Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors de la prière du vendredi (Deuxième sermon, prononcé en arabe) Version imprimable
03/02/2012

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

Louange à Allah, le Seigneur des deux Mondes et que la paix et les salutations divines soient sur notre maître et prophète, Ab-al-Qassem Al-Mustafa Mohammad et sur ses descendants infaillibles, en particulier celui qui est sur terre, le représentant et le trésor divin, le Commandeur des Croyants, Seddiqat al-Tahera, l'Imam Hassan, l'Imam Hossein, l'Imam Ali ibn al-Hossein, l'Imam Mohammad ibn Ali, l'Imam Ja'far ibn Mohammad, l'Imam Musa ibn Ja'far, l'Imam Ali ibn Musa, l'Imam Mohammad ibn Ali, l'Imam Ali ibn Mohammad, l'Imam Hassan ibn Ali et l'Imam al-Hujjat al-Qaem al-Mahdi. Que les salutations soient sur les Imams des musulmans, les partisans des opprimés, et ceux qui guident les croyants.

Une fois encore, j'exhorte tous les chers frères et sœurs, et moi-même, à la piété. Ce dont je vais parler dans ce deuxième sermon est ce que j'ai expliqué dans le premier sermon. Cependant, dans le deuxième sermon, je m'adresse spécialement à nos frères arabes qui traversent des périodes sensibles et j'espère que vous m'excuserez de faire ce discours en arabe.

Louange à Allah, Seigneur des Deux Mondes, et paix et salut sur le maître des messagers, le maître de toutes les créatures, notre Maître et Prophète, Ab-al-Qassem Al-Mustafa Muhammad et sur ses descendants immaculés, ses compagnons élus et ceux qui les suivent de la meilleure manière, jusqu'au jour du Jugement dernier.

Frères musulmans, où que vous soyez, nous vous saluons et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent.

Au cours du mois de Rabi al-Awwal et au seuil de l'anniversaire du dernier Messager (SAWA), je tiens à exprimer, au nom du peuple iranien et de tous les musulmans du monde, mes félicitations à l'occasion du premier anniversaire de l'Eveil islamique et du soulèvement des frères et sœurs arabes en Egypte, en Tunisie, en Libye, au Bahreïn, au Yémen et dans certains autres territoires islamiques.


Cette année a été une année mouvementée. En Tunisie et en Egypte, les voix des peuples ont été pour la première fois, traitées avec respect et dans ces deux pays, les mouvements islamiques ont obtenu le vote du peuple. La même chose va se passer en Libye et ce courant islamique opposé au sionisme et à la dictature, et en faveur de l'indépendance, de la liberté et du progrès à l'ombre du Saint Coran, sera certainement l'option que les nations musulmanes choisiront. Cette vague islamique qui a déterminé le destin de l'Iran islamique à peu près à la même date (22 Bahman [11 Février]), et a porté un premier coup sérieux au camp des ennemis, les Etats-Unis, l'Otan et le sionisme, renversant le plus grand dictateur, laïc et inféodé de la région, a envahi tout le Moyen-Orient islamique et arabe, de la même manière et avec les mêmes revendications.


Dieu a voulu que les nations se réveillent. C'est aujourd'hui le siècle de l'Islam et des peuples, qui influencera le destin de l'humanité tout entière. N'est-ce pas la place d'Al-Tahrir en Egypte qui a inspiré la jeunesse et les intellectuels de Washington, de Londres, de Madrid, de Rome et d'Athènes, et les a faits descendre dans la rue ?


Les parties les plus sensibles du monde de l'Islam sont touchées par un mouvement qui exige le retour à l'islam et la restauration de la dignité, de l'identité et de la liberté des musulmans. Le slogan «Allaho Akbar» se fait entendre partout. Les pays arabes ne veulent plus de ces dictateurs. Ils ne peuvent plus tolérer l'hégémonie des Taghuts. Ils sont frustrés par la pauvreté, le retard, l'humiliation et la dépendance. Ils ont expérimenté la laïcité à l'ombre du socialisme, du libéralisme et des nationalismes, qui les ont tous conduits à l'impasse. Bien sûr, les nations arabes ne recherchent pas l'extrémisme, la violence religieuse, la régression ni le fanatisme confessionnel et tribal sous l'étiquette de l'islam.


Les élections en Tunisie et en Egypte, et les slogans et les actions des peuples du Yémen, du Bahreïn et d'autres territoires arabes, indiquent que tout le monde veut être un musulman contemporain sans extrémisme, sans étroitesse d'esprit et sans radicalisme occidental. Elles indiquent que grâce à la démocratie religieuse et avec le slogan «Allaho Akbar», tout le monde veut être délivré d'un siècle d'humiliations, de tyrannie, d'arriération, de colonialisme, de corruption, de pauvreté et de discriminations en combinant la spiritualité, la justice et la rationalité. C'est le meilleur choix.


Quelles sont les caractéristiques de ces régimes arabes qui ont contribué à la fureur de leur peuple ? Tout d'abord leur opposition à la religion, leur soumission et leur inféodation à l'Occident, leur coopération avec les sionistes, leur trahison de la cause palestinienne, l'établissement de monarchies familiales et héréditaires, la pauvreté généralisée du pays par rapport aux énormes richesses accumulées par les familles régnantes, la discrimination, l'injustice et le manque de libertés et de responsabilités juridiques. Leur comportement pour montrer qu'ils sont musulmans ou républicains, n'a pas réussi à tromper le peuple. Ce sont les signes les plus évidents qui peuvent être repérés pour comprendre la nature de l'insurrection des nations arabes, celles qui ont déjà atteint la victoire et celles qui, nous l'espérons, l'atteindront bientôt.


Toute autre déclaration sur l'essence de ces mouvements effectués à partir du slogan «Allaho Akbar», serait une tentative d'ignorer la vérité pour profiter de la situation et introduire des déviations dans l'avenir. L'avenir de ces révolutions sera évalué par rapport à ces principes. Ces principes seront la principale norme pour évaluer la stabilité ou l'instabilité de ces révolutions. Comme chaque terme peut se définir par son antonyme, les révolutions peuvent aussi être définies par les caractéristiques qui les distinguent des régimes renversés. Les révolutionnaires doivent être vigilants et faire attention aux faux-objectifs qui leur sont proposés et aux efforts des ennemis pour changer les slogans.


Il ne fait aucun doute que l'Occident tente de transformer ces révolutions en anti-révolutions pour maintenir son hégémonie sur le monde arabe dans des dizaines d'années encore, en restructurant les anciens régimes, en levant la soupape de sécurité dans l'opinion, en remplaçant les principes fondamentaux par des principes secondaires, en changeant leurs pions, en introduisant des réformes superficielles et artificielles, et en y créant des démocraties de façade.


Dans les décennies d'éveil islamique, en particulier au cours de ces dernières années, après avoir connu une défaite en Iran, en Afghanistan, en Irak, au Liban, en Palestine et plus récemment en Egypte, en Tunisie et dans d'autres pays, l'Occident tente de remplacer sa tactique d'islamophobie et d'agression par une tactique de simulation et de contrefaçon. L'objectif est de faire passer les opérations terroristes contre le peuple pour des opérations martyres, de remplacer l'islamisme et le Djihad par les préjugés, la rigidité et la violence, la tendance à l'Islam et à l'union de l'Ummah par le fanatisme ethnique et tribal, la volonté d'indépendance par l'occidentalisation et la dépendance économique et culturelle, la recherche de la science par la laïcité, la rationalité par les concessions, la liberté par l'anarchisme moral, l'ordre et la sécurité par la dictature, le développement et le progrès par le consumérisme, les tendances matérialistes et le gout du luxe, et enfin la spiritualité et la piété par la pauvreté et l'arriération.


La bipolarité entre le capitalisme et le communisme, qui était une guerre pour le pouvoir et la richesse, a pris fin. Aujourd'hui, la bipolarité existe entre les peuples opprimés du monde conduits par le mouvement islamique, et les puissances arrogantes conduites par les Etats-Unis, l'Otan et le sionisme. Le monde est divisé en deux camps et il n'y a pas de troisième camp.


Je ne veux pas passer cette courte occasion à relater les événements passés et à faire l'éloge des nations arabes. Sans aucun doute, chacun d'entre nous et tous les peuples du monde observent ce qui se passe dans la région et loue les nations qui se sont soulevées, de la péninsule arabe jusqu'en Afrique du Nord. Maintenant, je tiens plutôt à parler du présent et de l'avenir.


L'année dernière, quand les Egyptiens vivaient encore sous l'ombre néfaste d'Hosni Moubarak, je m'étais adressé à l'honorable peuple d'Egypte dans mes sermons de la prière du vendredi. Maintenant qu'une nouvelle ère a commencé et que le dictateur égyptien est jugé par un tribunal, chacun d'entre nous pense avec plus d'espoir, au mouvement de la nation égyptienne et des autres pays arabes.


Quels sont les différents éléments qui sont impliqués d'une manière ou d'une autre, dans les révolutions ?
1) Les Etats-Unis, l'Otan, le régime sioniste et leurs alliés et subordonnés dans certains régimes arabes
2) Les peuples et les jeunes
3) Les partis et les militants politiques, islamiques et non islamiques

Quelles sont les positions et les objectifs de chacun d'entre eux ?


Les membres du premier groupe ont été les grands perdants dans les événements d'Egypte, de Tunisie et des autres pays. La légitimité et l'existence du camp capitaliste et du modèle occidental de démocratie libérale sont en déclin même en Europe et aux Etats-Unis. Leur situation ressemble à celle du bloc communiste de l'Est dans les années 80, avec des crises éthiques, sociales et économiques sans précédent, de graves défaites militaires en Irak, en Afghanistan, au Liban et à Gaza, la situation précaire et l'instabilité des dictateurs fantoches dans les pays musulmans et arabes, notamment en Egypte, les menaces sans précédent contre le régime sioniste à l'est, à l'ouest et à l'intérieur, la dénonciation de la dépendance des organisations internationales et leurs positions sélectives et politiquement motivées sur la démocratie et les droits de l'homme, et leurs déclarations contradictoires et incohérentes sur la Libye, l'Egypte, le Bahreïn, le Yémen et d'autres pays.


Ces réalités ont plongé le premier groupe dans une crise de confiance internationale et au niveau des décisions. Actuellement, après leur échec à contrôler et à réprimer les nations, leur plus grand objectif est de prendre le contrôle des révolutions, d'infiltrer les partis politiques influents, de préserver la structure originale des régimes corrompus renversés, de limiter les changements à de simples réformes superficielles, de réorganiser leurs éléments locaux dans les pays qui ont mené à bien une révolution, de soudoyer certaines personnes et groupes ou probablement de les assassiner afin d'arrêter les révolutions, d'encourager des attitudes réactionnaires, de décourager les gens ou de les préoccuper par des questions secondaires ou des divisions internes, de raviver les conflits ethniques, tribaux, confessionnels ou de partis, de changer la nature des mouvements par des slogans trompeurs, de maîtriser de manière directe ou indirecte le discours et l'esprit des révolutionnaires, d'attirer les révolutionnaires dans les jeux politiques et de les diviser, de faire des concessions en coulisses avec certaines figures marquantes en leur faisant de fausses promesses d'assistance financière par exemple, et des dizaines d'autres tactiques de ce genre dont certaines ont été mentionnées dans mon discours à la Conférence internationale sur l'éveil islamique à Téhéran.


Certains régimes dépendants et conservateurs arabes se sont alliés avec les Etats-Unis et l'OTAN pour se sauver, arrêter le temps, inverser le cours des révolutions régionales ou les faire dérailler. Pour atteindre ce but, leurs seuls atouts sont les pétrodollars et leur principal objectif est l'échec du peuple d'Egypte, de Tunisie, du Yémen, de Libye ou du Bahreïn. Leur objectif principal est la stabilité et la survie du régime sioniste, et l'affaiblissement du front de résistance dans la région.


Le deuxième groupe qui est le groupe principal, se compose des nations. Qu'est-ce que les gens veulent ? Les sondages répétés des Américains en Egypte et dans la plupart des pays islamiques, leur ont révélé certaines vérités. De 2003 à 2008, la participation aux activités des mosquées et le respect des principes islamiques comme le hijab ont augmenté de 40 à 75% en Egypte, en Jordanie, en Turquie, en Malaisie et dans d'autres pays islamiques. De même, le sentiment de haine envers les Etats-Unis a augmenté en moyenne de 85% dans les pays musulmans et arabes. L'espoir de la victoire et d'un avenir brillant a augmenté de façon spectaculaire chez les jeunes Arabes, en particulier après les victoires des jeunes du Hezbollah et du Hamas dans les guerres de 33 jours et de 22 jours, et après que les Etats-Unis vaincus, aient été chassés d'Irak.


Les figures les plus populaires chez des jeunes Egyptiens sont les combattants antisionistes musulmans. La haine du sionisme et l'attention à la cause palestinienne et à la dignité islamique, sont les principales préoccupations de la population. Lors des élections qui ont eu lieu récemment en Egypte, 75% des gens ont voté pour les slogans islamiques et la majorité de la population de Tunisie a choisi le même drapeau. En Libye, ce pourcentage s'il n'est pas plus élevé n'est certainement pas inférieur. C'est ce que les gens veulent de leurs représentants et de leurs nouveaux gouvernements. Les gens veulent une Egypte honorée, digne et libérée. Ils ne veulent plus de l'Egypte des accords de Camp David, pauvre et dépendante. Ils ne veulent plus d'une Egypte gouvernée par les Etats-Unis et alliée d'Israël. Ils ne veulent plus d'une Egypte extrémiste et radicale. Ils ne veulent plus d'une Egypte occidentalisée, laïque et dépendante. La principale exigence du peuple et des jeunes est une Egypte libre, fière, islamique et prospère. Les gens et les jeunes ne recherchent pas les conflits. La structure de l'armée égyptienne est populaire. Il y a des gens à l'intérieur et en dehors d'Egypte, qui veulent dans l'avenir, monter l'armée contre le peuple égyptien. Tout le monde doit être vigilant à cet égard. La structure principale de l'armée égyptienne ne tolèrera pas l'infiltration des Etats-Unis et des amis d'Israël.


Quand nous parlons de tendances islamiques en Egypte, en Tunisie ou en Libye, ce que nous entendons par là est l'Islam du Prophète Mohammad (SAWA), l'Islam qui a apporté la sécurité et les bénédictions divines à tous les habitants à Médine, y compris les chrétiens et les juifs. Lorsque nous parlons de l'Islam, nous ne demandons pas aux fidèles des différentes religions de lutter les uns contre les autres, ni n'appelons les musulmans à s'engager dans des affrontements religieux et sectaires. Quand nous parlons de l'Egypte, nous parlons du centre du rapprochement des écoles islamiques et de l'Egypte de Cheikh Chalut.


Les peuples d'Egypte, de Tunisie et de Libye doivent savoir que ce qu'ils ont réalisé est une révolution inachevée et que même s'ils ont fait de grands progrès, ils ne sont qu'au début du chemin. Les problèmes que les ennemis nous ont causés après la victoire de la Révolution islamique en Iran et dans lesquels par la grâce d'Allah, ils ont échoué, étaient des centaines de fois supérieurs aux problèmes auxquels la Révolution a fait face avant le renversement du Shah. Vous devez être vigilants et aider votre révolution à avancer, étape par étape, jusqu'à la phase finale selon un programme à moyen et à long terme.


Le régime du taghut égyptien fut le premier régime arabe à trahir la cause palestinienne et ouvrit la voie des compromis aux autres pays arabes. Tous les gouvernements arabes à l'exception de la Syrie, ont trahi la Palestine et ont fait la paix avec le sionisme. Le régime égyptien était un des deux régimes arabes approuvés par les Etats-Unis et Israël. L'actuel Président américain a décidé de se rendre en Egypte à l'époque d'Hosni Moubarak pour envoyer son message trompeur et hypocrite aux musulmans, mais le peuple d'Egypte a exprimé son opinion par le biais de sa révolution et il a mis fin aux illusions de tout le monde.


Aujourd'hui, l'Egypte doit être à l'avant garde de la défense de la Palestine et fouler aux pieds les accords et la trahison de Camp David. L'Egypte révolutionnaire ne peut plus fournir, de la poche de la population pauvre et en difficulté, l'énergie et le gaz au régime sioniste en plein déclin.


Le troisième groupe est celui des partis politiques et des élites d'Egypte et des autres pays en révolution. Les intellectuels et les combattants musulmans d'Afrique du Nord, d'Egypte et de Tunisie en passant par l'Algérie, le Maroc et en particulier l'Egypte sont l'avant-garde de l'Eveil Islamique. Ils sont les pionniers de l'appel à l'unité, à la dignité islamique et à la libération de Qods. Aujourd'hui vous êtes les héritiers du sang de milliers de martyrs et de dizaines de milliers de combattants moujahids et emprisonnés, exilés et torturés depuis des décennies qui ont fait des sacrifices pour ces jours-ci et ces victoires.


Mes frères et sœurs ! Tentez de sauvegarder ce don qui vous a été confié. L'orgueil et la simplicité sont deux grands dangers après les victoires. Vous avez la plus lourde responsabilité dans l'élaboration d'un système, la préservation des acquis du peuple et la résolution des problèmes que connait le mouvement. Sans aucun doute, les puissances blessées de la région et dans le monde, élaborent des plans malfaisants allant de l'élimination à la vengeance, et complotent pour tromper, décourager et intimider les gens, et enfin anéantir vos révolutions créant à Dieu ne plaise, de nouvelles conditions qui seraient pires que celles du passé. Vos décisions, vos positions et vos actions auront une ampleur historique. Cette époque est décisive comme les nuits de Qadr pour l'Histoire de votre pays.


Ne vous fiez pas aux Etats-Unis ni à l'Otan qui ne se soucient aucunement de vos intérêts nationaux. N'ayez pas peur d'eux non plus. Leur puissance n'est pas réelle et d'ailleurs ils sont en train de s'affaiblir rapidement. Leur domination sur le monde de l'Islam est née de notre peur et de notre ignorance au cours des 150 dernières années. Ne placez pas vos espoirs en eux et n'ayez pas peur d'eux. Faites uniquement confiance en Allah le Tout-Puissant, et en votre peuple. Ils (les Etats-Unis) ont connu une défaite en Irak et sont partis les mains vides. Ils n'ont rien obtenu non plus en Afghanistan. Ils ont été vaincus par le Hezbollah au Liban et par le Hamas à Gaza. Et ils ont été humiliés par les peuples en Egypte et en Tunisie. Rien n'a avancé en fonction de leur plan. L'idole de l'Occident a perdu son éclat artificiel comme celle du communisme, et les peuples n'ont plus peur. Veillez à ne pas vous laisser intimider dans l'avenir.


Méfiez-vous de leurs jeux et ne vous impliquez pas dans le jeu des pétrodollars des alliés de l'Occident et de ses valets dans les nations arabes, parce que vous n'en sortirez pas indemnes. Israël va certainement disparaître. Ce régime ne doit pas rester et ne restera pas. L'apparition de divergences dans vos mouvements signifie la survie du régime sioniste et la poursuite des négociations et de la résignation des régimes renversés.


Les gens demandent le retour à l'islam. Cela ne signifie pas que nous devions retourner dans le passé. Avec la permission d'Allah, si les révolutions restent intactes et suivent leur chemin d'origine, si elles ne sont pas bouleversées par les complots de l'ennemi, votre objectif principal sera l'élaboration d'un système, l'élaboration de lois et la gestion de votre pays et de votre révolution. C'est-à-dire la question importante de la reconstruction de la civilisation islamique dans le monde moderne.


Dans ce grand Djihad, votre responsabilité principale est de savoir comment compenser le plus rapidement possible les retards, évacuer les résidus de la dictature, l'athéisme, la pauvreté et la dépendance qui ont dominé vos pays, et construire une société islamique et démocratique de façon rationnelle, faire face aux menaces internes et étrangères, une par une, institutionnaliser la liberté et les droits sociaux sans le libéralisme, l'égalité sans le marxisme et l'ordre sans le fascisme occidental, préserver votre engagement à la charia progressiste sans tomber dans le piège de l'extrémisme, parvenir à l'indépendance sans pour autant être isolé, faire des progrès sans devenir dépendant, et gérer de façon scientifique sans devenir laïcs ni conservateurs.


Les définitions doivent être révisés et améliorées. "L'islam du takfir" et "l'islam laïc" sont deux modèles qui ont été et seront proposés par l'Occident pour empêcher le renforcement de "l'islam modéré et rationnel" dans les révolutions régionales.
Redéfinissez les termes de manière attentive et appropriée.

Si être démocratique signifie être populaire et organiser des élections libres dans le cadre des principes des révolutions, soyez tous démocrates, mais si cela signifie tomber dans le piège et devenir des démocraties libérales de second ordre et imitatives, aucun d'entre vous ne doit devenir démocrate.


Si le salafisme signifie le respect du Livre et de la Sunna, l'attachement aux valeurs originales, la lutte contre les superstitions et les écarts, la relance de la charia et le rejet de l'occidentalisme, que chacun d'entre vous adhère au salafisme, mais s'il est synonyme de préjugés, de rigidité et de violence entre les religions ou entre les différentes confessions islamiques, cela ne sera pas compatible avec le progrès et la rationalité qui constituent les bases de la pensée et de la civilisation islamique, et contribuera à promouvoir la laïcité et l'athéisme.


Méfiez-vous d'un islam qui est favorable à Washington, à Londres et à Paris, qu'il soit laïc, occidentalisé, rigide ou violent. Ne vous fiez pas à un islam qui tolère le régime sioniste et s'oppose aux confessions islamiques de manière brutale, un islam qui tend une main de paix et d'amitié aux Etats-Unis et à l'Otan et jette de l'huile sur le feu des conflits internes, sectaires et tribaux, un islam qui est cruel envers les croyants et compatissant envers les incroyants. Méfiez-vous de l'islam américain et anglais, car il vous conduit au piège du capitalisme occidental, du consumérisme et du déclin moral. Dans les siècles passés, les élites et les dirigeants étaient fiers de leur dépendance à la France, à l'Angleterre, aux Etats-Unis et à l'ex-Union soviétique, et fuyaient les symboles islamiques. Mais aujourd'hui, tout a changé.


Sachez que l'Occident va chercher à se venger, économiquement, militairement et politiquement et que si les peuples d'Egypte, de Tunisie, de Libye et d'autres pays continuent à avancer sur le sentier de Dieu, ils pourront être menacés de sanctions.


Le dernier point est que la République islamique et la nation iranienne sont prêtes à coopérer pour une assistance mutuelle. La Révolution islamique en Iran, a l'expérience islamique la plus réussie dans le monde moderne dans le domaine de la confiance nationale, de la confiance au peuple, de la démystification de l'invincibilité des régimes du taghut et de leurs dirigeants, de la destruction du prestige mythique du communisme et du capitalisme, et de la présentation de modèles efficaces de progrès national, dans le respect de la démocratie et des valeurs essentielles.


Chers frères et sœurs, ils vous ont menti pendant de nombreuses années au sujet de vos frères iraniens. Je vais vous dire quelques vérités sur l'Iran islamique.


Notre Révolution a eu des victoires et dans certains cas des faiblesses dans sa lutte désintéressée au cours des trois dernières décennies. Aucun mouvement islamique dans le monde, n'a fait tant de progrès après s'être délivré de l'hégémonie de l'Ouest et de l'Est imposée dans le monde musulman depuis des siècles. Aucun mouvement islamique n'a surmonté autant d'obstacles.


Par la grâce d'Allah, nous aurons de nombreuses discussions entre nous. Les médias capitalistes et sionistes du monde accusent l'Iran de terrorisme tout simplement parce que l'Iran n'est pas prêt à reconnaître les occupants et à abandonner ses frères arabes en Palestine, au Liban, en Irak et dans d'autres pays, alors que nous sommes nous-mêmes les plus grandes victimes du terrorisme, d'assassinats et d'actes terroristes dans le monde.


Si la Révolution islamique et la République islamique avait abandonné les frères opprimés afghans, bosniaques, libanais, irakiens et palestiniens comme l'ont fait les soi disant gouvernements musulmans, si nous étions restés silencieux et avions poignardé la Palestine dans le dos comme la plupart des gouvernements arabes, ils n'auraient jamais présenté l'Iran comme un partisan du terrorisme et des ingérences dans les autres pays. Notre objectif est la libération de Qods et de tous les territoires palestiniens occupés, c'est à leurs yeux, le grand crime de la nation iranienne et de la République islamique.


Ils parlent "d'un impérialisme iranien ou chiite" alors que tout le monde sait que nous n'avons jamais envisagé ou décrit notre Révolution comme une révolution purement chiite, nationaliste ou iranienne. Au cours des trente dernières années, tous les coups que nous avons reçus et toutes les menaces dont nous avons été l'objet, étaient en raison de notre défense de l'islam, de notre volonté de la construction d'une Ummah islamique et de la défense des slogans d'unité, de notre volonté d'un rapprochement des écoles islamiques, et de la défense de la liberté et de la dignité de nos frères musulmans de l'Asie orientale jusqu'au cœur de l'Afrique et de l'Europe.


Dans le domaine de la science, de la technologie, des droits sociaux, de la justice sociale, du développement, de la santé, de la dignité des femmes, du respect des droits des minorités religieuses et d'autres domaines, l'Iran islamique a fait de grands progrès. Cependant, nous sommes également conscients de nos faiblesses et par la grâce d'Allah, nous allons les éliminer.


Le statut de la résistance a changé dans la région grâce à l'aide de la République islamique. Dans la bande de Gaza, la transition et l'amélioration de la résistance des Palestiniens qui consistait autrefois à des jets de pierres, consiste aujourd'hui à répondre aux missiles par des missiles. D'autres exemples de la résistance islamique contre les occupants, ont été inspirés par la Révolution islamique.


L'Iran ne cherche pas à iraniser les Arabes ou à faire adhérer les autres musulmans au chiisme. L'Iran ne cherche qu'à défendre le Saint Coran et la Sunna du Prophète (SAWA) et de sa famille infaillible (AS). L'Iran ne recherche que la relance de l'Ummah islamique. Aider les combattants sunnites du Hamas et du Djihad islamique, et aider les combattants chiites du Hezbollah et d'Amal, sont des obligations religieuses aussi importantes l'une que l'autre pour la Révolution islamique. Le peuple et le gouvernement d'Iran déclarent de manière claire qu'ils soutiennent les soulèvements populaires et non les actes terroristes, l'unité islamique et non les conflits sectaires, la fraternité entre les musulmans et non les discriminations ethniques et raciales, le Djihad islamique et non la violence contre les innocents.


Nous devons prier pour le bonheur de toutes les nations musulmanes. Nous devons identifier et remplir notre lourde responsabilité et il faut savoir que :

«و اللّه غالب على امره»
«Allah a plein pouvoir et contrôle sur Ses affaires."
Coran 12: 21


Serviteurs de Dieu ! Respectez la vertu divine. Soyez les ennemis des oppresseurs et les partisans des opprimés. Je demande à Dieu qu'Il nous pardonne à tous.


Au nom d'Allah, le Très Miséricordieux, le Tout Miséricordieux
Lorsque vient le secours d'Allah et la victoire,
Et vous voyez des hommes qui entrent dans la religion d'Allah dans les entreprises,
Puis célébrer la louange de ton Seigneur, et implore Son pardon. Sûrement Il est souvent le retour (à la miséricorde). 
Coran, 110


Que les Salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^