Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Réunion avec les membres de l'Assemblée des experts Version imprimable
08/03/2012

 L'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique d'Iran, qui avait reçu en audience le chef et les membres de l'Assemblée des experts le 8 mars 2012, a remercié les Iraniens pour leur perspicacité politique et a déclaré que la participation massive aux élections du 2 mars, a attesté la confiance du peuple au régime islamique. "La présence d'une grande majorité aux élections législatives est un signe du soutien de la nation au pouvoir et une gifle à la figure de ceux qui nourrissent de faux espoirs sur son avenir ", a-t-il indiqué pour ensuite ajouter : "Les gens ont vraiment montré leur pouvoir et ont fait preuve d'une grande perspicacité politique, déjouant ainsi des mois de propagande et de complots des ennemis. Cette participation a assuré au peuple d'Iran la grâce divine pour laquelle nous devons être reconnaissants et nous prosterner en signe de gratitude".

Le Leader de la Révolution a remercié de nouveau le peuple d'Iran et les organisateurs des élections, ainsi que le Conseil des gardiens de la Constitution qui, selon lui, ont très bien rempli leurs responsabilités. "Le gouvernement, le ministère de l'intérieur, les services de sécurité, les médias et la radiotélévision nationale ont vraiment fait de leur mieux pour organiser cet évènement vital de la meilleure façon", a-t-il déclaré.

Le Guide suprême a ensuite fait remarquer que les élections étaient un pilier important de la démocratie islamique et que toute personne reconnaissant ce pouvoir, ressentait le devoir d'y participer même si elle a des critiques à faire dans certains cas. "Les gens qui ont participé aux élections ont respecté leur devoir religieux et ont prouvé leur bonne compréhension politique car dans la démocratie islamique, il n'est pas possible de se décharger de ce devoir à cause des critiques ou de certains mécontentements", a-t-il noté.

Décrivant les effets et les conséquences de la neuvième élection législative iranienne, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « Ces élections ont réveillé ceux qui se font encore des illusions sur le peuple et la Révolution d'Iran, et leur a fait bien comprendre les réalités».
A ce sujet, le Guide suprême a fait allusions aux récentes déclarations du Président américain sur le rejet de l'option militaire contre l'Iran et a précisé : « Les déclarations du Président américain qui a déclaré qu'il ne pensait pas à la guerre sont bonnes et montrent qu'il a abandonné en partie, certains de ses fantasmes, mais ses déclarations sur sa volonté de faire plier le peuple iranien en imposant des sanctions supplémentaires, montrent qu'il continue encore à se faire des illusions. La poursuite de ce comportement insultant nuira aux dirigeants américains et les conduira à un échec dans leurs calculs car cela fait 33 ans que les pays arrogants et spécialement les Usa, cherchent, par le biais des sanctions, à séparer le peuple iranien du gouvernement islamique. La participation aux élections du 2 mars a montré au contraire, le soutien du peuple au régime islamique», a-t-il ajouté.

Le Leader de la Révolution a souligné que la manifestation de la confiance du peuple à la République islamique était une des conséquences saillantes de ces élections et a déclaré : « Après les élections agitées de 2009, certains pensaient que la confiance des gens au régime islamique avait diminué mais les résultats des élections ont prouvé le contraire. Il est vrai qu'il s'agissait des élections législatives, mais les scrutins majoritaires et massifs auxquels nous avons assisté au cours de ces 33 années, étaient en réalité un oui à la République islamique. »
Le Guide suprême a affirmé que les gens étaient conscients de la présence de l'ennemi et que leur vote était une réponse aux complots et aux conspirations du camp des ennemis de la République islamique.

"Un autre point important est la grande responsabilité d'un Parlement issu de telles élections, dont les députés doivent élaborer des lois favorables aux intérêts du peuple et s'acquitter équitablement de leur responsabilité dans le choix des ministres et du gouvernement", a-t-il dit.

Le Guide suprême a également conseillé aux responsables des trois pouvoirs ainsi qu'aux religieux et aux militaires d'être sincères et dévoués, et de remplir au mieux leur tâche.

Dans une autre partie de son discours, le Guide suprême a insisté sur le fait que ce sont les élections et le scrutin qui déterminent le cadre et la norme d'un système démocratique et islamique : "La base du pouvoir islamique est l'islam qu'il ne faut en aucun cas négliger. L'islam apporte au pays le prestige et le progrès scientifique et moral, et lui propose également les voies pour y accéder", a-t-il déclaré.

« Ceux qui s'imaginent que la démocratie est un cadeau de l'Occident sont dans l'erreur. Si les modèles de démocratie en Occident et dans la démocratie islamique se ressemblent, cela ne signifie pas qu'ils ont la même source », a noté le Guide suprême avant d'ajouter : «Le cadre de la démocratie occidentale est un cadre d'oppression comme le montrent les interdictions du vêtement islamique au travail pour les employées musulmanes. Dans la démocratie islamique, ce sont les règles islamiques qui sont appliquées au niveau individuel et social, et dans un tel système, le choix des responsables et des législateurs appartient au peuple. La République islamique tente d'appliquer de la meilleure façon ces règles, dans le respect de l'islam », a conclu le Guide suprême de la Révolution islamique.

 
< Précédent   Suivant >

^