Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux élites et aux jeunes chercheurs iraniens Version imprimable
05/10/2011

Audience accordée aux élites et jeunes chercheurs iraniens"C'est seulement avec l'appui de ses élites que la République islamique d'Iran pourra conquérir les sommets du progrès, de la prospérité et de la dignité", a affirmé le Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une audience accordée aux jeunes chercheurs iraniens.
"Notre pays a besoin d'une jeunesse engagée et dévouée qui sache vouer un amour infini à sa patrie, à son identité, à son peuple et au destin qui l'attend", a souligné l'Ayatollah Khamenei.
Le Guide suprême a ajouté que le pouvoir politique sans appui religieux aboutissait à la tyrannie et à l'oppression. "Si un peuple désire se préserver des tumultes de ce monde, des assauts militaires et sécuritaire des grandes puissances, de leur invasion culturelle et morale, et de leurs guerres cybernétiques, il a besoin d'élites intellectuelles dont les seuls soucis sont le progrès et l'honneur de leur pays et de leur peuple, et seule la foi est capable de créer ces sentiments dans les cœurs", a-t-il poursuivi.
Le Guide Suprême a évoqué les progrès réalisés en Iran ces trente dernières années et a déclaré qu'ils étaient les fruits de la foi en Dieu et de la confiance en soi des scientifiques.
"En dépit des pressions qui sont exercées de toutes parts, des centaines de chercheurs et de scientifiques comme le martyr Shahriari, travaillent jour et nuit dans différents domaines et effectuent des travaux importants et utiles", a-t-il noté.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la xénophobie et le rejet des étrangers n'étaient pas justifiés surtout dans les échanges d'expériences scientifiques et l'acquisition du savoir.
"Nous n'avons eu cesse de dire que la phase d'apprentissage était nécessaire pour l'acquisition de la science mais qu'il fallait dépasser ce stade et devenir une référence pour les autres", a ajouté le Guide suprême, signalant le suivisme aveugle de l'Occident et le manque d'originalité des milieux scientifiques iraniens avant la Révolution.
"L'ancien régime reniait notre riche passé scientifique et culturel mais la Révolution islamique a su restaurer cette confiance perdue et dissiper cette tendance pro-occidentale", a fait remarquer l'Ayatollah Khamenei qui a ajouté : "L'ancien régime face à l'Occident, a négligé complètement son héritage historique brillant et son énorme patrimoine intellectuel et culturel, mais la Révolution a fait disparaitre cette pensée réactionnaire et par la grâce d'Allah, le pays réalisera de nouveaux progrès grâce au sens des responsabilités et la ferme détermination du peuple iranien et des élites scientifiques".
L'Ayatollah Khamenei a aussi souligné la nécessité de soutenir les producteurs industriels iraniens et a appelé les responsables du gouvernement à investir pour augmenter la production et les innovations scientifiques, signalant : «Cette action doit être accompagnée d'une amélioration de la gestion des universités et des centres scientifiques pour produire des résultats et augmenter l'enthousiasme des étudiants".
L'Ayatollah Khamenei faisant référence à la qualité des produits nationaux dans certains domaines, a ajouté : " Le Président doit interdire absolument aux organisations gouvernementales l'achat de produits étrangers".
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que le mouvement scientifique récent dans le pays, était le résultat de dix ans de discours scientifique dans le pays, et a exprimé sa satisfaction quant à la croissance qualitative et quantitative des articles scientifiques publiés par les universitaires iraniens, ajoutant : "Nous ne devons pas nous contenter d'une croissance quantitative des articles scientifiques mais nous orienter vers une meilleure qualité et plus important encore, une réponse aux besoins du pays".
Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que les jeunes dynamiques et fidèles, étaient un atout précieux pour le pays et a salué les critiques exprimées à cette réunion par certains participants :
"La nation iranienne et les représentants du gouvernement ont commencé un chemin difficile vers de grands objectifs. L'existence de points faibles et de problèmes est naturelle mais nous ne devons jamais hésiter à poursuivre cette voie et ses objectifs à cause des problèmes qui se trouvent sur notre chemin", a-t-il dit.
L'Ayatollah Khamenei a regretté que la question des chaires de discussion libre n'ait pas été suffisamment prise au sérieux et a souligné que grâce à la réflexion et la présentation de leurs idées dans ces forums de discussion libre, les jeunes arriveront à créer un nouveau discours.

 
< Précédent   Suivant >

^