Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
L'Ayatollah Khamenei : L'Islam cherche à appliquer les lois divines dans la société Version imprimable
25/11/2010

 A l'occasion de la fête de Ghadir et à l'approche de l'anniversaire de la création de l'institution de la mobilisation générale du Basidj, l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a fait un discours devant un rassemblement de 110000 membres du Basidj.
Le Guide suprême de la Révolution a déclaré que le véritable sens de l'événement grandiose de Ghadir était la présentation de l'Imamat et d'une gouvernance juste pour toutes les communautés humaines dans l'Histoire. Rappelant le passé glorieux du Basidj, le Guide suprême a déclaré : « Demeurer un authentique membre du Basidj, renforcer sa sincérité, sa perspicacité et son endurance sont les secrets de la réalisation de la promesse divine sur la victoire finale de la nation croyante iranienne »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a félicité la nation iranienne et tous les gens épris de justice et de liberté, à l'occasion de la fête de Ghadir et a déclaré que cette fête appartenait à tous les musulmans et à tous ceux qui souhaitaient le bonheur de l'humanité.

Le Guide suprême de la Révolution a souligné que les raisons des chiites sur la nomination du Commandeur des croyants (as) comme successeur du Saint Prophète (SAWA) se fondaient sur des preuves certaines et indiscutables, et a fait allusion au Hadith de Ghadir que tous les grands savants de l'Islam ont rapporté, ajoutant que « le sens de la Wilayat ( Guidance) du Saint Prophète (SAWA) est aussi valable pour l'Imam Ali (as), après sa désignation par Dieu et sa présentation par le Prophète (AS). »
Son Eminence a ajouté que l'Imam Ali (as) pendant toute sa vie, avait été un exemple parfait de foi, de courage, de résistance, de lucidité et de défense de l'Islam et du Prophète (AS).

L'Ayatollah Khamenei a souligné que la désignation divine du successeur du Prophète et l'importance de la question de l'Imamat étaient les deux aspects essentiels de l'évènement de Ghadir. Au sujet du concept de l'Imamat, le Guide suprême a déclaré : « L'Imamat signifie qu'une personne ou un groupe prennent en main la gestion d'une société et déterminent son orientation dans les questions religieuses et gouvernementales, l'Imamat de ce point de vue, a été depuis toujours la principale préoccupation de toute les sociétés humaines. »

Se référant aux versets du Saint Coran, son Eminence a divisé l'Imamat en deux catégories tout à fait différentes l'une de l'autre : « Dans la première version de l'Imamat et du leadership, dont les Prophètes divins sont les exemples, les Imams justes, suivant l'ordre et les directives divines, conduisent les peuples vers l'heureuse demeure finale de l'humanité. La deuxième version est celle de l'Imamat du Pharaon et du dictateur qui enfonce le peuple dans la corruption et le conduit à l'anéantissement », a noté le Guide suprême.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les grandes organisations culturelles occidentales étaient celles de l'Arrogance mondiale des imams et des dirigeants qui, à l'instar du Pharaon, mènent les peuples à la corruption, à la dépravation et à la perte.
L'Ayatollah Khamenei a considéré l'instauration du gouvernement et la constitution de la société civile par le Saint Prophète (SAWA) comme le signe que l'Islam ne se limite pas à des prêches et des paroles, mais recherche l'application des lois divines dans la société, "un objectif qui ne se réalise qu'après la constitution d'un gouvernement juste", a-t-il précisé.

Dans une autre partie de son allocution, le Commandant en chef des Forces armées a rappelé que l'imam Khomeiny (ra) avait créé le Basidj, grâce à sa lucidité et la profondeur de sa pensée, et l'avait développé par son soutien et ses paroles
Son Eminence a déclaré que les tentatives des ennemis pour discréditer le Basidj étaient vaines et a ajouté qu'ils avaient fait la même chose avec le Saint Coran et le Prophète de l'Islam, et que leurs déclarations contre le Basij n'entameraient en rien son prestige.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a considéré les passions comme les principaux obstacles à la lucidité et a fait allusion aux agitations de certaines personnes lors de la Fitna (dissension) complexe et préméditée de l'année dernière : « Dans les mouvements postélectoraux, certains séditieux pour arriver au pouvoir, ont négligé les intérêts du pays et ont sous-estimé la voie légale, réjouissant les ennemis qui leur ont apporté leur soutien. Pourtant certains ne se sont pas rendu compte de ces réalités évidentes et ne s'en rendent pas encore compte aujourd'hui. Un autre groupe bien qu'il ait compris ces vérités n'a pas agi en fonction de cette compréhension en raison de leurs passions et de l'obscurité de leur âme»

L'Ayatollah Khamenei a considéré la grande Révolution de la nation iranienne comme un effort pour changer la direction du monde enseveli dans le matérialisme et le mal, et a souligné qu'un grand nombre de gens d ans le monde, avaient saisi la réalité de la révolution libératrice du peuple iranien, contre l'appel de laquelle les puissances mondiales se sont dressées.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a annoncé la réalisation de la promesse divine et de la victoire de la nation iranienne et de la Révolution islamique dans leur affrontement contre le camp de l'Arrogance mondiale.

Au début de cette réunion, le Général Jafari, Commandant des Gardiens de la Révolution et le Général Naghdi, Commandant de l'Organisation du Basidj, ont fait un discours.

 
< Précédent   Suivant >

^