Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux commandants et pilotes des Forces aériennes de la République islamique Version imprimable
08/02/2011

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 8 février 2011, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée aux commandants et aux pilotes des Forces aériennes de la République islamique, à l'occasion de la journée des Forces de l'air et de l'anniversaire de leur serment d'allégeance à l'Imam Khomeiny, en 1978.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Chers frères, commandants et employés dévoués des Forces de l'air de l'Armée de la République islamique d'Iran, soyez les bienvenus. J'espère que Dieu l'Exalté, vous aidera et vous offrira l'occasion d'améliorer et d'augmenter le pouvoir de défense aérienne que nous avons acquis grâce aux efforts des Forces aériennes. J'espère que nous garderons un bon souvenir de cette réunion d'aujourd'hui dans ce Hosseynieh, des commentaires du commandant et de l'hymne riche de sens, chanté par nos chers jeunes.
Le 19 Bahman qui a commencé avec un mouvement courageux [allégeance des Forces aériennes à l'Imam Khomeiny] en 1978, a été une journée importante et décisive. Les frères courageux qui se sont mis du côté du peuple, ont fait deux choses importantes. Tout d'abord, ils ont créé une identité pour l'Armée de la République islamique de l'Iran, une identité nouvelle qui n'était pas familière au peuple parce que jusqu'à cette date, les gens ne voyaient dans les différentes organisations gouvernementales, qu'une vitrine qui n'avait rien de positif. Il y avait beaucoup de gens, fidèles et indépendants dans l'Armée qui avaient les mêmes idéaux que la nation iranienne mais avaient besoin de temps et d'une occasion pour faire leurs preuves. L'Armée possédait de telles capacités mais les gens ne le savaient pas. Le mouvement des jeunes membres des Forces aériennes auquel j'ai assisté personnellement ce jour-là, a donné une nouvelle identité à l'Armée, c'est un fait important. Plus tard, cette identité s'est renforcée au cours des années suivantes avant, pendant et après les huit ans de guerre imposée et de Défense sacrée, et à mon avis, s'est encore plus développée les années suivantes.
L'apparition de mouvements (pour le changement du régime), a été le deuxième résultat de cette journée. La particularité la plus importante d'un être vivant est qu'il influence son environnement et entraine des changements. Ce mouvement progressiste (de l'Armée de l'Air prêtant l'allégeance à l'Imam Khomeiny) a entrainé d'autres mouvements progressistes. C'est ce qui s'est passé à cette époque. Sans aucun doute, ce mouvement du 19 Bahman en présence de l'imam à l'école Alavi, dans la rue Iran, a influencé énormément les évènements du 22 Bahman. Dans les nuits du 21 et du 22 Bahman, j'ai entendu et vu des jeunes crier dans les rues pour réveiller les gens, qui disaient que les jeunes pilotes et commandants des Forces aériennes avaient été attaqués et étaient en danger. Cela est très important. Cette décision a contribué à ce grand mouvement et a suscité de nouvelles activités et un nouvel élan.
Ce n'est qu'un exemple de l'ambiance générale de notre société. Notre pays a été sauvé par ce mouvement. Ce grand pays, avec ce grand passé culturel et toutes ces capacités matérielles et spirituelles, était réduit en esclavage. Il est dommage qu'à cause de certaines personnes, de l'existence de conflits et de certaines ingérences, ces choses n'aient pas encore été expliquées de façon claire. Le pays était réduit en esclavage, humilié, insulté par les grandes puissances et totalement ignoré. Notre grand et glorieux pays, ce pays d'une grande foi en l'islam, n'avait aucune influence dans la région parce qu'il était prisonnier des pays hégémoniques et arrogants. Notre pays a mis fin à ce cauchemar et a déchiré ces chaines. Le mouvement de la nation iranienne le 22 Bahman et dans les autres événements qui ont mené au 22 Bahman, était très important.
J'ai dit à plusieurs reprises qu'au long des trente-deux dernières années, la stabilité et la résistance semblent être les questions les plus importantes de notre Révolution, ainsi que l'insistance sur ce que nous considérons comme des principes. La défense de ses valeurs est un honneur pour une nation et une communauté. Il est nécessaire de sauvegarder ces valeurs. L'islam était la valeur la plus importante pour notre nation et le sera aussi dans l'avenir. L'islam contribue en même temps à l'indépendance, à la liberté, au progrès matériel, à l'unité nationale et à l'épanouissement des talents. C'est pourquoi l'imam (ra) insistait toujours sur l'expression "République islamique". La République s'appuie sur le peuple, ce qui est un point important, mais l'application des règles islamiques dans une société, n'est possible que par la foi. Par conséquent, la présence, le vote, les décisions et la participation de la population sont des points importants. Notre régime est donc devenu une République islamique. Nous devons préserver cela. Si nous parvenons à nous rapprocher le plus possible du sens que représente l'expression "République islamique", nos succès augmenteront chaque jour. Cela exige des efforts intensifiés et un redoublement de travail. Heureusement cette année, nous sommes témoins des effets de ces efforts intensifiés et du redoublement du travail dans les différents secteurs nationaux. Si cela se réalise, la nation iranienne et la République islamique deviendront un modèle. Il n'est pas nécessaire que les nations annoncent qu'elles ont pris l'Iran comme modèle. Cela n'est pas important qu'on le dise ou non. Le point important est que ce vent souffle et fait revivre d'autres lieux, et pousse les gens à agir de la même manière.
Les grands mouvements que vous voyez aujourd'hui dans certains pays, ne sont pas apparus tout d'un coup. Différents motifs, désirs et expériences s'accumulent au long des années et se manifestent au moment approprié. Aujourd'hui, le temps de la manifestation des motivations et des revendications qui se sont accumulées depuis des années, est venu. Le peuple d'Iran et les responsables des Forces armées ont joué un rôle primordial, à l'époque, qu'il faut garder à l'esprit.
Aujourd'hui, nous sommes au centre de ce mouvement et à mi-chemin. Nous ne sommes plus au début du chemin à moins que nous nous placions dans une perspective à long terme. Le point important est que nous avons pris un chemin qu'il faut poursuivre. Ceux qui prennent un chemin sans arriver à destination, font demi-tour ou s'égarent, ne sont pas très différents de ceux qui restent chez eux. Le résultat est le même et tous les deux ne sont pas arrivés à destination ni à un résultat. Par conséquent, il est nécessaire d'avancer de manière régulière et cela dépend de la détermination, de la foi, des efforts et de la participation de la jeunesse. Aujourd'hui, les jeunes sont heureusement en poste dans différents secteurs des Forces de l'Armée. Tout dépend de vous. Si les jeunes comptent sur Dieu et ont confiance en leurs possibilités, ils peuvent faire des miracles. Tous nos travaux quotidiens et nos grandes réalisations sont des miracles divins, mais comme nous y sommes habitués, nous ne nous rendons pas compte de leur caractère miraculeux. Ces miracles dépendent de la détermination, du courage et de l'efficacité des gens. Il est nécessaire de persister.
Jetons un coup d'œil sur les obstacles au progrès. Sans aucun doute, le manque de respect des valeurs est un obstacle au progrès. Nous ne devons pas négliger ces valeurs.
Les discordes au sein du peuple, entre les responsables, les différents secteurs du régime ou entre le gouvernement et le peuple nuisent à la marche du progrès. L'unité que la Révolution nous a offerte doit être sauvegardée comme une chose sacrée. Une des tactiques les plus importantes que l'ennemi utilise dans la soft-war, est de briser cette unité et de créer des distances. Ils tentent de semer la discorde entre chiites et sunnites, et de susciter des conflits religieux ou ethniques entre les Perses, les Arabes, les Turcs, les Kurdes et les autres ethnies, de provoquer des conflits régionaux et partisans, et de créer des divergences au sein des différentes organisations gouvernementales ou entre les partis.
Il est donc nécessaire de faire très attention et comme je l'ai dit, de faire preuve d'une grande vigilance. Nous devons savoir où nous sommes et connaître le combat dans lequel nous sommes engagés. Il y a une différence entre un soldat qui sait à quel point son poste est important et celui qui occupe le même poste sans en connaitre l'importance et s'endort, l'abandonne ou se dispute avec ses compagnons de tranchée. Nous devons être conscients de la place stratégique de la nation iranienne.
Aujourd'hui, le Moyen-Orient est réveillé. Le monde de l'Islam est réveillé. Les superpuissances ont attaqué cette région à cause de ses grandes ressources et y ont imposé le colonialisme, le néocolonialisme et le post colonialisme. Mais le temps de la domination des superpuissances touche à sa fin. C'est un fait. Un jour, les deux superpuissances, les Etats-Unis et l'Urss, dominaient toutes les affaires politiques de la région. La région était découpée entre la gauche et la droite qui se disputaient et parfois parvenaient à un compromis. Les Etats-Unis et l'Urss qui étaient derrière ces grandes puissances, tout à coup se mettaient d'accord et nous constations par exemple, que l'Egypte avait été vendue ! C'était une guerre entre deux camps qui s'asseyaient autour d'une table et négociaient à huis clos et en coulisses, écrasant les peuples, leurs dirigeants et leurs intérêts.
Ce n'est plus le cas d'aujourd'hui. Aujourd'hui, les peuples de la région sont témoins d'une baisse progressive du pouvoir des superpuissances. Grâce à son grand héritage culturel et ses grandes ressources, l'Iran islamique est un pionnier dans ce domaine. L'Iran s'appuie sur l'islam qui remplit les cœurs, les âmes et les pensées de ce peuple. Il est nécessaire de préserver cela. C'est une chose très précieuse. Chaque secteur a son rôle à jouer dans ce domaine. L'Armée a un rôle et des responsabilités, et au sein de l'Armée, les Force de l'air ont un rôle particulier. J'ai plusieurs fois cité ce hadith du Prophète (AS) :

" رحم اللَّه امرأ عمل عملا فأتقنه "
«Que Dieu bénisse ceux qui s'acquittent bien de leurs responsabilités"

Le rapport que j'ai reçu de l'Armée de l'air dont certaines parties ont été lues par le commandant, est un rapport prometteur. Je reçois régulièrement de tels rapports, mais vous ne devez pas être satisfaits de ces réalisations. La fabrication des pièces de rechange, la production et la formation, tant dans les Forces aériennes que dans les secteurs de la Défense, sont des choses très utiles mais vous ne vous devez pas vous arrêter là. Trouvez les défauts. Si un athlète ne développe que certains muscles et ne tient pas compte des muscles plus faibles, il perdra dans les situations délicates. Essayez d'éliminer les défauts et les lacunes. Tout le monde doit le faire à son niveau. Recherchez chaque jour à améliorer car l'amélioration n'a pas de limite. Peu importe combien de progrès nous faisons, il y aura toujours des possibilités de progrès et d'amélioration.
J'ai répété plusieurs fois aux commandants des Forces de l'air et d'autres secteurs de l'Armée, qu'il y a des lacunes et des problèmes dans différents secteurs. Nous subissons des sanctions, nous avons des problèmes financiers et d'autres problèmes qu'il faut surmonter. Les personnes les plus intelligentes sont celles qui étudient la situation afin de voir et de profiter des possibilités qui sont à leur disposition. Il n'est pas acceptable de se décourager face à ces problèmes et d'abandonner les objectifs. Les problèmes ne doivent pas nous arrêter mais nous inciter à compter sur nos propres capacités. Par exemple, il y a vingt ans, qui aurait pensé que les Forces de l'air seraient en mesure de produire autant de choses ? C'est aussi le cas dans les autres secteurs, qui aurait pensé que nous serions capables de faire de telles réalisations dans les domaines aériens, médicaux, pharmaceutiques, scientifiques et technologiques ? Nos jeunes ont fait des efforts et ont réalisé de grandes œuvres. Même nos ennemis le reconnaissent aujourd'hui. Certes, ils poursuivent leurs hostilités et se servent de nos réalisations pour alimenter l'islamophobie et la phobie de l'Iran. Mais ils reconnaissent ces réalisations.
Ce que je veux dire est que vous ne devez pas vous laisser décourager par les problèmes qui existent dans les différents secteurs. Utilisez vos talents et découvrez vos capacités intellectuelles et physiques pour compenser ces lacunes. Cela est faisable et applicable.
On nous a imposé des sanctions dans certains secteurs industriels en pensant que ces sanctions mettraient fin à nos activités dans ces secteurs alors que c'est le contraire qui s'est passé. Les sanctions ont encouragé nos jeunes à produire eux-mêmes ce que l'ennemi ne nous donnait pas. Dans certains cas, ils ont produit mieux, moins cher, plus léger et plus efficace. C'est ainsi que vous devez progresser dans les Forces de l'air. Cela s'applique aux commandants, aux responsables des différents secteurs, au personnel et en particulier aux jeunes.
Je prie à Allah le Très-Haut, de vous accorder le succès et Ses bénédictions. J'espère que l'âme de notre imam qui a commencé ce mouvement et nous a ouvert cette voie, et que les âmes pures de nos chers martyrs qui ont sacrifié leur vie, seront satisfaites de nous tous et que nous bénéficierons de leurs prières.

Que les salutations, la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^