Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême de la révolution islamique a reçu le président béninois Version imprimable
31/08/2012

Le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei, a reçu dans la soirée du vendredi 31 août, le Président Thomas Yayi Boni du Bénin et la délégation l'accompagnant à Téhéran.

Lors de cette rencontre effectuée en marge du 16ème Sommet du Mouvement des non-alignés (MNA) à Téhéran, le président Yayi Boni, qui assure actuellement la présidence tournante de l'Union africaine, a déclaré que l'Union africaine était prête à coopérer avec l'Iran et le président du Mouvement des non-alignés (MNA).

Il a déclaré que ce mouvement qui représentait 53% de la population mondiale et les deux tiers des membres de l'ONU, avait des capacités très importantes et pouvait être très influent.
Le Président béninois a également déclaré que l'Union africaine et le Mouvement des non-alignés pouvaient jouer un rôle décisif dans les questions internationales.

« Les problèmes et l'insécurité qui règne dans le monde actuellement, proviennent d'une mauvaise gestion mondiale et de la structure irrationnelle et injuste du Conseil de sécurité de l'ONU où dominent certaines puissances comme les Etats-Unis, et certaines organisations internationales comme la Banque mondiale (BM) et le Fonds Monétaire International (FMI) », a ajouté le Président du Bénin.

Yayi Boni a également considéré l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire comme le droit de tous les pays et a déclaré : «L'Union africaine est entièrement prête à coopérer pour la paix et la solidarité mondiale avec le Mouvement des non-alignés».

L'Ayatollah Khamenei a salué le président Yayi Boni pour son analyse correcte de la situation mondiale et son grand moral, son dynamisme et sa confiance en soi, et a indiqué que la République islamique d'Iran respectait pleinement les gens et les nations qui possèdent ces caractéristiques.

L'Ayatollah Khamenei a qualifié l'attention au continent africain de pilier de la politique étrangère de la République islamique d'Iran et déclaré : "La République islamique d'Iran considère le continent africain comme très important en raison de ses profondes et anciennes cultures".

L'Ayatollah Khamenei a fait aussi référence à la colonisation du continent africain par les puissances occidentales et les dommages qu'elles ont causés dans les pays africains, ajoutant: « La restauration de l'identité et l'appui sur la force intérieure et naturelle des nations sont les seuls moyens pour se libérer de la domination des colonialistes».

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ajouté que la coopération et la solidarité entre les pays indépendants, étaient essentielles et a souligné la nécessité d'être attentif aux ennemis de l'union et de la solidarité entre ces pays.

 
< Précédent   Suivant >

^