Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec des milliers d’habitants de la province de Guilan Version imprimable
29/12/2010
 L’Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu mercredi 29 décembre 2010, des milliers d’habitants de la province de Guilan qui se situe au nord du pays, et a déclaré que les efforts, la lucidité et la vigilance étaient les conditions d'une marche vers les sommets de la perfection.  « Comme pendant les huit ans de résistance, de dévouement et de courage lors de la Guerre imposée, la nation iranienne a fait preuve d'une perspicacité exemplaire grâce à l’aide divine, durant les huit mois de guerre psychologique, et le 30 décembre 2009, grâce au souvenir de l'Imam Hossein (AS), avec la même perspicacité, a  balayé la panoplie des détracteurs»    

 Son Eminence a rappelé que les slogans de la nation iranienne ont une portée mondiale et que son objectif était de couper la main à tous les arrogants « La principale raison de l’hostilité des arrogants contre notre nation vient de cela et la fitna (dissension), l’année dernière, était un exemple des complots des ennemis », a constaté l’Ayatollah Khamenei

 Le Guide suprême de la Révolution a déclaré que l’objectif de la Fitna, l’année dernière, était de tromper le peuple en lançant des slogans apparemment justes mais au contenu mensonger. « La nation iranienne dans un élan tout à fait improvisé, a condamné les détracteurs à l'échec et au silence »  L’Ayatollah Khamenei a déclaré que l’épopée du 9 Dey, l’année dernière, avait démontré la vigilance et l’éveil du peuple, et a ajouté que les ennemis de la nation iranienne et ceux qui pensent pouvoir créer des distances entre le peuple et le régime islamique, devaient saisir le message du 9 Dey et savoir que la République islamique appartient au peuple et que celui-ci est aussi son protecteur.     L’Ayatollah Khamenei a déclaré que les dirigeants des Etats arrogants avec à leur tête les États-Unis, dans leur hostilité contre le régime islamique, ont recours à différentes méthodes comme le complot, les déclarations mensongères, l’hostilité ouverte et un souci affiché pour la nation iranienne. «Toutes cela montre qu’ils n’ont pas encore une connaissance et une perception correcte de la nation iranienne», a-t-il conclu.  Le Guide suprême de la Révolution a souligné que c'était seulement en les décourageant qu'il était possible de se débarrasser d’eux et que le grand péché de certains organisateurs de la Fitna, l’année dernière, était d'avoir redonné espoir aux ennemis.     
Son Eminence a rappelé les élections présidentielles exceptionnelles de l’année dernière et la participation spectaculaire du peuple, et a souligné que cette énorme participation populaire aurait pu fait progresser le pays sur de nombreuses scènes politiques, et que les perturbateurs en semant le trouble et en réconfortant les ennemis, ont porté atteinte au pays et à la nation.    L’Ayatollah Khamenei a qualifié la responsabilité du peuple, notamment celle des responsables, des couches intellectuelles et de la jeunesse, de très lourde, et a souligné qu’il fallait s’appuyer sur la grâce et la direction divine, et s’efforcer d’atteindre le sort que Dieu, le Très-Haut, a déterminé pour la nation iranienne.
Dans une autre partie de son discours, l’Ayatollah Khamenei a fait allusion aux parcours historique des combattants  de Guilan et a déclaré que malgré la vaste campagne du régime Pahlavi pour détourner le peuple de cette région de ses croyances, le peuple avait résisté en s’appuyant sur sa détermination et sa foi.  «Cette province se place parmi les meilleures provinces au niveau de la piété, de la croyance religieuse, du Djihad et de l'engagement », a-t-il dit. Le Guide suprême de la Révolution a rendu hommage au grand martyr de cette région, Mirza Kouchak Khan Djangali, et a expliqué le parcours brillant du peuple de Guilan :   « Le combat contre les groupes athées et antireligieux, le rôle important dans la victoire de la Révolution islamique, les prouesses des jeunes membres du Basidj de cette région pendant la Défense sacrée et la participation active des intellectuels, des universitaires et des Ulémas constituent le parcours religieux, révolutionnaire et scientifique de ce peuple », a-t-il déclaré.   
 
< Précédent   Suivant >

^