Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide Suprême a reçu en audience les membres du Bassidj du Khorasan du Nord Version imprimable
15/10/2012

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a rencontré lundi soir des milliers de Bassidjis de la province de Khorasan du Nord. Lors de la réunion, l'Ayatollah Khamenei a loué les Bassidjis et a souligné: «Le Bassidj, qui est la clé des problèmes futurs et un don de la Prat de Dieu à la nation iranienne, est exposé à de la malveillance e de l'hostilité de ceux qui ne veulent pas laisser la République islamique atteindre un bon avenir glorieux et prospère.»

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que Bassidj est parmi les initiatives réussies et importantes de la République islamique et a souligné la nécessité de tenir compte des caractéristiques du Bassidj. Il a ajouté: «Le Bassidj est un phénomène exceptionnel qui, en un sens, est apparu avant la Révolution hors de la présence désintéressée du peuple et le grand mouvement révolutionnaire et bassidji de la nation iranienne, et il a aidé le mouvement islamique à atteindre la victoire en Iran. »

Son Eminence a dit que le Bassidj est aussi âgé que la Révolution islamique et a ajouté: « L'histoire montre que dans les deux dernières, trois siècles, il y a eu deux autres révolutions qui sont célèbres comme notre Révolution: l'une est la Révolution française et l'autre est la Révolution Communiste en Ex-Union soviétique qui , elles-aussi, étaient marquées par la présence du peuple, mais la présence des gens et leur mobilisation dans notre révolutions a eu des caractéristiques exceptionnelles. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que le Bassidj bénéficie des caractéristiques exceptionnelles et a déclaré que l'une des caractéristiques exceptionnelles du Bassidj, c'est qu'il a été un mouvement organisée. «Le fait que le Bassidj a été organisé a aidé notre pays à ne pas perdre son chemin et à se prémunir contre les écarts et les déviations éventuels. »

Son Eminence a dit que le sens de la responsabilité religieuse est une autre caractéristique du Bassidj et a rappelé: «La présence du peuple dans d'autres révolutions a été principalement motivée par des émotions ; pour cette raison, leur présence a entraîné des erreurs et des confrontations dans de nombreux cas, mais la foi religieuse et profonde du Bassidj a aidé le mouvement organisé de notre nation à rester sur la bonne voie. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré qu'une autre caractéristique exceptionnelle du Bassidj provenait du fait que ses membres étaient issus de différents milieux sociaux.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a ensuite déclaré: «Les gens devraient réfléchir et penser sur une question : pourquoi ceux qui, dans l'acte et dans la parole, sont fortement influencés par les stations de radio du régime sioniste, sont ceux qui crient des slogans contre le Bassidj. »

Son Eminence a réitéré: « le Bassidj, qui est la clé de bien des problèmes futurs, est exposé à de la malveillance et de l'hostilité de ceux qui ne veulent pas la République islamique atteindre un bon avenir glorieux et prospère, par conséquent, ils essaient de briser cette clé ou tout au moins, nous faire perdre notre respect pour elle. »

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que la perspicacité est une autre caractéristique du Bassidj. Il a ajouté que la perspicacité est à la fois nécessaire pour les membres du Bassidj et pour tous les autres compatriotes.

Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué la question des prochaines élections présidentielles (prévues pour le juin 2013) et a déclaré: «Certains candidats considèrent [lors des élections] leur rival comme que le grand Satan, C'est alors que le grand Satan, c'est l'Amérique et le sionisme, et non pas le parti politique qui leur rivalise dans les élections. »

Son Eminence a ajouté: «Les candidats prétendent soutenir l'Islam et la Révolution, mais pourquoi et pour quel raisonnement certains de leurs partisans considèrent d'autres candidats comme le Satan? »

L'Ayatollah Khamenei a souligné la nécessité d'identifier l'ennemi et a ajouté: « Bien sûr, parfois, une personne peut se déguiser comme un ami et répéter ce que dit l'ennemi. Dans ce cas, il est nécessaire de lui parler et si le conseil ne fonctionne pas, il est nécessaire de s'éloigner de lui et de déclarer sa distance avec lui. »

Concernant les ennemis qui se déguisent comme des amis, Son Eminence a dit: « Si vous allez à vous dresser contre la République islamique et de parler contre elle avec les mêmes sentiments que le régime sioniste même si cela se ferait par le biais d'une autre langue, quelle est la différence entre vous et le régime sioniste? Si vous décidez de suivre la justification de l'Amérique dans votre interaction avec la République islamique, il n'y aura aucune différence entre vous et l'Amérique. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a mis en garde contre la confusion entre les ennemis et les amis et a déclaré: « Il pourrait y avoir des désaccords profonds et importants, mais il ne faut pas confondre les ennemis avec des non-ennemis. Les amis et les ennemis devraient être traités de différentes façons. »

Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême de la Révolution islamique a évoqué les prochaines élections présidentielles en Iran et a critiqué ceux qui commencent d'une manière précoce leur campagne électorale. Il a souligné: « l y aura une élection, mais celle-ci n'est pas proche. Certaines personnes ont déjà commencé leur campagne, je n'n'approuve pas du tout cette attitude et tout doit être fait au moment qu'il lui est approprié».

L'Ayatollah Khamenei a souligné l'importance d'une participation électorale massive et a souligné: « Il devrait y avoir une participation massive aux élections, ce qui apporte de l'immunité pour le pays. Nos responsables gouvernementaux devraient concentrer tous leurs efforts sur cet objectif aujourd'hui, demain, sur le jour de l'élection, avant et après l'élection. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que l'élection doit être tenue en sorte que ses résultats soient aux avantages de l'Iran et de la révolution islamique, ajoutant: « Nous devons prier Dieu et ouvrir nos yeux pour agir de manière à ce que les résultats des élections soit un bon choix qui serait dans l'intérêt et l'avantage de la Révolution islamique et du pays. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré: «Ceux qui se considèrent comme qualifiés devraient entrer dans l'arène, et les gens qui veulent voter à l'élection devrait véritablement évaluer les candidats par rapport aux normes et ils devraient faire des effort pour choisir le mieux qualifié. »

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les élections étaient une source d'honneur pour le pays et qu'il était nécessaire de prendre soin de ne pas laisser les élections devenir une source de honte.

Son Eminence a évoqué les élections présidentielles de juin 2009 et a réitéré: « Ils ont essayé de transformer une campagne politique naturelle en une fitna. Bien sûr, le peuple iranien s'est levé contre eux et chaque fois que des événements semblables se produisent, le peuple d'Iran se dressera contre eux. »

L'Ayatollah Khamenei a souligné la nécessité d'organiser des élections saines et a ajouté: « Notre hypothèse est que nos responsables gouvernementaux entrent dans l'arène des élections avec une attitude islamique et divine, et que nos élections sont en bonne santé tout comme des élections qui se sont déroulées par les gouvernements précédents - les élections présidentielles, les élections législatives et autres élections. »

 
< Précédent   Suivant >

^