Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Extrait des discours du Guide suprême sur le Réveil Islamique Version imprimable
08/09/2011

La haine et la rancœur des peuples du Moyen-Orient envers les Usa

«Aujourd'hui, nous traversons une phase délicate. Il ne m'est peut-être pas possible de présenter dans un court laps de temps, les raisons de cette interprétation qui est d'ailleurs argumentée.
Mon interprétation personnelle est que les centres de l'arrogance mondiale dans leur confrontation avec le mouvement islamique dont la République islamique est le symbole, en sont à la dernière étape. Dans de nombreux secteurs, les efforts et les décisions des centres de l'arrogance mondiale sont dans l'impasse et ils ont perdu le contrôle des affaires. Les cadres qu'ils avaient prévus pour maîtriser des enjeux mondiaux se décomposent ou au moins se sont affaiblis dans la partie la plus sensible du monde à savoir le Moyen-Orient.
Je crois qu'aujourd'hui, le système de domination mondiale a perdu le contrôle dans sa confrontation avec le mouvement islamique. Le sol se dérobe sous ses pieds car beaucoup de leurs complots propagandistes sont maintenant clairs pour les gens dans le monde. Aujourd'hui l'opposition aux ingérences du lobby sioniste s'étend progressivement dans la société américaine.
Ce mécontentement général se développe aux Etats-Unis qui sont le centre des activités des capitalistes et des conspirateurs sionistes. Bien entendu, l'administration américaine est très rigoureuse et a mis en place un système où les gens sont tellement occupés par leur vie quotidienne qu'ils n'ont pas le temps de réfléchir ou d'agir. Mais cet état d'esprit se développe aux Etats-Unis en dépit de leurs efforts. Nous avons des informations précises à cet égard. C'est aussi la même chose dans les pays européens et dans les pays islamiques. La situation des gouvernements du Moyen-Orient est également claire. Les peuples du monde détestent le régime américain et les puissances hégémoniques incapables de gérer cette situation. Ils font des efforts mais sans pouvoir la gérer de façon utile».

(Partie d'un discours prononcé le 23Juin 2010, par le Guide suprême lors d'une réunion avec des professeurs d'université.)


Ils ne peuvent pas gérer cette situation

« Ce côté [le camp de la communauté islamique] est devenu plus puissant par rapport à que ce qu'il était il y a trente ans. Le monde de l'islam a acquis une expérience, est mieux informé et a plus de liberté d'action. L'ennemi lui, s'est affaibli ...
Aujourd'hui les ennemis de l'Ummah islamique sont paralysés.
Cela ne signifie pas qu'ils sont devenus plus nobles et plus sages, non le terrain n'est plus propice pour la poursuite de leur politique. Ils se rendent compte qu'ils ne peuvent rien faire.
La communauté islamique a connu une croissance plus importante et plus puissante, et le point important est qu'aujourd'hui, l'Occident estime que son hégémonie sur le vieux monde de l'Islam est menacée. Ceux qui étaient libres de faire tout ce qu'ils voulaient dans les pays islamiques et arabes, ont réalisé que cela n'était plus possible aujourd'hui. La vague d'éveil islamique les a contraints à accepter cette situation. Ils ont du mal à réviser leurs vieilles habitudes.
Dans certains pays qui sont clairement dépendants de l'Occident, les habitants sont conscients de cela et en sont mécontents. L'Occident tente de redresser certaines attitudes dans l'espoir de pouvoir rétablir les choses, sans résultat, il est dans l'impasse. Aujourd'hui, l'Occident est dans une telle situation».

(Partie d'un discours prononcé le 15 Septembre 2010, par le Guide suprême lors d'une réunion avec les membres de l'Assemblée des experts.)

L'exportation de la révolution ne signifie pas une ingérence dans les affaires intérieures des autres pays

«L'imam Khomeiny estimait que le mouvement islamique était un mouvement global et disait constamment que la Révolution islamique appartenait à toutes les nations musulmanes et même non-musulmanes. Il n'avait pas peur de l'annoncer. Ceci ne signifie pas une ingérence dans les affaires intérieures des autres pays qui est une attitude que nous réprouvons. Ceci ne signifie pas non plus une exportation de la Révolution à la manière des colonialistes d'hier qui n'est pas du tout notre genre de comportement. Cela signifie simplement que le parfum de ce phénomène divin doit se répandre partout dans le monde, que les nations à travers le monde, doivent prendre conscience de leurs responsabilités, renouer avec leur identité et savoir où elles se situent».

(Partie d'un discours prononcé le 4 Juin 2010, par le Guide suprême à l'occasion de l'anniversaire de la disparition de l'Imam Khomeiny.)


La ferme volonté de l'Ummah islamique

« L'éveil islamique dans le monde actuel est une réalité qui annonce un avenir resplendissant à la communauté. Ce mouvement a commencé il y a trente ans, avec la victoire de la Révolution islamique et l'instauration de la République islamique qui a avancé, franchi les obstacles et remporté victoire sur victoire.
La complexité des méthodes de l'Arrogance et ses complots contre l'Islam ont contribué à ces progrès.
La vaste campagne islamophobe de l'ennemi, ses efforts continus pour créer des dissensions entre les écoles islamiques, pour exciter les fanatismes sectaires, opposer les chiites aux sunnites et vice-versa, engendrer des divergences entre les Etats islamiques, aggraver les désaccords pour les rendre insolubles et enfin se servir des services de renseignement et d'espionnage pour propager le vice et l'immoralité parmi les jeunes, témoignent tous de la précipitation et de l'agitation qui existent dans les décisions de l'ennemi face à l'avancée mesurée et le mouvement volontaire de l'Ummah islamique vers l'éveil, la grandeur et l'indépendance».

(Partie du message de l'Ayatollah Khamenei, adressé le 15 Novembre 2010 aux musulmans du monde à l'occasion du pèlerinage à la Mecque)


La révolution est déjà exportée

« Aujourd'hui, nous ne voulons pas exporter la Révolution. La Révolution s'exporte une fois pour toute et cela est déjà fait.
Le fait que vous constatiez qu'aujourd'hui, la foi et les tendances islamiques ont réapparu dans le monde, que les nations se sont réveillées en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et dans l'est et l'ouest des territoires islamiques, que les jeunes musulmans dans les différents pays se tournent vers les beautés de la religion et du Coran, indique que la Révolution islamique a été exportée dès les premières années de son apparition.
Nous n'avons pas à penser à l'exportation de la Révolution après 14 ans. La Révolution s'exporte une fois pour toute et a déjà été exportée. Lors de la victoire de la Révolution quand les nouvelles et l'attraction de cette victoire ont rempli le monde, ce qui était censé se produire, s'est produit. Cela gêne et fâche nos ennemis. Ce qu'ils craignaient est déjà arrivé et il est trop tard pour l'arrêter. Ils ne peuvent rien faire et personne ne peut réagir. Il est trop tard maintenant, c'est une affaire accomplie».

(Partie des sermons du Guide suprême de la Révolution lors de la prière de l'Eïd-ul-Fitr, le 24 Mars1993.)


L'avenir appartient à l'Ummah islamique

«A l'époque de la victoire de la Révolution islamique, les gouvernements et les peuples musulmans, en particulier les nations arabes, croyaient que le régime sioniste était invincible. Cette victoire a obligé le régime sioniste à mettre temporairement de côté le slogan du "Nil à l'Euphrate". Les nations musulmanes de l'Afrique à l'Asie orientale, ont commencé de manières différentes, à penser à l'établissement d'un système et d'un gouvernement islamique, pas nécessairement sur le modèle de la République islamique. Ils ont plutôt commencé à penser à la nécessité d'une présence de l'Islam dans leur pays. Certains pays ont réussi et dans d'autres pays, les mouvements islamiques sont prometteurs».

(Partie d'un discours prononcé le 25 mai 2003 par le Guide suprême, à l'occasion de l'anniversaire de la disparition de l'Imam Khomeiny.)

 
< Précédent   Suivant >

^