Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême : La question des femmes et de la famille compte parmi les priorités en Iran Version imprimable
04/01/2012

 Des centaines de chercheurs et de responsables ont échangé leurs points de vue sur la question de la femme et de la famille, avec l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique. Cette réunion de 4 heures était la troisième d'une série de réunions pour l'élaboration des stratégies de la République islamique.
Après avoir écouté les points de vue de dix théoriciens, l'Ayatollah Khamenei a déclaré que cette réunion devait donner naissance à des acquis profonds, durables et logiques.

Le Guide suprême a souligné que la question de la femme et de la famille comptait parmi les priorités du pays et a ajouté : «Il existe des enseignements et des sources islamiques importants sur cette question, qu'il est nécessaire de mettre à la disposition de tout le monde sous forme de théories et de programmes pratiques».

L'Ayatollah Khamenei a souligné le rôle des femmes dans la lutte et la victoire de la Révolution islamique, ajoutant que l'imam Khomeiny avait été le premier à comprendre l'importance du rôle des femmes dans les différents domaines, sociaux et politiques.

Son Eminence a rappelé que du point de vue islamique, la famille est un des piliers essentiels de la société et a dit qu'en l'absence de familles heureuses et épanouies, il n'était pas possible de réaliser des progrès dans la société, surtout dans les domaines culturels.
Il a ajouté que des familles saines et dynamiques exigeaient des femmes pieuses et compétentes.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'Occident utilisait la question des femmes dans sa propagande politique et médiatique contre la République islamique et a conseillé aux intellectuels d'éclairer l'opinion publique internationale sur les points de vue de l'islam et de ne pas permettre aux politiciens occidentaux d'atteindre leurs objectifs malveillants et de dénaturer les principes de l'islam sur la femme.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que l'Occident évitait de parler de la famille et a déclaré : "Les Occidentaux discutent sur les questions féminines de manière passionnée mais ne mentionnent aucunement la famille qui est un de leurs points faibles évidents".

Son Eminence a déclaré que la vision occidentale sur la femme était erronée et la plus grande offense qu'on puisse faire à la dignité des femmes : "Même les mouvements féministes les plus radicaux nuisent aux femmes en les dégradant et en les transformant en objet de plaisir pour les hommes. Malheureusement, cela est considéré comme normal et acceptable dans l'opinion publique occidentale", a-t-il souligné.

Le Guide suprême de la Révolution islamique faisant référence à la vision de l'islam sur la femme a souligné : "D'un point de vue islamique, il n'y a pas de différence entre l'homme et la femme dans leurs qualités humaines et selon les versets coraniques, dans leur essence les hommes et les femmes sont absolument égaux et tous deux engagés dans le chemin de la transcendance et de la proximité divine."

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que le genre est une question secondaire dans l'Islam et a ajouté : "La question du genre prend son sens dans les interactions sociales et n'a aucun effet sur leur évaluation et leur rang pour l'Islam".

L'Ayatollah Khamenei a souligné le rôle important des mères et des épouses dans la société, ajoutant qu'une bonne épouse peut aider son mari à être un élément utile et efficace dans la société.

Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que les femmes pouvaient travailler à l'extérieur tant que leur travail n'affectait pas leurs responsabilités primordiales au sein du foyer, de mères et d'épouses, et tant que les règles islamiques sont observées dans leurs relations avec les hommes.

Le Guide suprême a conseillé au gouvernement de planifier de sorte à ce que les femmes actives puissent aussi répondre à leurs responsabilités familiales.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que le mariage était une institution sacrée selon les différentes religions et en particulier en islam, et a ajouté qu'il fallait éviter de détruire la sacralité du mariage dans la société en recourant à des actions inappropriées comme des cérémonies coûteuses et des cautions trop lourdes.

 
< Précédent   Suivant >

^