Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une audience accordée aux responsables culturels et politiques Version imprimable
12/04/2011

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 12 avril 2011, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec des responsables culturels et politiques iraniens.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Que Dieu bénisse cette nouvelle année chers amis, frères et sœurs [qui ont participé à cette réunion], ainsi que vos familles et vos proches. J'espère que la nouvelle année sera propice et bénéfique pour vous tous et pour la nation iranienne. Bien sûr, cela dépend en grande partie de nous. C'est nous qui par notre comportement et nos orientations, faisons de notre vie une vie réussie ou une vie manquée. Le destin d'un peuple est déterminé par les choix qu'il fait. Allah l'Exalté, nous a donné la capacité de choisir.

«و هديناه النّجدين»
"Nous l'avons guidé aux deux voies" Coran 90 : 10

Allah le Très-Haut nous présente deux choix. Bien sûr, dans certaines conditions, le choix est facile, parfois il est difficile. Cependant, il faut toujours faire un choix
La demande que nous répétons chaque jour à Dieu :

«اهدنا الصّراط المستقيم»
" Guide-nous vers le droit chemin" Coran 1 : 6

montre qu'à chaque instant, le chemin que nous considérons comme le droit chemin et que nous suivons, aboutit toujours à une bifurcation. Le droit chemin n'est pas un tunnel qui vous dirige jusqu'à la fin, une fois que vous y êtes entrés, ni les rails d'un chemin de fer sans jonction. Il existe de nombreux carrefours sur ce droit chemin et il est nécessaire d'identifier et de choisir la bonne direction. Quand nous disons "Guide-nous vers le droit chemin", nous demandons à Dieu de nous montrer le droit chemin tous les jours, à chaque instant et dans toutes les questions. Je ne veux pas dire que ce choix est très difficile ou impossible. Non, Allah l'Exalté, a montré aux gens des repères clairs.

«ذلك ان لم يكن ربّك مهلك القرى بظلم و اهلها غافلون»
"C'est que ton Seigneur n'anéantira pas injustement des cités dont les gens n'ont pas été avertis" Coran 6: 131

Allah le Très-Haut, ne nous punira pas pour avoir fait un mauvais choix alors que nous ne disposions pas de moyens pour nous guider. Non, Dieu l'Exalté fournit aux gens les moyens nécessaires pour leur orientation. Bien sûr, il existe certaines exceptions mais Allah l'Exalté, présente généralement la bonne orientation.
« Norouz » est un nom approprié pour le début de la nouvelle année, mais on peut l'appeler autrement. « Norouz » est une très bonne occasion pour marquer des étapes. Si la vie continue de façon monotone et sans nouvelles étapes, personne ne pensera à innover. L'un des avantages de la division de la vie en étapes est que cela nous permet de penser que cette année est terminée et qu'une nouvelle année commence. La nouvelle année va certainement déboucher sur de nouvelles actions, de nouvelles idées, de nouvelles résolutions et de nouvelles motivations. Selon les coutumes que nous et d'autres nations observons lors de la nouvelle année, les gens mettent des nouveaux vêtements et nettoient leur maison. Par exemple, chez nous les gens font traditionnellement les nettoyages du printemps et ont d'autres coutumes. D'autres nations ont des traditions similaires. Par conséquent, le Norouz représente une nouvelle étape.

Le début d'une nouvelle étape est utile pour que les gens aient l'occasion de réfléchir à leurs actions passées et futures. C'est une occasion pour se dire : «Eh bien, l'année dernière, j'ai fait ces erreurs, je vais commencer à corriger ces défauts au cours la nouvelle année." Cette vision des choses influe sur tous les aspects de la vie.

Je crois que la chose la plus importante à laquelle les gens doivent penser est leur relation avec Dieu. Au début de chaque année, nous devons nous dire que l'année dernière et les années précédentes font partie du passé et qu'une nouvelle étape a commencé. Nous devons définir une nouvelle relation avec Dieu l'Exalté, en introduisant de nouveaux comportements et en éliminant certains comportements. Il y a des péchés que nous avons l'habitude de commettre sans nous rendre compte de leur importance. Si les gens réfléchissent à leurs actes, ils apercevront ces péchés dans leur comportement et leurs actions. Les gens ont normalement tendance à se justifier et n'ont aucun doute sur le bien-fondé de leurs actes mais cela ne veut pas dire qu'il est impossible de porter un jugement sur ce que nous faisons. Allah l'Exalté, nous a donné la preuve ultime. Avec un peu d'attention nous pourrons identifier nos défauts.

Les êtres humains s'habituent à certains péchés et sous-estiment leur importance. La nouvelle année peut être l'occasion de trouver un moyen pour réduire le nombre de nos péchés en en faisant un inventaire sur papier.

Si je me souviens bien, j'ai lu la biographie du martyr Afshordi (Bagheri) l'année dernière ou l'avant précédente. Cette biographie indiquait que le martyr Afshordi avait l'habitude d'écrire ses erreurs tous les jours. Les maîtres de morale et certaines traditions prophétiques nous l'ont aussi recommandé. Nous sommes invités à cet examen de conscience tous les soirs. Le martyr Afshordi avait pris cette habitude. Quant à nous, nous n'avons pas le courage de le faire même si cela reste entre nous et le papier. Il avait l'habitude d'écrire dans ses notes, qu'il s'était rendu compte le soir, qu'il avait commis quelques péchés.

L'examen de conscience est une très bonne chose. Il est nécessaire d'évaluer nos actes et de réduire les péchés l'un après l'autre. Nous nous sommes habitués à certains péchés, parfois à 5, 6 ou 10 péchés. Nous devons faire des efforts et éliminer ces péchés l'un après l'autre, et nos faiblesses l'une après l'autre.

C'est la même chose au niveau des transformations. Je crois que si nous commençons par la prière, la plupart des problèmes seront résolus parce que les prières quotidiennes sont très importantes. Il faut accomplir les prières quotidiennes de manière appropriée et avec attention. Être attentif lors de la prière, signifie prêter attention à ce que l'on dit et pense. Il ne faut pas accomplir les prières quotidiennes sans prêter attention à leur signification. Par exemple, quand je m'adresse à vous, je suis conscient qu'il y a un public qui écoute mon discours. Cela doit aussi s'appliquer dans la prière, nous devons être conscients que Dieu nous écoute. Je crois qu'il est possible de se rapprocher de Dieu, même sans comprendre le sens de la prière, il suffit d'être conscient que nous parlons à Dieu.
Le Commandant des Croyants (as) a dit :

«قربان كلّ تقىّ»
"Les prières quotidiennes sont un moyen pour les pieux de se rapprocher de Dieu".

Les gens comme nous, qui connaissent la signification et l'interprétation de tout ce qui est récité dans la prière quotidienne, et qui ont peut-être lu un ou plusieurs livres sur la prière, ne peuvent pas toujours se concentrer lors de la récitation des prières quotidiennes. Comme l'a dit le poète Saeb, au cours de la prière, "certains pensent à tout sauf à Dieu et se souviennent même parfois du lieu où se trouvent leurs objets perdus".

L'accomplissement des prières quotidiennes de manière attentive, c'est-à-dire, en faisant attention au fait que nous parlons à Dieu, est un bon début ainsi que l'exécution des prières quotidiennes à l'heure exacte, des prières collectives et des prières recommandées. De cette façon, nous pourrons progressivement changer notre vie. Chaque nouvelle année peut apporter de bonnes choses si nous essayons d'en tirer le meilleur profit.

Bien entendu nous avons tous une profession ou des occupations qui si nous cherchons à bien les remplir, peuvent nous rapprocher de Dieu.

Que Dieu vous octroie Sa bénédiction et Son assistance. J'espère qu'Il nous accordera ainsi qu'à la nation iranienne cette année, Ses bénédictions dans ce sens.

Que les salutations, la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^