Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec des milliers d'habitants de la ville de Qom Version imprimable
09/01/2012
 L'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a déclaré que la participation massive de la nation iranienne aux prochaines élections portera un nouveau coup à l'ennemi.
Il s'est exprimé en ces termes lors d'une rencontre avec des milliers de religieux et d'étudiants du centre islamique, et d'habitants de la ville de Qom, le 9 janvier 2012, date d'anniversaire du soulèvement des habitants de cette ville contre le Shah déchu en 1978.

Le Guide suprême a qualifié le soulèvement de la ville sainte de Qom en 1977 de "tournant historique majeur" dans le monde contemporain et a déclaré que la perspicacité et la patience avaient été les deux éléments qui avaient permis la victoire de la Révolution islamique. Il a ajouté que ces deux facteurs avaient permis à la nation iranienne de résister aux complots des ennemis, à la République islamique d'Iran des rester sur ses principes et au peuple de participer avec vigilance aux différents évènements.
Le Guide suprême a rejeté l'idée que les sanctions actuelles contre l'Iran mettaient le pays dans une situation comparable au boycott imposé au Prophète Mohammad (AS) par certaines tribus de la Mecque, quand il fut obligé de s'exiler avec ses disciples, dans une vallée nommée Chéb-é Abi Talib, et citant des exemples tirés de l'Histoire de l'islam comme les batailles de Badr et de Kheybar, il a signalé que la République Islamique d'Iran était actuellement dans les étapes les plus fortes.

Le Guide suprême a d'autre part déclaré que tous les responsables gouvernementaux et les candidats étaient tenus de respecter la loi pour que les élections législatives au mois de mars prochain, soient saines et compétitives.

Le Guide suprême a rendu hommage aux gens qui s'étaient soulevés dans la ville sainte de Qom en 1977, et a déclaré que cet événement avait accéléré le mouvement populaire dans une atmosphère de répression créée par le régime du shah déchu.

"Ce soulèvement a contribué à d'autres mouvements dans d'autres villes qui ont mené à la victoire de la Révolution islamique et ont détruit l'image effrayante et la réputation des Etats-Unis et du régime sioniste. La nation iranienne est devenue un modèle à suivre pour les autres nations avec les mouvements d'éveil islamique dans la région", a-t-il dit.

Ailleurs dans son discours, le Guide suprême a fait allusion aux deux raisons du succès de la nation iranienne - à savoir la patience et la perspicacité- et a précisé que la perspicacité signifiait ne pas perdre le chemin et les objectifs, et éviter les déviations. Quant à la patience, a-t-il dit, elle signifie la constance et la fermeté des générations successives dans la voie de la Révolution.

« L'art de la Révolution islamique, a-t-il souligné, est qu'elle a agi de sorte que le peuple préserve ces deux facteurs pendant plus de trente années ».

Le Guide suprême a déclaré que les ennemis dirigés par les Etats-Unis et les sionistes, faisaient tout pour affaiblir cette perspicacité et cette patience, mais qu'ils n'arriveront nulle part tant que la nation restera vigilante et engagée.

L'Ayatollah Khamenei a souligné que le front de l'arrogance mondiale recourrait à toutes sortes de tactiques et de ruses pour affaiblir la détermination des responsables et décourager le peuple iranien : «Les responsables occidentaux, a-t-il noté, ont répété à plusieurs reprises, que le but de leurs sanctions et de leurs pressions sur l'Iran était d'éteindre les aspirations de la nation iranienne, d'éloigner les gens de la lutte et de forcer les responsables à changer de politique. Ils se trompent et n'atteindront jamais leurs objectifs».

Il a ajouté : "Alors que la nation iranienne a atteint plusieurs victoires et voit déjà les signes de nouvelles victoires, le front de l'arrogance tente en vain de briser la volonté du peuple et des responsables par des menaces et des sanctions, car la nation iranienne a choisi sa voie avec perspicacité et poursuivra la résistance pour laquelle le sang de ses très chers enfants a été versé".

Qualifiant le mouvement continu de la nation iranienne vers les sommets du progrès, d'irréversible, le leader de la Révolution islamique a réitéré : "L'ennemi tente en vain de saper la détermination de la nation et des responsables. La puissance et l'autorité actuelle de la République islamique d'Iran ne sont pas du tout comparables avec ce que nous connaissions il y a 20 ou 30 ans, et la puissance superficielle du front de l'arrogance ces dernières années, n'a fait que faiblir".

Son excellence a déclaré que les élections étaient le signe de la présence du peuple et a dit : "Depuis quelques mois, le front de l'arrogance, ses mercenaires et ses agents à l'intérieur et à l'extérieur du pays, se livrent à des efforts fébriles pour ternir la présence du peuple aux élections mais avec la grâce et la faveur de Dieu, la participation du peuple aux élections portera un nouveau coup à l'ennemi ".

Soulignant que les élections créeront une ambiance d'exultation et injecteront un nouveau sang dans le corps du système islamique, le Leader de la Révolution a ajouté qu'à côté de ces caractéristiques remarquables, les élections pouvaient également représenter des dangers qu'il fallait éviter.
Faisant allusion aux élections présidentielles de 2009, le Guide suprême a souligné qu'il s'agissait à la fois, d'un des meilleurs et des pires souvenirs : "Le meilleur souvenir, a-t-il précisé, a été la participation massive et éblouissante de 40 millions d'électeurs et le pire souvenir a été la tricherie politique de quelques individus intrus, ignorants et dans certaines mesures, hostiles".

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que dans toute élection, les résultats peuvent être contestés mais que c'est la loi qui a le dernier mot et a ajouté : "Malheureusement, lors des dernières élections, quelques personnes ont choisi d'ignorer la loi et ont imposé des pertes non désirés aux pays et au peuple, réjouissant notre ennemi en réalisant ses desseins. Leurs efforts n'ont servi à rien car le peuple était présent sur la scène"

L'Ayatollah Khamenei a indiqué que les élections du neuvième Parlement iranien qui sont prévues le 2 mars 2012, étaient le symbole de la présence du peuple et que leurs résultats seront le symbole de la volonté populaire que tout le monde doit respecter.

 
< Précédent   Suivant >

^