Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Points de vue sur la morale : Quatrième partie : La morale et l'être humain Version imprimable
11/03/2012

La morale et l'être humain dans l'optique du Guide suprême
La caractéristique essentielle d'un musulman
Les raisons des malheurs humains
Les raisons du déclin des civilisations et des nations

La morale et la société
Les principales valeurs d'une société
La frontière entre une société islamique et une société ignorante

La morale et la vie
Le paradis sur terre
Le rapport entre la richesse et la morale
La morale et la gestion

La morale et la science
La science doit être accompagnée de la morale
La séparation entre la morale et la science
L'éthique médicale

La morale et la politique
Le danger de la séparation entre la politique et la morale

La morale et l'art
L'union de la morale et de l'art

Les déviations morales
La liberté sans la morale
L'éloignement de la morale
Les déviations morales
L'effet de la corruption morale sur la famille


La morale et l'être humain dans l’optique du Guide suprême


La caractéristique essentielle d'un musulman

La caractéristique d'un musulman n'est pas qu'il croit simplement aux principes islamiques et respecte les obligations religieuses mais qu'il se comporte selon la morale islamique. Une personne peut avoir des croyances islamiques et pratiquer les prières quotidiennes et le jeûne, et en même temps, être envieuse, avare, méchante, malveillante, paresseuse ou manquer de volonté, une telle personne n'est pas un vrai musulman. Un vrai musulman doit être éduqué de façon islamique, avoir des connaissances islamiques et agir conformément aux principes islamiques.


Les raisons des malheurs humains

L'analyse des malheurs humains montre qu’ils viennent essentiellement de la corruption morale. Les lacunes et les afflictions viennent des discordes, de la cupidité, de la malveillance, de la peur, de la peur de la mort, de la recherche illégale des plaisirs charnels ou des déviations morales. Ces choses sont les principales sources des malheurs dans les sociétés humaines.


Les raisons du déclin des civilisations et des nations

Le déclin des civilisations est le résultat des déviations. Lorsque les civilisations atteignent leur apogée, elles commencent à décliner en raison de leurs faiblesses, de leurs lacunes et de leurs déviations. Aujourd'hui, nous voyons les signes de ce déclin dans la civilisation occidentale qui est la civilisation de la science sans morale, de la vie sans spiritualité et religion, et du pouvoir sans justice.

Le déclin des nations n'est pas un fait soudain mais progressif. Les intellectuels occidentaux aux Etats-Unis et en Europe, l'ont remarqué. Dans les sociétés occidentales, les jeunes sont éduqués avec une tendance à la débauche, à l’impudeur, à la délinquance et à la violation des règles morales. Ils sont immergés dans la corruption morale. Dans toute communauté, une jeune génération avec ces caractéristiques, sera une menace pour les fondements de cette communauté quel que soit son niveau scientifique, de connaissances ou de richesses.


La morale et la société


Les principales valeurs d'une société

L'identité morale d'une société est la véritable identité de cette société.
C'est-à-dire que le cadre moral d'une société est la principale caractéristique de cette société et que tout le reste tourne dans cette société, autour de cet axe.

Si la morale est respectée dans une société, la justice sociale le sera aussi. Cette société prospérera et deviendra un paradis sur terre. Nous voyons dans le monde, que la majorité des tragédies dont souffrent les êtres humains sont le résultat de la corruption morale. La justice sociale en grande partie, découle de la morale. Bien entendu, une partie importante de la justice sociale dépend des lois et des règlements de chaque société, mais les lois et les règlements ne seront pas efficaces si la société ne bénéficie pas de l'éthique divine et islamique. Il y a des gens qui gagnent énormément d'argent, est-ce qu'ils doivent dépenser tout leur argent pour eux-mêmes dans une vision matérialiste, satanique ou plus précisément animale car l'animal se considère comme le propriétaire de ce qu'il possède. La morale humaine et en particulier islamique, ne permet pas une telle attitude. Une fois ses besoins essentiels respectés, l'être humain doit consacrer le reste de ce qu'il a aux besoins de sa société.


La frontière entre une société islamique et une société ignorante
Dans une société qui jouit de principes moraux appropriés, les gens sont désintéressés, réfléchis, sages, bienveillants, serviables, patients, fermes et bien éduqués. L'inverse existe aussi. Il y a des sociétés où les relations sont basées sur la cupidité plutôt que la compassion et la justice. Dans une telle société, les gens se tolèrent tant qu'ils sont en conformité avec leurs intérêts, dans le cas contraire ils sont prêts à s'entredévorer.
Une telle société est appelée société de l'ignorance et est différente d'une société gouvernée par les vertus morales comme la société islamique.
Le Saint Prophète (SAWA) a été envoyé pour inviter les gens aux vertus morales. Par conséquent, nous pouvons dire que l'éthique est en fait, la caractéristique qui distingue une société islamique d'une société ignorante, et qui trace une frontière entre elles.


La morale et la vie


Le paradis sur terre

L'islam demande aux êtres humains d'être bons les uns envers les autres, de se soucier du destin et des intérêts d’autrui, de partager le chagrin d’autrui, de prier les uns pour les autres, de se traiter avec bienveillance :
«و تواصوا بالمرحمة»

« Et ils s'enjoignent mutuellement la compassion» Coran 90:17

de faire preuve d'amitié, d'affection, de bienveillance et de bonté entre les frères, les sœurs, les amis et les membres de la communauté islamique.
Ce sont des caractéristiques saillantes et très importantes.
Nous devons renforcer ces qualités en nous-mêmes.
L’une des pires caractéristiques humaines consiste à faire de soi et de ses intérêts matériels, le pivot de tout, d'assouvir nos désirs personnels et nos besoins personnels au détriment des autres exposés par-là, aux difficultés et au malheur.
Une société sans envie, sans avarice, sans injustice, sans crime, sans cupidité, sans suspicion, sans conspiration et sans malveillance est en effet, un paradis terrestre. C’est le cas dans une société purement islamique.


Le rapport entre la richesse et la morale

Certaines personnes simplistes considérant les pays riches, se disent que ces pays sont devenus riches sans respecter ni la foi religieuse ni la morale, et que nous devons suivre le même chemin. Ils croient à tort, que ces pays sont devenus riches parce qu'ils n'avaient pas de foi religieuse ni de règles morales. C'est une erreur. La puissance et la richesse de ces pays sont le résultat de certains facteurs qui conduisent à la puissance et à la richesse.
Partout la sagesse, l'effort et un travail acharné produisent des résultats.
C'est une règle divine. Même ceux qui sont à la recherche des profits matériels réussiront s'ils travaillent dur et prennent des décisions appropriées et stratégiques.
«كلا نمد هؤلاء و هؤلاء من عطاء ربك»
«Nous accordons abondamment à tous, ceux-ci comme ceux-là, des dons de ton Seigneur. Et les dons de ton Seigneur ne sont refusés [à personne]. » Coran 17:20
Ce verset coranique le dit explicitement. Les efforts pour obtenir des gains matériels, conduisent à la richesse et au pouvoir mais ne contribuent cependant pas au salut.


La morale et la gestion

Essayez de rendre votre gestion aussi islamique que possible.
La gestion islamique signifie une morale humaine et une gestion déterminée.
«فاذا عزمت فتوكل على الله»
«Puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Dieu. » Coran 3:159
Après la bataille d’Uhud, Allah le Tout-Puissant, dit à Son Messager :
« C'est par une miséricorde de la part de Dieu que tu (Mohammad) es si doux envers eux ! Si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc et implore pour eux le pardon (de Dieu). Et consulte-les à propos des affaires. Puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Dieu.» Coran 3:159

C'est l'art de la gestion qui exige d'être doux mais aussi décidé, et de faire confiance en Dieu dans toutes les conditions.


La morale et la science


La science doit être accompagnée de la morale

Celui qui cherche la science doit être pieux. Plus il sera pieux plus il aura des affinités pour la science, plus il l'aimera et l'appréciera, et plus il sera attiré vers la science et reconnaissant pour ce qu’il a acquis. La science doit être accompagnée de l'éthique et le progrès industriel et scientifique doit être accompagné d’une croissance morale. Prêter attention à Dieu est le principal facteur qui peut mener à cette croissance.

Une société qui jouit d'une spiritualité et d'un haut niveau moral mais qui manque de science, ira à sa perte parce que l'ennemi lui vendra des produits scientifiques qui lui retireront sa spiritualité. Une telle société peut refuser d'importer les sciences un certain temps, mais finalement, elle n'aura pas le choix. C'est ce qui arrive dans une société qui ne dispose pas de solides bases académiques. Qu'est-ce qui se passe maintenant si un pays a de bonnes universités mais manque de spiritualité et de morale ? C'est encore pire parce que les sciences progressent à l'encontre des valeurs humaines et au service de l'oppression, de l'arrogance, de la discrimination et de l'immoralité. Cette science sera même parfois une trahison aux idéaux nationaux.


La séparation entre la morale et la science

Aujourd'hui, les sciences avancées et modernes de la civilisation et du monde occidental ne sont pas capables de sauver l'humanité parce que cette civilisation n'est pas accompagnée de valeurs humaines.
Partout où la science existe sans la conscience, la spiritualité, la morale et les sentiments humains, l'humanité n'est pas en mesure de bénéficier de ce savoir. La science sans spiritualité et morale, se transforme en bombe atomique et est un danger pour les innocents. Cette science a été utilisée pour fabriquer des armes et tuer des civils au Liban, dans les territoires palestiniens occupés et d'autres parties du monde. Cette science a produit des armes chimiques mortelles qui ont été utilisés dans la région d'Halabcheh et d'autres régions du monde pour tuer les femmes et les enfants, les humains et les animaux.
D’où proviennent ces produits chimiques ?
Ces produits chimiques mortels ont été produits par les centres scientifiques européens. Ce sont eux qui ont produit ces armes chimiques et les ont offertes à un régime sans scrupule ni conscience. Ces armes et ces productions scientifiques ne sont pas en mesure d'apporter le bonheur aux êtres humains ni le salut aux familles ni la joie de vivre aux hommes, aux femmes et aux enfants parce qu'elles ne sont pas accompagnées de la morale et de la spiritualité.


L'éthique médicale

Un médecin doit prêter beaucoup d'attention à la question de l'éthique dans deux domaines, l'apprentissage et l'enseignement. Nous avons une éthique islamique qui concerne l'apprentissage. Comment apprendre, qu'apprendre, de qui apprendre et pourquoi apprendre ? Toutes ces questions sont liées à l'apprentissage.

«رحم اللَّه أمرء عمل عملاً فاتقنه»

«Que Dieu bénisse celui qui prend une responsabilité et l’accomplit d’une manière parfaite et appropriée. »

Il en est de même pour l'apprentissage qui est une étape de l'éthique.
L'étape suivante consiste à mettre en pratique ce qu'on a appris auprès d'un patient à l'hôpital ou d’un étudiant à l'université. Les écrits d'Hippocrate contiennent un grand nombre de points intéressants et importants, sur le comportement avec les patients. C'est le deuxième domaine qui concerne l'éthique médicale.


La morale et la politique


Le danger de la séparation entre la politique et la morale

Le monde a accepté certains comportements de la part des dirigeants des communautés humaines comme l'arrogance, le luxe, le gaspillage, l'égoïsme et la vanité, qui sont des caractéristiques que les gens dans le monde reconnaissent aux chefs de gouvernement. Même les leaders des gouvernements révolutionnaires qui vivaient dans des tentes et se cachaient dans des sous-sols, changent de mode de vie dès qu'ils accèdent au pouvoir, et deviennent exactement comme les autres dirigeants et rois dans le monde.
L’imam Khomeiny a balayé cette croyance erronée et a montré qu'un chef populaire et aimé par la nation et les musulmans dans le monde, pouvait avoir une vie simple. Il a montré qu'un leader populaire pouvait accueillir ses invités dans un Hosseynieh au lieu d'un palais somptueux. Il a montré qu'un leader politique pouvait traiter les gens à la manière des prophètes divins.
Deux choses constituent une menace pour la politique. La première est que la politique s'éloigne de l'éthique, de la spiritualité et des vertus morales, et deviennent le lieu de mauvaises intentions. Les passions de certains individus peuvent prendre le contrôle de la politique. Les intérêts des gens riches et puissants de la société peuvent prendre le contrôle de la politique et faire glisser cette dernière dans des directions différentes. Si la politique est atteinte de ces maux, tous les aspects de la vie sociale en seront affectés. Le deuxième danger est que des gens incompétent écartent les gens compétents et que les responsabilités soient confiées à des incapables.


La morale et l'art


L'union de la morale et de l'art

Si les êtres humains sont honorables et respectables, leurs cœurs et leurs esprits méritent aussi le respect. Il n'est pas juste du tout de présenter n'importe quoi à un auditoire simplement parce qu'il est à l'écoute de l'artiste. Nous devons vérifier ce que disent les artistes. La parole est le berceau de la morale et de la vertu. Si je me souviens bien, j'ai une fois cité Romain Rolland qui disait que toute œuvre artistique était constituée d’1% d’art et de 99% de morale. Pour être plus prudent, disons que tous les travaux artistiques sont constitués de 10% d'art et de 90% de morale.
Je pense que ce commentaire de Romain Rolland n'est pas très précis. Si on me posait une question similaire, je dirais que tous les travaux artistiques sont constitués de 100% d’art et de 100% de morale. Ces deux choses ne sont pas incompatibles. Nous devons à 100%, présenter un travail artistique original et à 100%, le remplir d’un contenu qui promeut les vertus morales et les idées transcendantes et instructives. Certains spécialistes des questions artistiques craignent même que l'artiste agisse contre les vertus humaines et la morale, à cause de la liberté de l'imagination et de la liberté artistique. C'est un point très important.


Les déviations morales


La liberté sans la morale

La démocratie occidentale s'enracine dans le libéralisme. Elle prétend que puisque l'homme est libre, la dictature doit être abolie et remplacée par la démocratie. La liberté que défend le libéralisme est une liberté absolue. C'est-à-dire que s'il le désire, le peuple peut accepter une chose qui lui nuira certainement. Par exemple, le Parlement anglais qui a légalisé l'homosexualité peut tout aussi bien légaliser l'héroïne ou l'inceste. Il n’y a aucune raison logique pour expliquer les décisions. Quelle est la différence entre l'homosexualité et l'inceste ?
Ils n'ont pas de justification logique pour expliquer leurs décisions. Si le congrès américain ou le Parlement britannique décident de légaliser l'inceste qui pourra dire quelque chose ?
Par conséquent, il n'existe aucune limite logique à la liberté occidentale. S’ils disent qu'il y a un point à partir duquel la liberté va contre la morale, nous leur demanderons de quelle morale ils parlent ?
Car chez eux, n’y a aucune limite morale. Chacun est libre parce que le libéralisme est fondé sur la liberté et qu'aucune limite ne peut restreindre cette liberté à moins qu'elle n'aille à l'encontre d'une autre liberté ou de la liberté collective. C'est la seule ligne rouge qu'ils reconnaissent. En s'appuyant sur la philosophie du libéralisme, la démocratie occidentale a prouvé son vide idéologique. Toutes les valeurs morales peuvent y être détruites. Aujourd'hui, ceux qui croient au libéralisme ne sont pas prêts à reconnaître cette vérité qui est la conséquence inévitable de ce qui se cache derrière la démocratie libérale.

 


L’éloignement de la morale

Les Occidentaux ont détruit de leurs propres mains les fondements de la morale. En 50 ou 60 ans, les fondements de la morale ont été anéantis. L'élan incontrôlé des libertés individuelles selon lesquelles les gens sont libres de se livrer à tout ce qu'ils veulent et de jouir de toutes les choses qu’ils désirent, a détruit de l'intérieur, la culture et la société. Les Occidentaux sont dans une situation critique en termes de culture et d'identité.
En dépit de ses grandes richesses, de ses nombreux équipements et de ses progrès scientifiques, la société américaine souffre d'une pauvreté spirituelle et d'une sévère carence morale qui explique les crimes et les tragédies qui se produisent dans ce pays. Ceci est une conséquence de la prise de distance avec la spiritualité.
Comment une mère peut-elle assassiner ses enfants à cause d'un désir passager ? Si le plaisir est un motif suffisant pour une liberté illimitée, pourquoi y a-t-il tant de restrictions dans la consommation de drogues ? Pourquoi arrêter ceux qui veulent utiliser les drogues ?
Ils n'ont pas de réponse à cette question. Lorsque les bases morales d'une société sont détruites, il n'est plus possible de contrôler les affaires de la société, de quelle nature qu’elles soient. Les Occidentaux sont aujourd'hui dans une telle situation.


Les déviations morales

Certaines personnes qui cherchent à défendre les intérêts matériels souffrent de problèmes spirituels et de vices moraux comme la cupidité, l’avarice et le goût du gaspillage. Ceci est le résultat de l'éloignement de la vision divine du monde, de la spiritualité et du monothéisme qui appellent les gens à la solidarité et à la fraternité.
L'égoïsme, l'orgueil, la vanité et l'idolâtrie intérieure sont à l'origine des malheurs dont les nations et les responsables gouvernementaux souffrent.
Une personne pourrait ne révéler apparemment, aucune caractéristique pharaonique mais être un pharaon dans son for intérieur. L'égoïsme, l'orgueil, la vanité et considérer ses intérêts, ses désirs et ses profits comme le centre de tous nos actes, sont les principales sources de corruption dans la vie.
Par conséquent, il est nécessaire de s'orienter vers la purification de l'âme et la réforme de soi.


L'effet de la corruption morale sur la famille

L’ébranlement du foyer familial est une conséquence inévitable des déviations morales, de la décadence et de la corruption morale. Si la corruption morale s'étend, ses conséquences seront les mêmes que celles que nous observons dans les pays occidentaux.
Cela est particulièrement sensible dans les sociétés où la débauche est la plus répandue. Dans ces sociétés, la famille a perdu sa signification réelle.
Par exemple, si les membres d'une famille décident de prendre ensemble leur repas, ils doivent au préalable prendre les dispositions nécessaires pour que tout le monde rentre au moment précis. Il n’y a pas d’ambiance familiale chaleureuse dans de telles sociétés. Par conséquent, la question la plus importante est que les membres d'une famille s'aiment et essayent d’instaurer entre eux, une confiance mutuelle.

 
< Précédent   Suivant >

^