Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux animateurs de réunions religieuses Version imprimable
24/05/2011

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 24 mai 2011 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec un groupe d'animateurs de réunions religieuses en l'honneur des membres de la famille du Prophète (AS).

 Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

"Louange à Allah, Seigneur des deux mondes, et que la paix et les salutations divines soient sur notre maître et Prophète Mohammad (SAWA) et ses descendants immaculés. Mon Dieu, transmets nos salutations à la vénérée Fatima (AS), à son père, son mari et ses enfants.
Je tiens à vous féliciter, chers frères et sœurs, et les gens qui font l'éloge de la famille immaculée du Prophète (SAWA) à l'occasion de ce jour saint rempli de spiritualité. En effet, vous qui chantez dans des réunions religieuses et préparez les cœurs aux enseignements divins, vous méritez d'être félicités. Je suis reconnaissant à Allah le Glorifié, pour l'organisation chaque année depuis trente ans, de cette réunion, peut-être même avant la naissance de certains amis présents ici.
Bien entendu, nous cherchons l'intercession d'Hazrate Fatemeh (SA) et nous rappelons constamment son nom tout au long de l'année mais aujourd'hui, c'est l'anniversaire de sa naissance et cette commémoration augmente naturellement le souvenir et le respect que nous avons pour elle.
La coïncidence de l'anniversaire de la naissance de l'Imam Khomeiny avec celui d'Hazrate Fatemeh (AS) est très significative. Cet homme honorable qui a vécu parmi nous pendant de nombreuses années, a été en effet, une manifestation des qualités impressionnantes et brillantes de nos Imams infaillibles (AS) et d'Hazrate Fatemeh (AS). Bien sûr, nous ne devons pas les comparer et ils ne sont pas comparables mais notre imam a suivi le même chemin et possédait les mêmes caractéristiques de foi, de pureté et de piété, et le même honneur et la même résistance sur le chemin de Dieu.
Ce sont ces caractéristiques qui ont apporté à l'Imam Khomeiny le respect dans les cieux et sur la terre, et qui l'ont mis au nombre des serviteurs vertueux de Dieu. Nous devons donc célébrer doublement cette occasion.
De plus cette année, l'anniversaire de la naissance d'Hazrate Fatima (AS) coïncide avec le 3 Khordad [24 mai, anniversaire de la libération de Khorramchahr en 1982, occupée par les forces irakiennes pendant la Guerre Irak-Iran entre 1980-1988. ndt].
Les beaux poèmes qu'un de nos chers frères qui semblait être un handicapé de guerre, a récités m'ont rappelé l'époque de la Défense sacrée. C'est donc un jour très important.
L'une des caractéristiques remarquables de notre Révolution, est la référence continue au nom béni d'Hazrate Fatemeh Zahra (AS) et de l'Imam du temps (que notre âme lui soit sacrifiée).
Après la Révolution et à diverses occasions, la citation de ces deux noms a été plus fréquente que celle d'autres enseignements divins, islamiques et chiites. C'est un phénomène nouveau.
Avant la Révolution, le nom d'Hazrate Fatemeh Zahra (AS) n'était pas si souvent mentionné dans les réunions religieuses ni dans les réunions publiques, par nos poètes et orateurs.
Il y avait bien sur des gens pieux à cette époque et des réunions religieuses où son nom béni était mentionné, mais pas à cette échelle et avec la profonde perspicacité que nous voyons aujourd'hui. Personne n'a enseigné cela à notre peuple. Nous n'avons pas non plus essayé d'en donner l'habitude dans nos discours et nos slogans. C'est un phénomène divin, enraciné dans les cœurs, les émotions et la foi de notre peuple. Personne, ni l'Imam Khomeiny, ni nos personnalités révolutionnaires, n'ont enseigné à nos soldats pendant la Défense Sacrée de choisir "Ya Zahra" comme nom de leur opération ou de se mettre des bandeaux avec l'inscription "Ya Zahra". Si vous regardez attentivement, vous verrez que le nom béni d'Hazrate Zahra est répété plus que les autres. C'est la même chose en ce qui concerne le nom de l'Imam du Temps (que notre âme lui soit sacrifiée). Après la Révolution, ces deux noms ont automatiquement jailli des cœurs, des émotions et de la foi de notre peuple. Ceci est un signe de bon augure qui montre que nous bénéficions de l'attention de la Grande Dame des Deux Mondes, cette personnalité divine qui était unique en termes de spiritualité après son honorable père et son mari (AS). Certains religieux ont fait une remarque similaire. J'ai entendu certains d'entre eux dire que la Dame des Deux Mondes nous prête une attention particulière. Ceci est très précieux et prometteur, renforce nos cœurs et nos âmes dans la réalisation de nos objectifs, et raffermit nos pas. Une personne qui a les yeux fixés sur le but et connaît son objectif, atteindra cet objectif. Une telle personne est pleine d'espoir et inébranlable, ne s'égare pas et ne se laisse pas dévier du droit chemin.
L'une des caractéristiques les plus importantes de la Révolution islamique est qu'en dépit des difficultés, des hostilités et des différents complots pour la faire dérailler, il n'y a jamais eu de détournement de la voie droite révolutionnaire. Les slogans sont restés les mêmes ainsi que les objectifs. Le chemin est le même. Grâce aux directives claires de l'imam Khomeiny, enregistrées et conservées, rien n'a été laissé à des interprétations personnelles postérieures. Le chemin est droit et c'est celui que suit la Révolution. Je dirais qu'aucune puissance au monde ne peut détourner notre mouvement aussi longtemps que nous résisterons, garderons le but à l'esprit et avancerons avec espoir. Cela a beaucoup influencé les musulmans et les nations musulmanes, et développé l'espoir dans leurs cœurs.
Lorsque la Révolution a eu lieu, beaucoup de gens dans le monde se sont réjouis. C'est ainsi que les gens ordinaires réagissent habituellement aux révolutions. Je me souviens que le dictateur espagnol est décédé à l'époque du régime oppressif des Pahlavis en Iran. Bien que sa mort ne nous concernait aucunement, les gens étaient heureux à Téhéran et à Machhad, comme si le jour de la mort du dictateur qui avait gouverné l'Espagne pendant de nombreuses années, était une fête pour nous. Ce fut la même chose quand un autre dictateur décéda au Portugal, nous étions heureux en Iran.
Par conséquent, ceux qui ont de l'espoir et des vœux au fond de leur cœur, qui ont un idéal élevé et ne sont pas contents de la situation et de leur gouvernement, se réjouissent quand des révolutions ont lieu dans le monde. Cependant, ce bonheur ne dure pas longtemps dans de nombreux cas, et certains événements mettent un terme à ce bonheur. Ce n'est souvent qu'une question de temps. Parfois dix ans parfois vingt ans. Parfois il faut encore moins de temps pour que ces révolutions déraillent.
Pendant les années 60, des révolutions sont apparues dans presque tous les pays d'Afrique du Nord, en Egypte, au Soudan, en Tunisie et en Algérie. Mais ces révolutions n'ont pas duré longtemps. Soit les dirigeants de la révolution ont été forcés de quitter le pouvoir d'une manière ou d'une autre, soit ils sont devenus des marionnettes ou ont été remplacés par des marionnettes. Les tentations matérielles n'abandonnent jamais l'être humain et sont constamment à l'œuvre dans son cœur. Sans piété, ces tentations dominent les êtres humains dans un court laps de temps. Les directions commencent à dévier et les espoirs nés de la révolution, à disparaître à cause de ces marches arrières, comme un printemps qui finit très vite.
La caractéristique de la grande Révolution islamique du cher peuple iranien, est de n'avoir jamais dévié jusqu'à aujourd'hui.
Cette résistance, cette fermeté, cette permanence, cet engagement aux valeurs que la Révolution a apportées au peuple, sont des facteurs qui préservent l'espoir chez ceux qui observent notre nation dans le monde. C'est ce qui s'est passé dans notre Révolution.
Il ne s'agit pas de nous vanter, de nous attribuer de fausses gloires ni de prétendre que nous avons donné des leçons à tel ou tel pays.
Ce n'est pas le cas, aucun autre pays n'a tiré de leçon de notre pays. Mais il n'y a aucun doute que la résistance de la nation iranienne a semé l'espoir dans le cœur des autres nations et que cet espoir a grandi et s'est développé. Si la nation iranienne avait reculé, si nous avions abandonné nos slogans et si notre détermination avait été ébranlée par les fanfaronnades de l'arrogance mondiale, ses menaces et ses pressions, l'espoir qui avait fleuri dans le cœur des autres nations aurait disparu. C'est votre résistance qui a permis à ces jeunes pousses d'espoir de grandir et de porter des fruits.
C'est ce qui est arrivé. Ce sont des bénédictions divines qui nous ont été octroyées par l'intermédiaire du Saint Prophète (SAWA), sa famille et le nom béni d'Hazrate Zahra (AS) et de l'Imam du Temps (AS). Nous devons préserver ces bénédictions, continuer à chercher l'intercession et le recours de la famille du Prophète (SAWA), continuer à penser que ces bénédictions nous ont été octroyées par Dieu et ne pas tomber dans l'orgueil.
Il y a un autre problème dans la profession subtile et efficace des animateurs de réunions religieuses. Beaucoup si ce n'est tous ceux qui assistent à cette réunion, sont des animateurs de réunions religieuses. Au cours de ces dernières années, j'ai beaucoup parlé de cette question à différentes occasions, y compris lors des cérémonies d'anniversaire de la naissance d'Hazrate Zahra (AS) mais je tiens à souligner encore quelques points.
Les poèmes que vous chantez avec une voix si agréable ont parfois plus d'impact qu'une discussion philosophique argumentée.
Il faut choisir soigneusement les poèmes en fonction de leur niveau de spiritualité. Vous devez tenir compte de la forme et du contenu de vos poèmes. La forme constitue la beauté d'un poème. Il est nécessaire de sélectionner les poèmes de manière prudente et appropriée.
La poésie est une manifestation éminente de l'art. Tout ce qui rime n'est pas de la poésie. La poésie a des caractéristiques qui lui sont propres. Il est nécessaire de choisir des poèmes appropriés.
Heureusement, nous avons de bons poètes qui composent sur la famille du Saint Prophète (SAWA) en différentes langues, et dont les poèmes sont éloquents et beaux. Si vous cherchez de bons poèmes, cela encouragera les poètes à travailler pour vous en fournir.
Par conséquent, un bon texte, une bonne musique et une bonne voix sont trois choses importantes. Bien sûr, cela ne signifie pas que nous devions copier des musiques interdites du point de vue religieux, et associées à la débauche. Faites attention à ce point.
Certaines musiques sont mauvaises et associées à la débauche, et interdites. Ce genre de musique ne doit pas s'introduire dans les milieux religieux. Il n'y a aucun inconvénient à introduire de nouvelles façons de chanter et de nouveaux genres musicaux, mais essayez d'éviter les mélanges de styles. Bien entendu, je fais référence aux musiques qui sont utilisées dans les réunions de débauche qui éloignent les gens de la voie de Dieu. Je ne veux pas vous déconseiller toute musique utilisée dans le passé avec un autre contenu. Non, évitez seulement les musiques associées à la débauche qui éloignent les gens de Dieu.
La question suivante est celle du contenu. Le meilleur recueil de poésie qui peut être lu dans ces réunions, est celui qui fait l'éloge des vertus de la famille du Prophète (SAWA). Mentionner les vertus des membres de la famille prophétique éclaire les cœurs, produit l'enthousiasme et fait couler les larmes de l'auditeur. Bien sûr, je me réfère à des vertus qui ont été justifiées. Il n'est pas juste de faire des éloges sans fondements. De nombreuses vertus de la famille du Saint Prophète (SAWA) ont été mentionnées dans les livres fiables que vous devriez utiliser. Vous pouvez également utiliser les discours des autorités religieuses reconnues. Le poème du regretté Cheikh Mohammad Hossein Isfahani qui a été lu au début de cette réunion par un des participants, en est un bon exemple. Cet homme honorable a été le maître de grandes autorités religieuses et de grands marjas dans les disciplines de jurisprudence, de principes religieux et de philosophie. Il était aussi un grand poète. Ses poèmes peuvent être utilisés comme documents fiables ainsi que d'autres livres de hadiths ou de biographies des saints Imams (AS). Par conséquent, une partie du travail concerne la présentation des vertus des membres de la sainte famille du Prophète (SAWA).
Les recommandations constituent une autre partie et peuvent être tirées du mode de leur mode vie. Aujourd'hui, nous avons besoin de conseils pour développer la morale dans la société, ainsi que les bons comportements, l'esprit de solidarité et de fraternité, et la vertu qui sont souhaitables dans toute communauté religieuse. De qui devons-nous apprendre ces choses ?
Les bases de l'éthique sont les paroles et les actions des Imams infaillibles (AS). Nous devons développer la morale dans la société, appeler les gens à la bienveillance, à l'espoir, à la coopération, à la fraternité, à la patience, à la gratitude, à la bienfaisance, au sacrifice et au pardon. Nous devons avertir les gens des conséquences des mauvaises actions, de l'étroitesse d'esprit, du découragement, de la méfiance, de la malveillance, de l'envie, de l'avarice et d'autres vices moraux. Le langage poétique peut faire cela plus facilement que la prose et les sermons.
Quand un orateur comme moi s'assied et offre des conseils aux gens, l'effet n'est pas toujours évident. Mais quand ces mêmes conseils sont présentés dans un beau poème bien rythmé, ils agissent comme une eau rafraîchissante qui profite à toutes les cellules du corps et touche les profondeurs de l'être humain. Bien entendu, les vertus morales doivent été conseillées à maintes reprises. Dire et entendre quelque chose a un effet, mais cet effet n'est pas permanent. Il y a des facteurs dans la société qui le contredisent. Par conséquent, il est nécessaire de répéter ces conseils de manière régulière.
Une autre partie de la question concerne le développement de la perspicacité et de la connaissance des questions quotidiennes. Bien entendu, je ne suis pas d'accord avec les attaques et la médisance dans ces réunions. Je n'apprécie pas cette attitude.
Mais la perspicacité et l'information sont de bonnes choses. Aujourd'hui, notre nation se tient debout grâce à sa perspicacité.
Notre nation connaît les complots dont elle est victime, leurs agents, leurs objectifs, et les raisons de leur colère contre la nation iranienne. Notre peuple est conscient de tout cela. La nation iranienne sait que ce sont la foi, l'islam, la liberté, la volonté d'indépendance et la résistance dans le droit chemin qui mettent l'ennemi en colère. Notre peuple connaît également son ennemi. Nous avons progressivement pris conscience de ses méthodes. Cette perspicacité est très précieuse. Sans elle, notre peuple n'aurait pas été en mesure de résister.
Le but de la propagande des ennemis contre nous, à la fois leur propagande directe et celle que diffusent leurs porte-parole, est de priver notre peuple de cette perspicacité. Ils veulent détruire la foi de notre peuple, sa résistance sur ce chemin et sa profonde connaissance des évènements.
Une partie de vos activités peut s'organiser autour de cette question. Trouvez les poèmes et choisissez les discours appropriés à cet effet. Parfois, un seul mot dit au bon moment, peut toucher le cœur autant qu'un livre. Essayez de toucher les cœurs.
D'après les programmes que je fréquente ou que regarde à la télévision, je dois dire qu'aujourd'hui, de grands progrès ont été faits dans ce domaine.
Le dernier point est qu'un professionnel qui a l'honneur de travailler dans ce chemin doit travailler et étudier pour acquérir ces caractéristiques. Rien ne s'obtient sans efforts. Les anciens estimaient qu'il fallait réciter par cœur et que ce n'était pas bien de lire en chantant. Heureusement ce n'est pas le cas aujourd'hui.
Il n'est pas nécessaire de passer des heures à mémoriser des poèmes qui peuvent être lus pendant les cérémonies. C'est aussi la même chose pour les prédicateurs.
Quand j'étais jeune, je n'ai jamais vu un prédicateur lire un hadith à partir de ses notes. Ils pensaient que c'était déshonorant. Le regretté M. Phalsaphi qui était un grand prédicateur, a été le premier à abandonner cette habitude. Il a tiré un papier de sa poche et a lu une citation. Aujourd'hui les autres prédicateurs font la même chose et lisent les hadiths qu'ils ont notés. Cela facilite la tâche.
Par conséquent, la première condition est d'étudier, de prendre des notes et de parler de façon argumentée.
La deuxième condition est que dans vos études, vous vous familiarisiez avec le Saint Coran et les hadiths. Etablir un lien étroit avec le Saint Coran est nécessaire pour tout le monde. Je conseille à tous les jeunes dans le pays, de développer cette familiarité. Heureusement cela s'est produit dans une certaine mesure.
Les étudiants des universités et des centres islamiques et d'autres jeunes sont étroitement familiarisés avec le Coran. Certains d'entre eux l'ont même mémorisé et ceux qui ne l'ont pas mémorisé peuvent en comprendre tous les versets. Il se peut qu'ils n'en connaissent pas tous les détails, mais ils peuvent en comprendre le sens. Cela est très précieux.
La situation actuelle est très différente de celle d'il y a 20 ou 25 ans. Beaucoup de gens ne sont pas conscients de ce fait. Je le sais parce que j'y ai prêté une attention particulière.
Je connais les choses qui ont été faites et qui se font actuellement dans le domaine de l'établissement d'un lien étroit avec le Saint Coran.
Auparavant, ceux qui récitaient le Coran ne comprenaient pas le sens des versets. Il leur arrivait parfois de faire une pause à un mauvais endroit ou de ne pas en faire là où c'était nécessaire.
Aujourd'hui, ce n'est plus du tout le cas. Tous les lecteurs connaissent les règles de lecture. Par conséquent, je conseille à tout le monde et en particulier aux prédicateurs et aux poètes qui chantent dans les réunions religieuses de se familiariser avec le Saint Coran et les hadiths, et de développer une étroite familiarité avec le Coran.
Lisez le Saint Coran, prêter attention à la traduction des versets et gardez-la à l'esprit. Notez le sens des versets qui contiennent des conseils et des connaissances, et essayez d'en tirer profit. Récitez ces versets et mettez-les en pratique, et faîtes la même chose avec les hadiths.
Heureusement, aujourd'hui, tous nos grands livres de hadith comme le Kafi, Man La Yahzarahul Faqih, le Nahjul Balaghah et les citations d'Hazrate Zahra (AS) ont été traduits. Vous n'avez pas besoin de connaître l'arabe pour profiter de ces textes. Non, ceux qui connaissent l'arabe et ceux qui ne le connaissent pas peuvent tous bénéficier de ces sources. Ce sont des occasions dont il faut profiter. Par conséquent, je conseille de réciter le Saint Coran, de développer une intimité avec lui, de nous familiariser avec les hadiths et les enseignements de la famille prophétique, de penser à Allah le Tout-Puissant et de préserver notre relation spirituelle avec Lui grâce à la prière, les sollicitations et les prières facultatives.
Si cette relation spirituelle est préservée et renforcée, toutes les difficultés seront progressivement résolues.
C'est la chose la plus importante. Cette relation spirituelle avec Allah le Tout-Puissant par les prières, est inséparable de notre relation avec la famille du Saint Prophète (SAWA). Cependant, il y a différentes prières dans le Sahifa al-Sajadiya et le Munajat Khamsa Achar qui purifient le cœur et renforcent l'esprit, et beaucoup de connaissances peuvent être acquises de cette manière.
J'espère qu'Allah le Tout-Puissant, vous accordera à tous le succès. J'avais beaucoup de choses à dire, mais nous manquions de temps. J'ai été très heureux de vous rencontrer et d'écouter vos commentaires.
Mon Dieu ! Par la béatitude de Mohammad et de sa famille, aide-nous à être au nombre des disciples de ses descendants infaillibles.
Mon Dieu ! Aide-nous à être parmi les disciples authentiques d'Hazrate Zahra (AS). Mon Dieu ! Accorde le succès à la nation iranienne dans tous les domaines.
Mon Dieu ! Accorde Ta grâce à tous les musulmans, au peuple chiite de Bahreïn et à tous les peuples opprimés dans le monde.
Mon Dieu ! Fais que le cœur sacré de l'Imam du Temps (AS) soit satisfait de nous et que nous bénéficions de ses prières.

Que les salutations divines soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Sa bénédiction vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^