Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux responsables des affaires exécutives de la province de Qom Version imprimable
27/10/2010

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé à Qom le 27 octobre 2010, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une rencontre avec les responsables des affaires exécutives de la province de Qom.

"Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux

Louange à Allah, le Seigneur de tous les êtres, et que la paix et les salutations soient sur notre maître et prophète, Abel-Qassem Al-Mustafa Mohammad et les membres infaillibles de la demeure prophétique, en particulier celui d'entre eux qui représente le trésor d'Allah sur terre. Nos salutations à la vénérée Fatima Ma'soumeh, fille de l'Imam Musa ibn Ja'far (AS), et à ses ancêtres immaculés, élus, impeccables et infaillibles.

Je suis très heureux d'avoir participé à cette réunion agréable en compagnie des serviteurs sincères de la nation iranienne et de la ville de Qom. Je tiens à exprimer ma gratitude aux honorables membres du Cabinet qui sont venus à Qom pour prendre les mesures nécessaires au développement et à la construction, et améliorer le confort des chers habitants de cette ville. J'exprime ma gratitude aux membres estimés du cabinet qui sont présents dans le sanctuaire d'Hazrate Ma'soumeh (SA). Je tiens également à exprimer toute ma gratitude aux responsables ici présents qui travaillent dans différents secteurs et j'espère que Dieu le Tout-Puissant, vous comblera de Sa grâce et sera satisfait de vous. J'espère que vous parviendrez à obtenir aussi la satisfaction de ces honnêtes gens, fidèles et enthousiastes. 

La possibilité de rendre service est une excellente occasion pour tout le monde. Du point de vue divin, rendre service aux êtres humains est en soi une valeur et un acte de piété. Si les gens que vous servez sont des gens valeureux, de foi et de djihad, et dotés de hautes motivations pour les mouvements sociaux, leur rendre service est alors doublement précieux. C'est le cas pour le peuple de Qom qui est un peuple fidèle qui est sorti victorieux au cours des dernières décennies, chaque fois qu'il était confronté à de grandes épreuves. Servir ces gens est une grande bénédiction octroyée par Dieu.

Vous, chers frères et sœurs, vous devez apprécier cette bénédiction à sa juste valeur. Sous le règne du Taghut (les dictatures avant la Révolution), le peuple de Qom a été très opprimé. Cette oppression était en grande partie due au caractère spirituel et religieux des habitants de cette ville et à leur dévotion, leur relation étroite avec les religieux et l'existence du centre islamique dans cette ville. Les premiers cris de contestation de l'oppression de Réza Shah ont été lancés dans la ville de Qom. Le défunt Hajj Noorollah Ispahani avait choisi Qom comme base des mouvements d'opposition contre la tyrannie de Réza Shah, au début du règne de ce dernier. Il s'est rendu à Qom où les oulémas de différentes régions l'ont rejoint. Bien sûr, ils ont été confrontés à la répression du régime tyrannique des Pahlavis et le regretté Hadj Noorollah Ispahani a été empoisonné et assassiné. Après cela, un autre religieux pieux a manifesté son opposition à l'interdiction de l'Hidjab et a attiré les foudres de Réza Shah qui s'est rendu à Qom où cet homme pieux, bienfaiteur, moudjahid et religieux a été torturé. La lutte contre le régime des Pahlavis est très ancienne à Qom et l'opposition contre le régime et la dictature ne date pas seulement de l'époque du mouvement des religieux en 1962.

Toutes ces activités ont poussé le régime des Taghuts à considérer la ville de Qom comme une ville ennemie. Par conséquent, Qom a été privée de développement et de construction. Aucun budget n'était alloué pour le développement de cette ville qui manquait d'équipements et d'infrastructures. Le régime accordait moins d'attention à Qom qu'aux autres régions du pays. Les besoins de la population étaient ignorés. Ils ont pris quelques mesures mais Qom est restée une ville défavorisée. Voilà la situation de Qom avant la Révolution.

Après la Révolution, Qom a été l'objet d'une attention particulière. Mais comme cela a été signalé et j'approuve ce rapport, le mouvement de construction et de développement s'est vraiment accéléré ces cinq dernières années. Il y a eu une croissance significative et c'est quelque chose de précieux qui doit être poursuivi. Si la détermination et l'enthousiasme des honorables représentants du gouvernement se poursuivent pour résoudre les problèmes de la ville de Qom, nous pouvons espérer que, par la grâce d'Allah, les retards historiques seront progressivement rattrapés et cela est important pour le pays. Rendre service à la ville de Qom est différent du fait de rendre service aux autres villes. Servir Qom revient à servir le pays et l'honneur national parce que Qom est le bastion de la Révolution et le fief du clergé, et parce que le plus grand centre islamique se trouve dans cette ville. D'éminentes personnalités scientifiques et religieuses vivent dans cette ville. Qom a une réputation internationale. Toutes les machines de propagande du monde ont concentré leur attention sur cette ville, ses habitants et ses religieux, ces derniers jours. Cela montre l'importance de cette ville et sa centralité. Par conséquent, servir cette ville revient à servir la réputation de la République islamique.

L'un des plans de la propagande de l'ennemi après la Révolution, consistait à affaiblir les symboles et les emblèmes révolutionnaires et islamiques. L'objectif était d'affaiblir tout ce qui au niveau national, était reconnu comme un symbole de l'Islam et de la Révolution. Affaiblir et ridiculiser le clergé faisaient partie de cette catégorie ainsi que la critique des enseignements de l'islam, les insultes et les efforts de différentes personnes pour semer des doutes sur ces enseignements. Affaiblir Qom est la partie centrale de ce programme.

Ils ont préparé des plans pour la ville de Qom. Comme je l'ai dit hier dans une autre réunion, l'ennemi avait décidé de créer une antithèse de la Révolution à Qom. La ville qui fut le fief de la grandeur de l'Islam et la première à hisser le drapeau de la Révolution, devait devenir le bastion de l'opposition à la Révolution. Ils ont utilisé pour arriver à ce but, différentes méthodes dont la manipulation des habitants de Qom et des efforts pour éliminer ou affaiblir les sentiments nationaux. Beaucoup d'efforts ont été déployés dans ce sens au cours des dernières années.

La réponse des habitants de Qom, ces derniers jours, à tous ces efforts hostiles a été enthousiaste et impressionnante, et est le résultat de la vigilance de la population de Qom. Cela est révélateur de la profondeur de la foi qui règne dans les cœurs, car l'ennemi n'a reculé devant aucune tentative.

Qom est donc l'objet d'une grande attention. Il est nécessaire de neutraliser les efforts de la propagande, en rendant service à la population, en aidant les gens et en identifiant les véritables problèmes de cette ville et de ses habitants. Par conséquent, ma recommandation la plus importante dans la réunion d'aujourd'hui, chers représentants du gouvernement, est que vous devez tout faire pour servir ces gens et résoudre les problèmes de leur vie quotidienne.

Bien sûr, nos organisations gouvernementales ont des ressources limitées et il faut tenir compte des priorités. Cela est tout à fait normal. Il est nécessaire de repérer les priorités et bien sûr, la ville de Qom est une de ces priorités. Je crois qu'il est nécessaire de dresser la liste exacte des questions importantes de la ville de Qom. Le projet de loi adoptée aujourd'hui, par les membres du cabinet, ainsi que la législation adoptée lors de la visite du Président dans cette ville, doivent être soigneusement appliqués.

Les représentants du gouvernement doivent suivre ce programme jusqu'au bout avec soin et détermination. Heureusement les travaux préliminaires ont commencé ces dernières années pour régler le problème de l'eau potable de Qom qui est une question essentielle et vitale, et des résultats relativement satisfaisants ont été obtenus jusqu'ici. Ces efforts doivent se poursuivre afin qu'une eau potable de haute qualité soit fournie à la ville de Qom.

La question des quartiers défavorisés de la ville Qom, qui a été mentionnée par Monsieur le préfet et Monsieur le vice-préfet, est également très importante tant dans les zones mentionnées que dans les zones qui n'ont pas été mentionnées. Il y a à Qom, des quartiers défavorisés extrêmement peuplées, dont les habitants sont parmi les gens les plus fidèles à la Révolution. Une solution générale, abordant les aspects de confort, d'hygiène, d'éducation et de services publics, doit être présentée pour régler ces problèmes. Cela exige un travail concentré et rapide.

L'une des questions importantes de Qom est celle des soins et de l'hygiène. Durant les quelques jours que j'ai passés dans cette ville, plusieurs personnes ont évoqué par différents canaux, les besoins de la ville en établissements de santé. Certaines décisions ont été prises et nous espérons qu'elles seront mises en œuvre, mais des efforts résolus doivent être déployés dans ce domaine. J'ai entendu dire qu'un des problèmes importants concernait les soins de santé aux femmes qui j'espère, sera sérieusement pris en considération.

La question de l'artisanat de Qom dont j'ai parlé le premier jour de mon voyage, est également importante. Quand je vivais à Qom et même avant, cette ville était célèbre pour ses précieux tapis. C'est un avantage très important pour cette ville. Nous entendions parler à l'époque de leur tapis partout et les femmes et les hommes de Qom étaient fiers des tapis qu'ils tissaient. Je ne sais pas si les tapis qui sont produits à Qom sont encore aussi célèbres qu'à cette époque mais des efforts déterminés doivent être faits pour résoudre le problème du tissage de tapis et d'autres travaux d'artisanat. Cela peut aider les gens de Qom à tirer certains profits et à améliorer leur niveau de vie.

On a également mentionné la question de l'industrie. C'était une très bonne remarque. En ce qui concerne la question de l'agriculture, j'ai entendu dire qu'on envisageait de canaliser l'eau de Téhéran et de Varamin vers les zones agricoles de Massileh. Ce plan a été proposé par le gouvernement et des décisions ont été prises. C'est une très bonne et très importante mesure. Par la grâce d'Allah, ces décisions seront appliquées. De grands progrès ont été accomplis par le gouvernement. Comme l'a évoqué le rapport du gouvernement, de bons travaux ont été accomplis par le neuvième et le dixième gouvernement, et de façon beaucoup plus importante qu'auparavant. Cependant, il y a encore des besoins à satisfaire. Certains de ces besoins ont déjà été abordés mais davantage d'efforts doivent être déployés pour y répondre de façon satisfaisante. C'est à vous de le faire.

L'une des questions très importante est la façon dont les responsables du gouvernement aux différents niveaux, traitent les gens et ceux qui se réfèrent à eux. Soyez toujours de bonne humeur et respectueux, et ne rajoutez pas aux problèmes des gens celui de votre mauvaise humeur.

Il arrive parfois que certains responsables ne soient pas en mesure de faire ce qu'ils sont censés faire. Il se peut qu'un organisme gouvernemental manque de ressources financières et d'installations. Cela ne pose aucun problème. Mais si les gens sont traités avec respect et bienveillance, ils seront satisfaits. Parfois, les gens font à mon bureau à Téhéran, des demandes qui ne concernent par mon bureau. Les gens qui travaillent à mon bureau disent avoir reçu la demande et qu'ils ne sont pas en mesure d'y répondre, soit parce qu'elle est contraire à la loi ou parce qu'il y a d'autres empêchements. Ceux qui ont fait cette demande se disent satisfaits qu'elle ait été examinée, bien que rien n'ait été fait en pratique. Les gens sont satisfaits lorsqu'ils voient que les responsables essaient de comprendre leurs problèmes et de sympathiser avec eux. Bien sûr, ils doivent essayer de répondre aux besoins autant que possible. Comme je l'ai dit, le gouvernement dispose de moyens limités. C'est une erreur de penser que le gouvernement peut tout faire. Non, il y a de nombreuses limites à différents niveaux. Mais nous devons nous engager dans les actions que nous pouvons remplir avec politesse et respect. Nous devons traiter les gens de façon amicale. C'est une tâche importante qui incombe à tous les représentants du gouvernement.

Vous, honorables fonctionnaires des secteurs de l'éducation, des services publics, des secteurs industriels, agricoles, culturels, sanitaires, de la sécurité et autres, devez tous savoir que le salaire que vous obtenez pour vos services n'est pas la seule récompense que vous recevrez. Vos services seront récompensés par Dieu et les récompenses offertes par Allah le Très-Haut, sont bien supérieures, bien plus avantageuses et plus agréables que les récompenses dans ce monde, qu'il s'agisse d'une récompense matérielle ou d'encouragements. Parfois, en échange de nos actes, les gens nous remercient. Ce remerciement est une sorte de rémunération. Mais les récompenses divines sont bien supérieures. Il vous arrive parfois de rendre un service en dehors de vos horaires de travail. Il se peut que personne ne le remarque mais Dieu Lui, le remarque. Cela est arrivé souvent et j'ai rencontré de nombreuses personnes au cours des 32 dernières années qui sans que personne ne le sache ou que leur patron, leurs collègues ou leurs subordonnés ne le remarquent, ont suivi un dossier ou une affaire en dehors des horaires de travail. Ils sont restés une demi-heure ou une heure de plus pour finir un travail. Personne ne l'a jamais su et personne ne les a jamais remerciés mais il faut savoir que ces choses sont enregistrées par les anges de Dieu. Même si personne ne le remarque, les anges qui sont responsables de l'enregistrement de nos actions, remarquent tout ce que nous faisons.

Ils notent nos actions. Le jour où tous les yeux et tous les cœurs seront dans le besoin de la miséricorde, de la faveur et de la grâce de Dieu, de tels actes seront une source d'espoir. Lors du Jugement difficile et redoutable, ces actes vous apporteront une bénédiction. Par conséquent, les récompenses divines sont bien supérieures et il faut y prêter attention. Vous devez savoir que tout ce que vous faites et tous les services que vous rendez sont enregistrés auprès d'Allah le Tout-Puissant. Lorsque vous travaillez dans cette optique, vous ne vous lassez pas et votre travail ne vous fatigue pas. Cela est particulièrement important d'autant plus que notre pays a vraiment besoin d'efforts et de travail. Nous avons besoin de progresser rapidement dans tous les domaines.

Dans les domaines scientifiques, ils (les pays colonialistes) nous ont imposé un retard de 100 ou 150 ans. Il en est de même dans les domaines industriels et différents domaines sociaux. De plus, des gouvernements corrompus, tyranniques, immoraux et cupides, et les gouvernements inféodés des quelques décennies avant la Révolution, ont totalement détruit le pays. Un jour, c'était une dictature comme celle de Nasser-e-Din Shah et de Fath Ali Shah, sans dépendance, mais notre pays a aussi connu d'autres périodes encore pires où la tyrannie était accompagnée de l'oppression et de pressions sur le peuple, sans parler des services aveugles rendus aux gouvernements étrangers. Réza Khan qui attaquait le peuple comme un loup féroce, était prêt à rendre n'importe quel service et à accorder n'importe quel privilège à ses maîtres anglais. Il a saisi le contrat pétrolier et l'a jeté soi-disant dans la cheminée puis quelques jours plus tard, il a signé un contrat encore pire et plus honteux, pour une période plus longue. Dans le nouveau contrat il a rajouté trente ans au contrat précédent et l'a offert aux étrangers. Ses fonctionnaires étaient ses sujets. Une fois que Réza Shah a été détrôné, on a demandé à Taqizadeh qui était ministre des Finances sous le règne de Réza Khan, pourquoi il avait signé ce contrat, il a répondu qu'il n'était qu'un outil aux mains de Réza Khan. L'homme qui traitait son propre peuple si violemment, si insolemment et si cruellement était humble et faible devant les Anglais car c'était eux qui l'avaient porté au pouvoir. A une autre époque, il a essayé de se détacher des Anglais et de se rapprocher d'une autre source du pouvoir et s'est penché vers les Allemands. Mais il a été écarté du pouvoir peu après. Ils l'ont expulsé de l'Iran comme un esclave sans valeur et une fois exilé, ils ont installé son fils à sa place.

Notre pays a connu cette situation pendant de nombreuses années et la pression des gouvernements corrompus, tyranniques et avides. Réza Khan s'était approprié tout terrain verdoyant qui se trouvait dans le pays du Mazandéran au Khorasan, et dans d'autres régions, les autres avaient accumulé des immenses richesses, des biens et des bijoux, et quand ils ont fui le pays, ils ont emporté une partie de nos richesses nationales avec eux. Des milliards de dollars qui appartiennent à cette nation sont actuellement aux États-Unis. Au début de la Révolution, nous avons demandé aux Etats-Unis de retourner les capitaux que la famille Pahlavi avait emportés aux États-Unis. Ils n'ont pas écouté et il était clair qu'ils ne voudraient rien entendre. Ils ont tous les mêmes.

Grâce à la Révolution, cette nation a commencé à penser à changer le cours de sa vie, a commencé à avancer dans ce chemin et a accompli de grandes réalisations. Mais il reste des choses très importantes à faire. Il y a beaucoup de choses à faire dans le pays dans les domaines scientifiques, techniques, les services publics, dans l'organisation et la gestion des affaires. Vous ne ferez jamais rien de trop pour cette nation, c'est mon conseil.

Une fois encore, je tiens à exprimer ma gratitude à tous les chers responsables de cette ville, l'honorable préfet et les autres responsables gouvernementaux. Je tiens à répéter la remarque que j'ai faite le premier jour de mon séjour dans cette ville aux organisations gouvernementales qui doivent être vigilantes et ne pas laisser les désaccords éventuels nuire au peuple. Il ne faut pas que les désaccords aient de mauvais effets sur la population.

Que les salutations de Dieu soit sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^