Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Guide suprême: Le modèle de vie est une partie importante de la civilisation islamique Version imprimable
14/10/2012

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une rencontre le 14 octobre 2012, avec des milliers d'étudiants et de jeunes de la province du Khorasan, a déclaré que le modèle de vie était une partie importante de la civilisation islamique et du véritable progrès, et a invité les élites intellectuelles à étudier cette question et les problèmes du modèle actuel de vie en Iran.

« Les progrès scientifiques, politiques et économiques qui sont les outils de la civilisation islamique, doivent contribuer à la sérénité, à la sécurité, à la transcendance et à l'épanouissement réel de la société. Quelle que soit la définition matérielle ou morale du progrès, le style de vie, le modèle des relations sociales et le mode de vie y jouent un rôle important. Si nous considérons le rôle du progrès dans la constitution de la nouvelle civilisation islamique, nous comprendrons que cette civilisation doit avoir deux parties qui définiront le vrai modèle de vie islamique. Une partie réservée aux outils de cette civilisation qui est en quelque sorte, le disque dur, concerne les sujets qui sont reconnus aujourd'hui comme parties intégrantes du progrès, c'est à dire la science, les découvertes, l'économie, la politique ou l'influence internationale», a-t-il dit.

le Guide suprême a fait remarquer : «Dans ce domaine, nous avons enregistré de nombreux progrès mais il faut savoir que ces progrès ne sont que des moyens pour accéder au modèle islamique de vie et de civilisation qui constitue le disque mou du système et concerne tous les aspect de la vie humaine comme la famille, le mariage, l'habitat, les vêtements, les modèles de consommation, les loisirs, le travail et les comportements individuels et sociaux. C'est ce mode de vie et cette culture qui sont envisagés par l'islam quand il parle d'un "système de relations" dans de nombreux versets coraniques».

L'Ayatollah Khamenei a ajouté que sans progrès dans la deuxième partie de ce modèle de vie, les objectifs visés par la nouvelle civilisation islamique ne seront pas atteints et que malheureusement dans ce domaine, l'Iran n'avait pas fait de grands progrès par rapport à ceux qu'il a enregistrés dans la première partie, à savoir la science, l'industrie et les domaines similaires.

Le Guide suprême a déclaré qu'il était nécessaire de faire des études pour expliquer ces lacunes et d'inviter les religieux et les universitaires, les spécialistes des questions culturelles et politiques, et les organisations concernées à réfléchir et à trouver des solutions adéquates pour résoudre ce problème.

"Sans aucun doute, étant donné la vitalité et les aptitudes des jeunes Iraniens, la résolution des problèmes permettra au peuple d'Iran de briller une nouvelle fois dans le monde", a déclaré le Guide suprême qui a continué ce débat avec la formulation de plusieurs questions sur la faiblesse du travail collectif en Iran, le manque de respect des droits des autres, l'augmentation dans certaines régions, du taux de divorces, l'absence de respect du code de la route, le manque de respect des règles de cohabitation en appartements et la nécessité de ce modèle de vie, la définition des loisirs, la vérité dans les échanges, le mensonge et la violence dans les relations sociales, les modèles de vêtement et d'architecture, les droits des gens dans les médias et sur l'internet, le rejet de la loi chez certains et dans certains secteurs, la conscience professionnelle et la discipline sociale, l'attention aux produits intérieurs, l'absence d'application de certaines bonne idées, le travail dans les administrations, l'usure, les droits des femmes, des hommes et des enfants dans la famille, les problème du consumérisme, les possibilités pour les femmes d'avoir des activités sociales tout en préservant la dignité et l'honneur de la famille, et d'autres sujets de ce genre.

"Il existe des dizaines d'autres questions qui concernent toutes, le modèle de vie et définissent le niveau culturel d'une société et d'une civilisation en fonction des progrès réalisés dans ces domaines", a déclaré le Guide suprême

Pour éclaircir ce sujet sous l'angle des principes islamiques, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « En islam, la réflexion, la morale et les droits constituent les bases de la société islamique et nous devons faire des études dans ce domaine si nous voulons instaurer une nouvelle civilisation islamique. Le style de vie dépend de notre définition de la vie et de ses objectifs. Chaque nouvel objectif entraîne un mode de vie particulier».

A ce propos il a également précisé que la réalisation des objectifs politiques, sociaux et économiques d'une idéologie exigeait une forte croyance en cette idéologie, accompagnée de sérieux efforts.

"Certains philosophes occidentaux et leurs adeptes dans notre pays, ont prétendu qu'il n'était pas possible de gérer une société à partir d'une idéologie ou d'une école particulière de pensée. Or toutes les expériences montrent que ce sont les idéologies et les écoles de pensée qui ont contribué à l'apparition de mouvements sociaux et à la création de civilisations qui n'auraient jamais existé sans la croyance en cette idéologie, les efforts sérieux et le prix qui a été payé. Les pays qui suivent le modèle de la civilisation occidentale parviendront peut-être à certains progrès apparents mais n'échapperont pas aux dangers et aux effets néfastes de l'imitation qui leur aura enlevé toute force de résistance dans les épreuves. Un peuple qui choisira le modèle monothéiste parviendra par contre, à réaliser de nombreux progrès et construira une civilisation forte et profonde, dont l'idée et la culture se développeront dans le monde», a-t-il dit.

À ce propos, le Guide suprême a également critiqué les faux intellectuels qui cherchent à effrayer le peuple d'Iran et à l'éloigner de ses principes, et a déclaré : « Ces gens-là tentent de transférer aux autres leur propre peur et leur fatigue, en insinuant que les slogans idéologiques entraîneront des sanctions, des menaces et des problèmes. Pour être optimiste, je dirai que ces gens ne connaissent rien à l'Histoire».

Le Leader de la Révolution islamique a fait remarquer : « L'islam a répondu à tous les besoins humains, c'est aux intellectuels des centres islamiques et des universités qu'il revient de faire des efforts en jurisprudence, en Droit et en morale, pour proposer des programmes d'enseignement adéquats et concis qui répondront aux besoins des nouvelles génération. Il faut pour cela éviter l'imitation de la culture occidentale. Bien entendu, cela ne signifie pas que nous soyons opposés à l'Occident mais nous estimons que les pays qui ont imité l'occident n'ont rien gagné».

L'Ayatollah Khamenei a fait référence aux expériences de ces derniers siècles et a conclu que la culture occidentale était de nature, une culture belliciste qui cherche là où elle s'infiltre, à détruire la culture et l'identité des autres peuples.

"La déculpabilisation de l'homosexualité, l'effondrement de la famille et les autres crises qui existent en Occident et dans les pays qui ont opté pour cette culture, montrent que les progrès de l'Occident ne sont qu'une apparence qui cache un mode de vie basé sur le matérialisme, la luxure, la débauche, l'anéantissement de l'identité et le rejet de la spiritualité. Nous devons éliminer, étape par étape, les apparences occidentales qui existent dans le modèle de vie iranien et travailler aussi dans le domaine de l'art, en particulier l'art théâtral et le cinéma, qui a été monopolisé par certains politiciens occidentaux pour propager et imposer leur modèle de vie et les goûts occidentaux dans les autres sociétés », a signalé le Guide suprême critiquant l'imitation de la culture occidentale par certains Iraniens.

En référence aux recherches effectuées dans ce domaine, le Leader de la Révolution islamique a fait remarquer : « Ils utilisent à cette fin, des sociologues, des psychologues et des historiens pour repérer les faiblesses des autres peuples, plus particulièrement dans les pays islamiques, et produisent en fonction des points faibles repérés, des films dangereux pour ces cultures que tous les gens et responsables sont censée défendre avec force».

Le Guide suprême a appelé à éviter la superficialité, la rigidité d'esprit et le sécularisme, soulignant que certaines idées ont des apparences religieuses mais encouragent en fait, la séparation entre le domaine religieux et le domaine social.

À la fin de son discours, l'Ayatollah Khamenei a signalé : « La Révolution islamique a des capacité, des aptitudes et des forces immenses qui peuvent lui permettre de franchir tous les obstacles et de construire une civilisation exceptionnelle, parfaite et influente».

 
< Précédent   Suivant >

^