Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Rencontre avec les jeunes à l'occasion de la journée de lutte contre l'arrogance Version imprimable
31/10/2012

Le Guide suprême de la Révolution islamique a qualifié les événements du 3 novembre 1979, de symboles de résistance et de volonté du peuple iranien pour atteindre ses objectifs sublimes.

Lors d'une audience accordée à des milliers d'étudiants et de lycéens, le 31 octobre 2012 , au seuil de la Journée nationale des étudiants et de la Journée nationale de lutte contre l'arrogance mondiale, marquant l'anniversaire de la prise du nid d'espions (l'ambassade) des Etats-Unis à Téhéran, l'Ayatollah Khamenei a qualifié cette journée "d'échec des Etats-Unis" et a ajouté : "Les échecs des Etats-Unis se sont succédés en série, depuis la prise de leur ambassade jusqu'à nos jours".

Le Guide suprême a précisé que l'instauration de la République islamique après 25 ans de lutte, était une victoire du peuple iranien dans la première étape de sa lutte contre les Etats-Unis, avant de souligner que dès la victoire de la Révolution islamique, les Américains avaient commencé leur complots et leur intrigues contre l'Iran, à partir de leur ambassade ou plutôt leur nid d'espionnage, à Téhéran.

Son Eminence a déclaré que les étudiants représentaient les couches les plus résistantes et les plus révolutionnaire de la société iranienne et que la prise de l'ambassade américaine à Téhéran, le 4 novembre 1979, avait été une défaite importante pour les Etats-Unis ajoutant : "Les échecs des États-Unis se sont succédés à partir du 4 Novembre 1979 jusqu'à nos jours".

Evoquant les différents efforts et complots des Etats-Unis au cours de ces 33 années postrévolutionnaires, afin de se venger de leur échec en 1979, le Guide suprême a indiqué que la raison de la poursuite de ces complots résidait dans le fait que l'échec des Etats-Unis, lors de la victoire de la Révolution islamique, n'était pas seulement un échec face au peuple iranien mais un total fiasco dans la région, comme nous le voyons aujourd'hui en Afrique du Nord et dans les pays arabes, avec un dégout croissant des nations envers les Etats-Unis.

Au sujet des différentes étapes de la lutte du peuple iranien contre le gouvernement arrogant de Washington, l'Ayatollah Khamenei a fait remarquer : "Le fait de sortir vainqueur de cette lutte de 60 ans est primordial car si un peuple croyant, doté d'une ferme volonté et confiant en Dieu sort vainqueur, il deviendra un modèle pour les autres pays, et permettra la présentation d'une nouvelle philosophie pour l'Histoire, fondée sur les principes islamiques".

Décrivant les raisons de la victoire du peuple iranien dans sa lutte contre l'impérialisme américain, le Guide suprême a évoqué le statut et la position du régime islamique, et ajouté que la raison principale de la victoire résidait dans la pérennité de la Révolution islamique qui non seulement ne s'est pas affaiblie au cours des 34 dernières années mais au contraire, est devenue plus puissante, plus grandiose et plus glorieuse que jamais.

"Cette Révolution dont les Américains prédisaient l'effondrement en quelques mois détient aujourd'hui une position importante dans la région et dans le monde. Aucun Etat n'est aussi détesté dans le monde que celui des Etats-Unis. Si les Etats de la région et du monde osaient consacrer une journée à la manifestation de leur dégout des Etats-Unis, nous assisterions aux plus grandes manifestations de l'Histoire, dans le monde", a déclaré l'Ayatollah Khamenei.

Le Leader de la Révolution a souligné qu'en plus de leur perte de prestige, les Etats-Unis avaient échoué dans la défense de leurs principes et de leurs valeurs, et que la prétendue mission des Etats-Unis de lutter contre le terrorisme avait perdu toute crédibilité, à tel point que le gouvernement américain non seulement avait noué des pactes avec les terroristes mais les avait même rayés de "la liste noire" des groupes terroristes (allusion aux groupes des monafeghins.)

L'Ayatollah Khamenei a rappelé également les prétentions américaines de soutien à la démocratie et a souligné : "Tout le monde est au courant du soutien inconditionnel du gouvernement américain aux dirigeants les plus despotiques et aux dictateurs de la région et du monde".

Le Guide suprême a précisé également que l'un des autres principes des Etats-Unis qui prétendent défendre les droits de l'Homme, était un mensonge et qu'ils soutenaient les actes les plus inhumains et les Sionistes qui bafouent ouvertement depuis 60 ans, les droits du peuple opprimé palestinien, avec le soutien de Washington.

A ce propos, le Guide suprême de la Révolution a indiqué : "Les Etats-Unis prétendent soutenir les droits de l'Homme et des peuples mais partout où les peuples organisent un mouvement de libération et de réforme, ils leur font face. Ils prétendent être le pays le plus riche mais les dirigeants de ce pays riche en ressources naturelles et humaines, ont agi de telle sorte que le gouvernement américain est aujourd'hui l'un des plus endettés dans le monde".

L'Ayatollah Khamenei a également évoqué le nombre élevé de prisonniers américains par rapport à la population de ce pays et a déclaré : "Le nombre élevé de détenus aux États-Unis qui est le premier pays dans le monde à cet égard, est contraire aux allégations du gouvernement américain qui prétend défendre les libertés et empêche la circulation de l'information".

Faisant allusion à la situation intérieure aux Etats-Unis, l'Ayatollah Khamenei a précisé que le mouvement des 99 % avait été formé aux Etats-Unis dans un contexte de désinformation où la nation américaine est maintenue dans l'ignorance des réalités.

"Si le gouvernement de Washington autorisait la libre circulation de l'information, ce mouvement serait bien plus étendu", a-t-il précisé.
Le Guide suprême a également évoqué la soumission totale du gouvernement étatsunien aux sionistes qu'il a décrit comme un autre signe du déclin du gouvernement américain.

"Quelle honte plus grande que de voir les candidats à la présidence américaine tenter de prouver dans leurs débats, qui est le plus dévoué aux sionistes", a noté l'Ayatollah Khamenei avant d'ajouter : "Les gouvernants des Etats-Unis ont fait de leur nation, un peuple esclave des sionistes".

Plus loin dans ses propos, l'Ayatollah Khamenei a conseillé aux responsables et aux chefs des trois branches du gouvernement de la République islamique d'Iran, de mener à bien leurs tâches et a ajouté : "les récentes correspondances entre les pouvoirs ne sont pas importantes mais les divergences d'opinion entre les responsables ne doivent pas devenir des sujets pour les médias étrangers. A partir d'aujourd'hui jusqu'au jour du scrutin présidentiel (prévu le juin 2013), toute personne qui attise les sentiments des gens pour créer des divergences, a trahi l'Iran".

Le Guide suprême a signalé que le 13 Aban (3 Novembre) cette année, avait plusieurs significations pour l'Iran. "En 1964, le régime despotique Pahlavi, sur l'ordre des États-Unis, a exilé le leader de la Révolution islamique en Turquie pour réprimer les aspirations islamiques du peuple iranien. En 1978, les forces du Shah ont abattu plusieurs étudiants. Un an plus tard, en 1979, suite à la victoire de la Révolution islamique, les étudiants révolutionnaires ont pris l'ambassade américaine à Téhéran, qui était un nid d'espionnage contre l'Iran et les pays voisins, et violait toutes les règles diplomatiques. Cette année, le 3 novembre, le peuple Iranien célèbre également l'anniversaire de l'événement de Qadir Khum (le jour où sur l'ordre de Dieu, le prophète (AS) a désigné l'Imam Ali (AS) comme successeur) qui est un événement qui assurait la poursuite de la wilayat du prophète (AS) après son décès. "Si les dimensions de cet événement étaient correctement étudiées et élucidés, il pourrait devenir un axe d'union pour la communauté.", a-t-il dit.

 
< Précédent   Suivant >

^