Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême lors d'une réunion avec le Président Ahmadinejad et les membres du Cabinet Version imprimable
29/08/2011

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 29 août 2011 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec le Président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, et les membres de son cabinet. ''La réunion d'aujourd'hui a été très bonne. J'espère qu'Allah le Tout-Puissant, bénira vos efforts, vos intentions et le souci que vous avez pour le pays.

Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

J'espère que cette réunion pourra aider chacun d'entre nous - notre peuple, nos responsables et nos représentants du gouvernement - à parcourir le chemin que nous avons devant nous, un chemin qui est très glorieux et en même temps très difficile. Je tiens tout d'abord à féliciter les honorables membres du gouvernement à l'occasion de la Semaine du gouvernement célébrée en mémoire de deux de nos grands martyrs, Rajaï et Bahonar.

Je tiens à rendre louange à ces deux martyrs qui ont commencé des travaux importants dans des moments vraiment difficiles, et je demande à Allah le Tout-Puissant, qu'Il leur accorde à eux et aux autres martyrs, le plus haut rang dans l'Au-delà. Je voudrais également profiter de cette occasion pour remercier sincèrement notre cher peuple pour sa participation vendredi dernier, aux rassemblements impressionnants de la Journée de Qods. Cette année, la Journée de Qods a été le symbole de l'engagement et des motivations de la nation iranienne, qui ont fait renaitre l'espoir dans la région et encouragent les nations à la résistance.

Je juge également nécessaire de remercier le gouvernement pour ses services dont certains ont été mentionnés dans la réunion aujourd'hui. Je tiens à signaler aux honorables frères et sœurs qui ont assisté à cette réunion, que j'ai personnellement recommandé à M. le Président de demander à ses ministres de présenter chacun, un rapport distinct dans leur domaine de responsabilité. Cette réunion a été très fructueuse et vos rapports très appréciables, documentés, logiques et statistiquement bien-fondés.

Le point que je veux ajouter est que dans les nombreuses réunions que j'ai organisées avec les élites universitaires et religieuses à différents niveaux, ces gens se sont plaints à plusieurs reprises du fait que les responsables ne les consultaient pas. C'est un problème que vous avez dans votre travail. Je l'ai aussi remarqué, il y a quelques jours, lors d'une réunion avec des professeurs d'université qui s'en sont plaints à plusieurs reprises, et que j'ai aussi fait remarquer.

La réunion d'aujourd'hui concerne principalement les questions économiques qui sont le principal problème du pays. L'économie est l'un des domaines importants débattu parmi les responsables gouvernementaux à différents niveaux, et certaines personnes ont des plaintes et des critiques. Expliquez et justifiez vos mesures économiques à nos élites. Imaginez que le ministre de l'économie ou le directeur général de la Banque centrale organise une rencontre avec des universitaires. Parmi les questions et les critiques qui seront formulées à cette réunion, il peut y avoir des questions et des critiques malveillantes qui ne sont pas professionnelles, mais cela ne cause aucun problème. Parmi les 200, 300 ou 500 personnes qui assistent à la réunion, une dizaine de personnes poseront de telles questions et feront de telles critiques. Vous devez juste aller à la réunion sans vous concentrer sur ces dix personnes. Concentrez votre attention aux 490 autres personnes. Certaines critiques peuvent vous être utiles. De cette manière, une coopération nécessaire sera instaurée dans le domaine des travaux infra-structuraux, des mesures économiques et des questions liées aux problèmes de l'emploi et autres. Je crois que cela est nécessaire. C'est un conseil de ma part.
Je demande que les détails de cette rencontre soit rendus publics. Chacun des rapports qui ont été présentés par les ministres et adjoints du Président, doit être présenté dans les médias afin que les gens en soient informés. Cependant, je voudrais souligner que les chiffres et les statistiques ne restent pas dans les mémoires. Les professionnels feront un meilleur usage de ces statistiques et en tireront des résultats. Allez donc voir ces professionnels pour en discuter. Ils auront très probablement, certaines réactions, des critiques valables et des avis qui vont vous aider. Ceci est mon conseil et je le souligne. Nous ne devons pas attendre que monsieur le Président organise des réunions avec nos élites. Les Ministres peuvent aussi le faire et il serait très profitable que l'honorable Président de la République y participe.

Je voudrais faire quelques recommandations que j'ai souvent répétées et que je me contenterai de souligner. Les slogans des neuvième et dixième gouvernements ont beaucoup attiré notre peuple fidèle, comme la promotion de la justice, la lutte contre l'arrogance, un modèle de vie simple, le refus du luxe et des privilèges, la lutte contre le favoritisme dans les questions économiques et non économiques, et la sincérité dans les services. Vous savez que ces slogans sont la raison pour laquelle le peuple a soutenu ce gouvernement et son Président en 2005 et en 2009. Les gens apprécient ces slogans et en ressentent la nécessité.
Par conséquent, vous ne devez pas y renoncer. L'un des slogans les plus importants était la fidélité aux principes et aux valeurs que notre magnanime imam Khomeiny a introduits dans notre société. C'est aussi grâce à ces slogans que la Révolution islamique est devenue populaire dans le monde. Notre magnanime imam est devenu populaire dans le monde et chez les autres nations, malgré le manque de moyens de propagande à notre disposition car nous n'avions ni les techniques de propagande nécessaires, ni la maitrise nécessaire.
Cette popularité est le résultat de ces slogans, de ces attitudes et de ces orientations. Le fait que vous vous leviez contre le pouvoir du camp de l'arrogance actuellement représenté par les Etats-Unis et le sionisme international, vous assure respect et popularité, et insuffle l'espoir dans le cœur des autres nations. Nous ne devons pas abandonner ces slogans. Prenez soin que vos méthodes, vos déclarations, vos comportements et vos travaux n'aillent pas à l'encontre de ces slogans.

Travaillez pour l'amour de Dieu et non pour le plaisir des gens. Nous échouerons si notre objectif est la satisfaction des gens.

«لأقطعنّ امل كلّ ءامل غيرى»
"Je vais certainement rompre l'espoir de ceux qui placent leurs espoirs en d'autres que Moi."

C'est un hadith Ghodsi cité par le Prophète dont l'authenticité de la chaine a été établie si je me souviens bien. Nous devons placer nos espoirs en Dieu et travailler par amour pour Lui sachant que travailler pour l'amour de Dieu attire les cœurs. Ces slogans sont des slogans divins. Si le respect de ces slogans s'amenuise, les bénédictions divines s'arrêteront. Beaucoup de réalisations dans la gestion du pays et de réalisations que nous avons accomplies depuis le début de la Révolution, sont dues aux bénédictions et à l'assistance divines. Si nous ne travaillons pas pour l'amour de Dieu, nous échouerons. Vous devez maintenir votre enthousiasme, vos efforts et vos services sans rien attendre en retour. Ceci est un point essentiel.

J'ai dit plus tôt lors d'une rencontre avec les représentants du gouvernement, que vous deviez présenter aux gens vos points forts et vos faiblesses. Ceci est à la fois important et efficace. C'est le deuxième point que je voulais souligner. Dans les rapports qui ont été présentés aujourd'hui, j'ai remarqué que certains intervenants ont mentionné des lacunes en disant qu'il fallait y travailler. « Il faut y travailler » montre qu'il y a certaines nécessités auxquelles il faut répondre et des travaux qui sont restées inachevés. Il suffit de présenter ces choses clairement. Dites : "Nous aurions dû faire cela mais nous n'y sommes pas parvenus", personne ne vous critiquera parce que vous n'avez pas réussi à faire un travail. Par exemple, dites aux gens que vous avez accompli dix projets, mais que deux, trois ou cinq autres que vous envisagiez, n'ont pas été achevés. Dites cela explicitement. Cela ne pose aucun problème. N'ayez pas peur de tel ou tel critique qui pourraient parfois agir par rancune contre vous et utiliser vos commentaires pour appuyer ses critiques. Qu'il le fasse ! Où est le problème ? Il suffit de reconnaitre la validité des critiques portées contre vous. Reconnaissez les défauts, mais dites aux gens que vous avez décidé de les éliminer. Présentez que vous avez fait et ce que vous envisagez de faire. C'est un conseil de ma part.

Bien sûr il y a deux approches différentes face aux critiques qui sont formulées à l'encontre du gouvernement dans les médias, les journaux et certains centres officiels. L'une consiste à se justifier et à expliquer vos mesures, ce qui est une attitude appropriée. L'autre approche consiste à avoir une réaction hostile qui n'est pas du tout appropriée. Vous ne devez pas penser que le gouvernement qui est confronté à des critiques hostiles et malveillantes, doit répondre de la même manière. Non, vous devez expliquer et clarifier. La clarification est nécessaire et la meilleure manière est d'expliquer les choses lors de vos rencontres avec les gens. Vous devez les laisser poser des questions et vous devez présenter des réponses et des explications. Vos réponses doivent être transmises dans les médias. Si vous parvenez à bien répondre aux questions, les gens qui manquent d'impartialité n'arriveront à rien.

Je voudrais ajouter un autre point à cet égard. L'une des faiblesses est l'incapacité de définir les priorités. Un des messieurs a souligné à juste titre, qu'il était nécessaire d'assurer le suivi des projets inachevés. C'est très juste et nécessaire. J'ai toujours insisté sur ce point. Cependant, vous devez désigner un groupe de spécialistes chargés de définir les priorités dans ce domaine. Ce monsieur a dit qu'un certain nombre de projets ont été abandonnés. Quels sont les projets prioritaires et au sujet desquels on a fait plus de promesses ? En d'autres termes, quel sont les projets dont les gens attendent l'achèvement en priorité ? Vous devez préciser ces points, y travailler, donner la priorité à certains projets inachevés avant d'entamer de nouveaux projets. Ce serait très bien si le gouvernement arrivait à tenir toutes ses promesses. Une promesse faite au peuple qui n'est pas tenue, créera des problèmes non seulement pour le gouvernement mais pour l'ensemble du régime.

Monsieur le Président a souligné que le gouvernement avait été accusé d'avoir haussé les attentes du public. Ce n'est pas la reconnaissance de nos faiblesses qui augmente les attentes du public mais les promesses. Si nous parvenons à tenir les promesses que nous faisons aux gens, leurs attentes se transformeront en foi et confiance. C'est une bonne chose. Nous devons tenir les promesses que nous avons faites à la population et il faut que la population s'en rende compte. Aujourd'hui, j'ai remarqué que vos statistiques sont comparatives, ce qui est une très bonne approche. Vous devriez également faire une comparaison entre les promesses qui ont été faites et les travaux qui ont été effectués et donner un pourcentage pour nous puissions avoir une évaluation correcte de la situation. Ceci est très important.

La question du Djihad économique est le prochain point dont je voudrais discuter. Cette question a été discutée à plusieurs reprises et les amis qui ont pris la parole dans cette réunion, l'ont également mentionnée. Les raisons du choix de cette année consacrée au Djihad économique, sont claires pour les responsables. Je crois que le Djihad économique est une nécessité pour le pays et non seulement une priorité. C'est une nécessité absolue car l'économie, le progrès économique et l'essor économique ont une influence directe sur le niveau de vie qui a toujours été un des soucis les plus importants des gouvernements dans le monde à travers l'Histoire. Bien sûr, cela s'applique seulement aux gouvernements qui se soucient de leur peuple et non pas aux gouvernements autocratiques, oppresseurs et répressifs. Tout gouvernement qui cherche à rendre service à son peuple doit considérer les conditions et le niveau de vie comme les questions les plus importantes. Cela dépend de l'économie du pays. Une économie saine et prospère peut améliorer les conditions de vie des gens et c'est une des raisons pour lesquelles nous devons nous engager dans le djihad économique.

Atteindre les objectifs spécifiés dans le Plan stratégique vicennal est une autre question. Le plan stratégique définit les objectifs. C'est un document de haut niveau dont nous devons respecter les directives. Nous ne pourrons pas atteindre les objectifs du plan stratégique sans djihad économique. Selon le plan stratégique, l'Iran doit devenir la plus grande puissance économique de la région. Si nous prenons du retard, nous en subirons les dommages. Je l'ai dit dans une autre réunion, il n'est pas question de rivaliser avec nos voisins régionaux. La question est qu'à ce stade, un pays qui prend du retard dans ce défi général auquel sont confrontés les gouvernements, perdra ses droits. Nous voulons faire des progrès économiques et atteindre les objectifs précisés dans le plan stratégique, car si nous échouons, notre nation et notre pays recevront des coups peut-être mortels. Nous devons atteindre ce stade. Considérant nos slogans et les objectifs de la Révolution islamique, il n'y a pas d'autre option. La vérité est que la République islamique est devenue un problème pour le front de l'arrogance, les dominants et l'athéisme. C'est un mouvement qui a commencé. Être vaincus dans cette arène entraînerait des dommages irréparables dont les conséquences ne se limiteront pas à notre nation. Par conséquent, nous devons absolument remporter la victoire dans cette arène. Il n'est pas possible de gagner une telle victoire avec les outils actuels, nous avons besoin d'autres outils dont l'un est le progrès économique.

Un autre problème est qu'aujourd'hui, les ennemis de la République islamique et de la nation iranienne utilisent l'arme économique contre nous. Les sanctions qui ont été mentionnées lors de cette réunion en sont un exemple. Bien sûr, il est nécessaire de remercier ceux qui luttent contre ces sanctions. Il est nécessaire d'utiliser tous les moyens appropriés, intelligents, sages et logiques à cet égard. Vous devez utiliser ces moyens et neutraliser les sanctions de l'ennemi qui est en apparence, très puissant mais en réalité très faible. L'apparence du pouvoir économique et militaire des forces arrogantes qui se sont déployées contre nous, me rappelle le dessin animé de "Tom et Jerry"! Ils font beaucoup de tentatives, beaucoup de bruit et sont de grande taille, mais le résultat n'est pas toujours celui qui a été prévu. C'est une réalité. Tout dépend de votre habileté dans votre travail.

Ils ont parlé de sanctions "intelligentes et paralysantes" mais nous avons vu que leurs sanctions n'étaient ni si intelligentes ni aussi paralysantes qu'ils le prétendaient. Ces sanctions nous ont conduits à l'indépendance dans de nombreux domaines, nous ont encouragés à accroître nos activités scientifiques, nous ont conduits à de grandes réalisations dans la production industrielle, militaire et civile, et nous ont encouragés à trouver de nouveaux moyens pour les contourner.

Sachez que ces sanctions seront neutralisées. Ils ne seront pas en mesure de poursuivre longtemps cette politique. Cela n'est pas possible. Le monde ne l'acceptera pas. Aujourd'hui, le monde n'est plus aux ordres des Etats-Unis qui même s'ils ont des émissaires dans les différents pays, subissent de nombreux reproches pour leur comportement. Cette situation se poursuivra un certain temps, mais ne durera pas éternellement. Bien entendu, comme je l'ai souligné, il y a quelques mois, les sanctions "paralysantes" du début de l'année auraient du avoir des effets après trois ou quatre mois. C'est à quoi ils s'attendaient. Plus de quatre mois se sont écoulés depuis et non seulement les sanctions ont échoué à paralyser le pays mais l'ont poussé à accroitre ses activités. C'est la raison pour laquelle le Djihad économique s'avère nécessaire. Il s'agit d'un mouvement désintéressé, volontaire et intelligent qui doit être lancé dans tout le pays en s'appuyant sur Allah le Tout-Puissant, et en faisant confiance à l'assistance divine.

Un exemple de djihad économique est le plan de réformes économiques proposé par le gouvernement, il y a deux ou trois ans. Un article de ce projet concernait une révision de la distribution des subventions qui après avoir été adopté au sein du Majlis, a été opérationnalisé. Pourtant, j'ai une question sur les aides prévues pour la production et quelques-uns des messieurs qui ont pris la parole à cette réunion, l'ont mentionné dans leurs rapports. Cependant le projet de loi adopté afin d'aider la production, n'a pas encore été opérationnalisé. Vous devez aider la production. Bien entendu, à long terme, ces centres de production devraient devenir autonomes et par la grâce d'Allah, se renforceront de jour en jour, mais à court terme, il est nécessaire de fournir à ces centres les aides financières dont ils ont besoin. Il va sans dire que vous devez sérieusement vous opposer à ceux qui obtiennent des prêts bancaires et les consacrent à d'autres fins que la production. Vous ne devez pas leur faire grâce mais là où vous le jugez nécessaire, vous devez vraiment les aider. Par conséquent, lors de la mise en pratique du nouveau plan de distribution des subventions, le secteur de la production doit être pris en considération.

Les autres parties du plan de réforme économique doivent également être prises en considération. L'une de ces parties concerne les taxes douanières. L'un des intervenants a dit dans son rapport, qu'un projet de loi avait été présenté au Majlis, à ce sujet. Une autre partie du plan de réforme économique concerne les politiques nationales, financières et bancaires. Toutes ces cinq ou six parties du plan de réforme doivent être mises en œuvre. Organisez la mise en place de ces affaires durant le reste de votre mandat, afin que ceux qui viendront puissent assumer plus tard la continuité de votre travail. Ne laissez pas les projets inachevés. Bien sur deux ans ne suffisent pas pour accomplir totalement ces projets. La distribution optimale des subventions gouvernementales n'est pas encore achevée et exige différentes étapes. Vous avez commencé le travail et l'avez fait avancer, et dans un sens, le travail est terminé. Commencer un travail revient à le finir si le départ se fait de manière appropriée et correcte.

Bien sûr, la question des importations qui a également été mentionnée dans l'un des rapports, est une de mes grandes préoccupations. Le rapport est peut-être exact mais à en juger par ce que l'on observe, la situation est inquiétante. Le taux de croissance des importations par rapport aux exportations a ralenti et cela est un signe positif, mais nous ne devons pas nous satisfaire de cela. Plus particulièrement, nous devons essayer au maximum, d'éviter les importations de produits agricoles. La poursuite des efforts dans l'industrialisation des exportations agricoles, est un point qui a également été mentionné dans les rapports. Ce sont des mesures importantes. Par la grâce d'Allah, concentrez votre attention sur ces domaines. Les gens accepteront les difficultés éventuelles et vos décisions.
Par conséquent, vous devez réviser notre politique d'importation en particulier dans les domaines où nous jouissons d'un avantage de production - que ce soit dans le domaine industriel ou agricole. Nous devons aussi éviter dans le secteur public, le recours aux importations.

Le point suivant concerne la culture et non les questions économiques. Aujourd'hui, aucun des rapports n'a été présenté sur les questions culturelles qui ont été reportées à une autre réunion. A mon avis, il est nécessaire d'informer nos responsables sur l'importance des questions culturelles. Si nous nous engageons dans les activités économiques prévues mais prenons du retard dans le domaine culturel, je vous assure que le pays en souffrira. Notre économie est une des cibles de nos ennemis. Une autre cible importante est notre culture mais nous n'avons pas assez de temps pour en discuter en détail dans cette réunion. Toutefois, tous les amis doivent accorder une attention aux activités culturelles compte tenu de nos orientations révolutionnaires et islamiques. Ne négligez pas les questions culturelles. Dans tous les domaines, les publications de livres, les œuvres artistiques et les organisations culturelles, prenez des orientations révolutionnaires et islamiques. Tenez compte également des priorités en matière culturelle, car nos ressources sont limitées. Bien sur le gouvernement a proposé un bon budget pour les affaires culturelles, dont une grande partie n'a pas été approuvée, d'après ce que j'ai entendu. Mais même si le budget proposé avait été approuvé, il serait encore insuffisant par rapport à toutes les activités culturelles que nous avons à l'esprit. J'ai fait quelques suggestions au gouvernement et souligné quelques priorités. Certaines affaires sont plus importantes que les autres. Vous devez tenir compte de ces priorités et essayer de les réaliser.

Il y a une autre question que je tiens à exposer brièvement compte tenu des responsabilités qui incombent au gouvernement. Prenez soin de ne pas vous impliquer dans les questions secondaires. Le gouvernement fait des efforts et nous avons besoin d'un travail dur et fort. Heureusement le terrain est propice et a été préparé pour un dur travail, et le gouvernement a montré qu'il était prêt à prendre des risques et à travailler de tout cœur. Dans ces conditions, il est vraiment inapproprié de s'occuper des problèmes secondaires tant ceux que vous pourriez créer par manque de soin que ceux créés par d'autres personnes. Il est nécessaire d'éviter les questions secondaires. Ne laissez pas les conflits et les tensions envahir l'atmosphère générale du pays et s'installer entre le peuple et les responsables gouvernementaux, vous empêchant de vous occuper de votre tâche principale.

Je tiens aussi à attirer votre attention sur quelques points concernant l'amour de la patrie, de l'Iran et du pays. Un des points les plus importants est la langue et la littérature. L'amour pour l'Iran se concrétise de cette façon. Nous avons différentes langues dans le pays mais le persan est notre langue nationale. Ceux qui parlent d'autres langues comptent parmi les plus fervents défenseurs de la langue persane. Les meilleurs articles sur la langue persane ont été écrits par les Azéris. Ce que je dis est bien documenté". [Un responsable du gouvernement interrompt le Guide pour dire qu'il en est de même avec les kurdes.] "Espérons que les Kurdes écrivent aussi des articles. Il n'y a aucun problème et je m'en réjouirai. D'éminents chercheurs azéris du pays ont écrit les meilleurs et les plus influents articles sur la langue persane, ces dernières décennies. Par conséquent, il est faux de penser que le persan ne représente pas la nationalité iranienne, au contraire. Cette question doit être mise en évidence.

Il est aussi nécessaire d'insister sur l'époque islamique en Iran. Les réalisations que l'Iran a accomplies à l'époque islamique, sont sans précédent dans notre Histoire et cela peut être prouvé. De grandes conquêtes, de grandes victoires militaires et d'impressionnantes avancées scientifiques dans différents domaines ont été réalisées après l'introduction de l'Islam dans notre pays. Cela ne veut pas dire que de telles choses n'existaient pas en Iran avant l'islam, mais elles ont été beaucoup plus importantes à l'époque islamique. Bien entendu, certaines déclarations ont été faites au sujet de la période préislamique en Iran dont il n'existe aucune preuve et que personne ne peut prouver. En fait, ce sont des déclarations qui ne sont pas vérifiables alors que tout ce qui s'est passé à l'époque islamique peut être vérifié. Les données sont claires. Constatez combien de progrès militaires, scientifiques et culturels ont été enregistrés dans le pays à l'époque des Deylamites, des Seldjoukides, des Safavides et même à l'époque de l'occupation mongole. Les Mongols après leur attaque contre l'Iran, ont été influencés par la culture iranienne et sont devenus iraniens, tout comme ils sont devenus indiens quand ils ont envahi l'Inde.
Voyez combien d'œuvres scientifiques, culturelles et artistiques ont été réalisées à l'époque islamique. Si quelqu'un veut défendre l'Iran et le nationalisme iranien, la période islamique est plus documentée, la plus acceptable et la plus évidente. Les livres, l'architecture et les réalisations scientifiques de l'époque islamique sont plus accessibles, et l'Histoire de l'époque islamique a été clairement enregistrée.

Nous approchons apparemment de l'heure de la prière. Le dernier point est que vous devez régler la question de la coopération entre les trois Pouvoirs. J'ai souvent donné ce conseil aux différentes branches du gouvernement et je voudrais vous donner le même conseil. Essayez autant que possible, de faire des concessions. Quel problème y-a-t-il ? Expliquez les choses quand il vous est possible de le faire. Essayez de résoudre les problèmes d'une manière amicale quand vous le pouvez. Pourquoi dois-je insister pour que les chefs des trois pouvoirs organisent des réunions en commun ? Un grand nombre des problèmes peut être résolu dans ces réunions où les responsables ont la possibilité de s'asseoir et de s'entretenir en tête à tête. Cela peut aider à résoudre de nombreux problèmes et l'expérience le prouve. Supposons que quelques méthodes expérimentées par nos amis aient échoué dans le passé. Ce n'est pas grave, il existe d'autres méthodes. C'est ainsi que les différences de goût et d'interprétation de la loi seront réconciliées. Essayez d'avoir des relations amicales avec les autres branches du pouvoir.
Si nous constatons un comportement qui ne vous plaît pas, examinons notre comportement pour voir si éventuellement, nous n'avons pas une part de responsabilités dans ce problème. Si nous nous rendons compte que c'est aussi de notre faute, il faut mettre un terme à cela.

Je prie pour nos honorables responsables gouvernementaux, les chefs des trois pouvoirs et tous ceux qui jouent un rôle dans la gestion du pays. Qu'Allah le Tout-Puissant, vous accorde Ses bénédictions afin que vous puissiez assumer vos devoirs dans les meilleures conditions possibles. Purifiez vos intentions. Travaillez avec sincérité et ne laissez pas les efforts qui heureusement caractérisent cette administration, diminuer et s'affaiblir".

Que les Salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^