Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême au personnel de son bureau et aux membres des forces de Sepah-e-Vali-e Amr Version imprimable
23/07/2010
23/7/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 23 Juillet 2010, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec le personnel de son bureau et les membres de la division de Sepah « Vali Amr » (unité militaire responsable de la protection du Guide suprême de la République islamique).

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Tout d'abord, je veux souhaiter la bienvenue à tous les chers frères et sœurs, et aux familles des honorables martyrs. Je tiens à présenter mes félicitations à l'occasion de ces fêtes qui coïncident avec le mois sacré de Sha'aban.
Cher amis, le mois de Sha'aban est en lui-même une fête, avec ou sans ces anniversaires. Le mois de Sha'aban est en effet la fête de la proximité et du rappel de Dieu et de l'invocation d'Allah le Glorifié. C'est l'occasion d'éclairer notre cœur et notre âme, et de nous préparer à la célébration du mois béni du Ramadan. C'est ainsi que nous devons considérer le mois de Sha'aban, c'est à dire comme l'occasion de s'engager dans l'adoration de Dieu et l'initiation spirituelle.
Je voudrais aborder la question des motivations. Des travaux excellents et des bonnes œuvres exigent des motivations exceptionnelles dans les profondeurs du cœur. Il n'est pas possible de faire faire du bon travail par des règlements et des procédures bureaucratiques. Cela ne produira pas des résultats très intéressants car les réalisations importantes et exceptionnelles dépendent de hautes motivations spirituelles. Ceux qui renoncent à leur repos et passent leur temps à améliorer la quantité de leur travail sont des gens très motivés. C'est très important. Nous avons été témoins de cet état d'esprit. J'ai travaillé dans des endroits différents au cours des trente dernières années, tant au cours de la Présidence qu'avant mon mandat, dans les Forces armées et d'autres secteurs. J'ai vu beaucoup de responsables qui ne prennent pas de congés ni de vacances, et sont prêts à passer tout leur temps au travail. Bien sûr, je ne suis pas d'accord avec cette façon de travailler. Je crois que les gens doivent gérer leur temps de façon à pouvoir s'occuper de leur famille, de leurs enfants et de leurs relations affectives. Il ne faut pas que les gens soient accablés par leur travail. Mais il y a des gens qui ont la capacité de s'occuper de tous les aspects de la vie et de consacrer un temps supplémentaire à leur travail, et des gens qui sont prêts à sacrifier certaines choses et à passer leur temps au travail. Travailler beaucoup est une chose importante et exige une motivation. Personne ne travaillera sans motivation et uniquement parce qu'on lui en a donné l'ordre ou à cause des règlements.
Parfois, personne ne comprend l'énorme travail qui a été fait. Lors de mes rencontres avec les employés du gouvernement, j'ai dit à maintes reprises que quand vous avez un dossier, un projet ou autre chose en cours, vous devez mener ce travail à terme même si cela exige des heures supplémentaires et si êtes fatigués. Vous devez finir le travail avant de partir. Il y a des gens qui travaillent des heures sans que leur patron le sache, sans gagner d'argent supplémentaire et sans que personne ne sache qu'ils ont terminé leur travail en dehors des horaires normaux. Mais le travail est terminé et cela est très précieux et sera enregistré par ceux qui sont chargés par Dieu d'enregistrer nos bonnes et nos mauvaises actions, et mettent en relief ces actions importantes, car ce sont des actions importantes.
Un autre modèle de travail exceptionnel est l'attention à la qualité et à la finition du travail. Il est possible de faire les choses de manières différentes. Parfois, vous optez pour la facilité et parfois vous choisissez la difficulté et la qualité. Cela aussi exige des motivations et c'est un point saillant dans l'exécution des travaux.
Une autre façon de travailler consiste à trouver des façons efficaces et des méthodes novatrices tant dans les travaux à petite échelle que dans les travaux à grande échelle. Cela exige une réflexion et une action. Certains disent : "Nous allons faire comme tout le monde", mais d'autres essayent d'innover, cela exige des motivations. Sans grande motivation, il n'est pas possible de s'engager dans des travaux importants en termes de quantité ou de qualité.
Quelle est cette motivation? C'est une combinaison de la foi et de la connaissance. Ce sont les deux facteurs qui peuvent faire naitre en vous ces motivations.
Imaginez que vous soyez malade. Si vous ignorez que la maladie existe ou quel médecin peut vous guérir, vous agissez d'une certaine façon mais que faites-vous si apprenez qu'il existe un médicament capable de traiter votre maladie ou quelqu'un qui peut vous guérir ?
Dans une telle situation, vous n'hésitez pas et vous allez chez ce médecin peu importe la distance à parcourir et les difficultés. C'est ce qu'on appelle une motivation. Vous avez une raison pour aller chez le médecin. C'est une raison interne qui vous conduit à prendre certaines mesures. Si vous identifiez un besoin et avez foi dans le résultat, bien entendu les croyants doivent être conscients qu'ils sont surveillés par Dieu, vous aurez une parfaite motivation. Certaines personnes ont les connaissances nécessaires et croient au résultat mais ne croient pas en Dieu. Ces gens sont moins motivés. Par contre nous serons parfaitement motivés si nous savons que ce que nous faisons ou ce que nous avons l'intention de faire, et si c'est par amour pour Dieu et fidélité au régime islamique. Nous sommes parfaitement motivés quand nous savons que Dieu nous voit et nous récompensera même si personne d'autre ne comprend la valeur de notre travail ou si personne n'en fait l'éloge. Le jour d'Achoura, l'Imam Hussein (AS) a dit:

«انّ ذلك بعين اللَّه»
«Cela se déroule devant (les yeux de) Dieu."

Il savait que Dieu le voyait. Avec ce genre de motivation personne ne s'arrêtera de travailler. L'Islam et le Prophète de l'Islam (SAWA) ont agi de manière parfaite, dans le renforcement de cette motivation, dans son identification et son utilisation au service des objectifs et des idéaux. Lorsque vous jetez un coup d'œil sur l'Histoire de l'Islam, vous vous rendez compte que ce que l'Islam et le Prophète (SAWA) ont fait, était extraordinaire.
Je voudrais donner un exemple de motivation à cette époque. Comme vous le savez, lors de la bataille D'Uhod, les musulmans au départ étaient partis gagnants mais ensuite, à cause de la cupidité de certaines personnes de leur camp, ils ont perdu la bataille. Des musulmans comme Hamza, l'honorable oncle du Prophète (AS) et d'autres personnes, ont été tués et les autres se sont enfuis dans la montagne. A la fin de la bataille, les ennemis ont quitté le champ de bataille, heureux et contents, et les musulmans ont gardé de cet évènement un triste souvenir. Le Saint Prophète (SAWA) a dit à ses compagnons de ramasser les martyrs et les ramener à Médine. Ils ont donc quitté la montagne D'Uhod pour Médine, cette montagne est près de Médine. Les blessés et les familles endeuillées sont retournés à Médine avec les corps immaculés des martyrs. Médine fut la scène de pleurs et de lamentations et garda un souvenir très amer de cet évènement.
Dans la nuit qui suivit ce triste événement, le Saint Prophète (SAWA) fut informé que des polythéistes projetaient d'attaquer de nouveau les musulmans pour les anéantir totalement. Cette nouvelle se propagea dans la population de Médine. Des gens qui ne pouvaient pas contrôler leur langue ont commencé à diffuser des rumeurs. Il y a toujours des gens malveillants ou ignorants, qui sont prêts à propager les mauvaises nouvelles. Dès qu'ils entendent une nouvelle ils commencent à la colporter, peu importe qu'elle soit exacte ou non. Il y avait aussi des gens comme cela à cette époque, tout comme il en existe aujourd'hui. Ils commencèrent à répandre des rumeurs à Médine selon lesquelles les gens en avaient assez, qu'ils allaient être attaqués et que cela était très dangereux. Ils voulaient décourager les gens de Médine. C'est alors que le Saint Prophète (SAWA) est intervenu, il était nécessaire qu'il se serve de son statut de prophète dans de telles circonstances.
Le Saint Prophète (SAWA) a demandé aux gens de se rassembler dans la mosquée et a dit : "J'ai reçu certains rapports selon lesquels les ennemis se sont rassemblés dans un lieu et attendent le moment propice pour vous attaquer. Vous devez aller les tuer tous, ce soir" Les gens ont dit qu'ils étaient prêts. Le Saint Prophète (SAWA) a dit: «Non, seulement ceux qui ont participé à la bataille D'Uhod aujourd'hui, peuvent venir".
Il a demandé seulement aux soldats, fatigués et blessés, et à personne d'autre de combattre les ennemis. Certains ont été surpris au départ mais il sont vu que les gens qui avaient participé à la bataille D'Uhod, épuisés ou légèrement blessé, se sont réunis immédiatement et le Saint Prophète (SAWA) leur a ordonné de mettre un terme à cette menace.
Ceux qui avaient subi cette défaite le même jour, étaient prêts à riposter. Cette bataille n'était pas un récit qu'ils avaient entendu ici ou là. Le Saint Prophète (SAWA) les a mobilisés et leur a dit d'aller combattre les ennemis. Ces gens qui étaient en nombre limité, ont enfourché leurs chevaux et sont partis vers l'endroit où les ennemis s'étaient cachés. Ils les ont surpris et les ont tous anéantis. Ensuite ce verset a été révélé :

«الّذين قال لهم النّاس انّ النّاس قد جمعوا لكم فاخشوهم»
« Ceux à qui les hommes [mécréants] dirent : « les hommes [ennemis] se sont rassemblés contre vous, craignez-les »,

«فزادهم ايمانا»
« ont vu leur foi et leur motivation s'accroitre »

«و قالوا حسبنا اللَّه و نعم الوكيل»
et ont dit : « Allah nous suffit et Il est le Meilleur à qui sont confiées [les affaires] ».
(Coran 3: 173)

Ils ont dit que Dieu leur suffisait et ils ont tout quitté pour Sa cause. Voyez leur sagesse et leur foi !
Vous faîtes un travail, vos muscles travaillent, votre pensée est directement impliquée, votre main écrit, mais le travail qui est fait est un acte de Dieu, tout Lui revient. S'en remettre à Dieu ne signifie pas qu'il faut rester assis en attendant que Dieu prenne soin de tout. Non, ce n'est comme cela que Dieu agit. C'est aussi une erreur de penser que c'est nous qui avons fait un travail important et que nous devons être fiers du résultat. Si Allah le Très-Haut ne vous accorde pas Son assistance, Son orientation et Sa grâce, vous ne pourrez rien faire et vous n'obtiendrez aucun résultat.
Lorsque ces deux éléments se réunissent, quand vous faites confiance en Dieu et demandez Son aide, quand vous considérez Dieu comme présent et maitre de votre travail, et travaillez de toutes vos forces, votre travail devient un bon travail.

« Et ils dirent: Allah est suffisant pour nous et Il est le Meilleur à Qui sont confiées [les affaires]" ( Coran 3: 173)

Ce verset est une description de ces gens et le résultat de leur travail est mentionné dans le verset suivant :

«فانقلبوا بنعمة من اللَّه و فضل لم يمسسهم سوء و اتّبعوا رضوان اللَّه»
«Ils retournèrent comblés d'une faveur [venant] de la part d'Allah et d'une grâce [accordée par Lui]. Aucun mal ne les a touchés et ils suivirent ce qui agrée à Dieu."
(Coran 3: 174)

Ils ont écrasé l'ennemi sans recevoir aucune blessure ni aucun coup. Ils ont réussi à anéantir les ennemis et à saisir un grand butin. Non seulement ils ont réussi à déjouer le complot de l'ennemi, mais ils ont également réussi à procurer une richesse à Médine et au gouvernement du Saint Prophète (SAWA) dans la troisième année de son gouvernement, c'est-à-dire l'année de la bataille d'Uhod.
Nous devons avoir ces choses à l'esprit. Ce ne sont pas de simples détails historiques ou des souvenirs mais des leçons et des réalités que nous devons avoir à l'esprit et utiliser dans notre vie quotidienne. Quatre versets ont été recommandés après la prière du matin, vous pouvez vous référer au Mafatih al-Jinan et les consulter. Chacun de ces versets est suivi d'une conséquence certaine.

«و افوّض امرى الى اللَّه انّ اللَّه بصير بالعباد. فوقيه اللَّه سيئات ما مكروا»
"Je confie mon affaire à Allah. Allah voit les serviteurs. Alors Allah le protégea des maux et des complots"
(Coran 40-44-45)

«لا اله الّا انت سبحانك انّى كنت من الظّالمين. فاستجبنا له و نجيّناه من الغمّ و كذلك ننجى المؤمنين»
«Il n'y a de dieu que Toi, gloire à Toi. Certes, je fais partie des oppresseurs. Nous l'avons exaucé et sauvé de la douleur, et c'est ainsi que Nous sauvons les croyants."
(Coran 21: 87-88)

Un autre verset est celui que j'ai récité aujourd'hui:

«حسبنا اللَّه و نعم الوكيل. فانقلبوا بنعمة من اللَّه و فضل لم يمسسهم سوء»
« Allah nous suffit et Il est le Meilleur à Qui sont confiées [les affaires] ».
(Coran 3: 173)

Et le quatrième verset qui est le récit des deux frères :

«ما شاء اللَّه لا قوّة الّا باللَّه»
«C'est ce que Dieu a voulu. Il n'y a pas de puissance en dehors de Dieu ».
(Coran 18: 39)

Ce sont des leçons que nous devons tirer. Vos motivations augmentent quand vous sentez que vous faites une tâche importante et qui a de lourdes conséquences sociales. De toute manière, ces événements quotidiens disparaissent, bons ou mauvais, ainsi que les responsabilités bien accomplies ou mal accomplies, tout est voué à disparaitre.

«العالم متغيّر»
«Le monde est en changement constant »

«لا يعزّب عنه مثقال ذرّة»
« Ce qui est inscrit dans le Livre divin de nos actions est ce qui reste, rien ne Lui échappe, fusse du poids d'un atome» (Coran 34: 3)

Les caméras divines examinent et évaluent tout ce que nous faisons. Le pire est que même nos cœurs sont sous surveillance. Ces caméras cachées ne surveillent pas seulement les bâtiments, les lieux de travail, les logements ou autres mais également ce qui se passe dans nos cœurs. Tout ce qui se passe dans notre cœur et dans notre esprit et tout ce que nous faisons en privé, est enregistré dans le moindre détail et sera visible le Jour du Jugement.

«فمن يعمل مثقال ذرّة خيرا يره. و من يعمل مثقال ذرّة شرّا يره»
«Alors, celui qui a fait le poids d'un atome de bien le verra, et celui qui a fait le poids d'un atome de mal le verra."
(Coran 99:7-8)

Ce verset signifie apparemment que les actions apparaitront sous une forme matérielle et visible le Jour du Jugement. L'important est que nos actions restent avec nous et nous devons y penser. Les événements quotidiens de notre vie passent et ne sont pas permanents. Nous ne devrions pas nous attacher autant aux bonnes choses car elles ne sont pas permanentes ni nous plaindre des mauvaises qui passent elles aussi. Ce sont les résultats de nos actions, la récompense divine et le châtiment divin qui resteront et auxquels nous devons constamment réfléchir.
Cela a été un plaisir de vous rencontrer, chers frères et sœurs, en particulier les chers jeunes qui ont assisté à cette réunion cordiale. J'espère qu'Allah le Très Haut, vous accordera le succès à vous tous. J'espère que vous continuerez à avancer dans la bonne direction et le droit chemin divin.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^