expression, il existe une compréhension et une sensibilité artistique qui sont des points essentiels. Avec la perception d’une beauté, d’une finesse et d’une vérité, un millier de points subtils émergent qui peuvent être tout à fait inaccessibles à ceux qui n’ont pas de sens artistique, mais peuvent être utilisés par les artistes pour exprimer les nuances, les délicatesses et les vérités, grâce à cette lumière de l'art qu’ils possèdent au fond de leur âme. C’est cet art authentique qui résulte d'une perception, d’un reflet et de l’expression d'une vérité.

Haut

La valeur de l'art

La valeur de l'art doit tout d'abord être appréciée par les artistes eux-mêmes, qui doivent respecter et faire attention à la valeur de ce don précieux qu'ils possèdent. Le respect de ce don consiste à utiliser leur talent artistique de manière appropriée. L’Imam Sajjad (as) a dit:

 «L’âme et l’existence humaine sont les choses les plus précieuses. Rien d’autre que le paradis, promis par Dieu, ne peut compenser la valeur de cette âme. Ne l'échangez pas contre autre chose que le paradis divin »

L'art est une des plus grandes richesses de l'âme humaine et doit être apprécié à sa juste valeur et utilisé dans la voie de Dieu. Bien sûr, quand on dit que l'art doit être utilisé pour l'amour de Dieu, cela ne doit pas immédiatement évoquer la superficialité ou l'hypocrisie.

Haut

L'art est un outil

Aujourd'hui, l'art est le meilleur outil pour ceux qui ont un message à transmettre - que ce soit un message divin ou un message diabolique. Le point important est que votre orientation soit claire et appropriée quand vous utilisez l'art comme un moyen. Il ne faut pas commettre d'erreur dans l'orientation. L'art est utilisé dans le monde moderne, pour présenter des vérités et les plus grands mensonges. Cela aurait été impossible sans l'art mais devient possible par son instrumentalisation. Le cinéma est un art. Les programmes de télévision sont un autre modèle d'art qui utilisent différents moyens artistiques pour présenter un faux message comme une vérité. Par conséquent, l'art est un moyen précieux. Parfois sa valeur est si élevée qu'il devient aussi important que son contenu parce qu'il est impossible de transmettre ce contenu sans moyens artistiques.

Haut

Un moyen de promotion idéologique

L’art a un langage éloquent. Aucun langage n'est aussi éloquent que celui de l'art. Ni le langage de la science, ni le langage ordinaire, ni celui de la prédication ne sont aussi éloquents que le langage de l'art. Une grande importance doit donc être accordée à l'art dont il faut reconnaître la grande valeur. Il est nécessaire de choisir les meilleures formes artistiques. Sans l’art, les mots ordinaires ne pourraient trouver de place dans les esprits ni devenir intéressants ou inoubliables. L'art est le meilleur moyen pour promouvoir une pensée qu’elle soit bonne ou mauvaise. L'art est un moyen, un instrument, un média et certes, un média très important. Il ne faut pas ignorer l'art ni l'importance de sa promotion, ni l'assimiler au péché, aux perversions ou à d’autres choses semblables. L'art est l’une des créations les plus importantes et les plus précieuses de Dieu, et doit être apprécié. L'art doit être utilisé dans tous les domaines même dans une simple publicité.

Haut

Les caractéristiques générales de l'art

Une caractéristique générale de l'art est qu'il exerce parfois une influence à l’insu de l’artiste et souvent à l’insu de l’interlocuteur. La poésie, la peinture, le chant, la musique et toutes les autres formes d’expression artistique touchent l'esprit de leur interlocuteur sans que celui-ci ne s'en aperçoive. C'est le meilleur effet de l’art. Allah l'Exalté, a choisi le moyen le plus éloquent de l'expression - à savoir le Saint Coran – pour exprimer les plus hauts enseignements. Allah l'Exalté, aurait pu utiliser un langage ordinaire dans le Coran et la présentation des enseignements islamiques, mais Il a choisi la forme la plus éloquente et la plus belle expression artistique, de telle sorte que le Coran déclare que personne ne pourra jamais produire une œuvre artistique similaire, et cela est encore plus évident au niveau du sens.

Haut

Le talent artistique

L’art n'est pas une richesse qui s’acquiert uniquement par le travail et l’exercice. Sans talent artistique, l’artiste ne pourra pas dépasser les étapes préliminaires même s’il fait de grands efforts. Ce talent artistique n'est pas le résultat d’un dur labeur mais un don. Dieu donne toutes sortes de bénédictions aux êtres humains à travers l'environnement, l'hérédité et d'autres choses. Pour devenir un artiste, il faut faire des efforts mais la possibilité et la volonté de travailler sont des dons de Dieu. L’artiste doit développer ses talents jusqu’à la perfection.

Chaque artiste est un monde à part entière. C'est une des caractéristiques de son talent. Si l'on a l'occasion d'écouter les artistes nous aurons la perception d’un monde étrange et magnifique - une combinaison de joies et de tristesses, une combinaison de désirs, de soucis et d’idéaux. L'art est très précieux et sa valeur ne tient pas uniquement à son pouvoir d'attraction car il y a beaucoup de choses qui, sans être artistiques, peuvent attirer les cœurs et les yeux. L'art est plutôt une bénédiction divine et un don divin.

Haut

Le devoir des artistes

L'art est une réalité supérieure et celui qui a reçu cette bénédiction divine doit naturellement se reconnaitre certaines responsabilités. Un bienfait divin s’accompagne de responsabilités qui ne sont pas nécessairement religieuses. Beaucoup de ces responsabilités viennent du cœur. Par exemple, la vue est un bienfait dont certains sont privés. Ce bienfait apporte certains plaisirs et avantages, mais aussi certaines responsabilités. Ces responsabilités sont le résultat naturel de votre faculté de voir et il n'est pas nécessaire que la religion le souligne ou qu’un verset du Coran soit révélé à cet égard. C'est quelque chose que le cœur peut concevoir lui-même. Personne ne restera insensible à la vue d’une personne riche qui se moque des pauvres ou est indifférente à leur égard. Cette personne aura beau dire qu'elle a elle-même acquis cette fortune, cela ne sera pas acceptable. Chaque fortune ou bienfait est accompagné de certaines responsabilités.

Haut

Les exigences de l’époque

Je n'ai pas une connaissance profonde de l’art cinématographique, des arts visuels et dramatiques, mais je connais assez bien la poésie et le roman, et J'ai lu beaucoup d'ouvrages. Si vous jetez un coup d’œil sur la littérature soviétique, vous réalisez qu'il y a deux étapes et que de grands travaux ont été faits des deux côtés. Quand vous jetez un coup d’œil sur les œuvres de Cholokhov ou de Tolstoï, vous verrez qu'ils ont des goûts différents. Alexeï Tolstoï est un grand écrivain qui a écrit d'excellents romans. Il fut un des écrivains prorévolutionnaires de Russie et ses œuvres reflètent les temps modernes. Vous voyez des signes de l’identité russe dans « Guerre et Paix » de Léon Tolstoï mais pas de signes des 60 dernières années. C’est une œuvre qui appartient à une autre époque et à un autre endroit.

Quels sont les ouvrages qui montrent les aspects modernes de la Russie ?

L’œuvre de Cholokhov et celle d’Alexeï Tolstoï et d'autres écrivains le montrent. Par conséquent, l'artiste est celui qui puise dans son époque, appartient à son époque et écrit sur son époque. Ceux qui appartiennent à une époque antérieure et en glorifient la mémoire n'appartiennent pas vraiment à l'époque où ils vivent ni à sa littérature.

Pour présenter un exemple parfait, je mentionnerai un roman que j'ai lu, intitulé "Cœur de chien" d’un auteur russe. Ce roman est un roman de science-fiction mais n'est pas du tout une œuvre moderne. C’est une copie de l'art antérieur. Même s’il ne s’agit pas d’une copie d’ouvrages anglais, américains ou français, c’est certainement une copie de l'art littéraire avant la Révolution d'Octobre. Ce n'est pas l'art de l'époque actuelle. C’est un court roman, d’ailleurs très artistique, qui a été traduit en persan et publié en Iran.

Cœur de chien de Mikhaïl Boulgakov est, est un roman antirévolutionnaire écrit en 1925 ou 1926, c'est-à-dire pendant les premières années de la Révolution russe. L'auteur proteste contre la révolution et certaines autres choses, et s’en moque comme certains le font à l'intérieur de notre propre pays. Ce roman ne fait pas partie de la littérature russe. Il aurait pu être diffusé à travers le monde. Nous ne pouvons pas dire que c’est le rideau de fer ou l'époque stalinienne qui l’en ont empêché. Ce n'est pas le cas. Pourquoi n'a-t-il donc pas pu se propager et devenir une œuvre de premier plan dans le monde alors que le livre « Don paisible» a atteint une renommée internationale. « Don paisible» a été traduit en plusieurs langues. C’est l’influence de la révolution.

Haut

L’art engagé

Les responsabilités vis-à-vis de l'Humanité

Certains prétendent que dans l’expression «art engagé», il y a une contradiction entre le premier et le second mot, et que « l’Art » signifie imagination alors que le mot « engagé » signifie contrainte. Comment est-il possible de concilier les deux ? C'est une conception de l'art engagé. Bien sûr, cette conception n'est pas tout-à-fait juste. La responsabilité et l'engagement de l'artiste sont d'abord dans son caractère humain avant d’être dans son caractère d’artiste. Un artiste est un être humain avant d’être un artiste. Les êtres humains ne peuvent pas être exempts de responsabilités. Leur première responsabilité est leur responsabilité envers les autres, avant leurs responsabilités envers la nature, la terre et l'espace.

Haut

L’Engagement vis-à-vis de l'art

L'artiste est à la fois responsable de la forme et du contenu de ses œuvres. Ceux qui bénéficient d'un talent artistique ne doivent pas se contenter d'une faible qualité dans leurs œuvres. C'est un devoir. Un artiste paresseux qui ne fait pas d'efforts pour améliorer ses œuvres artistiques et innover, néglige ses responsabilités d'artiste. Les artistes doivent faire des efforts constants. Bien sûr, il est possible qu’un artiste atteigne un niveau où il n'est plus possible de faire des efforts supplémentaires. Il n'y a rien de mal à cela. Mais les artistes doivent travailler autant que possible pour améliorer la forme de leur art. Il n'est pas possible de respecter cet engagement envers la forme de l’art sans enthousiasme, sans amour et sans sens des responsabilités. Bien sûr, cet enthousiasme et cet amour font partie des qualités de l'artiste qui lui évitent l'inaction et la paresse, et l’encouragent à travailler toujours davantage.

Haut

L’engagement par rapport au contenu

Si les êtres humains sont honorables et dignes de respect, leur cœur et leur esprit aussi méritent d’être honorés et respectés. Il n'est pas juste de présenter n’importe quoi à l'auditoire tout simplement parce qu'ils écoutent ce que dit l'artiste. Nous devons savoir ce que veut dire l'artiste en quelques mots, l’important est la valeur et le niveau moral de l’œuvre. Si je me souviens bien, j'ai lu une phrase de Romain Rolland qui disait qu’une œuvre est constituée d’1% d’art et de 99% d'éthique. Pour être plus prudent, disons 10% d’art et 90% d'éthique. J'ai cependant l’impression que ce n’est pas une définition précise. Je dirais quant à moi, que tous les travaux artistiques sont 100 % constitué d'art et 100 % d'éthique. Ces deux choses ne sont pas incompatibles. Il faut présenter un travail 100% artistique dans l'innovation, faisant à 100 % la promotion de vertus et d’idées nobles et constructives. Certains se soucient du fait que cette liberté artistique et cette liberté de l’imagination pourraient être contraires aux vertus humaines et à la morale. C'est un point très important. Par conséquent, «l’art engagé» est un concept tout à fait cohérent.

Haut

L’engagement intellectuel

L'artiste doit se considérer comme responsable vis-à-vis d’une vérité.

Qu’elle est cette vérité ?

Le fait que le niveau intellectuel de l’artiste l’aide à voir cette vérité dans son intégralité ou en partie est une autre question. Bien sûr, plus le niveau intellectuel de l'artiste est élevé, mieux il peut présenter sa perception subtile de cette vérité. Hafiz Shirazi n’était pas seulement un artiste, il y a de grands enseignements dans ses vers. Le talent artistique ne suffit pas pour accéder à ces enseignements qui exigent un haut niveau philosophique et intellectuel. Cette expression et cette perception artistique doivent être soutenues par une pensée transcendante. Bien sûr, les gens ne sont pas tous du même niveau intellectuel et c’est tout à fait normal. Cela est vrai dans tous les domaines artistiques, l'architecture, la peinture, le dessin, la sculpture, les arts dramatiques, la poésie et la musique. Comparez un architecte qui a de bonnes idées à un autre architecte qui n'a pas du tout d'idées novatrices. Lorsque ces deux architectes veulent concevoir un bâtiment, ils procèdent de manières différentes. S’ils construisaient une ville ensemble, la moitié de la ville serait totalement différente de l'autre.

Haut

Engagement à l'objectif

L’art engagé est une vérité et doit être reconnu. Une personne malhonnête et sans scrupules, ou possédant des motivations basses et malsaines, ne peut pas réussir dans l'art parce que la véritable joie artistique ne verra le jour que lorsque l'artiste saura ce qu'il cherche et ce qu'il veut faire, et se sentira satisfait et content de son talent. La joie artistique est différente de la joie que ressentent les gens ordinaire. Il faut donc prêter attention aux valeurs morales et aux nobles enseignements religieux.

Haut

L’art et la religion

La définition de l'art religieux

L'art religieux est un art qui peut incarner et présenter des idéaux religieux. Bien sûr, l'Islam présente les meilleurs idéaux entre toutes les religions divines. Ces idéaux sont ceux qui mènent au bonheur, aux droits spirituels, à la transcendance, à l'éducation spirituelle, à la vertu et la justice sociale. Cependant l'art religieux ne doit pas être confondu avec l'art superficiel et rétrograde.

L'art religieux n'est pas synonyme de superficialité ou d’hypocrisie, et n’exige pas nécessairement un discours religieux. Certaines œuvres artistiques peuvent être religieuses tout en utilisant des termes ordinaires ou profanes. Il n'est pas juste de penser que l'art religieux est nécessairement un art qui présente des événements religieux ou parle d'un concept religieux comme la spiritualité ou autre. L'art religieux est un art qui arrive à promouvoir les enseignements que toutes les religions divines - surtout l'Islam - ont tenté de présenter aux êtres humains, et pour la propagation et la permanence desquels de pures vies ont été sacrifiées. Ces enseignements sont les nobles enseignements religieux que tous les prophètes divins ont essayé d’introduire dans la vie humaine. Nous ne pouvons pas critiquer ou être indifférents aux efforts des meilleurs êtres de la création, ces hommes pieux, ces prophètes et ces gens généreux qui ont fait tant d’efforts dans la voie de Dieu. L'art religieux propage ces enseignements. L’art religieux présente la justice dans la société comme une valeur même sans utiliser un seul mot relié à la religion, à un verset coranique ou à un symbole religieux - ces choses ne sont pas obligatoires dans l'art religieux. Vous pouvez utiliser les mots les plus éloquents de l'art dramatique pour promouvoir la justice et, dans ce cas, vous aurez eu recours à l'art religieux.

Haut

L’orientation de l'art religieux

Certains pensent que l'art signifie frivolité, absence de religion et immoralité. Ceci est faux. Le centre de l'attention dans l'art religieux, réside dans le fait que cet art ne doit pas être au service de la luxure, de la violence, de la pornographie et de la destruction de l'identité des gens et de la société. L'art est une des belles manifestations de la création. La mauvaise direction prise par l'art est ce qui pose problème et qui a toujours été critiqué par les gens perspicaces. L’art a été trainé dans l’immoralité et les passions, cela est mauvais. Par contre si l'art se combine avec la religion et l’orientation religieuse, il constituera une des particularités les plus saillantes de l'être humain.

Haut

Le Saint Coran, le summum de l'art

Le Saint Prophète de l'Islam (SAWA) a utilisé tous les moyens qui étaient à sa disposition pour promouvoir l’islam. Il a donc utilisé l'art, dans sa meilleure et sa forme la plus délicate, c’est-à-dire le Saint Coran. L’un des secrets de la réussite du Saint Coran est sa forme artistique. Le Coran est le sommet de l'art. Il est extraordinaire. Le Coran contient de très inhabituelles qualités artistiques qui sont indescriptibles. Si vous lisez le Coran du début à la fin, vous verrez qu'il est plein d’enseignements monothéistes et de rejets du polythéisme, de l'idolâtrie et de Satan qui est le symbole du mal. C’est la même chose dans les discours du Saint Prophète (SAWA).

Si le Saint Prophète (SWA) n’avait pas parlé aux gens dans un langage artistique, il n’aurait pas pu les attirer ni donner lieu à ce grand mouvement. C'est le pouvoir de l'art qui peut produire de telles choses. C’est une particularité de l’art.

Haut

L’art et la politique

Les abus politique à l’égard de l'art

Dans le monde moderne, la politique utilise l'art de façon inappropriée, le nier serait une erreur. Non seulement la politique abuse de l'art dans le monde moderne, mais elle le fait depuis bien longtemps. J'ai reçu la traduction d'un document sur le Coup d'État du 28 Mordad publié par le Ministère américain des Affaires étrangères. J’avais environ 14 ou 15 ans à cette époque et je n’ai pas beaucoup de souvenirs mais J'ai beaucoup entendu parler de cet événement et j'ai lu beaucoup de livres sur ce sujet. Cependant le document publié par le Ministère américain des Affaires étrangères était beaucoup plus détaillé. Ce document a été rédigé et envoyé au Ministère des affaires étrangères et la CIA, par ceux qui étaient directement impliqués dans cet événement. Ce document appartient aux Américains. Bien sûr, l'opération a été réalisée conjointement par les Américains et les Britanniques, ce que reflète également ce rapport. La partie sur laquelle je veux insister est celle où Kim Roosevelt déclare que, quand ils sont arrivés à Téhéran, ils portaient une grosse valise remplie d'articles qui devaient être traduits et publiés dans les journaux iraniens. Roosevelt raconte aussi qu'ils avaient emmené avec eux des caricatures. Vous voyez, les États-Unis et la CIA craignant que ce gouvernement ne tombe sous le contrôle de l'URSS, utilisaient tous les moyens, y compris les moyens artistiques, pour faire tomber un gouvernement qui n’était pas d'accord avec eux et qui refusait de servir leurs intérêts. Ils ont utilisé tous les moyens pour faire tomber un gouvernement qui était populaire, contrairement à tous les gouvernements nés sous les Pahlavis, et qui avait été instauré légalement par le biais des élections. Bien sûr, ils craignaient de ne pas trouver de caricaturistes compétents ou collaborateurs, et c’est pourquoi ils ont emmené des caricatures toutes prêtes. Le document explique qu'ils avaient demandé à la CIA de leur fournir les choses nécessaires. Un livre a d’ailleurs été publié en Italie, puis traduit en persan, il y a quelques années, qui mentionne l’existence d’un département artistique à la CIA et présente ses différentes activités. C'est ainsi que l'art est utilisé en politique.

Haut

L'art au service des puissances arrogantes

Malheureusement, les ennemis de l'islam et de l'Iran et les ennemis de notre honneur et notre dignité ont abusé de l'art ainsi que bien d'autres choses. Ils ont abusé de la poésie, de la peinture, de la littérature, des films, de l’art dramatique et d'autres formes artistiques pour détruire les vérités et les vertus spirituelles islamiques, et encourager les tendances matérialistes et la débauche.

Le cinéma est un art très avancé et très moderne, et aujourd'hui, Hollywood est la plus puissante et la plus grande compagnie cinématographique dans le monde. Voyons qui et quel but sert Hollywood. De quelles pensées et orientations idéologiques fait-elle la promotion ? Hollywood est au service de la corruption morale, du nihilisme, de l'absence d'identité et de la violence. Elle s’efforce d’occuper les nations pour que la classe dirigeante puisse vivre sans le moindre souci. Cette énorme industrie cinématographique rassemble des dizaines de grandes compagnies cinématographiques, des artistes, des réalisateurs, des acteurs, des dramaturges et des scénaristes, tous au service de certains objectifs communs à savoir, la défense des objectifs de la politique arrogante du gouvernement américain. Cela n'est pas une chose insignifiante.

Bien qu’ils prétendent que l'art doit être indépendant de la politique et des orientations politiques, leur comportement prouve le contraire. Les puissances arrogantes du monde ont utilisé l'art, le cinéma, la poésie, la littérature et la philosophie pour garantir leurs intérêts et leur pillage. C’est la manifestation du capitalisme contemporain dont les Etats-Unis représentent la puissance militaire et les grandes compagnies qui sont derrière le gouvernement américain, la puissance économique. Ils utilisent tous les moyens disponibles pour définir des modèles qu’ils imposent au monde et les nations du monde qui n’ont aucun moyen à leur disposition, n’arrivent pas à présenter des modèles concurrentiels.

Haut

L’économie et l'art

L’économie et l'art

Les conditions de vie des artistes ne sont pas bonnes et dans certains cas même, inacceptables. Ceux qui investissent dans l’art et veulent respecter certains principes ne gagnent pas assez. Il est nécessaire de leur fournir une aide économique qui leur épargnera de se lancer dans des activités non conseillées qui leur assureront les revenus nécessaires. Comme le disent les professionnels du cinéma « ces gens recherchent le succès au guichet » ce qui n'est pas toujours une bonne chose. Cela peut expliquer en partie, le goût pour les questions sexuelles et d’autres choses de ce genre dans les films. Les artistes ne doivent pas fournir aux cœurs et aux esprits de la jeunesse des messages qui les poussent au péché et à la corruption. Ceci est différent de la liberté d’expression. Les sujets émotionnels entraînent dans une certaine direction, sans donner la faculté de choisir. Il faut que l'artiste puisse présenter son art sans être obnubilé par le souci de la clientèle, et puisse produire des œuvres d’art appropriées et parfaites.

Haut

La conception matérialiste de l'art

Dans le monde actuel, la conception matérialiste de la richesse spirituelle fait qu’elle est mesurée par rapport à l'argent qu’elle procure. Combien d'argent les connaissances peuvent-elles produire ? Combien d'argent peut produire cet art ?

Mais il y a un autre critère dans l'Islam. Cela ne signifie pas que l'islam refuse de tirer profit des connaissances, de l'art et d'autres richesses spirituelles, non, la connaissance est un moyen de fournir des aides sociales. L'art est un moyen de rendre la vie intéressante et confortable. Il n’y a rien de mal à cela. Mais en plus de cela, la richesse spirituelle, en elle-même, est très utile du point de vue islamique. Le fait que l'artiste ait un talent artistique est en soi une valeur, du point de vue islamique, même si personne ne connaît son art ou n’en tire profit. En raison d’un manque de possibilités ou d’expérience, il se peut qu’une société n’ait pas les moyens d’acquérir ces connaissances, cet art et d'autres formes de richesses spirituelles. Cela est certainement le cas dans notre société et dans de nombreuses autres régions du monde, mais cela ne doit pas empêcher le mouvement de la science et de l’art.

Haut

 
< Précédent   Suivant >

^