Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême à l'occasion du 22ème anniversaire du décès de l'Imam Khomeiny Version imprimable
04/06/2011

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 4 Juin 2011, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, à l'occasion du 22ème anniversaire de la disparition de l'imam Khomeiny (ra). Cette cérémonie s'est tenue au mausolée où se trouve le tombeau du fondateur de la République islamique.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Louange à Allah, Seigneur des univers, et que la paix et les salutations soient sur notre maître et Prophète Ab-al-Qassem Al-Mustafa Mohammad (AS), sur ses descendants infaillibles et en particulier celui d'entre eux qui est "le trésor d'Allah sur terre".
Que les salutations et la miséricorde de Dieu soient comblent l'âme de notre imam et des martyrs de la Révolution islamique.
Aujourd'hui, la nation iranienne commémore une nouvelle fois, l'anniversaire de la disparition de notre magnanime Imam dont elle veut suivre le chemin et la pensée. Chaque année, le 14 Khordad (l4 juin) nous offre une nouvelle occasion de nous initier aux dimensions de la vie exemplaire de l'imam et à sa voie sacrée.
Cette année, le 14 Khordad coïncide avec le premier jour du mois sacré de Rajab. Rajab est le mois de la miséricorde et des bénédictions divines. A cet égard, une prière a été rapportée du Saint Prophète de l'Islam (SAWA) au sujet de ces deux mois qui sont en effet, les mois qui conduisent les musulmans au mois sacré du Ramadan et qui dit :

«اللّهمّ بارك لنا فى رجب و شعبان»
"Allah, accorde-nous les bénédictions des mois de Rajab et de Cha'ban"

Cette année, l'anniversaire de la disparition de l'Imam coïncide également avec un autre événement important de l'éveil islamique, que notre magnanime Imam attendait et souhaitait impatiemment, et qu'il avait même prédit.
Notre magnanime imam avait prédit le réveil des nations musulmanes. Par la grâce d'Allah, cette prédiction s'est accomplie tout comme l'effondrement de l'Union soviétique, et Allah le Tout-Puissant, a enfin permis sa réalisation.
Je diviserai mon discours en deux parties et j'espère que je serai en mesure de terminer les deux parties dans ce court laps de temps. La première partie est une révision de la leçon que notre magnanime imam nous a enseignée. Il s'agit de la révision de l'héritage idéologique de l'Imam qui est un trésor aux mains de notre nation. S'appuyant sur ce trésor, la nation iranienne a réussi à surmonter les obstacles, naturels et évidents, que rencontre toute nation visant de tels idéaux. Dans la deuxième partie de mon discours, j'aborderai la situation dans la région.
En ce qui concerne la pensée de l'Imam, l'honorable nation iranienne est pleinement consciente que le respect et l'amour du peuple iranien pour l'imam Khomeiny ne sont pas des émotions ordinaires bien que les cœurs débordent d'amour pour l'imam, et que la question ne se limite pas à ce niveau. Le respect de notre peuple pour l'imam signifie qu'il a accepté ses idées qu'il considère comme le chemin lumineux et la ligne de conduite dans le mouvement national de la nation iranienne. La pensée de l'Imam est une ligne de conduite théorique et pratique, qui aidera notre pays dans son parcours vers la dignité, le progrès et la justice. Cela a été le cas tout au long de ces 32 années. Nous avons fait de grands bénéfices chaque fois que nous avons suivi les recommandations de l'imam et la voie qu'il nous a indiquée. Voilà comment les gens considèrent la voie de l'imam et son héritage idéologique.
Au cours de ces 30 dernières années, notre nation a réussi à déjouer les complots les plus complexes. La nation iranienne a été confrontée à des conspirations militaires, sécuritaires, médiatiques, politiques et économiques. Sur le front économique, la nation iranienne a été confrontée à différentes sanctions au cours de ces trente dernières années, à une campagne de propagande où les médias et l'empire médiatique ont travaillé avec acharnement, et à des complots politique pour diviser la nation. Grâce à la pensée de l'Imam et en suivant la voie qu'il avait déterminée, la nation iranienne a réussi à neutraliser tous ces complots.
La pensée de l'Imam est un ensemble aux multiples dimensions. Il est nécessaire de tenir compte de toutes ces dimensions. Deux des principales dimensions de la pensée de l'Imam sont la dimension spirituelle et la dimension rationnelle. En ce qui concerne les dimensions spirituelles, nous voyons que notre magnanime Imam ne s'est pas limité aux facteurs matériels dans son combat mais accordait une grande attention à la relation avec Dieu, à l'initiation spirituelle et à la méditation, croyait en l'aide divine et avait une confiance absolue dans Son secours. En ce qui concerne la dimension rationnelle et le recours à la sagesse, à la réflexion et aux calculs rationnels, nous constatons qu'elle était un pilier important de la pensée de l'Imam. Je reviendrai sur ces deux dimensions pour examiner brièvement chacune d'entre elles.
Il y a aussi une troisième dimension qui est la recherche de la justice et qui est le résultat de l'Islam, comme les deux autres. La sagesse de l'imam s'inspirait de l'Islam et sa spiritualité était une spiritualité islamique et coranique de même que la troisième dimension s'inspirait aussi de l'Islam et du Coran. Il est nécessaire de considérer ces dimensions les unes à côté des autres. Insister sur l'une de ces dimensions au détriment des autres, ferait dérailler et dévier notre société. Cet ensemble parfait constitue l'héritage intellectuel et spirituel de l'Imam. Dans son comportement, l'imam Khomeiny prêtait attention aux dimensions rationnelles et spirituelles, et accordait une attention particulière à la justice.
Je citerai quelques exemples de la sagesse de l'Imam. Le premier exemple est le système démocratique qu'il a instauré. Il a choisi de s'appuyer sur le vote du peuple. Le choix de la démocratie a été l'une des manifestations évidentes de la sagesse de la pensée salvatrice et revitalisante de l'Imam Khomeiny. Des gouvernements dictatoriaux avaient régné sur notre pays pendant de nombreuses années. Même à l'époque de la Révolution constitutionnelle qui avait voulu institutionnaliser la loi dans le pays, la dictature des Pahlavis était plus sévère, plus oppressante et plus pénible que celle des régimes précédents.
Dans un tel contexte historique, l'Imam a institutionnalisé le vote et la participation populaire. Notre peuple n'avait jamais eu l'occasion de participer à des élections libres sauf pendant les quelques premières années du mouvement constitutionnel. Dans un tel pays et une telle atmosphère, notre magnanime imam a tout de suite, institutionnalisé les élections dans le pays. Vous avez plusieurs fois entendu que 32 ou 33 élections ont eu lieu au cours des 32 années qui ont suivi la victoire de la Révolution. Les gens sont allés aux urnes et ont voté librement pour élire leurs députés, leur Président, les membres de l'Assemblée des experts, des Conseils municipaux et d'autres organismes. Ceci est la preuve la plus évidente de la sagesse de l'Imam.
La fermeté de l'Imam face aux agressions de l'ennemi était une autre manifestation de sa sagesse et de sa confiance dans le recours à la raison. L'Imam ne faisait pas confiance à l'ennemi. Après avoir bien distingué les ennemis de la nation iranienne et de la Révolution, il s'est soulevé contre eux comme une montagne. Il a agi contrairement à ceux qui pensaient et pensent encore que la sagesse exige parfois des compromis. La sagesse de cet homme divin l'a aidé à comprendre que le moindre compromis et la moindre concession feraient progresser l'ennemi. Sur le champ de bataille, l'ennemi ne fera jamais grâce à celui qui recule. La moindre retraite est un pas en avant de l'ennemi vers la victoire. Voilà une autre manifestation de la sagesse de l'Imam Khomeiny.
Une autre manifestation de sa sagesse a été l'importance qu'il accordait à la confiance en soi et à l'indépendance de la nation iranienne. Depuis le début de la domination occidentale sur notre pays, c'est-à-dire au début du XIXème siècle, quand les Occidentaux sont venus en Iran, la nation iranienne a été constamment humiliée par leurs agents. Ils faisaient croire à la nation iranienne qu'elle était incapable de travailler et de progresser dans les domaines scientifiques, et que le peuple iranien était incapable de se débrouiller seul. Les acolytes du régime Pahlavi et des régimes qui l'ont précédé, humiliaient constamment la nation iranienne et prétendaient que seuls les occidentaux avaient la possibilité de faire progresser le pays et devaient prendre en mains les grands travaux. Ils prétendaient que la nation iranienne était incapable de faire de telles choses. Notre magnanime Imam a ressuscité la confiance en soi dans la nation et cela a été un tournant dans l'Histoire de la nation iranienne. Nos progrès dans les domaines scientifiques, industriels et d'autres domaines sociaux, viennent de la confiance que nous avons aujourd'hui, dans nos possibilités. Aujourd'hui, nos jeunes, nos industriels, nos scientifiques, nos politiciens et nos religieux sont sûrs de leurs capacités. Le slogan «Nous pouvons» est devenu une certitude que notre magnanime Imam a inspirée au cœur de la nation. Voilà une autre manifestation importante de la sagesse de l'Imam.
Une autre manifestation de la sagesse de l'Imam a été son insistance pour l'élaboration rapide de la Constitution. L'Imam a ordonné aux experts iraniens d'élaborer la Constitution. Ceux qui en ont été chargés avaient été élus par le peuple. L'imam n'a pas choisi un groupe pour élaborer la Constitution. C'est le peuple iranien lui-même, qui les a choisis. Les gens ont élu les experts de leur choix qui ont ensuite élaboré la Constitution. Plus tard, l'Imam a décidé de faire voter la Constitution. Un référendum a été organisé pour que les gens puissent se prononcer "pour ou contre" la Constitution. C'était encore une manifestation de sa sagesse. Voyez comment l'imam a renforcé les fondements du régime islamique en termes juridiques, politiques, sociaux et scientifiques, pour en faire un système solide capable de constituer les bases d'une grande civilisation islamique.
Un autre aspect de la sagesse de l'imam a été son souci de montrer au peuple que le pays lui appartenait. Il a convaincu les gens que le pays avait un propriétaire autre que celui présenté sous les dictatures où le propriétaire était le dictateur au pouvoir. L'imam Khomeiny a montré à la population que le pays avait un propriétaire qui n'était autre que le peuple lui-même.
La plus importante manifestation de la spiritualité de l'Imam était sa dévotion religieuse. L'Imam faisait tout pour l'amour de Dieu. Dès le début, il avait pris l'habitude de faire ce qu'il pensait être une responsabilité divine. Il n'a reculé devant aucun sacrifice sur ce chemin, dès le début de ses activités révolutionnaires en 1341 (1962). Son seul but était de s'acquitter de ses obligations religieuses. À maintes reprises, il a dit au peuple et aux représentants du gouvernement que le plus important était le respect des devoirs. "Remplissons nos obligations, Dieu déterminera le résultat de nos efforts", disait-il.
La sincérité de l'imam dans son comportement était le signe de sa dévotion et de sa spiritualité. Il n'a jamais dit ou fait quelque chose pour être loué ou admiré. Allah le Tout-Puissant, a béni ses efforts et son action s'est éternisée. C'est une caractéristique de la sincérité religieuse. L'Imam recommandait toujours cela dans ses rencontres avec les représentants du pays et les responsables du gouvernement. Il nous conseillait de compter sur Dieu, de Lui faire confiance et de travailler pour Sa satisfaction. Lui-même, il comptait sur Dieu, le suppliait et L'adorait avec ferveur. Il demandait à Dieu de l'aider. Nous pouvions clairement ressentir la spiritualité de l'imam après le mois de Ramadan. Il tirait profit de toutes les occasions pour se rapprocher d'Allah le Glorifié, et pour purifier son cœur et son âme. Il conseillait aux autres de faire la même chose et disait, "Nous sommes constamment en présence de Dieu." Le monde est surveillé par Allah le Tout-Puissant, et rempli de manifestations divines.
L'Imam conseillait à tous de garder ce point à l'esprit. Il observait les principes moraux et conseillait aux autres de faire de même. Une partie importante de la spiritualité dans l'islam est le respect de la morale, le rejet des péchés, de la calomnie, de la suspicion, de la médisance et du découragement, et consiste à ne pas éloigner les cœurs les uns des autres. Notre Imam observait toutes ces choses et avait l'habitude de conseiller aux gens et aux représentants du gouvernement de le faire aussi. L'Imam nous avertissait sans cesse des dangers de l'orgueil. Il nous déconseillait de nous considérer supérieur à la population, impeccable et au-dessus de toute critique. Tous les hauts fonctionnaires du pays ont entendu l'Imam leur conseiller d'accueillir favorablement les critiques et d'éviter de se considérer sans faille et au-dessus de toute critique. L'Imam lui-même, avait l'habitude de se comporter de cette manière. Dans ses écrits et ses déclarations, surtout à la fin de sa vie, Son Eminence a déclaré à plusieurs reprises, qu'il avait fait des erreurs et qu'il avait eu tort dans certains cas. Cela nécessite une grande force de caractère. Il faut une grande âme pour être capable de dire de telles choses et admettre qu'on a fait des erreurs. Cela était le signe de la grande spiritualité de l'Imam et de sa grande morale. C'est une dimension importante des enseignements de l'imam Khomeiny.
La recherche de la justice est également très importante dans la pensée de l'Imam. Bien que la justice soit un signe de sagesse et de spiritualité, l'importance de la justice pour l'imam était particulièrement remarquable. Après la victoire de la Révolution islamique, l'imam dans ses déclarations, a mis l'accent sur les besoins des classes sociales défavorisées et a insisté pour que les représentants du gouvernement répondent à leurs besoins. Il a attiré l'attention des représentants du gouvernement sur la nécessité d'éviter le luxe. C'était une des recommandations les plus importantes de notre Imam. Nous ne devons pas oublier ces choses. Dans un gouvernement qui repose sur les voix et la foi religieuse du peuple, ce serait un grave problème si les responsables se mettaient à s'occuper de leur bien-être, à accumuler des richesses pour eux-mêmes et à satisfaire leur goût du luxe. C'est un problème très grave pour un tel gouvernement. L'Imam a évité ce danger et à plusieurs reprises, a conseillé aux représentants du gouvernement d'éviter le luxe et l'accumulation des richesses. Il recommandait aussi aux représentants du gouvernement d'avoir des relations étroites avec le peuple. L'imam estimait que les responsables du gouvernement, comme moi qui étais alors Président, devaient avoir une relation étroite avec le peuple. L'Imam insistait pour que les possibilités et les services soient disponibles dans tout le pays et à la disposition de ceux qui vivent dans les régions les plus reculées. Cela montre clairement l'intérêt de l'imam pour la justice et l'aide aux déshérités.
Il insistait aussi sur le fait que les représentants du gouvernement soient issus du peuple, représentent le peuple et ne soient pas choisis à cause de quelconques liens familiaux. Il nous a, à maintes reprises, averti du danger du favoritisme qui sévissait à l'époque des Qadjars et des Pahlavis. Parfois, il faisait la louange de certains fonctionnaires du gouvernement qui comme il le disait, "faisaient partie du peuple". Cela était une norme pour l'Imam qui estimait que la richesse et le pouvoir ne devaient pas permettre aux gens d'occuper des postes de responsabilités, et que cela était une grande menace pour le pays et la Révolution. Voilà les différentes dimensions de la voie de l'Imam.
Chers frères et sœurs, cher peuple d'Iran ! La pensée de l'Imam nous a aidés à franchir des étapes dangereuses au cours des 32 dernières années. La pensée de l'Imam nous a permis de relever notre honneur national et notre prestige international. Le pays a fait des progrès et s'est dirigé vers ses idéaux, dans la mesure où il s'est efforcé de suivre la voie de l'Imam. Nous devons respecter les principes promus par l'imam dans toutes leurs dimensions. Si une personne ou un groupe se détourne des valeurs islamiques et révolutionnaires, au nom de la raison, il s'agira d'une déviation. Se compromettre et accepter de dépendre de l'ennemi au nom de la rationalité, est une déviation et une trahison. La raison qui dirige la pensée de notre Imam ne nous demande pas de fermer les yeux sur les complots de l'ennemi, de reculer devant lui ou de lui faire confiance. Plus nous reculerons devant l'ennemi, plus nous perdrons le grand soutien spirituel du pays et de la nation.
De même, si nous négligeons la morale au nom de la justice et de la Révolution, nous en subirons les conséquences car nous aurons dévié de la voie de l'Imam. Si, au nom de la justice et des sentiments révolutionnaires, nous insultons ou persécutons nos frères qui sont des gens fidèles dont les idées sont opposées aux nôtres mais qui reconnaissent le régime et l'islam, nous aurons dévié de la voie de l'imam. Si nous privons une partie de la société et du pays de la sécurité qu'ils méritent au nom de sentiments et de comportements révolutionnaires, nous aurons dévié de la voie de l'Imam.
Il y a des opinions différentes dans le pays. Bien entendu certaines actions ou déclarations exigent des poursuites judiciaires. Les organismes en charge sont responsables d'assurer le suivi de telles actions ou déclarations, et c'est ce qu'ils font. Mais si une action ou une déclaration n'est pas considérée comme illégale ou n'est pas faite dans l'intention de renverser le régime, de commettre une trahison ou de réaliser les ordres de l'ennemi, et est uniquement l'expression d'un goût politique, nous ne pouvons pas priver les gens de cette liberté et faire preuve d'injustice à leur égard.

«و لايجرمنّكم شنئان قوم على الّا تعدلوا»
" Ô les croyants ! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Dieu et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injuste. Pratiquez l'équité cela est plus proche de la piété" Coran 5: 8

Le Coran nous commande de ne pas être injuste envers des personnes, simplement parce que nos idées sont différentes.

«اعدلوا»
«Pratiquez l'équité. »

Le Saint Coran nous conseille de respecter la justice, même envers nos adversaires.

«هو اقرب للتّقوى»
«Cela est plus proche de la piété ».

Le Saint Coran nous enseigne que la justice est plus proche de la vertu. Il est faux de penser que la vertu exige que nous piétinions les droits de nos adversaires. Non, observer la justice est dans la ligne même de la vertu. Nous devons être vigilants et prudents, et ne pas négliger les autres dimensions du message de l'imam et des enseignements islamiques".
C'est la même chose dans le domaine spirituel. Heureusement, notre pays est le pays de la confiance en Dieu, de la spiritualité, de rappel et de l'adoration de Dieu. L'atmosphère de notre société est une atmosphère d'attention à Dieu. Le mois de Ramadan est un mois exceptionnel dans notre pays, un printemps de spiritualité. Nos chers jeunes participent avec un enthousiasme qui fait plaisir aux réunions de récitation du Coran et de prières. Les cérémonies de retraite spirituelle que nos jeunes vont organiser dans quelques jours, sont aussi un évènement étonnant.
Quand j'étais jeune au cours du mois de Rajab et des cérémonies d'Itikaf (retraite spirituelle de trois jours pendant le mois de Rajab), seulement une dizaine ou une vingtaine d'étudiants des centres islamiques participaient à ces cérémonies à la mosquée de l'imam, et seulement à Qom. Ce n'était pas une pratique commune à cette époque et les gens n'étaient pas très au courant. Aujourd'hui par contre, dans les différentes universités du pays, des milliers de jeunes étudiants - filles et garçons - participent à ces cérémonies, se recueillent pendant trois jours et établissent une relation avec Allah le Tout-Puissant. Les cérémonies d'Itikaf sont encore plus impressionnantes dans les grandes mosquées et sont des manifestations de grande spiritualité. Notre peuple aime la spiritualité, mais notre spiritualité s'accompagne d'un sens de responsabilité. Cette spiritualité ne doit pas du tout nous éloigner de notre grande responsabilité révolutionnaire mais plutôt nous aider à poursuivre notre mouvement révolutionnaire. Ceux qui au nom de la religion, tentent de dépolitiser la société et nos jeunes, et essaient d'empêcher nos jeunes de participer activement aux actions sociales dans le pays, au nom de la religion, font tous une erreur et ont dévié du juste chemin. Toutes les dimensions doivent être prises en considération.
Je témoigne, au mausolée de l'imam et à côté des tombeaux des martyrs enterrés dans ce lieu spirituel de Behesht-e Zahra, que notre nation a bien avancé et a suivi le chemin de l'Imam. Je le vois de mes propres yeux et je peux témoigner du fait qu'aujourd'hui, notre jeunesse révolutionnaire est aussi bonne si ce n'est meilleure que celle de l'époque révolutionnaire en termes de foi, de piété et de fermeté dans ses croyances. Je témoigne du fond du cœur et je crois sincèrement que c'est le peuple qui a joué le rôle le plus important et qui a défendu les valeurs (révolutionnaires). C'est le peuple lui-même qui a déjoué les complots des ennemis.
Je ne veux pas entrer dans le détail. Nous n'avons pas assez de temps pour cela et ce n'est peut-être pas le moment d'engager une telle discussion. Mais je tiens à mentionner en passant, que nos ennemis pensaient que la disparition de l'imam sonnerait la chute du régime. Ils pensaient qu'avec le décès de l'imam, la flamme révolutionnaire s'éteindrait progressivement et que cette lumière disparaitrait. Mais ils ont été déçus par les sentiments qui ont été exprimés lors de la cérémonie funéraire et par l'impressionnant mouvement populaire en faveur de la décision de l'Assemblée des experts. Ils ont alors préparé un plan de dix ans, bien sûr, c'est une analyse personnelle qui n'est pas fondée sur des preuves tangibles mais sur l'expérience. Ils espéraient que ce plan aboutirait en dix ans. Lors des événements de 1378 [1999], c'est le peuple qui est intervenu et a déjoué les complots. Le 23 Tir 1378 [14 juillet 1999], le peuple est descendu dans la rue et a déjoué des complots dont la conception avait pris des années à l'ennemi, en une seule journée.
Après cette journée, un deuxième programme de dix ans a été élaboré jusqu'en 2009. Ils pensaient qu'une occasion se présenterait et qu'ils avaient préparé le terrain. Les gens qui croyaient au régime et y étaient fidèles, avaient certaines revendications. Les ennemis pensèrent qu'ils pourraient en profiter. Ils ont donc lancé les événements de 1388 [2009].
Ils ont créé des troubles à Téhéran pendant deux ou trois mois. Bien sûr, c'était seulement à Téhéran. Pendant deux ou trois mois, ils ont réussi à occuper les cœurs et les esprits. Le peuple est encore une fois entré en scène. Après le dévoilement des intentions cachées des ennemis le jour de Qods, le peuple a compris ce qu'ils voulaient vraiment et quels étaient leurs objectifs. Le Jour d'Achoura, le peuple a réalisé la profondeur de leurs plans. Il est alors entré en scène et a donné lieu à l'épopée du 9 Dey [30 décembre 2009]. Des millions de personnes sont descendues dans les rues pas seulement à Téhéran, mais partout dans le pays, le 9 Dey et le 22 Bahman [respectivement le 30 décembre et le 11 février 2009] et ont mis un terme à cette sédition.
C'est l'art de notre peuple. Loué soit le peuple d'Iran. Louange au peuple fidèle, résistant, perspicace et vigilant d'Iran. Par la grâce d'Allah, le peuple d'Iran poursuivra cette voie et cet idéal, avec la même détermination jusqu'à la fin.
Le mouvement impressionnant du peuple a produit des résultats. Grâce à la confiance du peuple aux responsables du gouvernement et grâce à la sécurité qu'il a établie dans tout le pays grâce à sa présence, nos responsables gouvernementaux ont réussi à élargir la portée de leurs services et à faire de grandes réalisations. De grandes réalisations ont été faites dans le pays et dans l'infrastructure qui est la condition de progrès pour tout pays. Aujourd'hui, les réalisations se suivent et les gens peuvent voir ce qui est fait dans le pays, et par la grâce d'Allah, ils en verront les résultats, à court terme et à long terme. Les complots des ennemis contre la sécurité seront déjoués grâce à la présence du peuple ainsi que leurs manœuvres médiatiques. C'est grâce à l'engagement du peuple que notre pays a atteint un tel niveau de progrès scientifique et technologique. Selon des rapports internationaux et les statistiques officielles, non nos propres statistiques, aujourd'hui, notre niveau de progrès scientifiques est 11 ou 12 fois plus élevé que le taux moyen de progrès scientifique dans le monde. Ce n'est pas un résultat négligeable. Ces progrès sont reconnus par nos adversaires et nos ennemis qui l'annoncent officiellement. Aujourd'hui, nos jeunes savants ont fait de tels progrès dans dix domaines scientifiques et technologiques de pointe, que notre pays se place parmi les dix premiers pays dans le monde dans ces domaines. Ces réalisations ont été accomplies grâce à la présence et la participation du peuple. Si cette présence, cette confiance et ce sens des responsabilités continuent, notre pays réalisera de nouveaux progrès. Voilà la voie de l'Imam.
Je voudrais maintenant faire quelques commentaires sur les questions de la région, tout d'abord les événements qui ont eu lieu en Afrique du Nord et dans notre région et qui sont très importants et historiques. Les événements qui sont arrivés en Egypte et en Tunisie, et l'éveil impressionnant des pays islamiques sont des événements qui pourraient prendre deux ou trois siècles pour se produire. Ce sont des événements décisifs, importants et historiques. Bien entendu, la nation égyptienne a réussi et les Tunisiens ont également été couronnés de succès. La révolution égyptienne a été une victoire particulièrement brillante qui a entrainé une évolution impressionnante.
Dans d'autres pays comme la Libye, le Yémen et le Bahreïn, les gens continuent à se battre. La situation de chacun de ces pays doit être analysée séparément. Les mouvements populaires dans ces pays vont certainement réussir. C'est une question de temps mais la victoire est assurée. Quand les gens se réveillent et quand une nation ressent qu'elle a la capacité de faire ce qu'elle veut, rien ne peut l'arrêter. Bien sûr, les ennemis des nations musulmanes à savoir, le système de domination mondiale, le Grand Satan et les sionistes oppressifs et brutaux, sont à l'œuvre pour empêcher les gens d'obtenir la victoire finale. Mais si nous, les nations musulmanes, restons vigilantes, si nous écoutons les recommandations coraniques qui nous appellent à la patience et à la persévérance, et nous encouragent, si nous ne doutons pas des promesses d'Allah le Tout-Puissant, si nous faisons confiance aux promesses divines et faisons des efforts dans cette direction, les nations musulmanes sans aucun doute sortiront victorieuses.
Bien sûr, la politique des gouvernements occidentaux est d'affaiblir la Libye et que la guerre civile se poursuive jusqu'à ce que la Libye perde toute sa puissance afin qu'ils puissent plus tard, directement ou indirectement, prendre en main les affaires de ce pays stratégique. Tout d'abord, la Libye a de grandes ressources pétrolières, deuxièmement, elle est très proche de l'Europe. Par conséquent, la Libye est très importante pour les Etats-Unis et les gouvernements arrogants de l'Europe occidentale. Ils n'abandonneront pas si facilement le contrôle de ce pays. Ils veulent l'affaiblir. S'ils avaient laissé les gens se battre ils auraient réussi et un gouvernement populaire islamique aurait été installé mais ce serait une menace pour eux. Par conséquent, ils cherchent à empêcher que cela arrive.
La situation au Yémen est similaire à celle de la Libye. Du point de vue géopolitique, le Yémen est un pays important et un voisin de pays qui ont de bonnes relations avec les Etats-Unis. Ils ne veulent pas laisser gagner le peuple du Yémen. La politique des USA et de l'Occident consiste à empêcher le peuple du Yémen et de Libye de sortir victorieux de ce conflit.
Le peuple de Bahreïn lui, vit sous une oppression absolue. Sous le prétexte que la majorité de la population du Bahreïn est constituée de chiites, ils présentent ce mouvement comme un mouvement tribal et confessionnel, alors que ce n'est pas le cas. Bien sûr, le peuple du Bahreïn est chiite et il l'a été tout au long de son Histoire. La majorité des Bahreinis sont chiites. Mais la question n'est pas une opposition entre chiites et sunnites. Le problème est que la nation du Bahreïn vit sous l'oppression et est privée de ses droits civils, sur son propre sol. Le peuple réclame ses droits. Il réclame son droit de vote. Il veut avoir le droit de voter et de jouer un rôle dans le choix de son gouvernement. Ce n'est pas un crime. C'est une revendication légitime. Et voilà que les Américains menteurs, hypocrites et rusés, qui prétendent ''défendre les Droits de l'homme et la démocratie'', interviennent au détriment du peuple Bahreïni. Bien sûr, ils le nient et affirment qu'ils ne sont pas impliqués dans cette question contrairement aux Saoudiens mais les Saoudiens ne pouvaient pas entrer au Bahreïn et provoquer ces événements amers et sanglants sans le feu vert des Usa. Par conséquent, les Américains sont également responsables de ce qui se passe.
Puisqu'il ne me reste pas beaucoup de temps, je mentionnerai rapidement quelques points à ce propos. Le premier point est que les mouvements populaires dans ces pays ont trois caractéristiques, ils sont démocratiques, islamiques, antiaméricains et antisionistes. Les mouvements dans tous ces pays ont ces trois caractéristiques. La nation égyptienne est une nation exemplaire dans le monde arabe et dans le monde de l'Islam. C'est la nation égyptienne qui a commencé ce mouvement. Les Égyptiens ont fait une révolution dans leur pays qui est à la fois islamique, populaire et ouvertement antiaméricaine et antisioniste. La même chose est perceptible dans d'autres pays.
Notre position au sujet de ces mouvements populaires est claire. Nous soutiendrons tous les mouvements islamiques, populaires et anti-américains mais si nous remarquons qu'un mouvement est soutenu par les Américains et les sionistes, nous ne le soutiendrons pas. Partout où les Etats-Unis et les sionistes interviennent pour renverser un régime ou occuper un pays, nous agirons dans la direction opposée. Les Etats-Unis ne peuvent penser ou agir en faveur des intérêts des nations de la région. Tout ce qu'ils ont fait ou feront dans l'avenir, est contraire aux intérêts des peuples de la région. Ceci est notre avis.
Le deuxième point est que les pays qui remportent la victoire, en particulier l'Egypte qui est un grand pays doté d'un grand héritage islamique, spirituel et culturel, doivent être prudents. Ils doivent prendre garde à ce que l'ennemi qui s'est échappé par la porte, ne rentre par la fenêtre. Les aides éventuelles des usa à l'Egypte ou à tout autre pays, sont une source d'ennuis. C'est grâce à ces aides et ces dollars que les Américains établissent leur domination sur les autres pays et leur imposent leurs volontés. Ils intensifient ainsi leur domination et leur oppression sur les nations qui se sont libérées.
Tout le monde doit rester vigilant. Bien entendu, la nation égyptienne est vigilante. Le mouvement impressionnant que la nation égyptienne a mené pour protester contre la politique de l'ancien régime sur la question de la Palestine, de Gaza et du passage de Rafah, a été un mouvement très précieux. Il est nécessaire de le poursuivre. L'Egypte joue un rôle important dans le monde arabe. C'est à cause de ce statut privilégié qu'elle a été la cible de ceux qui voulaient agenouiller les pays arabes devant le régime sioniste. Ils ont imposé les honteux accords de Camp David à l'Egypte et c'est après la reconnaissance des accords de Camp David par l'Egypte, que les autres pays arabes ont progressivement cédé aux Etats-Unis et que la question palestinienne a été totalement évacuée du champ de décisions des pays arabe. Les Egyptiens doivent être prudents. Les ennemis sont très sensibles sur la question de l'Egypte. Les Occidentaux et les puissances arrogantes sont revenus en Egypte un jour après Jamal Abdel Nasser qui les en avait chassés. Cette expérience ne doit se répéter. Le peuple égyptien est vigilant et j'espère qu'Allah le Tout-Puissant, l'aidera.
Le point suivant est que la répression est inutile. Quand les nations se sont réveillées et ont pris conscience de leur pouvoir, rien ne peut les arrêter. Par la grâce d'Allah, le mouvement des nations de la région, dans les pays qui sont actuellement impliqués et les pays où ces mouvements sont possibles, parviendra à la victoire finale. Les habitants de ces pays sortiront victorieux mais ils doivent surveiller les activités de l'ennemi qui cherche à provoquer des divisions. Aujourd'hui, en Afrique du Nord, en Egypte, en Tunisie et dans d'autres pays islamiques, les ennemis cherchent à fomenter des discordes en particulier entre l'Iran islamique et les autres pays, car l'Iran islamique est la force centrifuge de la lutte contre les puissances arrogantes. Ils veulent créer des conflits ethniques et confessionnels entre l'Iran islamique et les autres pays, et même à l'intérieur de ces pays. Aujourd'hui, en Egypte, il y a certaines personnes affiliées aux groupuscules wahhabites et d'autres groupuscules similaires, qui essaient, sous différents prétextes, de diviser les Egyptiens. Il est nécessaire d'être vigilant contre ces complots de sédition.
Notre position sur la question palestinienne est claire. Nous croyons que tous les territoires palestiniens appartiennent aux Palestiniens. Ceux qui ont essayé d'effacer la Palestine de la carte du monde ont fait une erreur. Une telle chose ne se produira jamais. La Palestine survivra. Les usurpateurs auront occupé la Palestine pendant quelques décennies mais il ne fait aucun doute que les territoires palestiniens seront restitués au peuple de Palestine et au monde de l'Islam. Cela se produira. Le peuple de Palestine est vigilant. La Palestine ne peut pas être divisée. La Palestine appartient entièrement aux Palestiniens. La République islamique a présenté une solution à la question palestinienne il y a plusieurs années, qui est différente des solutions que les Etats-Unis et leurs alliés proposent et qui sont inefficaces. La solution est d'organiser un référendum parmi le peuple de Palestine. Tout gouvernement qui recevra la majorité des voix lors du référendum, dirigera la Palestine toute entière, et ce gouvernement décidera de ce qu'il fera des sionistes qui ont immigré en Palestine. Cela dépendra de la décision du gouvernement qui sera élu par le peuple de Palestine.
Mon Dieu ! Accorde Tes bénédictions aux nations musulmanes, à la nation égyptienne, à la nation tunisienne, à la nation libyenne, à la nation yéménite, à la nation bahreïnie et à la nation palestinienne opprimée, et aide-les à atteindre la victoire finale.
Mon Dieu ! Augmente chaque jour Tes bénédictions à l'honorable nation iranienne.
Mon Dieu ! Accorde la plus haute position à l'âme de notre magnanime Imam et aux âmes pures de nos martyrs.
Mon Dieu ! Fais que nous bénéficions des prières de l'imam du Temps (que nos âmes lui soient sacrifiées).

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^