Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême : « Le peuple iranien est à la recherche d'un progrès dans le cadre de l'islam » Version imprimable
10/10/2012

Lors d'une visite le 10 octobre 2012 dans la région de Bojnurd, le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei, a fait un discours devant une foule immense venue l'accueillir, après son arrivé à 9 heures à l'aéroport. Les habitants de cette ville et de toute la province du Khorasan du nord attendaient l'arrivée du Guide suprême depuis des heures et ont accompagné la voiture transportant le Guide suprême sur des kilomètres avant d'arriver au stadium de Bojnurd.
Des foules de jeunes s'étaient rassemblées sur le parcours du convoi pour manifester leur enthousiasme et leur sympathie envers le Guide suprême et leur soutien à la Wilayat du Faqih, produisant des scènes qu'il est difficile de capter et de présenter.Les rues de Bojnurd étaient remplies des gens de toutes les ethnies de cette région, des turcs, des kurdes, des turkmènes, des perses, des chiites et des sunnites, de tout âge et de toute condition.
Le convoi s'est rendu avec beaucoup de difficultés au stade Takhti de Bojnurd, à cause de la foule qui l'entourait. Après deux heures, le Guide suprême a été accueilli par une foule qui attendait depuis des heures son arrivée. Les milliers de citoyens présents dans le stadium, ont alors assisté au discours de son excellence, l'Ayatollah Khamenei, sur les progrès matériels et spirituels du peuple iranien et les nécessités pour continuer cette marche vers le progrès.

Dans son discours, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : "Grâce à Dieu, le peuple iranien a acquis une expérience et un pouvoir croissant, et franchira les obstacles sans permettre aux pays arrogants de réussir dans leurs complots.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré : « l'objectif ultime de la Révolution islamique d'Iran est de réaliser des progrès au vrai sens du terme et dans un concept islamique différent des progrès occidentaux. Le progrès dans le cadre islamique, a différentes dimensions et la logique de l'Islam exige des progrès dans le domaine des sciences, de la morale, de la justice, du bien-être public, de l'économie, de l'indépendance politique et nationale, de l'influence internationale et de la dévotion à Dieu, tandis que la logique occidentale ne voit que les dimensions matérielles, militaire et technologiques du progrès».

Il a ensuite fait remarquer que le progrès islamique devait concerner les générations futures et nous préparer aussi à la vie de l'au-delà.
« Il est nécessaire pour cela, de connaitre nos points forts et nos points faibles, et d'avancer étape par étape vers des objectifs définis, et d'informer les gens des problèmes qui existent et des dangers éventuels. Ceci est le devoir des élites politiques, scientifiques et religieuses», a-t-il souligné.

L'ayatollah Khamenei a rappelé le mouvement progressif de la nation iranienne et déclaré : «Nous avons fait des progrès constants depuis la victoire de la Révolution islamique. Bien entendu, dans ce parcours, il y a eu des hauts et des bas, notre progrès a été rapide à certains endroits et s'est ralenti à d'autres endroits. Il y a eu des points forts et des points faibles. Cependant, notre nation et notre pays n'ont jamais cessé de se déplacer vers les sommets que nous avions à l'esprit. Pour continuer ce mouvement, nous avons besoin de faire preuve de volonté, d'efforts, d'enthousiasme et de perspicacité. Dans ce cas, le peuple d'Iran viendra à bout des difficultés et vaincra ses ennemis. Il faut que nous ayons une vue d'ensemble précise et régionale, et que nous évitions les slogans. Depuis le début de la Révolution, le peuple d'Iran est confronté aux réseaux malfaisants des sionistes et à certains pays occidentaux, spécialement les Etats-Unis qui ne reculent devant aucune hostilité et rancune pour affaiblir notre nation».

Le Leader de la Révolution a qualifié de "remarquables" les capacités et les potentiels de la nation iranienne pour faire face à ces hostilités.
« Notre pays possède une nation jeune et enthousiaste, une grande unité nationale, de grandes richesses naturelles, différents groupes ethniques, des responsables soucieux du pays et engagés, une armée prête et courageuse, des religieux conscients et informés, des universités remplies de jeunes, des millions de lycéens et de grandes possibilités qui lui permettront de venir à bout des difficultés et d'atteindre les sommets » a-t-il noté.

Le Guide suprême de la Révolution a déclaré que les progrès réalisés dans le pays au niveau des infrastructures, y compris les services publics, la science et la technologie ainsi qu'au niveau de la spiritualité, étaient des progrès saillants et a précisé à ce sujet : « La stabilité politique de la République islamique est aussi un atout important du pays qui a été préservée malgré l'arrivée au pouvoir les différents gouvernements et les différentes tendances».

En ce qui concerne les infrastructures juridiques, scientifiques et économiques, l'Ayatollah Khamenei a fait remarquer : « Un autre atout est le programme de développement et l'article 44 de la Constitution sur le progrès, spécialement dans la création de barrages et de centrales, les moyens de télécommunications, les routes et les transports, menés à bien par les jeunes experts et les spécialistes iraniens ».

Le Guide suprême a abordé également la question de la croissance de la population et a déclaré : « Nous avons aussi une jeunesse instruite et active, mais il faut compenser les problèmes causés par la poursuite de la politique de contrôle des naissances qui était une bonne politique à cette époque, mais qui aurait été abandonnée au milieu des années 90 car le pays a besoin d'une population jeune et dynamique pour progresser. Je suis moi-même en partie, responsable de cette erreur pour laquelle nous devons demander le pardon de Dieu».

L'Ayatollah Khamenei a abordé certains points faibles et plus particulièrement l'inflation et le chômage qui selon lui, sont des problèmes importants mais résolubles.
«La République islamique a pendant ces 33 ans réglé des problèmes plus sérieux que ceux-là, comme les huit années de guerre imposée, les complots pour diviser les peuples d'Iran et les sanctions qui ont débuté dès le début de la Révolution et que la nation iranienne a réussi à résoudre. La solution fondamentale aux problèmes économiques de l'Iran est d'apporter un soutien véritable à la production nationale et aux capitaux iraniens. Cela fera baisser les prix, produira des emplois et renforcera l'indépendance de notre pays. Les responsables doivent accorder une grande importance à cette question », a-t-il précisé.

Se référant aux sanctions imposées à l'Iran, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: «Aujourd'hui, nos ennemis font des efforts constants pour exagérer la portée des sanctions et certaines personnes coopèrent avec eux à l'intérieur du pays. Les sanctions ne sont pas un phénomène récent, elles existent depuis le début. Bien sûr, ils ont intensifié les sanctions mais elles n'ont pas été efficaces. Ils ont adopté d'autres mesures qui se sont également avérés inefficaces. Les Etats-Unis et certains pays européens tentent de relier la question des sanctions à celle de l'énergie nucléaire alors qu'elles n'ont rien à voir et existaient déjà depuis le début de la République islamique. Les sanctions ont été imposées au peuple iranien alors que les activités nucléaires n'avaient pas encore commencé. Ce sont la résistance inébranlable du peuple iranien, sa fierté et son indépendantisme, inspirés de l'Islam et du Coran, qui ont rendu furieux l'ennemi et c'est pourquoi ils sont opposés à l'islam et insultent le Prophète (SAWA). »

Le Guide suprême a ensuite averti : « Les ennemis prétendent que si le peuple iranien renonce à l'énergie nucléaire, les sanctions seront suspendues. C'est un mensonge, ils poursuivront ces sanctions qui sont un signe de leur sauvagerie, de leur rancune et de leur hostilité envers le peuple iranien. Ces sanctions sont une déclaration de guerre dans laquelle ils seront vaincus, par la Grâce d'Allah. Bien entendu, elles sont à l'origine de certains problèmes accentués par certaines fautes de gestion, mais ce ne sont pas des problèmes insolubles pour la République islamique».

Faisant allusion aux récentes fluctuations des devises et de la monnaie iranienne, l'Ayatollah Khamenei a déclaré: « la mise à feu de quelques poubelles dans deux rues de Téhéran a fait la joie des ennemis qui sans aucun respect des règles de diplomatie, ont aussitôt manifesté une effusion de joie enfantine oubliant les problèmes de leur propre économie et une année de manifestations sur leur propre sol. »

À ce propos, le Leader de la Révolution a déclaré que leurs difficultés étaient plus complexes que celles qui existent en Iran, car leur économie est totalement paralysée et constitue une des grandes questions des élections américaines ainsi que le mouvement de révolte des 90%.
«Les ennemis doivent savoir que ce genre de problèmes ne représente pas un danger pour la République islamique d'Iran et que leurs espoirs de vaincre le peuple iranien seront encore une fois déçus», a-t-il poursuivi.

Le Guide suprême a conseillé aux responsables et au peuple d'être vigilants et conscients de la situation. « Des gens qui se sont présentés comme des commerçants sont descendus dans la rue et ont commis des actes de vandalisme, mais aussitôt le Bazar de Téhéran a réagi et manifesté son opposition à ces actes criminels. » a-t-il dit.

Faisant allusion aux événements postélectoraux en 2009 en Iran, le Guide suprême a précisé : « Après les élections présidentielles en 2009, certains se sont opposés aux résultats et certains ont profité de cette occasion pour organiser des actes de vandalisme et tout casser dans la rue, il aurait fallu que les groupes opposés aux résultats des élections, se distinguent aussitôt et clairement de ces casseurs dans leurs déclarations et leurs messages, mais ils ne l'ont pas fait».
Son Eminence a souligné: «La vigilance et la capacité d'action au bon moment est une caractéristique importante de notre peuple et a permis aux gens de réagir rapidement et de façon instantanée, aux complots des ennemis. Les responsables doivent assumer leurs responsabilités et ne pas se rejeter la faute les uns sur les autres. Les responsabilités de chacun ont été définies par la Constitution et les pouvoirs doivent coopérer et collaborer, ce qui est d'ailleurs le cas. Bien entendu, il peut arriver que des erreurs soient commises mais elles sont réparables. Heureusement, nous n'avons pas de problèmes à cet égard, et nos responsables gouvernementaux sont tous soucieux du destin du pays ».

L'Ayatollah Khamenei a ajouté que le parcours du peuple d'Iran peut avoir une influence sur l'Histoire du monde comme cela a été le cas dans la région.

Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême de la Révolution islamique a abordé les questions régionales et internationales et a dit : « Les évènements qui se sont déroulés dans la région ne sont pas au profit des Etats-Unis et du régime sioniste dont les gesticulations ne méritent aucune réponse, mais les pays européens qui les suivent doivent savoir que ce soutien illogique n'est pas dans leur intérêt et dénonce un manque d'intelligence de leur part».

S'adressant aux pays européens, l'Ayatollah Khamenei a fait remarquer : « Le peuple iranien n'a pas de trop mauvais souvenirs des pays européens excepté de l'Angleterre qui est qualifiée de suppôt de Satan en Iran. Les pays européens doivent savoir que leur soutien aux Etats-Unis les rendra détestables en Iran et n'aura pour résultat que la haine de la nation iranienne envers eux ».

Ensuite le Guide suprême a manifesté sa joie d'être venu dans cette ville le jour consacré à l'Imam Réza (AS), et a présenté quelques particularités des habitants et de la région.
À la fin de son discours, l'Ayatollah Khamenei a évoqué la beauté de cette région et ses nombreux sites touristiques, ses richesses naturelles, son agriculture et l'élevage, et a déclaré que les gens de la région du Khorasan étaient des travailleurs courageux et que les différentes ethnies y vivaient dans la paix, la fraternité et la tolérance.

 
< Précédent   Suivant >

^