Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une rencontre avec les habitants d'Ispahan Version imprimable
17/11/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé à Téhéran, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution, le 17 Novembre 2010, à un groupe de citoyens d'Ispahan réunis à l'occasion de l'Eïd-al-Adha (la fête de la fin du Pèlerinage) et de la commémoration des funérailles de 370 martyrs de la Province d'Ispahan, le 16 novembre 1982.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Tout d'abord, je tiens à souhaiter la bienvenue aux chers frères et sœurs qui ont parcouru cette longue distance [d'Ispahan à Téhéran] pour remplir l'atmosphère de ce Hosseinieh de leur foi et de leurs émotions à l'occasion de cette grande fête. Je tiens également à présenter mes félicitations à cette occasion, à vous tous, au cher public, au cher peuple d'Ispahan, à la nation iranienne et à tous les musulmans du monde. La date de cette réunion est très appropriée. Le 25 Aban (16 novembre) est la commémoration des sacrifices du peuple d'Ispahan qui coïncide cette année avec l'Eïd al-Adha.
Si nous prêtons attention à la philosophie de l'Eïd al-Adha, de nombreuses voies de réflexion s'ouvriront à nous. Elle est le signe de la gratitude de Dieu envers un de Ses messagers élus, le Prophète Abraham (as) qui a fait un grand sacrifice ce jour-là. Sacrifier ses proches est plus difficile que sacrifier sa propre vie. Le Prophète Abraham (AS) était sur le point de sacrifier ce qu'il avait de plus cher, dans la voie de Dieu, un jeune enfant que Dieu l'Exalté, lui avait donné à un âge avancé, après une longue vie d'attente.

"الحمد للَّه الّذى وهب لى على الكبر اسماعيل و اسحاق"
"Louange à Allah, Qui m'a donné dans la vieillesse Ismaël et Isaac. Certes, mon Seigneur entend bien les prières"
(Coran 14 : 39)

Allah le Très-Haut, lui avait donné ces deux fils alors qu'il était d'un âge avancé et après une longue attente. Abraham avait perdu tout espoir d'avoir un enfant à cet âge.
Le Maître des martyrs du monde entier, l'Imam Hossein (AS) qui est le symbole du sacrifice et du martyre, rappelle cet événement dans la prière d'Arafat:

"و ممسك يدى ابراهيم عن ذبح ابنه بعد كبر سنّه و فناء عمره"
"Abraham a décidé de sacrifier son fils, qu'il avait eu à un âge avancé après une vie passée dans l'attente"

Cela fait partie d'un dua prononcé par l'Imam Hossein (as) à Arafat, qui a été récité hier par les pèlerins de la Mecque.
Ce sacrifice est un exemple pour un peuple fidèle qui recherche le chemin de la vérité, de la transcendance et de la perfection. Cela est impossible sans sacrifice. En fait, toutes les épreuves que nous traversons impliquent cet élément essentiel et des sacrifices. Parfois, il faut sacrifier sa vie et sa richesse, parfois, il faut pardonner quelqu'un pour une critique qu'il a faite et qu'il réitère obstinément, parois il faut sacrifier ses proches, ses enfants et ses relations. Passer par une épreuve signifie passer par les difficultés. L'épreuve est le fait de dépasser les obstacles placés sur la voie d'un individu ou d'un peuple. Si nous sortons victorieux de cette épreuve, nous atteindrons nos objectifs. Par contre celui qui ne parvient pas à utiliser ses talents et à surmonter ses passions, restera en arrière. C'est ce qu'on appelle une épreuve. Dieu ne nous met pas à l'épreuve pour nous connaître et connaitre notre niveau. L'épreuve Divine est là pour nous faire avancer. La réussite dans les épreuves nous ouvre une voie nouvelle et une nouvelle étape. ? Cet égard, il n'y a aucune différence entre une nation et un individu.
L'année dernière, la nation iranienne a traversé une épreuve difficile avec la Fitna (allusion aux évènements postélectoraux de 2009). Le résultat n'est pas que tout le monde a compris que la nation iranienne était puissante, non, le résultat le plus important est que notre pays est entré dans une nouvelle phase. Notre nation a acquis de nouvelles capacités. Au cours de leur vie, les gens sont mis à l'épreuve à chaque étape. Si nous parvenons à surmonter nos passions, à utiliser notre perspicacité, à détecter le moment d'agir et à reconnaitre les mesures à prendre, nous franchirons une nouvelle étape. Il s'agit d'une amélioration et d'un progrès continuel. Par conséquent, le 25 Aban qui est un jour important et un symbole, revêt aussi cette signification pour le peuple d'Ispahan.
Il me semble nécessaire de faire quelques observations sur les qualités de la population d'Ispahan pour montrer la fidélité, l'honneur et la résistance de ce peuple. En une journée, le peuple d'Ispahan a enterré 370 martyrs sans manifester le moindre chagrin, et a envoyé ses soldats sur le champ de bataille. C'est très important. Comme l'imam de la prière du vendredi d'Ispahan vient de le rappeler, l'Imam Khomeiny a félicité à l'époque, le peuple d'Ispahan pour sa bravoure. Au mois de novembre 1982, après les cérémonies funéraires de ces 370 martyrs, ils ont offert plus de 1000 autres martyrs. Plus d'un millier de martyrs ! Qui sont ces martyrs ? Des gens engagés qui affrontaient le danger et des pionniers.
Avant la Révolution, Ispahan a joué un rôle important dans les différents événements qui se sont déroulés et aussi pendant la Révolution et la guerre imposée. Des unités militaires étaient stationnées à Ispahan, les unités de l'Armée de terre des Gardiens de la Révolution dont la division "Imam Hossein" d'Ispahan et celle de Najaf à Najaf Abad, et la Brigade "Ghamar-é Bani Hachem", ainsi que des unités de l'armée avec la base de contre-attaque aérienne et le centre d'artillerie d'Ispahan. Cet ensemble était très important et montre que, dans les domaines stratégiques, le peuple d'Ispahan a toujours été à l'avant-garde pendant et après les huit années de la guerre imposée. C'est également le cas dans son rôle dans la croissance et le développement national, et dans les questions scientifiques. Certains problèmes chroniques de nos Forces armées ont été résolus dans les centres scientifiques et de recherche d'Ispahan. Ce sont des raisons de fierté non des raisons d'orgueil, et des signes de la prise de conscience de son identité et de ses talents, et de la volonté d'aller de l'avant en s'appuyant sur cette identité et ces talents.
Tout le monde sait que pendant les huit années de guerre imposée, les habitants d'Ispahan ont coopéré avec ces différentes unités militaires sur le front. C'est quelque chose d'évident pour tout le monde. Mais ce qui n'est pas si évident pour beaucoup de gens, est le rôle des volontaires anonymes qui travaillaient dans les actions de soutien aux soldats qui se battaient sur le front, pendant toutes ces années. Les femmes à la maison, les hommes d'affaires, les fonctionnaires et les membres du Djihad offraient différents services aux soldats. Il y a même des gens qui sont tombés en martyrs ou qui ont offerts des martyrs, des gens très généreux dont les noms n'ont été enregistrés nulle part mais qui sont célèbres dans le ciel. Les moindres actes seront pris en considération dans les calculs divins. Tous les convois de secours et de ravitaillement envoyés par Ispahan, les efforts et les sacrifices des familles des martyrs qui ont connu quelques moments difficiles avant de s'envoler vers le ciel, seront pris en considération.

"لاخوف عليهم و لاهم يحزنون"
"(Certes, les amis de Dieu) ne doivent avoir aucune crainte et ne seront point affligés".
(Coran 10: 62)

Ce sont leurs familles qui ont le plus souffert. Leurs pères, leurs mères, leurs épouses, leurs enfants, leurs frères et leurs sœurs endeuillées qui ont fait preuve de patience et manifesté leur fierté. Il y a des familles à Ispahan qui ont offert trois martyrs. Il y avait des familles qui n'avaient qu'un seul fils qu'elles ont envoyé au front. Ce sont "les Abrahams" de notre époque. Ce sont ces choses qui constituent l'identité d'une nation et qui l'aident à atteindre le sommet de la gloire.
Aucune nation ne réussira en restant assise en mangeant, en dormant, en s'appuyant sur les étrangers et se laissant dominer par les plaisirs. Ces pessimistes qui ont des discours négatifs sur la période de la Défense Sacrée, qui font des commentaires sarcastiques quand on parle du martyre, qui se renfrognent quand on parle des soldats handicapés et des anciens combattants, qui sourient avec mépris quand on parle de progrès scientifiques et de briser les frontières de la science, et hochent la tête quand on parle de construire des centrifugeuses pour l'enrichissement de l'uranium en disant que cela est impossible, ne comprennent rien au mouvement d'une nation. Ceux qui ont été formés à l'école de la corruption et de l'athéisme ne comprennent rien aux effets de la foi, des efforts désintéressés et du Djihad.
Quand une nation croit au Djihad, elle est en tête dans tous les domaines. Le Djihad ne se limite pas à prendre un fusil. Le Djihad signifie entrer en action et lutter contre les obstacles et ceux qui les créent. Le Djihad signifie se sentir responsable et engagé. C'est le sens du véritable Djihad et le sens du Djihad islamique. Le Djihad peut passer par le sacrifice de sa vie, par le don de ses richesses, par la présentation d'une pensée et de slogans, ou par la participation aux manifestations et aux élections. C'est le Djihad dans le sentier d'Allah et c'est ce qui permet à une nation de s'agrandir, de progresser et de devenir dynamique et remplie d'espoir.
Comment est-il possible de lutter contre une telle nation? Le camp qui s'oppose à l'islam, à la Révolution islamique et à la République islamique s'est constitué pour lutter contre ce phénomène exceptionnel. Comment peuvent-ils mener ce combat ? Cela n'est pas possible par la guerre, ils ont essayé et ont vu le résultat. Il n'est pas possible de le combattre par des menaces de guerre et des intimidations militaires. Il n'est pas possible de le combattre par des sanctions. Ceux qui pensent mettre la nation iranienne à genoux par des sanctions se fatiguent pour rien. Une nation qui espère, qui a la foi et sait ce qu'elle fait, ne peut être forcée à reculer.
Pour lutter contre cette nation, ils se consacrent sur un point que vous avez mentionné [référence à un slogan crié par le public contre les hypocrites], et qui témoigne de votre vigilance, chers habitants d'Ispahan, et qui consiste à créer des divisions dans la nation en opposant les gens les uns aux autres, en créant un fossé entre le peuple et les responsables, en semant le doute et en causant des désaccords sur des questions insignifiantes. C'est la méthode la plus courante qu'utilisent les ennemis de la Révolution islamique pour manifester leur hostilité. Nous devons être vigilants.
Le peuple d'Ispahan a été vigilant et a agi de manière appropriée lors des derniers événements. Il a eu une réaction brillante lors des dissensions en 2009 et dans les mouvements spontanés et populaires le 30 décembre. Tout le monde devrait se prémunir contre les effets de la division, de la Fitna et de la suspicion à l'encontre du régime. Ceux qui accusent la République islamique à tort et à travers, sans le moindre égard, agissent en tant que représentants de l'ennemi et en tant que son porte-parole, quand la machine de propagande anti-islamique, sioniste et américaine ne peut pas se faire entendre dans le pays. Ces gens trahissent la nation. C'est une véritable trahison. Soulever des soupçons sur les gens, les représentants et les fonctionnaires du gouvernement, et décourager les gens sont des actes de trahison.
Une autre de leurs méthodes consiste à promouvoir la corruption morale dans la société. Tout le monde en particulier les jeunes, doit être extrêmement vigilant à cet égard. Malheureusement la corruption et la dégénérescence morale sont utilisées comme un moyen pour promouvoir les objectifs politiques des puissances arrogantes. Pour affaiblir et détruire une nation, et bien sûr gagner de l'argent, ils utilisent la drogue pour atteindre leurs objectifs politiques dans de nombreuses régions du monde. Notre pays, nos jeunes et nos responsables doivent être extrêmement prudents et attentifs à ces questions.
Ispahan a des capacités très importantes, comme dans le passé. Vous devez apprécier ces capacités à leur juste valeur. Ispahan est le centre de la connaissance religieuse et d'autres connaissances. Cette ville a été également un centre intellectuel dans le passé. Heureusement, Ispahan a aujourd'hui un bon Centre d'enseignement islamique et des universités prestigieuses. Bien sûr, le dossier scientifique d'Ispahan dépasse tout cela et il convient que les oulémas, les universitaires et les chercheurs d'Ispahan agissent pour regagner la gloire dont Ispahan jouissait les siècles précédents. Ispahan a été à une époque, un centre de rayonnement scientifique dans le pays et même dans le monde de l'Islam. Vous devez retrouver ce statut. Ispahan est aussi un centre important dans les domaines artistiques, les beaux-arts et l'artisanat. Chacun de ces aspects représente un avantage, et la foi et les croyances religieuses du peuple d'Ispahan sont les bases de toutes ces qualités. Cela s'est manifesté dans le comportement de la population d'Ispahan avant la Révolution, et après la Révolution, cela a pris de nouvelles dimensions. J'avais l'habitude de visiter Ispahan à cette époque et j'ai été témoin de la religiosité du peuple et de son engagement aux questions religieuses. Bien sûr, cet engagement religieux est dix ou cent fois plus important aujourd'hui. Cette foi religieuse est un grand soutien. Vous devez apprécier ces bénédictions qui garantissent toutes vos progrès matériels et spirituels.
Pour une nation qui a la foi, rien n'est futile ni inutile. Tout prend un sens avec la foi. Cette foi doit être préservée. Par la grâce d'Allah, aujourd'hui, la nation iranienne est capable d'affronter avec succès, différents modèles d'hostilité. Dans le monde actuel, la raison de l'hostilité du camp anti-islamique envers la République islamique, est cette foi que le gouvernement, la République et la nation ont dans les valeurs divines. Les dirigeants matérialiste ne peuvent pas tolérer cette situation. Toute cette inimitié vient de notre adhésion aux valeurs divines. C'est un aspect de la question.
L'autre aspect est que les progrès de la nation iranienne au cours des 32 dernières années, sont les résultats de cette foi et de ce dévouement aux valeurs. Vous devez préserver fermement cet engagement. Sachez que les progrès vont se poursuivre. Par la grâce d'Allah, Sa volonté et Sa faveur, les hostilités auxquelles nous sommes confrontés n'auront aucun résultat et la nation iranienne en sortira victorieuse.
Mon Dieu, octroie Ta miséricorde, Ta grâce et Ton aide à cette nation et au cher peuple d'Ispahan. Que le cœur de l'Imam du Temps (Que Dieu hâte sa venue) soit content de nous et que nous bénéficions de ses prières.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^