Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec le Premier ministre irakien et sa délégation, à Téhéran Version imprimable
18/10/2010

 Lors d'une rencontre avec le Premier ministre irakien et la délégation qui l'accompagne à Téhéran, le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié l'Irak de « pays frère de la République islamique d'Iran », et faisant allusion au retard dans la constitution du nouveau gouvernement irakien, il a déclaré : « La constitution la plus rapide du gouvernement et l'instauration totale de la sécurité sont les questions les plus importantes de l'Irak, car le développement et la reconstruction de l'Irak et l'arrivée du peuple irakien au stade qu'il mérite, ne se réaliseront qu'avec la résolution de ces deux questions primordiales.»
« Il faut que tous les responsables, les politiciens et les sympathisants de l'Irak se consacrent à la formation rapide du nouveau gouvernement », a souligné l'Ayatollah Khamenei.
Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que les conditions de sécurité avaient progressé par rapport au passé mais a souligné : « Bien qu'une certaine stabilité se soit instaurée, l'insécurité persiste en Irak et une partie de cette insécurité vient des ingérences de certains pouvoirs dont les intérêts politiques dépendent de sa poursuite ». Ajoutant que l'Irak est un pays qui a de grandes richesses et une longue histoire, le Guide suprême a précisé : « le peuple irakien avec ce passé historique, ne mérite pas d'être confronté à ce genre de difficultés ».
Le Leader a également fait savoir que les chagrins et les douleurs du peuple irakien attristaient la République islamique d'Iran, tout comme ses victoires et sa prospérité la rendaient heureuse.
« La nation irakienne est une nation éveillée et la possibilité d'une nouvelle domination des agresseurs sur ce pays est totalement exclue », a noté l'Ayatollah Khamenei qui, à la fin de son discours, a espéré qu'avec l'aide de Dieu, les Américains quitteront le plus tôt possible ce pays et que les problèmes du peuple irakien seront résolus.
De sa part, Monsieur Nouri Maleki a fait part de sa reconnaissance et de sa profonde gratitude envers la République islamique d'Iran pour son soutien au peuple irakien dans les différentes phases et les conditions difficiles de ces dernières années, et a souligné : « Les relations entre l'Irak et la République islamique d'Iran ont une place privilégiée par rapport aux relations avec les autres pays et sont stratégiques ».
Le Premier Ministre Irakien a également insisté sur le développement de la coopération bilatérale et a déclaré à ce sujet : « Aujourd'hui nous nous efforçons de constituer le plus tôt possible le nouveau gouvernement pour pouvoir commencer la reconstruction des infrastructures et des services publics qui, pendant 24 ans, ont été laissés de côté ».

 
< Précédent   Suivant >

^