Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux citoyens de Qom Version imprimable
19/10/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé à Qom le 19 octobre 2010, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une rencontre avec les citoyens de la ville sainte de Qom.

"Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louange à Allah, le Seigneur de tous les êtres, et que la paix et les salutations soient sur notre maître et prophète, Abel-Qassem Al-Mustafa Mohammad, et sur les membres infaillibles de sa famille en particulier celui d'entre eux qui représente le trésor d'Allah sur terre.

Je tiens à adresser mes félicitations à l'occasion de la décade bénie qui s'étend entre l'anniversaire de la naissance de l'Imam Réza (AS) et celui de la naissance d'Hazrate Ma'soumeh (AS). Je suis vraiment reconnaissant à Allah le Très-Haut, de m'avoir donné l'occasion d'être présent parmi vous, chers habitants de Qom, dans cette grande ville qui me rappelle beaucoup de souvenirs. Qom est la ville de la connaissance, du Djihad et de la perspicacité.

La perspicacité du peuple de Qom est un facteur important qui a porté ses fruits au cours de ces 32 années. Il est intéressant de noter que l'apparition de cette ville est aussi le résultat d'un mouvement djihadiste et perspicace. Lorsque les Ash'aris se sont installés dans cette région, ils en ont fait un centre de propagation des enseignements des descendants du Prophète (AS) et ont lancé un Djihad culturel dans cette région. Avant de venir à Qom, les Ash'aris étaient engagés dans le Djihad armé et leur chef avait combattu aux côtés de Zeyd ibn Ali (AS).

C'est pour cette raison que Yusuf ibn al-Hajjaj était devenu furieux contre eux et les avait forcés à émigrer dans cette région qui devint grâce à eux, un grand centre scientifique. Cela a encouragé la vénérée Hazrate Ma'soumeh (AS), à s'arrêter à Qom au cours de son voyage, à cause de la dévotion des Ash'aris qui vivaient dans cette région. Les Ash'aris ont chaleureusement accueilli Hazrate Ma'soumeh (AS) et l'ont invitée à séjourner dans leur ville. Après sa disparition, ils lui ont construit un mausolée et les habitants de Qom, pionniers de ce grand mouvement culturel, y ont créé un centre pour la promotion des enseignements des Descendants du Prophète (SAWA).
Des centaines d'érudits religieux, d'experts et d'exégètes des hadiths et des enseignements islamiques et coraniques, ont été formés dans ce centre et envoyés dans différentes parties du monde de l'Islam, et les activités de Qom se sont propagées dans le Khorasan, en Irak et à Cham. Cela montre la perspicacité des habitants de Qom à cette époque et leur sens du combat.

La même chose s'est produite à notre époque où la ville de Qom est devenue un grand centre d'enseignement supérieur islamique et divin. Grâce à la présence, les efforts altruistes et la perspicacité des grands érudits religieux, une source de connaissances a jailli dans cette région qui a profité à l'ensemble du monde de l'Islam.

Je voudrais vous rappeler deux étapes historiques importantes au cours desquelles le peuple de Qom a joué un rôle influent et décisif. L'une de ces étapes historiques fut le jour d'Achoura en 1342 [1963] et le surlendemain c'est à dire le 15 Khordad (5 juin). Le jour d'Achoura, les habitants de Qom se sont réunis à l'école Feyziyeh pour écouter l'appel et le discours fervent de l'Imam Khomeiny. Leurs cœurs se sont remplis d'enthousiasme.
Deux jours plus tard, quand ils ont entendu la nouvelle de l'arrestation de l'imam, ils se sont de nouveau réunis au Sanctuaire sacré d'Hazrate Ma'soumeh. Ce grand mouvement du peuple de Qom a permis au mouvement du clergé dirigé par notre magnanime imam, de sortir des centres islamiques pour mobiliser toute la société. Les habitants de Qom étaient à la tête de ce mouvement et ont accompli cette grande action.

La deuxième étape historique remonte à l'année 1356 (1977) quand le peuple de Qom a pris conscience de l'ampleur du complot de l'ennemi et des insultes qu'il avait faites à l'encontre de notre magnanime imam. Ils ont compris la portée de cet évènement et qu'il ne s'agissait pas de simples insultes. Les premières manifestations importantes ont été organisées dans la ville de Qom contre cet acte malveillant. Le sang des jeunes de Qom a inondé les rues. Ils ont perdu leur vie et prouvé leur sincérité. Au cours des 30 dernières années, les habitants de Qom se sont engagés à différentes occasions, avec sincérité, dévouement et une perspicacité exemplaire. L'ennemi avait préparé des plans pour Qom qui si les habitants de Qom n'avaient pas été vigilants et perspicaces, auraient été très dangereux. La vigilance de la population de Qom et l'existence du Centre d'enseignement islamique ont fait de Qom un centre de perspicacité.

De nombreux grands marjas y compris le feu Ayatollah Haéri, fondateur du Centre islamique de Qom, l'Ayatollah Boroujerdi, l'Ayatollah Golpaygani, l'Ayatollah Araki, l'Ayatollah Mar'ashi et l'Ayatollah Bahjat ont vécu dans cette ville. Heureusement, nous avons encore aujourd'hui de grand marjas et d'éminents religieux dans cette ville. Le Centre islamique est une source de bénédiction et les gens sincères, perspicaces et moudjahids de cette ville ont prouvé qu'ils appréciaient la valeur du Centre islamique et des religieux. Les gens sont présents dès qu'ils en ressentent la nécessité. Cette ville est devenue le fief et l'espoir de la Révolution après le soulèvement de ce grand homme de notre époque, l'imam Khomeiny.

J'ai très peu de temps pour parler et en raison de l'accueil enthousiaste, il y a eu un retard important sur le chemin. Nous sommes donc pressés et je ne ferai que quelques brefs commentaires.

Tout d'abord, Qom est le berceau de la Révolution. La ville la plus religieuse du pays est devenue le centre et le lieu de naissance de la plus grande révolution de l'époque contemporaine. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que le monde entier doit savoir que cette révolution est une révolution religieuse. Il n'est pas possible de présenter des motifs personnels et matériels pour expliquer cette révolution. Sa maison natale est Qom. Son leader était un grand faqih, un philosophe et un savant religieux. C'est ce que tout le monde pense de la Révolution islamique et c'est un point important.

Quel a été la cible des attaques des ennemis de cette Révolution chaque fois qu'ils ont tenté de nuire à la Révolution et à la République islamique au cours de ces 32 dernières années ? Leurs attaques se sont concentrées sur deux objectifs essentiels, l'un est la religion et l'autre, le peuple et sa fidélité. Ils savent que si cette révolution n'était pas de nature religieuse, elle n'aurait pas eu le pouvoir de résister parce que la religion interdit de céder à l'oppression et encourage la lutte contre les oppresseurs. La religion est à l'origine de la justice, de la liberté, de la spiritualité et des progrès de la vie humaine. C'est la caractéristique de la religion. Par conséquent, il n'est pas possible pour un gouvernement fondé sur la religion, de se soumettre aux pressions des ennemis, des intimidateurs et des puissances cupides. Si cette Révolution n'avait pas eu cet aspect religieux, ses dirigeants et ses responsables auraient fait marche arrière après avoir reçu certains avantages de la part des ennemis, leur ouvrant ainsi la voie pour dominer à nouveau le pays. Mais puisque la religion constitue l'épine dorsale de la Révolution, une telle chose ne s'est pas produite jusqu'à présent et ne se produira pas non plus dans l'avenir.

La grande leçon que notre honorable imam a enseignée à la nation est qu'elle devait avoir confiance en son pouvoir et le renforcer chaque jour. "Ayez foi en Dieu le Tout-Puissant et en Ses promesses. Si vous résistez et allez de l'avant avec sagesse, vous bénéficierez assurément de l'assistance divine', disait-il. Ceci est la conséquence naturelle de la foi et de la nature religieuse de la Révolution et de la République islamique. La révolution est aussi un mouvement populaire loyalement soutenu par le peuple.  La République islamique a été pleinement approuvée et soutenue par le peuple pendant toutes ces années.

Sans cette présence du peuple et si un écart s'était créé entre le peuple et le gouvernement, la République islamique n'aurait pas été en mesure de résister contre les ennemis. C'est la présence résolue du peuple qui encourage la résistance des responsables. Ces deux objectifs à savoir, la religion et le peuple, sont essentiels.
Par conséquent, l'ennemi a concentré ses attaques sur ces objectifs. Il a ciblé d'une part la religion, et la fidélité et la foi du peuple d'autre part. Vous voyez que depuis les années 1360 [1980] à l'époque de l'imam, les ennemis étrangers, leurs mercenaires et leurs agents dévoués à l'intérieur du pays, ont essayé de remettre en question les valeurs religieuses et les enseignements islamiques.

Ce n'était pas par hasard s'ils ont insisté sur ces points. Ce problème a commencé avec Salman Rushdie et a continué avec les films anti islamiques d'Hollywood, les caricatures, la mise à feu du Coran et d'autres actes anti islamiques dans différentes parties du monde. Leur objectif est de saper la foi en l'islam et ses valeurs sacrées. Ils ont fait tout cela et utilisé différentes méthodes pour ébranler les fondements de la foi religieuse de notre peuple, en particulier la foi de notre jeune génération. Ils ont eu recours à différentes actions comme la propagation de la débauche et de la pornographie, la propagation de fausses écoles de mysticisme ou de déviations du mysticisme authentique, et la propagation de la secte bahaïe et de réseaux individualisés du christianisme. Les ennemis de l'Islam utilisent aujourd'hui ces moyens en s'appuyant sur des études, des planifications et des prévisions. L'objectif est d'affaiblir la religion dans la société.

Toutes ces mesures ont pour objectif d'affaiblir la fidélité du peuple à la République islamique. Ils répandent des rumeurs sur les responsables gouvernementaux et les chefs des trois pouvoirs pour décourager les gens. Ils sèment les graines de la suspicion. Grâce à leurs nombreux outils de propagande, ils remettent en question les bonnes et les précieuses réalisations du pays. S'il y a des faiblesses, elles sont démesurément amplifiées, et ils ne parlent jamais des points forts pour décourager la population et en particulier les jeunes. Pour encourager les gens à se démobiliser, ils présentent au peuple et à la jeunesse, un tableau sombre des perspectives d'avenir.

Mais le point essentiel est que tous ces efforts déployés par les ennemis de la nation iranienne et de la République islamique, ont échoué au cours de ces 32 ans. Ils n'ont obtenu aucun résultat jusqu'ici et ont été battus à plates coutures. Ils pensaient qu'ils pourraient créer un fossé entre le peuple et la République islamique mais l'engagement de la population aux questions religieuses et aux valeurs spirituelles a augmenté de jour en jour. Quand est-ce que dans notre pays, tant de jeunes participaient aux cérémonies religieuses et aux cérémonies du mois de Ramadan et de l'Eïd-el-Fitr ? Ces rassemblements massifs et cette prise de conscience des questions politiques sont sans précédent. Quand certains individus excités ont insulté l'Imam Hossein (AS) le jour d'Achoura, l'année dernière, en moins de deux jours, les gens sont descendus dans la rue le 9 Dey [30 décembre 2009] et ont exprimé publiquement leur opposition. Les ennemis et leur propagande ne parviennent pas à saper les sentiments religieux du peuple qui ne cessent de se renforcer ni les connaissances religieuses qui ne font que s'approfondir.

Il ne fait aucun doute que l'ennemi a échoué dans sa tentative de créer un fossé entre le peuple et la République islamique. Aux élections présidentielles de l'année dernière, 40 millions d'électeurs sont allés aux urnes. En fait, cette élection était un référendum dans lequel 40 millions ont participé et ont voté pour la République islamique. C'est ce qui a irrité les ennemis qui ont décidé de minimiser les effets de cette élection à travers une fitna (dissension), mais ils ont aussi échoué dans cette tentative. Les gens se sont soulevés contre cette fitna. La fitna de l'année 1388 [2009] a en quelque sorte, vacciné le pays et offert aux gens les moyens de lutte contre les microbes politiques et sociaux, qui auraient pu s'avérer influents, et augmenté la perspicacité de la population.

Dans certains journaux locaux, des gens qui prétendaient bien comprendre les circonstances, ont écrit des articles contre la religion et les principes islamiques. Leurs articles n'ont nullement affecté le peuple. Sachez que les ennemis poursuivent deux objectifs essentiels en matière de religion car ils ont vu le rôle essentiel que ces deux facteurs jouent dans la vie du peuple. L'un des objectifs est de promouvoir un islam sans religieux car ils ont compris l'influence étonnante que les religieux ont sur le peuple iranien et son mouvement. Bien entendu, ils évoquaient aussi ces idées avant la Révolution mais le rôle central des religieux pendant la Révolution, les a forcés à mettre cette idée temporairement de côté pour la reprendre par la suite.
L'autre objectif est de promouvoir l'idée d'un islam séparé de la politique et d'établir une séparation entre le religieux et le politique. Ce sont des idées qu'ils déploient aujourd'hui dans leur presse, leurs articles et leurs sites web. Cette question est importante pour eux. Nous devons garder à l'esprit l'idée que les choses sur lesquelles l'ennemi met l'accent et organise ses plans et ses stratégies générales, peuvent constituer notre plan général et notre ligne directrice. Nous devons faire attention aux cibles de leurs attaques que sont l'engagement national et les enseignements religieux et islamiques, et les sauvegarder avec soin.

Ils ont commencé à imposer des sanctions contre notre pays à partir de 1358-59 [1979-80] mais le but de ces nouvelles sanctions était de faire pression sur les gens et de créer un fossé entre le peuple et la République islamique. Heureusement, les responsables et le peuple ont annoncé et prouvé que, par la grâce d'Allah, ces sanctions n'ont aucun effet notable sur la vie des gens. Après avoir supporté les difficultés des années 1360 [1980] et des premières années de la Révolution, et après ces grandes avancées, notre peuple est plus assuré et plus confiant dans l'avenir. Il continuera sa lutte contre l'ennemi et déjouera ses complots.

Le temps de la prière approche, je présenterai donc quelques principes que nous devons observer dans notre comportement compte tenu des complots de l'ennemi.

La solidarité nationale est une question importante. Je m'adresse aux élites et aux citoyens ordinaires. La question de l'unité doit être prise au sérieux. J'ai beaucoup parlé de l'importance du consensus national dont j'ai présenté un certain nombre de caractéristiques. Il ne suffit pas de dire qu'on est pour l'unité, certains signes et critères sont nécessaires.

La question suivante est l'importance du renforcement des liens entre les gens, les élites et les trois pouvoirs. La solidarité avec les trois pouvoirs doit augmenter de plus en plus. Les trois pouvoirs doivent être aidés en particulier le pouvoir exécutif qui a de nombreuses responsabilités. Le fait de répandre des rumeurs et d'ignorer les efforts qui sont déployés n'est pas du tout dans l'intérêt du pays et de son avenir.

Le troisième point consiste à renforcer la foi religieuse et à répondre aux besoins intellectuels et aux interrogations de la jeune génération, ce qui est le travail des religieux et des étudiants en sciences islamiques. Nos ennemis soulèvent tout le temps des doutes et des accusations.  Il est nécessaire de répondre à ces accusations de façon constante et adaptée aux besoins contemporains.

Le quatrième point est de présenter le statut des religieux de manière correcte et appropriée et cela n'est pas une responsabilité réservée aux religieux. Nos intellectuels et nos savants peuvent aussi montrer le rôle du clergé dans le pays et comment les religieux et nos honorables marjas et figures éminentes de nos centres islamiques ont aidé la société à franchir les étapes et les périodes difficiles et délicates.

Le point suivant concerne les efforts que nos jeunes doivent déployer pour accroître leur perspicacité. Nos jeunes doivent faire des efforts dans ce domaine. Il est nécessaire d'identifier l'ennemi et ses méthodes. C'est une responsabilité qui incombe aux jeunes.

Le point suivant qui est un sujet auquel nous devons prêter attention aujourd'hui, concerne le progrès scientifique et l'application du plan scientifique global du pays. Heureusement, depuis cinq ou six ans, les efforts pour l'application du plan scientifique global ont augmenté et un bon travail a été réalisé. Il est cependant nécessaire de faire plus d'efforts. Par la grâce d'Allah, ce mouvement va s'accélérer. Il est aussi nécessaire de lancer un nouveau mouvement dans nos centres islamiques et j'en parlerai dans une réunion avec les membres des centres islamiques.

Une autre tâche importante du gouvernement consiste à faire des efforts pour éliminer les problèmes des gens et les sujets d'insatisfaction dans la vie quotidienne, à cause du chômage, du système administratif, dans la nomination des personnes aux différentes responsabilités en particulier dans le cas des postes de haut rang, dans les municipalités et les forces de l'ordre qui sont directement en contact avec la population et sont en mesure de régler bon nombre de problèmes ou inversement, Dieu nous en garde, d'être un sujet de mécontentent. Tous les organismes doivent travailler en harmonie dans les différents domaines, coopérer et essayer de se compléter les uns les autres. Il ne doit pas y avoir de discordes et cela incombe aux organisations gouvernementales.

Je voudrais dire quelques mots sur la ville de Qom. Qom est le berceau de la Révolution et le lieu où a commencé ce grand événement historique. D'un point de vue international, Qom bénéficie d'une position particulière. Des gens de différents pays voyagent dans cette ville et d'autres personnes qui ne voyagent pas dans cette ville pour différentes raisons, s'intéressent à cette ville, lui accordent une attention particulière et suivent attentivement les développements qui s'y produisent.
Par exemple, l'impressionnant rassemblement d'aujourd'hui va attirer l'attention. Même s'ils (les ennemis) ne le mentionnent pas dans leur propagande, ceux qui sont chargés d'élaborer les politiques l'observeront et l'évalueront dans une perspective internationale. Le plus grand centre islamique du monde de l'Islam se trouve dans cette ville. Aucun autre centre islamique n'est aussi grand que celui de Qom qui est un centre de pèlerinage et de spiritualité.
Le magnifique sanctuaire de Hazrate Ma'soumeh (AS) se trouve dans cette ville ainsi que la mosquée de Jamkaran et les sanctuaires de différents descendants des Imams infaillibles (AS). Si ces nombreux sanctuaires qui existent dans différentes rues de Qom se trouvaient dans différentes villes, chacun serait devenu le centre de cette ville. Ce sont les potentialités nationales et internationales, et les caractéristiques de cette ville sainte.

Malheureusement, Qom souffre de différents retards parce qu'elle était détestée des gouvernements de la période du Taghut. Les honorables représentants du gouvernement devraient rapidement compenser ce retard. Bien entendu, beaucoup de travaux ont été réalisés depuis la Révolution. La ville de Qom a reçu un plus grand budget depuis 1379 [2000] quand elle est devenue le chef lieu de la province. Selon les rapports que j'ai reçus, depuis 1384 [2005] le budget qui a été consacré à cette ville dépasse celui des autres villes du pays. Par conséquent, de bons projets ont été lancés mais il faut les achever. En termes de services publics et d'urbanisme, cette ville doit connaître le progrès que le peuple de Qom mérite. Si nous voulons rattraper les retards qui se sont accumulés nous devons travailler dur.

La question de l'eau potable est une des questions les plus importantes qui est suivie sérieusement depuis quelques années. De bonnes réalisations ont été faites. Une grande partie de ce problème a été résolu et il me semble nécessaire d'exprimer ma gratitude aux responsables. Mais il faut que les représentants du gouvernement fournissent aux habitants de Qom un approvisionnement en eau potable suffisant, le plus tôt possible. C'est un besoin essentiel de la population de Qom, auquel il faut répondre.

La question de l'agriculture est également importante. J'ai entendu dire qu'on prévoit de canaliser l'eau de Téhéran dans la région de Massileh pour que l'agriculture dans la région de Qom qui était autrefois très importante, prospère de nouveau.

L'artisanat de Qom en particulier ses fameux tapis, doit être soutenu par le gouvernement. Par la grâce d'Allah, au cours de ce voyage, je soulignerai les points nécessaires aux responsables de la province.

L'autre domaine que je voudrais souligner concerne l'architecture et l'urbanisme de Qom. Aujourd'hui, de bons travaux sont en cours dans cette ville. Les projets de construction sont en bonne voie et il faut respecter les règles de l'architecture islamique dans ces projets. Les symboles de la Révolution doivent être visibles dans l'architecture de cette ville car Qom est la ville de l'islam et de la Révolution.

Le dernier point est que les honorables responsables de cette ville s'ils sont en désaccord sur une question, ne doivent pas laisser ces désaccords gêner la vie des gens et leur causer des ennuis. Les différentes organisations gouvernementales de cette ville sont parfois en désaccord sur certains sujets et cela peut affecter la vie des gens.
J'ai noté ces points de désaccord mais je ne vais pas les énumérer. Ma recommandation générale est que tout le monde doit s'unir et coopérer. Les responsables gouvernementaux doivent rendre service à la population, coopérer et se compléter dans le travail. Espérons que par son soutien et son engagement admirable, le peuple permettra aux fonctionnaires de terminer le travail qui a été entrepris dans ce pays après la Révolution, et que les avantages deviendront visibles pour le monde de l'islam.

Mon Dieu ! Accorde Ta bénédiction à ces honorables personnes et à toute la nation iranienne. Mon Dieu ! Aide-nous à apprécier les efforts désintéressés de ceux qui ont conduit ce mouvement à ce stade. Mon Dieu ! Aide-nous à devenir de vrais soldats de l'islam. Accorde Ta grâce et Ta satisfaction aux honorables responsables et travailleurs de ce pays. Par Ta grâce et Ton aide, octroie-leur la possibilité de rendre service. Fais que le cœur de l'Imam du Temps (que notre âme lui soit sacrifiée) soit satisfait de nous. Aide-nous à être parmi ses compagnons en sa présence et en son absence.

Que les salutations de Dieu soit sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^