Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
L’intervention du Guide suprême à la Conférence de l’éveil islamique Version imprimable
17/09/2011

Au Nom de Dieu Clément et Miséricordieux

بسم‌الله الرحمن الرحیم السلام علیکم و رحمة الله و برکاته الحمدلله رب العالمین و الصلوة و السلام علی سیدنا محمد و آله الطیبین و صحبه المنتجبین قال ‌الله العزیز الحکیم: بسم‌الله‌الرحمن‌الرحیم يا أَيُّهَا النَّبِيُّ اتَّقِ ‌اللَّهَ وَ لا تُطِعِ الْكافِرينَ وَ الْمُنافِقينَ إِنَّ اللَّهَ كانَ عَليماً حَكيماً(1) وَ اتَّبِعْ ما يُوحى‏ إِلَيْكَ مِنْ رَبِّكَ إِنَّ اللَّهَ كانَ بِما تَعْمَلُونَ خَبيراً (2) وَ تَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ وَ كَفى‏ بِاللَّهِ وَكيلاً (3) [احزاب]

( O Prophète! Crains Allah et n'obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, car Allah demeure Omniscient et Sage. (1) Et suis ce qui t'est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. (2) Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur. (3))

L’intervention du Guide suprême à la Conférence de l’éveil islamique Je tiens tout d’abord à souhaiter la bienvenue à tous les chers invités. Ce qui nous a réuni ici c’est l’éveil islamique c’est-à-dire cet élan et cette prise de conscience de l’Oumma islamique qui se manifestent à travers les grands bouleversements que connaissent les pays de notre région et aui suscitent des soulèvements et des révolutions discréditant tous les calculs des satanes dominateurs régionaux et internationaux, des grands mouvements qui brisent les murs du despotisme et de l’arrogance et imposent la défaite à leur forces prétoriennes.

Il ne fait aucun doute que les grandes évolutions sociales dans notre monde s’appuient sur des précédents historiques et civilisationelles et sont la résultante des connaissances et des expériences accumulées tout au long des siècles. Dans le monde musulman, depuis près de cent cinquante ans, l’apparition de grandes personnalités intellectuelles et combattantes islamiques en Egypte, en Irak, en Iran, en Inde et dans d’autres pays asiatiques et africains a contribué à préparer les conditions de l’éveil actuel.

Le monde musulman a également profité de l’expérience des régimes politiques à tendance matérialiste qui ont gouverné dans les années cinquante et soixante et qui à cause de leur nature après quelques années sont tombés dans le piège des puissances hégémonistes et impérialistes occidentales, ce qui a grandement contribué à cette prise de conscience générale et profonde des musulmans.

L’avènement de la grande Révolution islamique en Iran qui suivant une expression de l’Imam Khomeiny fut une victoire du sang sur le sable , a donné naissance à un Etat courageux, puissant, progressiste et stable, la République islamique, dont l’influence sur l’éveil islamique actuel demande une vaste recherche ouvrant un nouveau chapitre dans l’historiographie du monde musulman contemporain.

En effet, les événements croissants du monde musulman à nos jours, ne sont pas coupés de leurs racines historiques ainsi que du contexte social et intellectuel de leur émergence, pour que les ennemis les présentent superficiellement comme des accidents éphémères et une vague passagère et d’essayer d’éteindre dans le cœur des nations la flamme de l’espoir par leur analyse tendancieuse et trompeuse.

Dans cet exposé fraternel, je tiens à me concentrer sur trois points essentiels :

1. Un regard succinct sur la nature de ces soulèvements et révolutions

2. Les dangers et périls sur leur chemin

3. Quelques propositions pour trouver des solutions préventives contre ces dangers et menaces.

1) A mon sens la principale caractéristique de ces révolutions c’est la présence réelle et généralisée de la population sur l’arène de l’action et de la lutte et le Jihad. Non seulement le cœur, la volonté et la foi y est mais aussi le corps et la présence physique y participent pleinement. Il existe une grande différence entre un mouvement de cette nature et un autre déclenché par un groupe de militaire ou un groupe de lutte armée se déroulant devant le regard indifférent et passif de la population.

Dans les événements des années 50 et 60 survenus dans un certain nombre de pays en Afrique et en Asie, le poids de la révolution n’était pas sur le dos des différentes couches de la population notamment de la jeunesse, ils ont été l’œuvre des groupes de putschistes ou des petits noyaux limités et armées. Ce sont eux qui décidaient et agissaient. Mais après quelques temps, ils, eux-mêmes ou la nouvelle génération, changeaient de chemin pour diverses raisons, transformant ainsi la révolution en une contre-révolution permettant à l’ennemi de dominer à nouveau ces pays.

Ceci diffère de beaucoup des mouvements portés par des masses populaires qui sacrifient leur vie, corps et âme, et qui par leur lutte et leur dévouement chassent l’ennemi. Dans ces cas ce sont les peuples qui improvisent spontanément des slogans, fixent les objectifs, identifient l’ennemi et le poursuivent, tracent l’avenir -même si ce n’est que l’esquisse- et par leur soins ne permettent pas aux élites opportunistes et aux éléments infiltrés à la solde de l’ennemi de dévier la révolution de son chemin, et de se compromettre avec l’ennemi.

Dans un mouvement populaire il se peut que la révolution se fasse graduellement et plus lentement mais elle sera à l’abri des visions superficielles et inconstantes. C’est l’exemple de la parole divine dans le passage suivant :

(أَلَمْ تَرَ كَيْفَ ضَرَبَ اللّهُ مَثَلاً كَلِمَةً طَيِّبَةً كَشَجَرةٍ طَيِّبَةٍ أَصْلُهَا ثَابِتٌ وَفَرْعُهَا فِي السَّمَاء)

( N'as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans le ciel? (24) )

Quand j’ai vu à la télévision le peuple courageux et héroïque de l’Egypte sur la place Al-Tahrir, j’ai été persuadé que la révolution égyptienne triomphera. Je voudrai vous dire une vérité : après la victoire de la révolution islamique en Iran et l’instauration du régime islamique qui a produit l’équivalent d’un tremblement de terre pour les gouvernements matérialistes de l’Est et de l’Ouest et suscité un enthousiasme sans précédent dans les pays musulmans, nous attendions à ce que l’Egypte réagisse plus que tout autre pays. L’histoire des luttes du peuple égyptien, ses penseurs et ses grandes personnalités, nous incitaient à penser ainsi. Mais l’écho que nous attendions de l’Egypte ne nous parvenait pas. Dans mon cœur je me rappelais ce poème d’Abu-Forras qui dit :

أراك عصيّ الدمع شیمتك الصبر أما للهوی نهي علیك و لا أمر ؟

Quand j’ai vu le peuple égyptien sur la place Al-Tahrir et sur d’autres places des villes du pays, j’ai trouvé ma réponse. Le peuple égyptien me disait du fond de son cœur :

بلی أنا مشتاق و عندي لوعة ولكن مثلي لایذاع له سرُّ

Cette confidence sacrée c’est-à-dire cette motivation et cette volonté de se révolter se sont progressivement formées dans l’esprit des égyptiens et à un moment propice s’est manifesté dans toute sa splendeur sur la scène de l’histoire.

La Tunisie, le Yémen et le Bahreïn se soumettront au même verdict de l’histoire :

وَمِنْهُمْ مَّن يَنتَظِرُ وَمَا بَدَّلُواْ تَبْدِيلاً

( Ils n'ont varié aucunement (dans leur engagement); (23))

Dans ce genre de révolutions, les principes, les valeurs et les objectifs découlent de l’esprit, du cœur et des revendications de tout le peuple présent sur le terrain et s’expriment dans les slogans et dans les attitudes spontanées des manifestants et non dans des manifestes préfabriqués des groupes et des partis politiciens.

Aussi, est-il dès lors aisé d’identifier les principes des révolutions de la région, de l’Egypte et des autres pays. En voici quelques uns :

- Le renouveau de la dignité et la fierté nationales bafouées et piétinées tout au long de la dictature des gouvernants corrompus à la solde de la domination politique américaine et occidentale,

- Relever l’étendard de l’Islam qui constitue la croyance profonde et l’attachement du peuple, garantir la sécurité intellectuelle, la justice, le progrès et l’épanouissement, objectifs qui ne se réaliseront que grâce à l’Islam et à ses préceptes,

- Résister devant l’influence et la mainmise de l’Amérique et de l’Europe qui depuis deux siècles a causé le plus de dommage au pays et abaisser son peuple.

- Lutter contre le régime usurpateur et falsifié sioniste planté comme un couteau par le colonialisme dans le cœur des pays de la région comme un instrument au service de sa domination démoniaque en chassant un peuple de son territoire historique et ancestral.

Dire que les révolutions récentes survenues dans la région s’assignent de tels principes et demandes n’est évidemment pas au gout des Etats-Unis, de l’Occident et du sionisme et ces derniers feront tout pour les nier mais ce n’est certainement pas leur déni qui changera la réalité.

Le caractère populaire de ces révolutions constitue l’élément le plus important de leur identité. Les puissances étrangères s’efforcent de maintenir les dirigeants despotes, corrompus et dépendants de ces pays en utilisant les moyens et les stratagèmes les plus efficaces dont ils disposent ; elles ne les ont lâché que lorsque la révolte des peuples ne leur a laissé aucun espoir de retour en arrière. Ces puissances n’ont pas le droit de demander leur part dans ces victoires. Dans un pays comme la Libye, l’intervention des Etats-Unis et de l’OTAN ne doit pas prêter à l’équivoque, car ces interventions ont causé des pertes irréparables. S’il n’était pas l’intervention militaire de l’OTAN et de l’Amérique, les Libyens auraient certes parvenu à la victoire plus tard mais le pays n’aurait pas été aussi ruiné et détruit et tant de personnes innocentes, femmes et enfants, ne seraient pas péri, pour qu’ensuite des ennemis qui des années durant ont soutenu Kadhafi, retournent leur veste et interviennent dans ce pays opprimé et dévasté.

Le peuple et son élite engagé et tous ceux qui représentent le peuple sont les vrais détenteurs de leur révolution et doivent la protéger et la perfectionner en traçant le chemin de l’avenir. انشاءالله

2) S’agissant des dangers et des menaces qui guettent … Tout d’abord il faut savoir que les dangers existent mais il y a aussi des solutions pour les prévenir. L’Evocation des dangers ne doit pas inquiéter la population. Faites en sorte que vos ennemis vous craignent :

إِنَّ كَيْدَ الشَّيْطَانِ كَانَ ضَعِيفًا

( Eh bien, combattez les alliés du Diable, car la ruse du Diable est, certes, faible. (76))

Au sujet d’un nombre de Moudjahides du début de l’Islam, Dieu nous dit :

الَّذِينَ قالَ لَهُمُ النَّاسُ إِنَّ النَّاسَ قَدْ جَمَعُوا لَكُمْ فَاخْشَوْهُمْ فَزادَهُمْ إِيماناً وَ قالُوا حَسْبُنَا اللَّهُ وَ نِعْمَ الْوَكِيلُ فَانْقَلَبُوا بِنِعْمَةٍ مِنَ اللَّهِ وَ فَضْلٍ لَمْ يَمْسَسْهُمْ سُوءٌ وَ اتَّبَعُوا رِضْوانَ اللَّهِ وَ اللَّهُ ذُو فَضْلٍ عَظِيمٍ

Certes ceux auxquels l'on disait: «Les gens se sont rassemblés contre vous; craignez-les» - cela accrut leur foi - et ils dirent: «Allah nous suffit; Il est notre meilleur garant». (173) ils revinrent donc avec un bienfait de la part d'Allah et une grâce. Nul mal ne les toucha et ils suivirent ce qui satisfait Allah. Et Allah est Détenteur d'une grâce immense. (174)

Il faut bien connaitre les dangers pour les contrer le moment venu sans effarement ni hésitation en ayant les solutions les plus appropriées à l’avance.

Nous avons été après la victoire de la révolution islamique en Iran confronté aux mêmes dangers, nous les avons identifié et grâce à la direction de l’Imam Khomeiny et à la bienveillance et le sacrifice de notre peuple nous avons réussi à les surpasser, cependant les complots continuent et la volonté de notre peuple pour les combattre aussi reste intacte.

Je divise ces dangers en deux parties : ceux qui découlent de nous-mêmes et trouvent leur sources dans nos faiblesses et d’autres qui sont directement programmé par l’ennemi.

La première partie comprend des dangers et des menaces tels que croire qu’avec la chute du dictateur corrompu, à la solde de l’étranger, le travail est fini. Se croire tranquille et à l’abri après la victoire et se désengager dans l’indifférence en perdant la motivation et la volonté voilà le premier des dangers et ce danger devient encore plus menaçant quand certains se mettent à se départager le butin…

L’histoire de la guerre d’Ohod et la précipitation des musulmans défenseurs du passage, pour s’emparer du butin, auxquels Dieu a reproché leur attitude, constitue un exemple symbolique que nous devons constamment nous rappeler. Il faut également éloigner de soi la crainte de la puissance artificielle des arrogants, de l’Amérique et des autres pays hégémonistes.

L’élite courageuse et la jeunesse de vos pays doivent se défaire de cette appréhension. Il ne faut pas non plus tomber dans le piège de la confiance à l’ennemi, ses sourires, ses promesses et ses soutiens, ce qui constitue justement un danger vis-à-vis duquel surtout l’élite et les leaders doivent garder la vigilance. Il faut reconnaitre l’ennemi avec ses signes sous n’importe quel habit qu’il se cache en immunisant le peuple et la révolution contre ses duperies dissimulées souvent sous des apparences trompeuses d’amitié et d’aide. L’autre face est l’orgueil, sous-estimer l’ennemi ; le courage doit être accompagné de sagesse et de vigilance. Face au Satan, Djinn et homme, il faut employer tous les trésors divins qui nous ont été confiés. Semer la discorde entre les révolutionnaires et infiltrer leur rang sur le front de la lutte constitue également un autre grand danger qu’il convient de combattre avec tous les moyens.

Les menaces de la deuxième catégorie sont celles dont la plupart des pays de la région en ont fait l’expérience : la première sera celle qui consiste à laisser prendre le pouvoir par ceux qui sont engagés vis-à-vis de l’Amérique et de l’Occident. Car L’Occident s’efforce, après la chute de leur valet, de préserver l’essentiel du système et principaux leviers du pouvoir en changeant la tete mais en conservant le corps pour maintenir sa domination. Cela signifie la perte de tous les efforts et de tous les sacrifices. A cette étape si ces puissances se trouvent face à la résistance du peuple, s’efforceront de proposer différentes alternatives pour dénaturer le mouvement et tromper le peuple. Leur scénario pourrait consister à proposer des modèles de gouvernement et des constitutions qui conduiront vos pays musulmans, à nouveau, dans le piège de la dépendance culturelle, économique et politique à l’égard de l’Occident. Il peut également consister à infiltrer les révolutionnaires en vue de marginaliser les principaux courants authentiques de la révolution et de renforcer sur les plans financier et médiatique un courant suspect et incertain. Cela signifiera également le retour à la domination occidentale et la consolidation des modèles périmés occidentaux et étrangers par rapport aux principes révolutionnaires entrainant au terme la mainmise des occidentaux sur la destinée des pays. Dans le cas où cette tactique aussi échouerait, d’après notre expérience, elles commenceront à employer des méthodes qui consistent à provoquer le chaos, le terrorisme et la guerre entre les confessions, entre les ethnies, tribus, entre les partis politiques et même entre les nations et les gouvernements voisins accompagnée de sanctions économiques, embargo et blocage des avoirs et d’une agression tous azimut sur le plan médiatique, l’objectif principal étant d’abord de fatiguer et de désespérer le peuple et ensuite de faire vaciller et dissuader les combattants. Car ces pays hégémonistes savent parfaitement que dans ce cas il serait possible et beaucoup plus facile de vaincre les révolutionnaires. L’assassinat des figures influentes et de bonne réputation, souiller la renommée des autres et enfin acheter des éléments faibles et tergiversant constituent également d’autres méthodes auxquelles ont recours ces puissances occidentales et prétendants à une civilisation morale.

En Iran islamique, les documents du nid d’espionnage (ambassade des Etats-Unis) sont tombés aux mains de la révolution et ont montré que tous ces complots ont été minutieusement préparés par ce pays contre le peuple iranien. Pour eux le retour des réactionnaires, du despotisme et du pouvoir a leur solde justifient l’usage de toutes ces méthodes abjectes dans les pays révolutionnaires.

3) Dans la dernière partie de ma présentation, sur la base de notre expérience vécue en Iran et de l’étude d’autres pays, je tiens à soumettre à votre appréciation et jugement quelques recommandations. Il va sans dire que la situation et les conditions changent d‘un pays à l’autre mais il existe néanmoins des points de repère, utiles pour tout un chacun.

Le premier point c’est qu’en se confiant à Dieu, en faisant confiance à ses promesses répétées de victoire dans le Coran, en se servant de sa raison, en s’appuyant sur sa volonté et son courage, notre Oumma est en mesure d’aplanir les difficultés et de remporter de grandes victoires. Cependant la tâche que vous avez entreprise est gigantesque et déterminante pour l’avenir, aussi, faut-il s’attendre à ce qu’à la mesure de celle-ci, les efforts soient également lourds et pesants. L’Emir des croyants, Ali ibn Abi Taleb (que la paix de Dieu soit sur lui) nous dit :

فَإِنَّ اللَّهَ لَمْ يَقْصِمْ جَبَّارِي دَهْرٍ قَطُّ إِلَّا بَعْدَ تَمْهِيلٍ وَ رَخَاءٍ وَ لَمْ يَجْبُرْ عَظْمَ أَحَدٍ مِنَ الْأُمَمِ إِلَّا بَعْدَ أَزْلٍ وَ بَلَاءٍ وَ فِي دُونِ مَا اسْتَقْبَلْتُمْ مِنْ عَتْبٍ وَ مَا اسْتَدْبَرْتُمْ مِنْ خَطْبٍ مُعْتَبَر...

Je vous recommande aussi de vous considérer toujours en plein champ de bataille : فَإِذَا فَرَغْتَ فَانْصَبْ Quand tu te libères, donc, lève-toi, (7) de vous rappeler constamment la présence de Dieu et son soutien infaillible : وَإِلَى رَبِّكَ فَارْغَبْ, afin que les victoires ne nous entrainent pas dans l’orgueil et dans la négligence :

اِذا جاءَ نَصْرُ اللهِ وَ الْفَتْحُ وَ رَاَيْتَ النّاسَ يَدْخُلُونَ في دينِ اللهِ اَفْواجاً فَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَبِّكَ وَ اسْتَغْفِرْهُ اِنَّهُ كانَ تَوّاباً

( Lorsque vient le secours d'Allah ainsi que la victoire, (1) et que tu vois les gens entrer en foule dans la religion d'Allah, (2) alors, par la louange, célèbre la gloire de ton Seigneur et implore Son pardon. Car c'est Lui le grand Accueillant au repentir. (3))

Voici les vrais soutiens pour un peuple croyant.

Une autre recommandation consiste à relire en permanence nos principes. Les mots d’ordre et les principes de la révolution doivent être confrontés constamment aux préceptes et aux directives de l’Islam. L’indépendance, la liberté, la justice, la résistance devant le despotisme et le colonialisme, la lutte contre les discriminations ethniques, raciales et religieuses, le rejet catégorique du sionisme, qui constituent à nos jours les convictions de tous les peuples musulmans trouvent leur source dans l’Islam et dans le Coran.

Ecrivez vos principes sur le papier et appliquez-vous à les conserver avec du zèle ; ne laissez pas à vos ennemis d’écrire votre avenir à votre place, ne permettez pas que les principes islamiques soient sacrifiés sur l’autel des intérêts éphémères et passagers. La déviation dans les révolutions commence par le détournement des mots d’ordre et des idéaux. Ne faites jamais confiance à l’Amérique et à l’Otan, aux régimes criminels tels que l’Angleterre, la France et l’Italie qui durant de longues périodes ont pillé et partagé entre eux vos richesses ; soupçonnez-les et ne vous fiez pas à leur sourires, derrière ces sourires et ces promesses, il y a des complots et la trahison. Retrouvez votre chemin en mettant à profit les sources inépuisables de l’Islam et rendez-leur leurs prescriptions étrangères.

Une autre recommandation importante c’est d’éviter les conflits confessionnels, ethniques, raciaux et frontaliers. Reconnaissez les différences entre vous afin de les gérer au mieux. L’entente entre les confessions islamiques est la clé du salut. Ceux qui attisent le feu de la divergence confessionnelle par anathème et apostat envers des uns et des autres, consciemment ou inconsciemment agissent en mercenaires et agents du Satan. Construire un nouveau régime politique est votre principale tâche. Il s’agit d’un travail difficile et compliqué. Ne vous laissez pas intimider par des modèles laïques du libéralisme occidental ou par des nationalismes extrémistes ou encore par des tendances gauchistes et marxistes. Le bloc de l’Est s’est effondré et le bloc de l’Ouest ne se tient debout que par la violence, la guerre et la ruse, son avenir étant dors et déjà scellé.

Le temps est avec l’Islam, contre eux.

Le but ultime de l’Oumma unifiée de l’Islam doit être la création d’une nouvelle civilisation islamique sur la base de la religion et de la rationalité, sur la base de la science et de la morale.

La libération de la Palestine des griffes voraces du sionisme constitue un grand objectif. Les pays du Balkan, du Caucase et de l’Asie occidentale se sont libérés du joug de l’Ex-Union Soviétique après 80 années de lutte ; pour quelle raison après 70 ans d’occupation sioniste le peuple opprimé de la Palestine ne serait-il pas capable de se libérer de la geôle des sionistes arrogants?

La nouvelle génération des pays musulmans ont la capacité de réaliser de tels destins. La jeunesse musulmane d’aujourd’hui fait l’honneur aux générations précédentes. D’après un poète arabe:

قالوا:أبو الصخر من شيبان قلت لهم كلا لعمري و لكن منه شيبانُ

و كم أبٍ قد علا بابنٍ ذُری شَرَفٍ كما عـلا برسولِ الله عدنانُ

Faites confiance à la jeune génération, ravivez chez eux la confiance en soi et faites les bénéficier de l’expérience des plus âgés.

Il ya à ce niveaux deux points importants qui méritent l’attention :

D’abord le fait qu’après la révolution et la libération, l’une des revendications les plus insistantes est la présence du peuple, son rôle et sa participation à la gestion du pays. Parce que nos peuples sont musulmans, ils souhaitent ‘ une démocratie islamique » c’es-à-dire un régime politique dans lequel les dirigeants, élus par le peuple, respectent et appliquent les valeurs, les principes et les lois islamiques. Cela peut revêtir différentes formes en fonction des conditions de chaque pays mais il faut rester très vigilent pour qu’il n’y ait pas de confusion avec des démocraties libérales occidentales. Les démocraties laïques, et dans bien des cas antireligieuses, de l’Occident n’ont rien de commun avec la démocratie islamique, engagée à mettre en application les valeurs et les principales lignes de l’Islam dans le système politique du pays.

Le deuxième point c’est que l’islamisme ne doit pas être confondu avec la réaction, le dogmatisme et le fanatisme ignorant et extrémiste. Il faut par ailleurs tracer une frontière nette et claire entre ces deux conceptions et visions. Les extrémismes religieux qui sont très souvent accompagnés d’une violence aveugle, est un facteur de sous- développement et d’éloignement vis-à-vis des idéaux transcendants de la révolution, ce qui à son tour pourrait causer le désintéressement de la population et l’échec de la révolution.

Je résume ; parler de l’éveil islamique n’est pas discourir sur une notion floue, incernable, ambigüe se prêtant à l’interprétation et au commentaire. Il s’agit d’une réalité concrète, palpable et objective qui a rempli l’espace de notre temps et qui produit des grands mouvements et des révolutions écartant de la scène un nombre important d’éléments dangereux du camp ennemi. Cependant le champ reste encore fluide et nécessite des efforts pour donner la forme qui convient et finir le travail. Les versets cités au début de la présente contribution restent pour nous à l’ordre du jour, complet et efficace, pour toujours, mais surtout pour la période sensible et décisive dans laquelle nous agissons… ces versets s’adressent au prophète de l’Islam (que le salut de Dieu soit sur lui et sa descendance), mais ils nous interpellent à plus forte raison, nous les Musulmans. Dans ces versets, l’accent est mis sur la vertu dans sa plus haute signification en tant que la première recommandation, puis vient la nécessité pour les croyants de désobéir aux dirigeants impies et hypocrites, obéir à la révélation divine et enfin avoir confiance en Dieu et s’abandonner à sa volonté…

Nous relisons une nouvelle fois ces versets :

بسم‌الله‌الرحمن‌الرحیم يا أَيُّهَا النَّبِيُّ اتَّقِ ‌اللَّهَ وَ لا تُطِعِ الْكافِرينَ وَ الْمُنافِقينَ إِنَّ اللَّهَ كانَ عَليماً حَكيماً(1) وَ اتَّبِعْ ما يُوحى‏ إِلَيْكَ مِنْ رَبِّكَ إِنَّ اللَّهَ كانَ بِما تَعْمَلُونَ خَبيراً (2) وَ تَوَكَّلْ عَلَى اللَّهِ وَ كَفى‏ بِاللَّهِ وَكيلاً (3) [احزاب]

( O Prophète! Crains Allah et n'obéis pas aux infidèles et aux hypocrites, car Allah demeure Omniscient et Sage. (1) Et suis ce qui t'est révélé émanant de Ton Seigneur. Car Allah est Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites. (2) Et place ta confiance en Allah. Allah te suffit comme protecteur. (3) )

و السلام علیکم و رحمة الله و برکاته

 
< Précédent   Suivant >

^