Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux habitants de Qom Version imprimable
09/01/2012

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 9 Janvier 2012, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec des milliers d'habitants et responsables de la ville de Qom.

Au Nom d'Allah, le Clément, le Miséricordieux

Cette réunion s'est tenue à Téhéran en commémoration de l'anniversaire du soulèvement des habitants de Qom le 9 janvier 1978. Je suis reconnaissant à Allah le Tout-Puissant, qui une fois de plus, a rempli l'ambiance de ce Hosseinieh de chaleur et du dynamisme de la jeunesse de Qom, à l'occasion du soulèvement du 19 Dey [9 janvier].

Certainement, la prise de conscience, la vigilance et la perspicacité des chers habitants de Qom et la façon dont ils ont répondu de tout leur cœur à l'appel des centres islamiques et de leurs Sources religieuses restera un événement éternel et permanent dans l'Histoire.

Ce ne serait pas exagérer de prétendre que le 19 Dey a été le début de nouvelles évolutions dans le monde. Les événements qui se produisent dans les communautés humaines dans ce vaste monde, ont une influence les uns sur les autres. Les événements s'affectent les uns les autres et la chaine de l'Histoire donne lieu à de grands évènements. Le mouvement du peuple de Qom le 19 Dey 1356 [9 janvier 1978] qui a été une étincelle dans cette atmosphère sombre d'oppression, et le sang des manifestants qui ont été tués à Qom, ont donné naissance à ce grand mouvement populaire, le 19 Dey, provoqué une explosion de foi et bouleversé la situation internationale. Il faudrait plusieurs livres pour décrire la répression qui sévissait dans le pays à cette époque, appuyée par un soi-disant monde libéral qui soutenait les dictateurs responsables de cette répression.

Sans cette manifestation du 19 Dey à Qom, les événements qui se sont passés dans différentes villes et ont encouragé les gens à s'engager dans la lutte, ne seraient pas arrivés. Sans ces événements, le 22 Bahman n'aurait pas eu lieu et la Révolution islamique ne serait pas sortie victorieuse. Lors de la victoire de la Révolution islamique, les puissances arrogantes ont commencé à contester. La façade puissante que les puissances arrogantes, les Etats-Unis et les sionistes, avaient maintenue pendant des années, a commencé à s'effriter, encourageant les musulmans des différents pays islamiques à se réveiller et à penser à l'action. La résistance louable de la nation iranienne durant la Défense sacrée, et sous les sanctions, et le fait que la nation iranienne ait tenu et avancé avec une telle stabilité, ont secoué les autres nations. Sans cette persévérance et cette résistance, sans cette remise en question du pouvoir des puissances arrogantes, les nations ne seraient pas entrées en action, l'éveil islamique n'aurait pas eu lieu et les événements qui ont bouleversé la région ne seraient pas arrivés. Les choses commencent à partir d'un certain point et s'enchaînement. La constance et les progrès constants d'un mouvement apporteront de nombreux bienfaits et aboutiront à des résultats bénéfiques. La résistance est la première exigence. Les nations doivent rester fermes sur la voie qu'elles ont choisie.

«فلذلك فادع و استقم كما امرت»
«Appelle donc (les gens) à cela et reste droit comme il t'a été commandé." Coran, 42: 15

C'est la raison pour laquelle le Coran invite le Saint Prophète de l'Islam (SAWA) à résister. Il faut rester ferme, inébranlable et ne pas dévier du chemin. Il ne faut pas perdre de vue les objectifs. Il faut avancer de façon régulière. Si cela se produit, de nombreuses victoires apparaitront comme la nation iranienne l'a expérimenté de façon pratique.

La nation iranienne présente cette expérience aux autres nations, c'est une réalisation essentiellement fondée sur deux facteurs, la perspicacité et la persévérance. La perspicacité signifie ne pas se tromper de chemin, éviter les erreurs, les déviations, les tentations, et ne pas confondre les moyens et les objectifs.

La persévérance signifie elle, la fermeté. C'est une chose qui se transmet de génération en génération. Par la grâce d'Allah, si notre jeune génération n'a pas connu la Révolution ni la guerre, elle est engagée dans le même esprit, avec les mêmes sentiments, la même motivation et la même détermination que la génération qui a fait la Révolution. Ceci est très important. C'est la particularité de la Révolution islamique. Nous devons renforcer les facteurs qui contribuent au renforcement de cette persévérance et de cette perspicacité.

Il y a deux facteurs qui constituent l'essence du pouvoir de la nation iranienne. L'un d'entre eux est la détermination de la sainte République islamique à éviter les écarts, à ne pas se soumettre et à se dresser contre la cupidité et les menaces des superpuissances et des puissances arrogantes. Dans l'ensemble, la République islamique sait ce qu'elle fait, a choisi sa voie et résiste. Ceci est le premier facteur. Le deuxième facteur est la présence vigilante et déterminée du peuple fidèle. Sans ces deux facteurs et si nos responsables gouvernementaux ne jouissaient pas du soutien du peuple, il serait certainement impossible de continuer à parcourir le chemin. S'il y avait un problème dans les intentions, les jugements et la compréhension des représentants du gouvernement ou dans leur capacité de décision face à la grande armée de la mécréance et de l'ignorance qui est en face de nous, cela affecterait certainement les performances de la République islamique et pousserait les gens à se désengager.

Ces deux facteurs sont intimement liés. Aujourd'hui ces deux facteurs existent dans notre pays et par la grâce d'Allah, ce sera également le cas dans l'avenir. Grâce à ces deux facteurs, aucun des complots et aucune des machinations et des conspirations de l'ennemi n'auront d'effet sur la nation iranienne.

Aujourd'hui, le camp qui est contre nous et qui est dirigé par les Etats-Unis et les sionistes, recourt à tous les moyens qui sont à sa disposition. Il a épuisé tous les moyens qui existent pour lutter contre la nation iranienne et leur but est d'affaiblir ces deux facteurs, c'est-à-dire la présence du peuple et le renforcement de la République islamique. Ils disent eux-mêmes, que le but des sanctions qu'ils imposent à la nation iranienne dans la plus grande injustice, est de décourager les gens et de les pousser à quitter la scène et de tourner le dos au régime. Ils essaient soit de réaliser ces objectifs, soit de saper la détermination de nos représentants et de les faire changer de positions. Ils disent qu'ils veulent que les représentants du gouvernement de la République islamique sentent que leurs décisions leur coutent très cher. L'objectif est de briser la volonté de nos responsables. Ils poursuivent cet objectif de toute leur force et utilisent tous les moyens qu'ils connaissent. Ils essaient d'une part, de séparer les gens du gouvernement et d'autre part, de faire en sorte que nos responsables gouvernementaux doutent du bien fondé de leurs décisions et soient forcés à changer de positions. Mais ils font une erreur et n'obtiendront aucun résultat dans l'un ou l'autre côté.

Aux débuts de l'Islam, les ennemis ont cru qu'ils pouvaient faire plier les musulmans en leur imposant un boycott économique alors qu'ils s'étaient réfugiés dans le ravin d'Abi Talib, mais ils ont échoué. Le camp déshonoré de l'ennemi pense à tort que nous sommes aujourd'hui dans la même situation que les premiers musulmans exilés dans la vallée d'Abi Talib. Ce n'est pas le cas. Aujourd'hui, les conditions sont différentes et ressemblent à celles des batailles de Badr et de Kheybar [juste après l'introduction de l'Islam]. Nous sommes dans une situation où le peuple peut voir les signes de sa victoire de ses propres yeux. Le peuple a remporté de grandes victoires. Aujourd'hui, ils menacent notre peuple de sanctions économiques. Essaient-ils d'encourager les gens à quitter le combat avec ces déclarations et ces agissements ? Est-ce possible ? Veulent-ils nuire ainsi à la détermination des représentants du gouvernement ?

«قل هذه سبيلى ادعوا الى الله على بصيرة انا و من اتّبعنى»
«Dis : "Voici ma voie, j'appelle les gens [à la religion] de Dieu, moi et ceux qui me suivent, nous basant sur une preuve évidente." Coran 12: 108

Ceci est un chemin qui a été choisi avec perspicacité, un chemin qui a été ouvert grâce à une lutte désintéressée, un chemin qui a été ouvert avec le sang des gens les plus honorables. Nous avons suivi cette voie et nous avons atteint certains sommets du progrès. Nous ne nous arrêterons pas en chemin. Par la grâce d'Allah, nous continuerons à avancer. Nous avons déjà fait de nombreuses réalisations. La République islamique d'aujourd'hui est incomparable à la République islamique d'il y a vingt ou trente ans. Les ennemis de la République islamique étaient puissants à cette époque mais aujourd'hui, ils sont affaiblis et en déclin. Ce sont des signes qui encouragent la nation iranienne. Nos représentants du gouvernement vont continuer à suivre le chemin de l'Islam, qui est le chemin de Dieu, de la religion et du bonheur dans ce monde et dans l'au-delà, et les gens continueront également à accompagner ce grand mouvement de façon déterminée et assidue.

Les élections sont un des domaines de la participation du peuple. Les ennemis essaient depuis un certain temps, d'affaiblir le taux de participation aux prochaines élections. Vous voyez et entendez ce qui se passe ci et là. Selon les nouvelles reflétées dans la presse et les autres médias, nos ennemis jurés, à savoir le camp de la mécréance et de l'arrogance, leurs mercenaires et leurs pions qui sont répartis à l'intérieur et à l'extérieur du pays, cherchent à convaincre les gens de s'abstenir de participer aux prochaines élections. À en juger par mon expérience personnelle concernant notre peuple et la confiance que j'ai en Allah le Tout-Puissant, je suis sûr que par la grâce d'Allah, et contrairement aux souhaits des ennemis, le taux de participation sera élevé et que cette élection injectera un sang nouveau dans les veines de la Révolution, du pays et de la République islamique. Un nouveau mouvement va émerger ainsi qu'un nouveau dynamisme comme c'est d'ailleurs le cas dans toutes nos élections. Les élections sont la manifestation de la présence et de la détermination du peuple à prendre en main son propre destin.

Bien entendu, il y a certains défauts que nous devons essayer d'éviter. Les élections de 1388 sont un des meilleurs et des pires souvenirs de notre peuple. Le meilleur souvenir à cause de la participation de 40 millions d'électeurs qui a étonné le monde. Le pire souvenir à cause des objections d'un certain nombre d'individus ignorants, insensés et même rancuniers.

Il est normal que certains puissent avoir des objections mais comment doivent-ils les exprimer ? La loi a prévu une voie légale. Pourquoi enfreindre la loi ? Pourquoi imposer des dépenses inutiles aux gens ? Pourquoi faire plaisir aux ennemis du pays ? Pourquoi appliquer des plans qui puent le complot et les conspirations de l'ennemi ? La loi a prévu une voie légale pour cela. Nous avons publiquement annoncé cela à cette époque, et ceux qui étaient impliqués dans cette question auraient dû agir conformément à ce qui avait été annoncé et comme le précise la loi. Pourquoi ont-ils refusé de le faire ?

Ils n'ont pas réussi à réaliser leurs objectifs. Notre nation est présente et aussi longtemps que ce lien existera, personne dans le pays ne sera capable de réaliser des intentions illégales. Jusqu'ici, ils n'ont pas été en mesure de le faire et ils ne le seront pas non plus dans l'avenir. Mais pourquoi imposer des dépenses au pays et à la nation. Pourquoi ? Avec cette élection grandiose et impressionnante, il aurait été possible de les éviter au pays. Différents facteurs étaient impliqués. Nous devons tirer des leçons de

ette expérience. Chacun de nous doit être prudent. Les élections sont une manifestation de la présence du peuple et le résultat des élections est la manifestation de la voix et de la volonté du peuple qu'il faut respecter.

Les élections doivent être saines et compétitives. La concurrence ne signifie pas l'hostilité, ni la diffamation ou la propagation de mensonges contre autrui. Nous devons être prudents à ce sujet. La concurrence ne signifie pas du tout chercher à se faire valoir en rejetant les autres. La concurrence ne signifie pas faire des promesses qui sont contraires à nos lois et à notre Constitution dans le seul but d'attirer l'attention. Ces comportements doivent être évités. Ceux qui participent aux élections, à la fois les candidats et les responsables qui sont chargés de leur organisation, doivent respecter les règles d'un mouvement sain et populaire. Cela est nécessaire.

Ceux qui sont chargés de l'organisation des élections doivent respecter ce don qui leur a été confié. Heureusement, au cours des trente-deux dernières années, nous avons eu plus de trente élections qui se sont toutes déroulées dans les règles. Parfois certains ont prétendu que les élections avaient été faussées. Nous avons envoyé des gens pour enquêter sur la question avec soin, à la fois quand l'imam était vivant et après son décès, qui ont déclaré que des fraudes mineures pouvaient exister mais sans nuire pour cela à la santé des élections ou changer les résultats. Les enquêtes ont montré que les résultats finaux étaient ceux que le peuple avait choisis. Il est nécessaire d'assurer la santé de nos élections et c'est une responsabilité qui repose sur les épaules des organisateurs, des fonctionnaires du Ministère de l'Intérieur et du Conseil des Gardiens qui sont tous deux impliqués dans cette organisation.

Ils doivent être prudents. Rien n'est au-dessus de la loi. On dit qu'une mauvaise loi vaut mieux que l'anarchisme. C'est une interprétation acceptable car l'absence de loi équivaut à l'anarchisme. Une mauvaise loi est une norme qui peut être améliorée. Heureusement nos lois électorales sont de bonnes lois qui pourront être améliorées et perfectionnées dans l'avenir.

Ceux qui veulent être candidats doivent respecter certains principes et certaines exigences. Je m'adresse au peuple et aux candidats. Notre cher peuple à travers le pays, doit faire attention à la conduite des candidats. Les candidats doivent venir avec l'intention de servir le peuple. S'ils décident d'être candidat pour conquérir un pouvoir, accumuler des richesses ou pour d'autres objectifs de ce genre, ils ne serviront pas le pays. Les candidats doivent être décidés à servir le peuple. Il est nécessaire d'identifier cette caractéristique chez les candidats et de deviner leurs motivations. Si les candidats sont en relation avec les centres de richesse et de pouvoir, tout sera ruiné comme c'est le cas dans les soi-disant «démocraties» actuelles aux Etats-Unis et dans d'autres pays, où les cartels et les riches financent les campagnes des candidats aux élections présidentielles et au Congrès, qui sont ensuite obligés de servir les intérêts de ces cartels. Un Président élu grâce à l'argent de différentes organisations et centres de richesse, sera obligé de servir les intérêts de ces organisations et de ces centres. Un député qui est entré au parlement avec l'argent d'une société ou d'un individu, devra supprimer les lois ou les modifier selon le goût de ses sponsors. Un tel député est inutile pour le peuple. Il ne faut pas que les candidats soient affiliés à des individus riches ou pire encore, aux centres publics. C'est encore pire de dépenser le bien public pour devenir député que de dépenser l'argent d'un particulier. Les gens doivent faire attention à ces comportements. Bien entendu, il ne faut pas accuser les gens d'être affilié à telle organisation ou à tel personne, ou de dépenser tel ou tel argent. Ces accusations doivent être clarifiées et prouvées.

Les gens doivent ouvrir les yeux et être conscients. Heureusement notre peuple est vigilant. Les gens doivent choisir dont ils sont surs et qui sont responsables devant eux et devant Dieu. Si quelqu'un peut enquêter lui-même qu'il le fasse. Ces choses sont nécessaires et il faut être prudent. Par la grâce d'Allah, les élections seront des élections enthousiastes avec une participation massive. Les gens doivent bien connaître leurs candidats et choisir. Par la grâce d'Allah, le Majlis qui sera élu sera digne du régime islamique.

Le chemin divin n'est pas fermé, si nous prions Dieu et entrons en action, si chacune et chacun de nous se sent responsable, si notre objectif est la gloire de la République islamique, de l'islam et de la nation iranienne, si notre objectif est d'assurer notre bonheur dans ce monde et dans l'Au-delà, si nous sommes prêts à nous engager, Allah le Tout-Puissant, nous ouvrira le chemin. La chose la plus importante est notre détermination.

Je suis persuadé que cette élection est un signe pour les autres nations. C'est pour cette raison que les organisations dépendant des puissances arrogantes et malveillantes comme les Etats-Unis, l'Angleterre, les sionistes et les autres, tentent constamment de nuire, d'une façon ou d'une autre, à cette élection. Les autres pays sont attentifs et regardent ce que la nation iranienne qui a une grande expérience dans les élections et les activités révolutionnaires, va faire. Dans cette région, la nation iranienne est une des nations les plus expérimentées. Les autres nations observent attentivement le résultat de nos élections. Les puissances arrogantes souhaitent que les autres nations soient déçues. [Les gens crient : «Mort à l'Amérique"] Eh bien, vous avez dit le mot final : «Mort à l'Amérique» est le dernier mot.

Mon Dieu ! Par la bénédiction de Mohammad (SAWA) et de ses descendants, accorde Tes bénédictions, Ton orientation, Ta miséricorde et Ton aide à cette nation. Mon Dieu ! Fais que nos jeunes reçoivent l'attention de l'Imam du Temps (que notre âme lui soit sacrifiée) et fais-les bénéficier de ses prières. Mon Dieu ! Augmente chaque jour les victoires de la nation iranienne.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^