Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec des chercheurs et des spécialistes des domaines scientifiques et technologiques Version imprimable
29/07/2012

lors d'une audience accordée le 9ème jour du mois béni de Ramadan aux chercheurs, spécialistes et innovateurs iraniens actifs dans les domaines scientifiques et technologiques, l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a considéré la science, comme un capital intarissable pour l'Iran et évoquant le rôle d'une économie fondée sur la science et le savoir dans la promotion de l'identité nationale, du pouvoir politique et de l'indépendance du pays, a affirmé : « l'Iran avance sur le chemin du progrès et est à un tournant historique» avant de préciser : « Dans cette conjoncture cruciale, la connaissance juste et l'application correcte des responsabilités conduiront la iranienne vers des perspectives prometteuses ».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté : « L'Iran est en train de se développer et aucun problème irrésoluble ne se dresse devant la marche en avant de la nation iranienne ».

Son Eminence a rappelé les pressions politiques, économiques et médiatiques sur l'Iran pour entraver la réalisation des idéaux et des objectifs sublimes du peuple iranien et a signalé : "Le peuple iranien est résolu à faire preuve de volonté et de persévérance, et de parvenir à ses objectifs. La nation iranienne est à mi-chemin et les problèmes et les pressions sont moins fortes que la détermination, la volonté et les idéaux de cette nation".

Le leader de la Révolution islamique a déclaré qu'une des voies pour traverser l'étape délicate et déterminante actuelle, était l'intérêt accru pour l'économie de résistance. "L'économie de résistance n'est pas un slogan mais une réalité et doit se réaliser. Les meilleures manifestations et les composants les plus efficaces de cette économie sont les entreprises axées sur le savoir, qui peuvent stabiliser l'économie de la résistance", a-t-il dit.

L'Ayatollah Khamenei a subordonné le progrès véritable de l'économie à la production de richesses grâce à la science et au savoir, et ajouté « L'économie nationale s'épanouira si nous prenons au sérieux les entreprises axées sur la science et soutenons leur progrès quantitatifs et qualitatifs».

Il a aussi précisé que la production de richesses à partir des ressources tarissables comme le pétrole était une erreur. «Nous encourager à vendre notre brut est un piège qui nous a été tendu avant la Révolution et dans lequel le pays est malheureusement tombé. Nous devons essayer de sauver le peuple iranien de ce piège », a indiqué l'Ayatollah Khamenei qui a jugé très important, l'accès à un niveau où l'Iran pourrait fermer volontairement ses puits de pétrole et arrêter la vente du pétrole brut et des ressources minières. « Arriver à ce niveau n'est possible qu'en s'appuyant sur la connaissance et les entreprises axées sur la science », a-t-il ponctué.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a proposé la création d'une banque d'information pour identifier les possibilités scientifiques et les problèmes de ces sociétés.

Qualifiant d'encourageants les mesures du département chargé des affaires scientifiques et technologiques de la Présidence, et leur soutien aux sociétés scientifiques, le Guide de la Révolution islamique a ajouté : « Il y a des problèmes et des carences qu'il faut identifier et résoudre dans les plus brefs délais. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite évoqué les investissements de certains pays étrangers pour identifier et attirer les talents intérieurs, et a insisté sur la nécessité d'empêcher cela de façon réfléchie et logique par des encouragements et des soutiens avantageux.

L'Ayatollah Khamenei a estimé qu'une économie nationale fondée sur la production de richesses par le biais des sociétés scientifiques, nous permettra de devenir une vraie puissance économique, de renforcer notre confiance en nous-mêmes et de nous appuyer sur les compétences et l'identité nationales, pour arriver finalement à l'autorité politique. « Il faut préparer le chemin en encourageant les élites, les spécialistes et les investisseurs à créer des sociétés fondées sur la science », a-t-il conclu.

Au début de cette réunion, une dizaine de chercheurs, spécialistes et inventeurs iraniens actifs dans les domaines scientifiques et technologique, ainsi que les directeurs de plusieurs entreprises scientifiques ont exprimé leurs points de vue sur la science, la technologie et les entreprises fondées sur la science.

 
< Précédent   Suivant >

^