Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec des étudiants à l’occasion de la « Journée de lutte contre l’Arrogance mondiale» Version imprimable
03/11/2010

 À l'occasion de la journée nationale de lutte contre l'arrogance mondiale et la commémoration de la violente répression des étudiants le 4 novembre 1979, par le régime pahlavi, l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le 3 novembre 2010, des milliers d'étudiants et de lycéens.
« Le 13 Aban (4 novembre) a montré la cupidité des Etats-Unis, la dépendance du régime Pahlavi et la résistance basée sur la foi, l'engagement, le courage et l'audace de la jeunesse du pays », a déclaré l'Ayatollah Khamenei

Il a ajouté qu'aujourd'hui, la nation iranienne avançait avec force vers de grands objectifs et les sommets de la gloire, et que les jeunes étaient à la tête de ce mouvement.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré qu'une autre raison de l'importance de cette journée était le discours de l'Ayatollah Khomeiny, en novembre 1964, qui avait contesté la loi injuste de l'immunité juridique des citoyens américains.

« Un discours qui lui coûta son arrestation et son exil en Turquie puis en Irak, et dans lequel il a défendu à haute voix, les intérêts et l'honneur de la nation iranienne», a-t-il ajouté.

« Le fait que les Etats-Unis ne cherchent jamais de relations normales avec les autres pays mais au contraire une relation de maître par rapport à ses serviteurs, pour pouvoir piller leurs ressources, et qu'à la moindre résistance ils iront jusqu'à écraser complètement le prestige de ces pays, sont des réalités qui doivent toujours rester vivantes dans la mémoire historique de la nation iranienne et en particulier chez les jeunes», a déclaré l'Ayatollah Khamenei.

Le Guide suprême a rappelé les déclarations apparemment « amicales » des Présidents des États-Unis à différentes époques, au sujet de l'Iran, et a dit: «Ces remarques sont douces en apparence, mais elles cachent en fait, un poing de fer dans un gant de velours»

Faisant allusion au massacre des lycéens le 13 Aban 1357 (4 novembre 1979) par le régime Pahlavi, son Eminence a déclaré que cet événement était le symbole de l'engagement de la jeune génération dans la vie politique, un engagement qui s'est répété également lors de la Guerre imposée (entre l'Iran et l'Irak), et de la clairvoyance des jeunes qui sont encore aujourd'hui à la tête de tous les mouvements.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que la prise du « nid d'espions » (l'ambassade américaine de Téhéran) avait montré le courage de la jeune génération révolutionnaire du pays face à la puissance et la grandeur hégémonique des Etats-Unis : « La prise du nid d'espions a déstabilisé les Etats-Unis qui à l'époque, étaient considérés comme une grande puissance, et les a mis à genoux», a-t-il ajouté.

Le Guide suprême a conseillé aux jeunes de réfléchir et d'approfondir leur clairvoyance, et a affirmé que, grâce à Dieu, aujourd'hui, la jeunesse avait une présence active et enthousiaste dans tous les domaines, politiques, économiques, scientifiques et technologiques.
Ailleurs, l'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'échec de la fitna (sédition) l'année dernière, venait de la présence active et intelligente de la jeunesse et que le complot de l'année dernière était un grand et dangereux complot qui a été déjoué grâce à la présence opportune de la jeunesse iranienne, « Dans l'avenir, nous comprendrons ce qui se cachait derrière ce complot dangereux que les jeunes ont déjoué par leur présence et leur vigilance», a-t-il dit.

Son Eminence a rappelé que les organisateurs de cette fitna avaient préparé des plans complexes pour prendre en main les affaires en Iran et que les gens qui s'étaient lancés dans cette affaire l'avaient fait sans se rendre compte de ses dimensions et avaient travaillé dans le sens des objectifs des principaux inspirateurs de ce mouvement : « pour en comprendre les raisons, il faut une fine analyse psychologique», a-t-il ajouté.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a insisté sur la nécessité de rester vigilant et a déclaré qu'aujourd'hui, la République islamique était plus forte que jamais et les ennemis de plus en plus faibles, pourtant a-t-il fait remarquer, il ne faut pas négliger même une seconde, les ruses et les complots de l'ennemi.

L'Ayatollah Khamenei a souligné les grands progrès dans les domaines scientifiques, politiques et industriels, et dans la construction et le développement du pays, et a affirmé que la jeune génération était le moteur de ce grand mouvement et qu'il fallait qu'elle profite des expériences des responsables et des gens expérimentés, pour augmenter les fiertés du pays dans l'avenir.

 
< Précédent   Suivant >

^