Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours lors d'une réunion avec les membres des Forces révolutionnaires du Bassidj de Kermânchâh Version imprimable
15/10/2011

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 15 Octobre 2011, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les membres du Bassidj de la province de Kermânchâh.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

"Louanges à Allah le Seigneur des Mondes et que Sa paix et Son salut soient sur notre maître et prophète, Ab-al-Qassem Al-Mustafa Mohammad (AS) et ses descendants immaculés (AS), en particulier celui qui représente le trésor de Dieu sur terre.

Je connais depuis longtemps Kermânchâh et ses habitants. Mais ces deux ou trois derniers jours, Allah le Tout-Puissant m'a donné une autre occasion de rencontrer le cher peuple de Kermânchâh dont le comportement m'a fait respecter cette ville et ses habitants encore plus qu'avant. Je suis reconnaissant à Dieu qui a accordé Sa grâce et Sa guidance à ces gens au cœur pur, pieux, sincères et magnanimes. Heureusement, les jeunes de cette région et de cette province ont hérité des mêmes caractéristiques positives et exceptionnelles qui caractérisaient le comportement de leurs ancêtres. Plus important encore, la vivacité de la pensée révolutionnaire, du courant révolutionnaire, de l'esprit révolutionnaire, de la logique révolutionnaire et du discours révolutionnaire que nous observons dans cette province.

Aujourd'hui, nous avons eu de bons programmes et je tiens à en remercier les organisateurs. Le chœur et le spectacle de sport traditionnel (Varzesh-e-Bastani) étaient très intéressants. Je demande aux jeunes qui sont intéressés par les activités sportives et en ont les capacités physiques, de prendre cela au sérieux. En plus du progrès spirituel et intellectuel et tout ce que la Révolution nous a apporté et dont je parlerai brièvement plus tard, notre jeune génération doit également développer ses capacités physiques. La santé et les capacités physiques sont nécessaires et bénéfiques pour ceux qui ont des objectifs ambitieux et sont intéressés par les aspects spirituels et intellectuels de la vie.

La réunion d'aujourd'hui concerne le Bassidj et les Gardiens de la Révolution islamique (Sépah). Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique doit être considéré comme une branche puissante de la Révolution et de la République islamique, et le Bassidj comme un phénomène unique et exceptionnel dans l'Histoire de la Révolution.

Un des facteurs nécessaires dans tout mouvement populaire, est la création d'un discours et des institutions sur la base des principes fondamentaux du mouvement. Une idée nouvelle - comme l'idée du gouvernement islamique ou de l'éveil islamique - a été proposée et a introduit de nouveaux concepts dans la société. Par conséquent, ce mouvement a besoin d'une terminologie qui lui est propre. L'emprunt d'une terminologie étrangère prêterait à confusion et empêcherait une définition précise de l'idée en question.

Nous croyons à la démocratie et à la liberté mais pas à la démocratie libérale. Bien que le sens littéral de «démocratie libérale», signifie liberté et démocratie, le terme est souvent associé à certains concepts que nous rejetons. Nous ne voulons pas utiliser ce terme pour nommer le concept immaculé, sain, juste et pur que nous avons à l'esprit. Par conséquent, nous avons besoin d'une nouvelle dénomination pour notre régime et avons choisi l'expression "démocratie islamique" ou "République islamique". Nous ne voulons pas non plus utiliser le terme «socialisme» pour faire référence à une répartition équitable des richesses qui est un des nobles et principaux objectifs de l'Islam. Bien que le sens littéral du mot socialisme signifie une distribution équitable des richesses, il est associé à d'autres concepts que nous rejetons. Au fil du temps, le socialisme s'est associé à certaines idées qui sont inacceptables pour nous. Par conséquent, au lieu des termes courants dans les partis de gauche et marxistes, nous avons introduit les termes "arrogance", "retard imposé" et "populaire". Par «nous», j'entends la Révolution et je ne me réfère pas à des individus particuliers qui auraient joué un rôle dans ce domaine.

Il en est de même pour les institutions. Quand une révolution ou un mouvement arrive à la victoire, il est obligé de créer ses propres systèmes de direction afin de poursuivre ses objectifs. Une des mesures qui peut être entreprise est d'adapter les systèmes existants dans la société. Une autre alternative consiste à créer un système approprié aux nouveaux besoins. Les deux sont difficiles. La Révolution islamique a choisi les deux alternatives. Par exemple, le secteur militaire du pays qui avait été élaboré sur un système particulier et différents individus, a été transformé en une armée révolutionnaire et pieuse. Les structures, les méthodes et les slogans ont été modifiés. L'ancienne structure a été totalement transformée. Dans ce processus, une nouvelle organisation est née de l'armée, à savoir le Corps des Gardiens de la Révolution islamique. Sans la création du Corps des Gardiens de la Révolution islamique, la réforme de l'armée aurait été impossible. Notre magnanime Imam a tiré profit de l'art et les capacités de la Révolution, en s'appuyant sur sa compréhension précise des besoins présents et futurs de notre société. Il a suivi cette question d'une manière déterminée et puissante.

C'est l'imam Khomeiny qui a proposé la création du Bassidj (mobilisation générale, ndt) et d'une armée de vingt millions de soldats. Le mouvement massif du Bassidj fut une œuvre miraculeuse de la Révolution et de l'Imam Khomeiny.

Comme je l'ai dit l'autre jour, un gouvernement qui cherche à atteindre ces nobles idéaux, la lutte contre l'oppression et l'hégémonie des superpuissances, contre le retard imposé et contre l'arrogance, qui semblent être hors de portée, s'attirera naturellement de nombreux ennemis et l'opposition des grandes puissances. Par conséquent, la préparation est nécessaire. Le Corps de Bassidj est un des piliers de cette préparation.

C'est pourquoi l'Imam Khomeiny a dit qu'aucune puissance dans le monde ne pensera conquérir un pays qui a 20 millions de gens prêts à constituer une résistance armée. Toutes les puissances se rendraient vite compte qu'attaquer un tel pays leur coûtera cher. L'idée d'une «Armée de vingt millions de soldats» a été proposée par l'imam Khomeiny. Bien entendu, il a parlé de 20 millions au moment où notre population comptait 40 millions d'habitants et plus tard, j'ai proposé l'idée d'une armée de dizaines de millions de soldats qui reflète mieux la réalité de la situation. Bien sûr, cela ne signifie pas que toute la société doit être militarisée et que tout le monde doit porter un fusil. Cela signifie que tout le monde doit être prêt pour la défense armée. Un pays où tout le monde est prêt, ne sera jamais vaincu. Tout complot se révélera inefficace contre un pays avec un tel niveau de préparation. C'est l'imam Khomeiny qui a proposé cette idée. Au mois de décembre 1979, il a ordonné la création du Bassidj dans tout le pays, et jusqu'à la fin de sa vie, a accordé une attention particulière à cette question. "Le Bassidj est l'école de l'amour", "Le Bassidj est l'école des témoins et des martyrs inconnus", "Le Bassidj est l'armée de Dieu" sont des citations de notre magnanime Imam qui montrent qu'il avait bien identifié les besoins actuels et futurs de ce pays, de la nation et du régime. La préparation à la défense armée est une chose dont nous aurons toujours besoin, même dans cinquante ans.

Bien entendu, le Bassidj créé en 1979, répondait aux besoins de cette époque. Aujourd'hui le Bassidj doit répondre à d'autres besoins. Les problèmes qui existent aujourd'hui n'existaient pas à l'époque. Aujourd'hui le Bassidj est un pionnier dans le domaine de la science et de l'innovation. C'est un signe du génie de l'Imam Khomeiny. Vers la fin de sa vie, dans un décret au mois de décembre 1989, c'est à dire une dizaine d'années après la mise en place du Bassidj, l'imam Khomeiny a exigé que les étudiants des universités et des centres islamiques mettent en place des groupes de mobilisation. Cela montre que l'esprit du Bassidj dans le pays concerne tous les domaines, en particulier les domaines universitaires et islamiques. Aujourd'hui, dans nos centres islamiques, il y a de grands religieux qui sont fiers d'être membres du Bassidj. Notre magnanime imam était fier d'en faire partie et le disait. C'est aussi le cas dans les universités où les étudiants et les professeurs du Bassidj ont lancé un mouvement progressif et avant-gardiste.

Aujourd'hui, dans tous les domaines, de nouvelles questions sont apparues. Ces avancées scientifiques n'existaient pas au début de la Révolution où le Bassidj, le Corps des Gardiens de la Révolution islamique et tous les représentants du gouvernement avaient concentré leur attention sur la sauvegarde de la Révolution et sur la protection de cet arbrisseau qui venait de germer dans ce pays. A l'ouest du pays, dans le sud-est, le nord-ouest et le sud-ouest, les puissances arrogantes et les ennemis de la Révolution, de l'islam et de l'Iran, créaient des problèmes. A cette époque, des jeunes membres du Bassidj, pieux et enthousiastes, sont entrés dans l'arène et ont sacrifié leur vie. Hier, j'ai cité les noms de ces jeunes originaires de Kermânchâh, lors d'une réunion que j'ai eue avec les familles de nos martyrs. J'en ai aussi mentionné d'autres exemples dans mon discours avant-hier. Un mois après la Révolution, nous avons été témoins de mouvements populaires menés par la jeunesse de Kermânchâh. C'est le sens du Bassidj. Le Bassidj est un mouvement qui vient de la piété, de l'amour et de la confiance en soi, le tout dans une optique d'innovation.

Il est nécessaire de faire preuve d'innovation dans tous les domaines. J'ai remarqué de nombreuses innovations dans le spectacle de sport traditionnel auquel nous avons assisté au début de cette réunion. Quand j'étais jeune, j'avais l'habitude de regarder ce sport qui était exécuté d'une façon particulière qui était la même partout. Bien entendu, ce n'était pas mauvais, c'était même très bien mais il n'y avait pas autant d'innovations. Aujourd'hui, j'ai vu que ces jeunes ont fait évoluer ce sport. C'est très bien. Comme quoi il est possible d'innover dans tous les domaines. L'innovation est possible dans le commandement, la guerre, les armements et l'organisation de l'armée. En dehors des Forces armées, nous pouvons faire preuve d'innovation dans la diplomatie qui est un domaine très vaste et très complexe. La diplomatie est un domaine très pervers. Heureusement, nos ennemis ne savent pas ce qu'ils doivent faire. Ils prennent des décisions et font des erreurs. Ils tombent dans des pièges différents sans tirer leçon de leurs erreurs qu'ils ne cessent de répéter. C'est le cas par exemple, dans leurs déclarations et leur propagande. Le monde de la diplomatie est ainsi. Il faut toujours être vigilant et il y a de la place pour les innovations. Ces résultats viennent de l'esprit révolutionnaire du Bassidj qui est un mouvement jeune, innovateur, d'avant-garde et de confiance en soi.

Il en est de même dans le domaine économique, les activités de production et le progrès scientifique. Par conséquent, les activités du Bassidj et l'esprit du Bassidj ne sont pas limités à un domaine particulier ni aux activités militaires. Tous les secteurs du pays peuvent profiter de cet esprit du Bassidj dans l'acquisition des connaissances, la production de richesses, la diplomatie, la politique, la gestion et l'organisation. Le Bassidj concerne tous ces domaines et signifie l'innovation, l'initiative et la sincérité.

La sincérité est le principal pilier du Bassidj. "Inconnu" est l'un des qualificatifs que notre magnanime imam a utilisé en parlant de "L'école des témoins et des martyrs inconnus". Etre inconnu, c'est-à-dire refuser la célébrité. Ces gens ont travaillé pour l'amour de Dieu et Lui ont fait confiance. Nous savons que Dieu les récompensera. Parfois, vous vous adressez à Dieu sans que personne ne le sache, mais vous êtes sûr que Dieu vous prête attention et enregistre vos actes. Les anges de Dieu ne laisseront pas vos actions se perdre. Non, tous vos actes seront enregistrés :

«فمن يعمل مثقال ذرّة خيرا يره»
"Quiconque fera un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra" Coran 99 : 7  

Il en est de même dans les activités sociales. Parfois, vous faites quelque chose ou prenez une décision pour l'amour de Dieu, sans que personne ne le sache. Vous ne vous vantez pas devant tout le monde mais Allah le Tout-Puissant, le voit et l'enregistre. Si vous avez confiance en Allah le Tout-Puissant, vous ne vous soucierez pas de savoir si d'autres personnes ont été informées ou non, de vos bonnes actions. Même si les gens savaient ce que vous avez fait, comment pourraient-ils vous récompenser ? En comparaison avec les récompenses divines, quelle est la valeur d'une simple rémunération matérielle ? Voilà comment pense un membre du Bassidj et c'est pourquoi il travaille avec sincérité et par amour pour Dieu. La sincérité est une de leurs caractéristiques. La sincérité chasse l'égoïsme, l'égocentrisme et les attitudes de ce genre. L'accumulation illicite de richesses et le pillage des biens d'autrui sont interdits. Toutes ces mauvaises actions sont le résultat d'un polythéisme et sont éliminées par la sincérité et le monothéisme. C'est le sens du Bassidj. Cet esprit peut se révéler dans la gestion nationale, l'organisation du pays et les activités personnelles.
Mais le secteur militaire jouit d'un avantage particulier. Quand nous disons que le Bassidj se trouve partout, cela ne signifie pas que nous négligeons l'idée de "L'armée de vingt millions de soldats" introduite par l'Imam Khomeiny ou de "L'armée de dizaines de millions" annoncée après son décès. Non, le Bassidj est nécessaire. Compte tenu des souhaits, des idéaux et des ambitions de notre nation, il est nécessaire d'être constamment prêt pour une défense armée originale. C'est pourquoi nous soutenons totalement l'organisation des Forces du Bassidj qui doit être l'objet d'une profonde réflexion et faire preuve d'une grande perspicacité. Notre chère jeunesse doit être consciente, avancer de manière consciente et savoir ce qu'elle recherche.

Dans la situation actuelle où la vérité est mélangée au mensonge, où des individus maléfiques répandent leur hégémonie et leur oppression satanique dans tous les domaines de la vie humaine, et où les puissances arrogantes dominent le monde, il y a une nation qui est à la recherche de la vérité, du respect des droits de l'homme et de l'instauration de la justice, et qui dit la vérité dans toute cette confusion. Cette nation est la nation iranienne, honorée grâce à l'Islam et la Révolution. La nation iranienne a résisté. Grâce à la résistance de la nation iranienne, ces idées se sont progressivement répandues dans la région et dans le monde, et nous en voyons actuellement les effets dans la région. C'est une réalité indéniable.

Il est évident que les puissances sataniques du monde ne nous laisseront pas tranquille et n'abandonneront pas le combat tant qu'elles pourront se battre. Tant que le gouvernement corrompu et malfaisant de l'Union soviétique était au pouvoir, il s'est opposé à l'Islam et au régime islamique, comme l'a fait aussi le système capitaliste-libéral prétendument démocratique et libéral. Vous savez qu'ils étaient en désaccord sur de nombreuses questions mais il y avait quelques questions sur lesquelles ils étaient d'accord et l'une de ces questions qui était d'ailleurs la plus importante, était la nécessité d'arrêter les soulèvements, les progrès et les régimes islamiques. Le système corrompu et satanique de l'Union soviétique s'est effondré et ce sera aussi le cas du nouveau système (capitaliste-libéral). Toutefois, tant qu'il existera, il luttera contre le régime islamique. Bien entendu, ces efforts sont vains et si de notre côté, nous faisons preuve de patience et de résistance, et ne perdons pas l'espoir, nous remporterons assurément la victoire. C'est une loi divine. Allah le Tout-Puissant dit la vérité et tient Sa promesse.

«و لينصرنّ اللَّه من ينصره»،
"Et Allah aidera celui qui contribue à Sa cause." Coran 22: 40

«ان تنصروا اللَّه ينصركم»
«Si vous aidez (la cause d ') Allah, Il vous aidera." Coran 47: 7 

Un camp est à la recherche de la vérité et le camp adverse, à la recherche du mal et du mensonge. Si le camp juste panique, il est clair qu'il sera vaincu même s'il a raison. Si le camp juste s'impatiente, il sera vaincu. Si le camp juste ne parvient pas à agir selon les exigences de la justice et recherche les biens et les plaisirs matériels, il sera vaincu. Allah le Tout-Puissant n'a pas garanti la victoire aux justes simplement parce qu'ils sont justes. Non, vous atteindrez la victoire parce que vous êtes justes et parce que vous résistez. Si vous résistez, vous parviendrez à la victoire. Mais jusqu'à la victoire ultime, le combat se poursuivra de façon continue.

Le régime islamique aura toujours besoin d'une force de défense vigilante, forte et compétente, et prête. C'est ce que représente l'esprit du Bassidj dont nous avons parlé. L'armée peut avoir cet esprit ainsi que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique, les Unités du Bassidj qui ont été établies sur cette base, les organisations gouvernementales, la police et le corps diplomatique. Si cela est réalisé, la victoire sera définitive et rapide. C'est ainsi que nous devons considérer les membres et l'esprit du Bassidj, et renforcer cet esprit autant que nous le pouvons.

Soutenir et défendre les principes immuables de l'islam sont les devoirs les plus essentiels du Bassidj et font d'ailleurs partie de son identité. Cela a également été mentionné par l'imam Khomeiny au sujet des principes immuables de l'islam. Le rôle du Bassidj dépasse les cadres actuels et il a la responsabilité de s'assurer que la Révolution et le régime islamiques ne s'écartent pas du droit chemin. Le Bassidj s'oppose aux déviations partout où elles existent. Parmi les caractéristiques du Bassidj, l'une consiste à suivre une trajectoire rectiligne vers les nobles objectifs de la Révolution islamique sans aucune déviation ni compromis. Une autre caractéristique du Bassidj est l'étendue de ses perspectives qui ne se limitent pas à une époque particulière. Des problèmes peuvent survenir dans certains secteurs, mais l'orientation générale doit être préservée. C'est ce que nous appelons "la vision d'ensemble du Bassidj".

Je crois qu'il est nécessaire de souligner que le Bassidj avec les caractéristiques que j'ai mentionnées, respecte les règles et les valeurs qui ont été institutionnalisées dans le régime islamique. L'innovation est nécessaire mais pas l'indiscipline. Certains font une erreur à ce niveau et pensent que le Bassidj n'est pas obligé de respecter les lois et les règlements qui ont été établis dans la société. Non, c'est faux. C'est une erreur. Bien entendu, si l'esprit du Bassidj qui se manifeste parfois dans le régime islamique, c'est-à-dire au niveau du leader et des organisations législatives, ressent une certaine réglementation comme un obstacle, cette réglementation doit être changée mais cela ne veut pas dire que le Bassidj est favorable au chaos et au manque de discipline. Pendant la guerre, certains disaient que le Bassidj avançait sans règles et sans freins. La raison est que sur le front, le Bassidj voulait attaquer le plus tôt possible. L'enthousiasme et le dynamisme de la jeunesse les poussaient vers le champ de bataille. Leurs commandants n'étaient pas toujours d'accord et devaient les contrôler. Ce genre de problème a toujours existé sur le champ de bataille. Certains disaient qu'on n'arrivait pas à les arrêter mais cela ne veut pas dire que le Bassidj manque de discipline ni que ses membres doivent manquer de discipline ou que le manque de discipline est une valeur. Pas du tout. La discipline est une valeur. Le Commandeur des Croyants (AS) a dit à ses enfants :

«اوصيكم بتقوى اللَّه و نظم امركم»
"Je vous conseille de craindre Dieu et de respecter la discipline dans vos affaires"

Vous devez être disciplinés dans votre travail. Le manque de discipline et d'organisation crée des problèmes. C'est un critère qui doit être respecté dans toutes les affaires et qui prépare le terrain aux succès.

Une armée qui manque de discipline sera totalement incompétente. Les règlements qui existent dans les Forces armées, les défilés, les formations militaires, les insignes, les uniformes ne sont pas là uniquement pour embellir les apparences. Non, le but de ces règles est d'habituer l'armée à la discipline. Dans l'armée, vous devez marcher d'une façon particulière et ne pas dépasser une ligne particulière. C'est la discipline. Heureusement, aujourd'hui, ces choses sont respectées dans l'Armée et dans le Corps des Gardiens de la Révolution islamique. La discipline est une nécessité. Sans discipline et organisation, une unité militaire sera totalement incompétente. Par exemple, des milliers de soldats ne peuvent agir aussi efficacement que quand ils sont organisés en brigades, bataillons ou compagnies avec un commandant et des responsabilités spécifiques. Si des milliers de soldats sont rassemblés sans discipline et sans règlement, ils n'auront aucune inefficacité. Cela montre l'importance de la discipline. Par conséquent, la discipline est une chose positive contrairement au manque de discipline. L'anarchie n'est pas une valeur. Agir conformément à la loi est une valeur. Faites attention à ce point. C'est un aspect important de la question, l'autre point est qu'il n'est pas juste de recourir à des réglementations et des restrictions qui risquent de neutraliser et d'isoler le mouvement novateur du Bassidj. Si une réglementation nuit à l'innovation et au progrès, les responsables doivent prendre des mesures pour supprimer cet obstacle. Il faut d'une part, éviter le chaos et l'anarchie et d'autre part, supprimer les réglementations qui créent des obstacles et des restrictions inutiles. Ceux qui sont responsables de la gestion à grande échelle, dans les différents secteurs, doivent prêter attention à ces questions. C'est notre point de vue sur le Bassidj.

Je tiens à vous assurer que l'avenir du pays est brillant contrairement à ce que nos ennemis ne cessent de dire et dont les déclarations sont reprises par certaines personnes malveillantes et partiales à l'intérieur du pays. Contrairement à leur propagande qui convainc certaines personnes naïves, le mouvement de la République islamique est un mouvement prospère comme le montre notre expérience. Ce n'est ni une illusion ni un vœu illusoire. Nous ne voulons pas nous faire des illusions et nous en contenter. Non, nous regardons les réalités en face et constatons que la République islamique et la nation iranienne ont fait de grands progrès au cours des 32 dernières années. Les progrès sont beaucoup plus remarquables que les progrès réalisés par les autres nations dans le monde. Certaines nations ont eu de bons résultats dans la gestion de leur pays et ont progressé mais le mouvement de la nation iranienne est supérieur à la moyenne enregistrée dans le monde. C'est le cas dans tous les domaines. Nous avons fait des progrès dans tous les domaines.

Cependant, il y a aussi des problèmes. Les progrès que nous avons faits ne signifient pas qu'il n'y a plus de problèmes dans le pays. Cela signifie seulement que nous nous améliorons et nous dirigeons vers la perfection. Cela est vrai dans tous les domaines, y compris les domaines politiques et scientifiques, et d'autres domaines qui peuvent être source d'inspiration pour les gestionnaires qui travaillent dans différents secteurs, et aider les responsables chargés de la gestion du pays à grande échelle.

Le respect des valeurs est le facteur le plus important. Le respect des principes et des valeurs qui constituent les bases de la Révolution, est très important. A mon avis, cet engagement est actuellement plus fort que dans le passé. Bien entendu, au début de la Révolution, nos jeunes étaient très motivés, cela était dû au sentiment révolutionnaire. Mais cela manquait parfois de profondeur.

J'étais constamment en contact avec les étudiants et les universitaires à cette époque, comme je le suis aujourd'hui. J'avais l'habitude de me rendre dans les universités une fois par semaine, pour répondre aux questions des étudiants. A Téhéran et partout où j'allais, j'étais confronté aux questions de nos étudiants. Aujourd'hui, les opinions sont beaucoup plus profondes et s'appuient sur une réflexion idéologique beaucoup plus approfondie. A cette époque, c'était l'euphorie bien que de grands et précieux travaux aient été effectués dans le pays avec beaucoup de sacrifices. Mais les jeunes d'aujourd'hui sont plus profonds. Aujourd'hui, l'euphorie révolutionnaire s'est apaisée et la propagande des ennemis est très forte, c'est la situation actuelle de nos jeunes. Il y a des gens qui ferment les yeux sur tous ces points positifs et se focalisent sur les domaines problématiques. Ils ne voient que les problèmes. Ceci est injuste. Bien entendu, il y a des problèmes dans le pays mais l'important est de voir si nous nous dirigeons vers la résolution de ces problèmes ou non. Si nous voyons que nous nous dirigeons vers l'amélioration et la résolution des problèmes, nous devons estimer que c'est une réussite surtout dans un monde comme le nôtre où nos jeunes, fidèles et croyants, sont bombardés de propagandes négatives et malveillantes.

Chers jeunes ! Cette vision doit être la base de votre mouvement. Essayez d'influencer les gens autour de vous, de vous approfondir, d'augmenter votre connaissance de l'islam où que vous soyez. Heureusement, les moyens existent aujourd'hui. Les ouvrages du martyr Motahhari, de nos remarquables religieux et des éminentes personnalités de Qom, de Téhéran et d'autres villes, sont très intéressants et contiennent de bons enseignements sur la spiritualité, la rationalité, la précision et la perspicacité. Essayez de former votre esprit à ces enseignements et de les promouvoir autour de vous.

Bien entendu, ces écrits ont une âme qui est la relation avec Dieu. Essayez de renforcer votre relation spirituelle avec Dieu le Tout-Puissant, autant que vous le pouvez. Ceci est très précieux. Votre comportement, votre adoration sincère, votre repentir, vos invocations, votre appel à l'aide divine et vos prières quotidiennes seront très efficaces. N'oubliez pas cela.

Essayez de développer la connaissance de Dieu dans les rassemblements que vous organisez pour les prières et les invocations. La prière de Komeyl ou la prière de Nudba ou toute autre prière que vous récitez doit être accompagnée de commentaires et d'une réelle compréhension. Il est nécessaire aussi de bénéficier des travaux des religieux et des autres intellectuels de notre pays.

Ce mouvement est un mouvement réussi et par la grâce d'Allah, la nation iranienne va atteindre et conquérir les sommets de la puissance à l'échelle mondiale, grâce à ses jeunes membres du Bassidj, croyants et innovateurs.
Par la grâce d'Allah, la nation iranienne plantera le drapeau de l'Islam sur tous les sommets. Il y a trente ans, personne n'aurait pensé que les slogans islamiques et coraniques seraient lancés dans des pays comme la Tunisie et l'Egypte. Aujourd'hui, ces slogans se font entendre dans ces pays et par la grâce d'Allah, cette vague se répandra dans le monde entier.

Mon Dieu ! Par le biais de Mohammad et de ses descendants infaillibles (AS), accorde Ta miséricorde et Tes bénédictions aux cœurs purs et éclairés. Mon Dieu ! Par le biais de Mohammad et de ses descendants infaillibles (AS), aide ceux d'entre nous qui travaillent dans différents secteurs nationaux à agir pour Ta satisfaction. Mon Dieu ! Punis et réprime les ennemis de cette nation. Mon Dieu ! Donne à cette nation les moyens nécessaires à la gloire, l'honneur et la fierté islamique. Mon Dieu ! Associe les âmes pures de nos honorables martyrs à celle de Ton Messager et de Tes saints. Mon Dieu ! Associe l'âme immaculée de notre imam à celle de Tes élus.

Que les salutations et la miséricorde d'Allah soient sur vous et que Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^