Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême de la Révolution islamique a reçu le vice-président indonésien Version imprimable
31/08/2012

"L'objectif des fondateurs du Mouvement des non-alignés (MNA) était de créer un mouvement influent qui puisse jouer un rôle dans le règlement des questions régionales et internationales", a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique.
"Leur objectif n'était pas de créer une instance protocolaire mais de constituer un mouvement influent et vivant, que nous devons actuellement revivifier", a précisé l'Ayatollah Khamenei, le vendredi 31 août 2012, lors d'une audience accordée au vice-président indonésien et à la délégation l'accompagnant à Téhéran.
"Les pays membres du MNA dont l'Indonésie est un des fondateurs, doivent coopérer pour mettre en pratique leurs capacités et influer efficacement sur les questions régionales et internationales", a poursuivi le Guide suprême de la Révolution islamique.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté que l'usage des pays membres du Mouvement des non-alignés (MNA) de leurs expériences et de leurs progrès était une mesures réalisable au sein du mouvement et a précisé : "Le progrès des pays indépendants et islamiques a des ennemis et il faut être attentif aux complots et aux plans ourdis par les ennemis de ces pays".
Le Leader de la Révolution islamique a déclaré que les divergences et les conflits religieux en particulier entre chiites et sunnites, étaient une conspiration dangereuse, ajoutant que c'était le fait de mercenaires soutenus par un certain nombre de puissances comme nous le voyons en Afghanistan et au Pakistan.
L'Ayatollah Khamenei a rappelé qu'Al-Qaïda et les talibans avaient été formés avec le soutien des alliés des Etats-Unis dans la région et que les Etats-Unis sous prétexte de les combattre, avaient bombardé le Pakistan et l'Afghanistan, et que leur principal objectif était de dominer ces pays.
Le Guide suprême de la Révolution islamique a conseillé d'être vigilant face à ces complots dangereux de guerres ethniques et religieuses en Indonésie, en Egypte et en Lybie, et a insisté sur la nécessité d'une plus grande coopération entre les pays islamiques.
Monsieur Boediono a félicité l'Iran pour la bonne organisation du 16ème Sommet du Mouvement des pays non-alignés (MNA) à Téhéran, et a estimé que le terrain était très propice pour un développement des relations bilatérales, notamment dans le secteur économique.
"Lors des négociations que nous avons eues en marge du 16ème Sommet du MNA, il a été prévu que les secteurs privés et les commerçants des deux pays examinent de façon plus active, les possibilités de développement des relations économiques entre Téhéran et Jakarta ", a-t-il indiqué.
Lors de cette rencontre, le vice-président indonésien a qualifié d'importantes, les capacités des Etats membres du Mouvement des non-alignés (MNA) dans le règlement des questions internationales, et a ajouté que l'Indonésie souhaitait ouvrir la voie à la coexistence pacifique et à l'union des différentes ethnies et religions.
À la fin de ses propos, faisant référence à sa spécialité dans le domaine économique, le vice-président d'Indonésie s'est adressé au Guide suprême et a dit qu'il avait étudié ses points de vue sur l'économie de résistance qu'il a qualifiés de très intéressants et très originaux.

 
< Précédent   Suivant >

^