Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux étudiants à l'occasion du 13 Aban Version imprimable
03/11/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé par l'Ayatollah Khamenei, le 3 novembre en 2010, à un groupe d'étudiants. Le discours a été prononcé à Téhéran, à l'occasion du 13 Aban qui est la Journée des étudiants en Iran.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Le 13 Aban est la journée des gens les plus éminents de notre pays, c'est à dire nos jeunes et nos étudiants. Cette rencontre avec des jeunes de ce pays divin, est empreinte de connaissances, de perspicacité et d'enthousiasme pour les grands idéaux révolutionnaires. Cette réunion, chers jeunes et mes chers enfants, est un de mes moments les plus agréables, et l'occasion de discuter entre nous sur certaines questions.
Les occasions historiques sont souvent des symboles. Le 13 Aban n'est pas différent des autres jours mais est un symbole. Qu'est-ce qu'un symbole ? Un symbole est un code qui renferme de nombreuses significations. Parfois un seul mot peut évoquer divers sens et diverses réalités. Le 13 Aban est un de ces mots. Cette journée symbolique évoque un grand nombre de points importants et des questions qui ne sont pas seulement historiques mais aussi d'actualité. Regardons ce que représente le 13 Aban.
La première chose que représente le 13 Aban est l'exil de l'Imam Khomeiny en 1343 (1968). Pourquoi a-t-il été exilé ? Parce qu'il avait exigé le respect d'un droit national quelques jours avant dans un discours à Qom qui avait été immédiatement distribué dans le pays par écrit et retransmis sur cassettes. Ce droit national était l'annulation de la loi sur la capitulation [immunité juridique accordée aux soldats américains]. Il faut que notre jeune génération connaisse clairement les difficultés que nous avons surmontées pour arriver où nous sommes aujourd'hui.
Les Américains avaient des milliers d'agents en Iran, le nombre exact n'est pas important, cinquante mille, soixante mille agents politiques, militaires et chargés de la sécurité. Ils faisaient partie des dirigeants dans l'armée, dans les services de renseignement et de planification, et dans différents centres de décision du pays. Le gouvernement iranien les payait mais ils travaillaient pour les Etats-Unis. C'était une mauvaise chose qui se passait dans notre pays. A cause de sa dépendance aux Etats-Unis, le régime Pahlavi qui était un mercenaire au service des Américains, avait progressivement permis à ces agents d'entrer dans le pays. C'était déjà très mauvais, mais ce qui s'est passé ensuite était encore pire. Ils approuvèrent une loi au Parlement de l'époque pour les agents américains, spécifiant qu'ils ne devaient pas être poursuivis par les tribunaux ou les organisations judiciaires ou de sécurité, iraniennes. C'est ce qu'on appelait "la Capitulation". Lorsque les étrangers sont autorisés à entrer dans un pays et à y faire ce qu'ils veulent sans que les tribunaux ou la police ne puissent faire la moindre objection, cela montre que ce pays est très faible et très dépendant. Les Américains avaient exigé ce "droit d'immunité" pour leurs ressortissants et le régime des Pahlavis le leur avait offert sans broncher.
Bien sûr, ils faisaient cela sans bruit et en secret. Ils n'ont pas mis la presse au courant. Mais l'imam Khomeiny en a été informé. Avant le 13 Aban, dans un discours prononcé aux habitants et aux étudiants des centres islamiques de Qom, l'imam Khomeiny a clamé son opposition à l'immunité juridique des agents américains, critiquant le fait qu'un simple agent américain puisse insulter ou écraser un religieux iranien avec sa voiture, sans que le système juridique iranien ne puisse intervenir ou n'ait le droit de l'arrêter, et qu'il remette ce droit aux seuls Américains.
Le résultat était clair. L'imam Khomeiny s'est opposé à cette loi injuste alors qu'il venait de sortir de prison après plusieurs mois d'emprisonnement. Il s'est soulevé et a fait entendre la voix du peuple iranien. Bien sûr, beaucoup de gens ignoraient que le peuple iranien avait été humilié à ce point mais l'imam Khomeiny lui, savait ce qui se passait. Un véritable défenseur des intérêts d'un pays quand il découvre les dangers et l'humiliation qui le menacent et menacent son peuple et son honneur, ne reste pas silencieux. Il crie et manifeste son opposition. À cette époque "crier" était dangereux. Par conséquent, ils ont immédiatement arrêté l'imam Khomeiny et l'ont transféré à Téhéran puis exilé en Turquie. C'est le premier événement que représente le 13 Aban.
Le 13 Aban est donc devenu le symbole de deux grandes réalités importantes et vitales. La première est le rappel de la cupidité des Américains. Si une nation ne parvient pas à défendre ses droits et son honneur, l'Arrogance mondiale lui imposera des lois oppressives comme celle de cette immunité juridique. C'est l'objectif des pouvoirs arrogants. Les relations entre un gouvernement comme celui des États-Unis et un pays qui n'est pas aussi puissant, ne sont pas des relations justes. Du point de vue des Américains eux-mêmes, les relations entre les Etats-Unis et ceux qu'ils appellent «les pays du tiers monde», sont des relations de maître à esclaves où les Américains sont les maîtres et les pays du tiers monde, les esclaves. Les Américains pensent qu'ils ont le droit de faire tout ce qu'ils veulent dans les pays du tiers monde, qu'ils peuvent voler leur pétrole et leurs ressources gazières, promouvoir les intérêts américains et humilier les peuples.
Si un sergent américain frappait un officier iranien au visage, personne n'avait le droit de broncher. Dans les garnisons, quand un subalterne de l'armée américaine croisait un officier iranien de haut rang, il se comportait en maitre ! Le personnel de l'armée était mécontent de cette situation mais personne n'osait rien dire. Le 13 Aban est avant tout le symbole de l'arrogance américaine et de l'oppression des peuples et en particulier de la nation iranienne.
Après la victoire de la Révolution islamique, les Présidents américains ont tout fait pour rouvrir le chemin qui leur avait été fermé. Leurs déclarations étaient totalement différentes de ce qu'ils avaient programmé en réalité, comme je l'ai dit, c'était une main de fer dans un gant de velours.
Le 13 Aban est le symbole de cette vérité amère de l'arrogance des grandes puissances et du système de domination mondiale. Les nations dans le monde, y compris notre pays, ne doivent jamais oublier la réalité de ce visage qui est celui d'un agresseur et d'un transgresseur qui veut avancer même si cela nuit à l'honneur des peuples, et convoite leurs terres et leurs richesses sans que personne ne puisse demander des comptes ou des explications.
La deuxième chose que représente le 13 Aban est le cri de révolte de l'imam Khomeiny. Ce cri a été l'un des plus purs émis par une personne les plus saintes. Il y a beaucoup de gens dans le monde qui font des critiques ou élèvent des objections, mais le message de l'imam le 13 Aban, est celui d'une des meilleures personnes au monde. Ce cri était une revendication religieuse, nationale et islamique de l'imam Khomeiny qui ne pouvait tolérer la domination des ennemis sur cette nation. Ce cri en plus, a été repris par la nation. Comme je l'ai dit, les gens n'étaient pas au courant au début de cette loi mais quand ils ont été mis au courant, ils ont soutenu l'imam Khomeiny. C'est ce soutien qui a contribué à la victoire de la Révolution islamique quatorze ans plus tard. Ce cri ressemblait à l'invitation divine des Prophètes et attirait tous les cœurs. L'imam Khomeiny a lancé ce grand mouvement dans le pays et en a payé le prix. Il a été forcé de quitter sa maison, sa famille, ses amis et ses parents, et a été exilé. Le 13 Aban est donc la commémoration de l'opposition de l'imam à ces injustices.
Le troisième évènement le plus important, auquel se réfère le 13 Aban, est l'action des étudiants en 1357 (1975) qui a été décisive. Quatorze ans après la révolte de l'imam Khomeiny, nos jeunes, adolescents et élèves qui sont les gens les plus sincères du pays, ont donné leur vie le 13 Aban et ont été tués dans les rues de Téhéran. Lorsque ces jeunes ont lancé les mêmes slogans que ceux que l'imam Khomeiny avait lancé 14 ans plus tôt, les mercenaires des Etats-Unis se sont vengé et ont tiré sur eux. C'est un point important non seulement parce qu'un grand nombre de jeunes et d'adolescents sont tombés en martyrs, ce qui est bien sûr primordial, mais parce que cela montre que le mouvement de l'imam Khomeiny dans les années 1342 et 1343, était resté vivant et dynamique, et inspirait nos jeunes qui se sont sentis responsables et sont descendus dans les rues pour se soulever contre l'oppression et les forces du régime satanique des Pahlavis. De telles choses se produisent rarement dans le monde.
C'est encore le cas aujourd'hui. Les lycéens et les étudiants du Bassij et d'autres groupes, sont les groupes sociaux d'avant-garde du pays. Pendant la Défense sacrée, nos étudiants ont aussi joué un rôle de premier plan. Je suis en contact avec de nombreuses familles de martyrs dont les enfants avaient 16, 17 et même 14 ans quand ils sont tombés au front. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que l'esprit révolutionnaire, l'engagement et la prise de conscience étaient devenus si forts que même les collégiens étaient prêts à sacrifier leur vie et à renoncer à tous leurs désirs de jeunesse pour la réalisation des grands idéaux islamiques et divins.
La prise du "nid d'espions" est le dernier événement auquel se réfère le 13 Aban. A l'occasion de l'anniversaire de l'exil de l'imam Khomeiny et du massacre des étudiants, nos jeunes ont fait une chose qui a étonné le monde et a mis les Etats-Unis à genoux. C'est une vérité et non un simple slogan. Vous devez savoir qu'à l'époque où le nid d'espions a été pris, le gouvernement américain était beaucoup plus redoutable et prestigieux qu'aujourd'hui. Aujourd'hui, les Etats-Unis ont perdu leur prestige dans le monde et se font insulter ouvertement par les peuples. Ce n'était pas le cas à l'époque, les Etats-Unis étaient considérés comme la plus grande puissance. Nos jeunes étudiants qui constituaient les premières lignes de la défense et de la résistance, ont pris l'ambassade américaine et ont arrêté ceux qui y travaillaient. Bien sûr, l'imam Khomeiny a eu la gentillesse de libérer les femmes qui sont retournées aux Etats-Unis après peu, mais les principaux responsables de l'ambassade sont restés ici. Ce grand mouvement a sapé la puissance des Etats-Unis dont le prestige a brusquement chuté dans le monde. La situation était tellement grave que le Président américain, Jimmy Carter, a organisé une attaque militaire secrète pour sauver ses diplomates. Ils ont envoyé leurs espions en Iran pour préparer cette opération, rencontré différents mercenaires et étudié plusieurs endroits pour ce programme. Ils sont ensuite entrés dans notre pays avec des hélicoptères et des avions. Le plan était de se rassembler dans la région du Tabas et de se rendre à Téhéran pour récupérer les otages et les emmener aux Etats-Unis. Mais l'événement célèbre du Tabas est arrivé et Allah l'Exalté, les a humiliés et anéantis. Leurs avions et leurs hélicoptères ont pris feu et ils ont été forcés de faire demi-tour. Ce sont en gros les événements que représente le 13 Aban.
Le 13 Aban est un symbole et renferme de nombreuses significations dont nous devons tirer leçons. Nous devons garder à l'esprit la cupidité des Etats-Unis, la corruption des Pahlavis et leur dépendance aux Usa, la résistance, la foi et la perspicacité de l'imam et du peuple, l'engagement de la jeune génération, son courage et sa résistance aux Etats-Unis qui étaient un mythe à l'époque. Ce sont tous les sens du 13 Aban qui ne représente pas un petit ni un unique évènement.
Voyons ce qui s'est passé l'année dernière, en 1388 où un petit nombre de malheureux sont descendus dans la rue pour crier des slogans contre le 13 Aban et ternir la portée de cet évènement. Ils ont échoué, il était évident d'ailleurs qu'ils allaient à l'échec. Mais voyons ce qui se cachait derrière ce mouvement et quels étaient ses objectifs. Ils ont cherché à exprimer une opposition à ces symboles et à ces significations. Ils voulaient restaurer la puissance des Etats-Unis et en dissimuler l'arrogance et les ingérences. Ils voulaient remettre en question le mouvement de la nation iranienne contre cette grande oppression.
Si nous comprenons bien la signification du 13 Aban, nous comprendrons aussi qui étaient ces gens et qu'étaient leurs objectifs quand ils tentaient d'empêcher la commémoration du 13 Aban. C'est ce que je ne cesse de souligner quand je dis qu'il est nécessaire de réfléchir et de faire preuve de perspicacité.
Chers jeunes, vous êtes à l'avant-garde du mouvement de la nation iranienne qui vise les sommets et se dirige vers eux. Les amis aussi bien que les ennemis reconnaissent que la nation iranienne avance rapidement vers ces sommets, bien qu'il y ait encore un long chemin à parcourir. Nous devons être conscients que le chemin qui s'ouvre à nous ne sera pas parcouru en un ou deux ans, c'est un long chemin. Mais la nation iranienne avance dans cette voie. Il n'est pas possible de parvenir à son but sans avancer. Personne n'atteindre ses objectifs en rêvant ou en se reposant sur ses lauriers. Il faut avancer avec fermeté et détermination.
Dans les domaines scientifiques, technologiques, politiques, dans les domaines de construction et les différents services, nous avons réalisé des progrès notables. Heureusement, aujourd'hui, le pays tout entier est une immense usine où les gens travaillent, produisent et construisent. Les dirigeants iraniens acquièrent une expérience et des compétences, les gens en profitent et notre pays devient de plus en plus indépendant.
Dans le passé, pour construire un pont dans une ville, nous devions inviter un expert étranger. Pour construire un barrage, nous devions demander à des gouvernements étrangers de nous faire une faveur et de le construire pour nous et c'était encore plus difficile dans d'autres projets. Aujourd'hui, la nation iranienne est indépendante, riche en gens de talent et a des responsables dévoués, soucieux et compétents. La nation iranienne est en progrès. Les jeunes étudiants des universités et des centres islamiques sont le moteur de ce grand mouvement qui les mène en avant de manière régulière.
Certes, nous avons besoin de gestionnaires compétents et expérimentés. Souligner le rôle important de la jeunesse ne signifie que nous ne devons pas respecter les gens âgés et expérimentés. Non, leur expérience est aussi nécessaire, mais ce mouvement ne peut pas aboutir sans les jeunes. Par la grâce d'Allah, aujourd'hui les jeunes sont présents et engagés, c'est très important. Chers jeunes, vous êtes l'avant-garde de ce mouvement dans les domaines politiques, scientifiques et économiques.
Dans le domaine politique, c'est notre jeunesse qui a mis fin à la Fitna (problèmes postélectoraux) de 2010. Les jeunes ont joué le rôle le plus important dans le désamorçage de cette Fitna très dangereuse. Dans quelques années, quand les experts internationaux seront libres de parler sur ce sujet, je ne serai peut-être plus là, mais vous entendrez et lirez sur le grand complot qui se cachait derrière cette Fitna qui avait un objectif très étrange. Ils voulaient occuper l'Iran. La plupart des éléments de cette Fitna, les manifestants et certains porte-parole, ne se rendaient pas compte qu'ils étaient guidés de l'extérieur. Il faudrait une étude psychologique pour comprendre pourquoi certaines personnes sont entrées dans ce jeu et ont aidé l'ennemi sans le savoir. De toute façons, cher jeunes ! C'est vous qui avez réussi à mettre un terme à cette dissension.
Soyez présents et actifs. Le pays vous appartient. Les sommets dont j'ai parlé vous appartiennent. Par la grâce d'Allah, avec le temps, vous pourrez les atteindre et être une fierté pour votre pays. Bien entendu, aucun mouvement ne parviendra jamais à la perfection. Avancer vers les sommets est un processus continu qui ne s'achève jamais. Le point important est qu'une nation apprenne à se perfectionner. Cette détermination et ce mouvement ne doivent jamais faiblir.
Heureusement, aujourd'hui la République islamique et le grand peuple qui la constitue et la défend, sont plus forts et plus compétents que jamais. Aujourd'hui, notre chemin est plus clair que jamais et nous savons ce que nous faisons et où nous allons. Nous connaissons nos amis et nos ennemis.
Aujourd'hui, les ennemis de la nation iranienne sont affaiblis et haïs. Ils souffrent de divers problèmes économiques et politiques. Bien sûr, cela ne doit pas nous pousser à oublier les risques. Non, l'ennemi ne doit jamais être sous-estimé. Vous devez toujours vous rappeler que l'ennemi se tient en embuscade et qu'il est vigilant et qu'aujourd'hui, il est obligé de changer de méthodes. Aujourd'hui la nation iranienne et nos jeunes sont vigilants, éveillés et conscients. La grande majorité de ce pays, constituée par les jeunes, est au service de ces objectifs dans les milieux universitaires, dans le commerce, les écoles et les centres d'enseignement islamique. Nos jeunes sont actifs dans tous les domaines.
Mon Dieu ! Accorde Ta grâce et Tes bénédictions à nos jeunes. Mon Dieu ! Répand Ta bienveillance sur ce pays et éduque-nous comme l'islam l'apprécie. Mon Dieu ! Aide la nation iranienne à sortir victorieuse, fais que les prières de l'Imam Mahdi (que nos âmes lui soient sacrifiées) soient un soutien pour cette nation et accepte-les !

Que les salutations, la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^