Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux responsables et aux organisateurs des cérémonies du Hadj Version imprimable
09/10/2010

 Au cours d'une audience accordée aux responsables et aux organisateurs des cérémonies du Hadj, le 9 octobre 2010, l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a déclaré que le comportement des pèlerins iraniens devait respecter tous les aspects du hadj et tous les devoirs individuels, spirituels, rituels, sociaux et politiques qui leur incombent à cette occasion.
Le leader de la Révolution a décrit le hadj dans son intégralité et le respect total de ses rituels, comme une fontaine jaillissante dont bénéficie l'Ummah islamique ainsi que l'humanité toute entière.
« Étant donné les problèmes et les préoccupations internes de l'Ummah islamique, et compte tenu des réalités sociales et internationales, l'accomplissement parfait et approprié des cérémonies du Hadj est plus important et plus nécessaire que dans le passé», a-t-il déclaré.
Rappelant les efforts des ennemis de l'islam pour créer un sentiment d'infériorité, de passivité et de désespoir au sein des nations musulmanes, l'Ayatollah Khamenei a ajouté : « Le mouvement grandiose, collectif, approprié et responsable de l'Ummah islamique pendant les cérémonies du Hadj, peut rendre à la Communauté islamique son sentiment de dignité, de grandeur et d'espoir ».
Le Guide suprême a également signalé les divers fronts constitués par les sectes anti islamiques et erronées qui s'opposent à l'islam et a précisé que la situation actuelle ressemblait beaucoup à celle de la Bataille de Ahzab (Bataille des Tribus à l'époque du Saint Prophète de l'Islam), et que l'unité et l'immense rassemblement de l'Ummah islamique pendant le Hadj, pouvait affaiblir sérieusement le moral des ennemis de l'islam».
A ce sujet, l'Ayatollah Khamenei a fait référence aux efforts assidus et planifiés des pouvoirs dominateurs pour identifier les points faibles et vulnérables de l'Ummah islamique, et précisé que les ennemis cherchaient à mettre en relief les points de divergence qui existent dans la communauté islamique, et que le Hadj, comme élément unificateur, fera échouer leurs efforts.
Le Leader de la Révolution islamique a qualifié l'unité du monde de l'islam de « grande nécessité » et a souligné : « Les agents sionistes et américains guettent tout mouvement des musulmans pour les opposer les uns aux autres chaque fois qu'ils sont en train de se rapprocher, en provoquant des conflits religieux et tribaux, le sectarisme et d'autres problèmes de ce genre».
Le Guide suprême de la Révolution islamique a considéré la manifestation ouverte de l'hostilité de l'Arrogance à l'Islam comme un signal d'alarme pour le monde de l'Islam, a recommandé aux nations et aux gouvernements islamiques de faire attention aux complots et aux propagandes séparatistes des ennemis, et a souligné que toute négligence nuirait à l'Islam.
L'Ayatollah Khamenei a considéré l'appui aux groupuscules déviants et extrémistes des Qarmates et des Nassebis au sein du chiisme et du sunnisme, comme une stratégie des ennemis de l'Ummah islamique pour créer des dissidences et des divergences.
« Les nations et les Etats islamiques doivent comprendre les besoins d'union et de coopération du monde de l'Islam, et rester fidèles aux exigences de l'unité ».
L'Ayatollah Khamenei a mis l'accent sur la nécessité d'une mobilisation pour aider le peuple sinistré du Pakistan et déclaré qu'il s'agissait d'un des aspects sociopolitiques du Hadj. Il a ajouté que le peuple et l'Etat iraniens avaient déjà envoyé des aides mais qu'elles n'étaient pas suffisantes et que les pèlerins iraniens devaient diminuer leurs dépenses superflues et venir au secours de leurs frères pakistanais et, par leurs actes et leurs paroles, inviter les pèlerins des autres pays à les accompagner dans cette action de bienfaisance.
Décrivant l'énorme potentiel des cérémonies du Hadj pour le dialogue et la concertation sur les grandes questions du monde de l'Islam, y compris celle de la Palestine, le Guide suprême de la Révolution a déclaré : « Les sionistes, en tant que parti politique haï même par les juifs, ont occupé les territoires islamiques palestiniens il y a plus de 60 ans et ne cessent d'y perpétrer des crimes, tandis que la plupart des Etats islamiques restent passifs face aux demandes d'aide de ce peuple opprimé. Le grand mouvement du Hadj peut réussir à briser cette passivité et à venir à bout des divergences pour créer d'un front unanime pro palestinien, au sein des musulmans. »

 
< Précédent   Suivant >

^