Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux jeunes de la province de Khorasan du Nord Version imprimable
14/10/2012

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 14 Octobre 2012 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les jeunes de la province du Khorasan du Nord.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Toutes les louanges à Allah, Seigneur des deux mondes, et paix et salut sur notre maître et prophète, Ab-al-Qassem Mustafa Mohammad, sur sa famille immaculée et pure, ses compagnons et ses élus en particulier celui qui représente le trésor d'Allah sur terre.

Cette réunion est une réunion de jeunes qui bénéficie de toutes les caractéristiques positives liées à la jeunesse. Chers jeunes, sous êtes notre espoir à la fois aujourd'hui et dans l'avenir. J'ai écouté attentivement les points qui ont été mentionnés par les jeunes qui ont pris la parole à cette réunion. Je crois que de très bons commentaires ont été faits qui confirment mon avis sur cette province à propos de son haut niveau intellectuel. Au cours de ces derniers jours, chaque fois que les gens de cette province y compris des jeunes, des familles des martyrs, des enseignants et des professeurs d'université ont parlé dans les réunions, chaque instant de leur discours m'a rempli de joie et de bonheur. Cela montre qu'heureusement, le niveau intellectuel de la population de la ville de Bojnourd et de l'ensemble de la province du Khorasan du Nord est élevé. Il est nécessaire de préserver ce niveau intellectuel et de l'améliorer de jour en jour. Bien entendu, nos responsables doivent utiliser de façon appropriée, cette grande bénédiction divine, au profit de la Révolution et de la République islamique. J'espère que l'occasion nous sera octroyée d'accomplir cette tâche.

Dans cette réunion, je voudrais définir et clarifier la question que j'ai mise en relief le premier jour de mon arrivée dans cette province, c'est à dire la question du progrès. Le progrès est une question très importante que nous devons examiner en détail. Bien sûr, discuter de cette question ne doit pas nous donner le sentiment que nous l'avons examinée complètement, non, ce n'est que le début du travail. J'ai fait remarquer que le progrès était un concept qui dans une large mesure, peut intégrer les objectifs de la République islamique. J'ai expliqué que le progrès était lié au changement et au mouvement, et un chemin et comment le progrès peut se définir comme objectif. J'ai expliqué ensuite, qu'il n'y a pas de limite au progrès. Le progrès est un processus et un chemin qui n'a pas de fin et continue toujours parce que les êtres humains changent constamment et que les capacités humaines sont illimitées. J'ai fait également remarquer que le progrès jouit d'une certaine dimension et que la conception islamique de progrès est différente de la conception à un ou deux niveaux du progrès, dans la culture occidentale. Dans la pensée islamique, le progrès est multidimensionnel.

D'un point de vue islamique, le mode de vie constitue une des dimensions importante du progrès. Aujourd'hui, je voudrais aborder cette question en détail. Le but de la vie est le salut. D'un point de vue spirituel, nous devons attacher de l'importance à notre mode de vie. Même si nous ne croyons pas à la spiritualité et au salut, il est nécessaire de faire attention au mode de vie afin d'avoir une vie aisée dans laquelle existe une sécurité psychologique et morale. Par conséquent, la question du mode de vie est une question essentielle et nous devons en discuter et comme je l'ai dit, ce n'est que le début et le prologue d'un long débat.

Nous pouvons considérer le progrès global comme les efforts déployés pour construire une nouvelle civilisation islamique. La conception islamique de progrès a évidemment une manifestation extérieure dans le monde. Disons que l'objectif de la nation iranienne et de la Révolution islamique est de construire une nouvelle civilisation islamique et c'est un calcul juste. Cette nouvelle civilisation comporte deux parties importantes, l'une concerne les moyens nécessaires et l'autre le contexte, le principe et l'essence. Il est donc nécessaire de prêter attention aux deux parties.

Quels sont ces moyens ? Ce sont les critères que nous interprétons comme des signes de progrès dans notre pays : la science, les inventions, l'industrie, la politique, le pouvoir politique et militaire, la crédibilité internationale, les relations publiques et les outils nécessaires pour ces relations. Toutes ces choses sont les moyens et les outils de la civilisation. Bien sûr, nous avons fait de grands progrès dans le pays à cet égard. Beaucoup de bonnes réalisations ont été accomplies dans le domaine politique, scientifique, social, et dans le domaine des inventions. En dépit des pressions, des menaces et des sanctions imposées par nos ennemis, nous avons fait des progrès dans la partie instrumentale de la civilisation.

Mais la partie importante de la civilisation est ce qui constitue l'essence de la vie c'est à dire le mode de vie. C'est la partie importante de la civilisation. La question de la famille, des coutumes, du mariage, du logement, des vêtements, des normes de consommation, de la nourriture, de la cuisine, des loisirs, de l'alphabet, de la langue, du travail, du commerce, du comportement dans les milieux de travail, à l'université, à l'école, dans des activités politiques, dans les sports, dans les médias, envers les parents et le partenaire, envers les enfants, son patron, ses employés, la police, les représentants du gouvernement, dans les voyages, l'hygiène personnelle, le comportement envers les amis, les ennemis et les étrangers, tout cela constitue la partie essentielle de la civilisation et l'essence même de la vie humaine.

En grande partie, la nouvelle civilisation islamique que nous voulons présenter au monde est composée de ces choses qui sont l'essence même de la vie et ce qui est appelé «la sagesse de vie» dans l'Islam. La sagesse de vie ne se limite pas à gagner et dépenser de l'argent. Il ne s'agit pas de savoir comment gagner de l'argent et comment le dépenser. Non, tous les vastes domaines que je viens de mentionner font partie de la sagesse de vie islamique. Dans nos recueils de hadiths, il y a certains chapitres appelés "Kitab-ul-Ishrat" [littéralement : Livret de vie] qui abordent ces questions et dans le Saint Coran, il y a de nombreux versets à ce sujet.

Nous pouvons considérer cette dernière partie comme le disque mou de la civilisation et la partie antérieure comme le disque dur de la civilisation. Si nous ne parvenons pas à faire des progrès dans la partie qui constitue l'essence de la vie, nous ne pourrons pas atteindre le salut et la paix et la sécurité spirituelle, peu importe le niveau des progrès nous aurons fait dans la première partie. Vous voyez que c'est le cas du monde occidental. En Occident, les cas de dépression et de désespoir sont nombreux, il y a un manque de sécurité dans la société et dans le milieu familial, et une généralisation du nihilisme alors qu'ils ont de grandes richesses et des bombes atomiques, ont réalisé de grands progrès scientifiques et ont un pouvoir militaire exceptionnel. L'important est que nous puissions réformer le mode de vie, c'est à dire la partie essentielle de la civilisation. Bien entendu, après la Révolution islamique, nous n'avons pas fait autant de progrès dans ce domaine que dans la partie instrumentale. Nous devons identifier les problèmes. Pourquoi n'avons-nous pas progressé dans cette partie ?

Une fois les causes des problèmes identifiées, nous devons chercher les moyens de les éliminer. Qui est responsable de ce travail ? Ce sont les élites intellectuelles et politiques qui sont responsables de cette partie du travail. C'est vous, les jeunes, qui en êtes responsables. Si un dialogue est instauré dans notre société pour éliminer les problèmes, nous pouvons être sûrs que nous ferons des progrès compte tenu du dynamisme de la République islamique et du peuple d'Iran, et des capacités qui existent dans le pays. Ensuite, il sera plus facile pour la nation iranienne, de briller dans le monde. De même, la présentation des idées islamiques de la nation iranienne et de la République islamique d'Iran deviendra plus facile. Il est nécessaire d'identifier les problèmes sous-jacents et de trouver des solutions adéquates.

Nos élites, nos centres islamiques, nos universités et nos médias sont tous responsables. Ceux qui disposent des tribunes sont responsables. Les gestionnaires de nos organisations en particulier, celles qui sont chargées des questions culturelles et éducatives, sont responsables. Ceux qui sont chargés de la planification de l'éducation dans nos écoles et nos universités, sont responsables ainsi que ceux qui sont chargés de l'élaboration des manuels scolaires. Ces responsabilités sont mises sur les épaules de chacun d'entre nous. Chacun d'entre nous doit travailler dans ces domaines et aller de l'avant.

Nous devons donc identifier les lacunes et examiner les problèmes qui existent dans ces domaines et en identifier les causes. Lors de cette réunion, je voudrais dresser une liste de questions qui bien entendu, n'est pas exhaustive. Pourquoi le travail d'équipe est-il si faible dans notre société ? C'est un problème. Les Occidentaux prétendent avoir valorisé le travail d'équipe alors que bien avant, l'Islam avait recommandé à ses disciples :

«تعاونوا على البرّ و التّقوى» «و اعتصموا بحبل اللّه جميعا و لا تفرّقوا»
«Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété»
[Coran 5: 2] et
«Cramponner tous ensemble au "Habl" (câble) de Dieu sans vous diviser» [Coran 3: 103]

Selon ce dernier verset, même lorsqu'ils se cramponnent au "Habl" (câble) de Dieu, les musulmans doivent rester unis et ne pas se diviser.

Pourquoi le taux de divorce est-il élevé dans certaines parties de notre pays ? Pourquoi les jeunes de certaines provinces se tournent-ils vers la drogue ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à traiter nos voisins comme nous le devrions ? Pourquoi n'arrivons-nous pas à rendre visite à nos parents et nos proches aussi souvent que nous le devrions ? Pourquoi notre conduite sur les routes n'est-elle pas assez disciplinée ? C'est un problème. La façon dont nous conduisons est un de nos problèmes. Ce n'est pas un petit problème mais un problème essentiel.

Est-il vraiment nécessaire pour nous de vivre en appartements ? Dans quelle mesure ceci est-il approprié ? Quelles sont les exigences de la vie en appartements et à quel point sont-elles respectées ? Qu'entend-on par loisirs sains ? Quel type d'architecture est courant dans notre société ? Remarquez comment beaucoup de ces problèmes sont liés à différents modes de vie, à savoir la partie principale et essentielle de notre civilisation. Dans quelle mesure notre architecture est-elle conforme à nos besoins ? Est-elle rationnelle ? Que pensez-vous de nos vêtements, du maquillage et de la coiffure chez les femmes et les hommes ? Dans quelle mesure ceci est-il approprié et bénéfique ? Sommes-nous honnête dans nos transactions, dans nos administrations et dans nos relations quotidiennes avec les autres ? Le mensonge et la calomnie sont-ils courant entre nous ?

Certains refusent de travailler même s'ils sont physiquement capables de le faire. Quelle en est la raison ? Certaines personnes sont excessivement agressives dans les environnements sociaux. Pourquoi certains d'entre nous sont-ils agressifs et impatients ? Dans quelle mesure devons-nous respecter les droits des autres ? Dans quelle mesure pouvons-nous respecter ce principe dans nos médias ? Dans quelle mesure pouvons-nous respecter ce principe sur l'Internet ? Dans quelle mesure pouvons-nous respecter la loi ? Pourquoi certaines personnes enfreignent-elles la loi ? La tendance à enfreindre la loi est une maladie dangereuse. Dans quelle mesure les gens se sentent-ils responsables ? Dans quelle mesure sommes-nous respectueux de la discipline sociale ? Dans quelle mesure pouvons-nous produire des produits de haute qualité ? Quelle attention portons-nous à la qualité de la production dans les différents secteurs ? Pourquoi certaines bonnes propositions et bonnes idées ne sont jamais mise en œuvre ? Pourquoi les heures efficaces de travail sont si peu nombreuses dans nos administrations ? Huit heures de travail contractuel devraient donner lieu à huit heures de travail effectif. Pourquoi le temps de travail effectif ne dépasse pas une demi-heure, une ou deux heures ? Où est le problème ?

Pourquoi le consumérisme est-il si courant ? Le consumérisme est-il un honneur ? Le consumérisme signifie dépenser tout ce qu'on gagne pour des choses qui ne sont pas nécessaires. Que devons-nous faire pour faire disparaitre l'usure dans la société ? Comment respecter les droits de l'époux, de l'épouse et des enfants ? Que devons-nous faire pour prévenir le divorce et éviter la disparition de la famille comme c'est le cas en Occident ? Que devons-nous faire pour sauvegarder le respect des femmes dans la société et dans la famille, et leur permettre en même temps, de s'acquitter de leurs responsabilités sociales et de sauvegarder leurs droits dans la société et dans la famille ? Que devons-nous faire pour que nos femmes ne soient pas obligées de choisir l'une de ces options ? Ces choses-là font partie de nos problèmes essentiels.

Quelle est la limite du nombre d'enfants que nous pouvons avoir ? Comme je l'ai souligné précédemment, nous avons adopté une décision temporaire et avons oublié qu'elle était temporaire. Par analogie, imaginez qu'on vous dit d'ouvrir un robinet pendant une heure mais vous l'ouvrez et partez. Nous avons fait la même chose. Nous avons oublié la nature de cette décision pendant 10 ou 15 ans. J'ai reçu des rapports qui dénoncent le vieillissement de notre société dans un avenir proche, et qui disent que l'aspect jeune de notre population va disparaître. Quelle est la limite du nombre d'enfants que nous pouvons avoir ? Pourquoi y a-t-il des personnes célibataires qui vivent seules dans certaines grandes villes de notre pays ? Comment cette maladie occidentale a-t-elle trouvé sa place dans notre société ? Qu'est-ce que le luxe ? Est-ce une mauvaise ou une bonne chose ? Dans quelle mesure est-ce mauvais ? Dans quelle mesure est-ce bon ? Que devons-nous faire pour respecter des limites raisonnables dans ce domaine ?

Ces choses sont différentes questions liées au mode de vie. Il y a des dizaines de questions similaires. Certaines des questions que j'ai mentionnées sont plus importantes que les autres. Il s'agit d'une liste de questions qui concernent l'essence de la civilisation et sur lesquelles se fondent les jugements.

On ne peut pas juger une civilisation uniquement sur ses machines, ses industries et ses richesses et la louer alors que ses habitants souffrent et ont de nombreux problèmes. Ces choses ne sont que des moyens pour atteindre l'objectif principal dont j'ai parlé c'est à dire un sentiment de paix, d'espoir, de sécurité, de progrès et de perfection humaine.

Une question appelée «style de vie» apparait ici. Nous devrions essayer de définir ce concept et le traduire en action comme l'exige l'Islam. Bien entendu, l'Islam nous a présenté les particularités de ce mode de vie qui sont la rationalité, la morale et les droits. L'Islam a précisé chacun de ces domaines. Si nous ne considérons pas ces questions d'une manière sérieuse, nous ne serons pas en mesure de réaliser des progrès islamiques ni d'établir une nouvelle civilisation islamique. Nous ne serons pas en mesure de réaliser un véritable progrès islamique si nous ne prenons pas soin de cet aspect de notre civilisation, peu importe le niveau de notre progrès industriel et combien d'inventions et de découvertes nous avons faites. Nous devons faire beaucoup d'efforts dans ce domaine.

En ce qui concerne cette culture et ses exigences, il y a quelques points dont nous devons tenir compte. Le premier point est que notre vie sociale et notre mode de vie dépendent de notre vision de la vie. Quels sont les buts de la vie ? Tout but que nous avons choisi pour notre vie va naturellement entraîner un certain mode de vie. La question essentielle à cet égard, est celle de la foi. Nous avons besoin de spécifier un objectif et un but pour la vie et nous avons besoin de développer notre foi en cet objectif. Sans foi, il n'est pas possible de faire des progrès ni de faire de bonnes œuvres. Nous pouvons décider de croire au libéralisme, au capitalisme, au communisme ou au fascisme, ou de mettre notre foi dans le monothéisme pur. Après tout, il est nécessaire de croire en quelque chose et d'avancer. La question de la foi est importante : la foi en un principe ou une idéologie est nécessaire et notre mode de vie en dépend.

Il y a une interprétation erronée dont je voudrais vous parler, chers jeunes. En Occident, quelques pseudo-philosophes ont proposé l'idée de désidéologisation. Dans les articles intellectuels, vous voyez parfois cette expression. L'idée est qu'il n'est pas possible de faire fonctionner une société sur la base d'une idéologie. Cette idée a été mise en avant par quelques philosophes ou plutôt pseudo-philosophes occidentaux, et un certain nombre de personnes le répètent dans notre pays sans en comprendre la profondeur ni les dimensions. Aucune nation qui veut construire une civilisation, ne peut se passer d'idéologie. Aucune nation ne peut construire une civilisation sans suivre une idéologie ou une école de pensée. Les nations qui ont construit les civilisations matérialistes dans le monde, l'ont fait en fonction d'une idéologie et l'ont ouvertement annoncé. Certains ont annoncé qu'ils croyaient au communisme d'autres au capitalisme et à l'économie capitaliste. Ils ont annoncé leur idéologie et ont fait des efforts sur la base de cette idéologie. Bien sûr, ils ont dû supporter des difficultés et en payer le prix dans certains cas. Sans école de pensée, sans idéologie, sans efforts et sans payer le prix de cet engagement, il n'est pas possible de construire une civilisation.

Certains pays sont des imitateurs. Ils ont appris quelque chose de ceux qui ont construit la civilisation matérialiste et ont construit leur vie sur ce modèle. Certes, il se peut qu'ils réalisent certains progrès superficiels mais ils resteront toujours des imitateurs et non ceux qui construisent des civilisations. Ils n'ont pas de racines et sont par conséquent vulnérables. Si un orage éclate, ils seront anéantis parce qu'ils n'ont pas de racines. Ce sont des imitateurs et l'imitation est très nuisible. Certains d'entre eux réussiront à obtenir quelques bienfaits de la civilisation occidentale matérialiste mais beaucoup d'entre eux n'en connaitront que les inconvénients.

Je ne veux pas citer le nom de ces pays mais il y en a certains dont la croissance économique est présentée comme un modèle dans les déclarations et les écrits de certains de nos intellectuels. Ils ont peut-être fait certains progrès dans le domaine industriel et scientifique mais ils sont des imitateurs et portent au front la marque honteuse de l'imitation et de la soumission. En outre, ils souffrent de tous les inconvénients de la civilisation occidentale matérialiste contemporaine sans en connaitre les bénéfices et les avantages. Aujourd'hui, il est évident que la civilisation matérialiste occidentale a créé certains problèmes pour l'humanité et pour ses propres partisans.

Par conséquent, il n'est pas possible de construire une civilisation sans école de pensée et idéologie. La foi est nécessaire pour construire une civilisation. Une civilisation qui repose sur une idéologie va réaliser des progrès dans les domaines scientifiques et industriels, et son support idéologique orientera et gérera tous les progrès qu'elle accomplit. Une société qui choisit le monothéisme comme base et avance sur la base du monothéisme, profitera de tous les avantages possibles dans la construction d'une civilisation. Elle sera capable de construire une civilisation profondément enracinée et de promouvoir ses pensées et sa culture dans le monde. Par conséquent, le premier point est la nécessité de la foi. Attirer les sociétés vers l'athéisme est un des complots que les ennemis de la civilisation islamique poursuivent de manière sérieuse.

Aujourd'hui, dans les milieux intellectuels, certaines personnes à différents niveaux, nous conseillent de renoncer aux slogans idéologiques. Ils remettent en question les années 1980 où les slogans idéologiques étaient très courants. Ils ont eux-mêmes peur de l'option idéologique et des slogans révolutionnaires et islamiques, et veulent semer aussi la peur dans le cœur des autres. Ils disent que ces slogans auront pour résultat des troubles, des sanctions et des menaces. D'un point de vue optimiste, je dirai que ces gens n'ont pas étudié les livres d'Histoire. S'ils avaient étudié les livres d'Histoire et pris connaissance du destin, de l'origine et de l'orientation des civilisations y compris la civilisation occidentale matérialiste qui veut conquérir le monde, ils ne diraient pas de telles choses. Nous supposons pour ne pas être pessimistes, qu'ils ne le savent pas ou qu'ils n'ont pas étudié les livres d'Histoire.

Il se peut qu'une société sans idéaux, sans idéologie et sans foi, s'enrichisse et acquiert une certaine puissance mais elle restera comme un animal puissant dont l'estomac est plein. Un être humain qui a faim est plus précieux qu'un animal repu. Ce n'est pas ce que l'islam veut. L'Islam veut que les êtres humains soient riches et puissants et en même temps, que les êtres humains soient reconnaissants envers Allah le Très-Haut, et L'adorent. Avoir de nobles caractéristiques humaines, être puissant et Adorer Allah le Très-Haut est ce que veut l'islam. L'Islam veut construire de véritables êtres humains et il est lui-même, un modèle à cet égard.

Par conséquent, la foi est la condition la plus importante pour la construction d'une nouvelle civilisation islamique. En tant que gens qui croient en l'islam, nous avons trouvé cette foi. Nous avons mis notre foi dans l'Islam. Nous pouvons trouver tout ce dont nous avons besoin dans la morale et le mode de vie islamiques. Nous avons besoin de faire des recherches et de discuter de ces choses. Nous avons beaucoup travaillé sur la jurisprudence et le droit islamique. Nous devons aussi faire un travail de qualité sur la morale, la pratique et le raisonnement islamiques. Les centres d'enseignement islamiques ont une grande tache à accomplir dans ce domaine ainsi que nos spécialistes, nos chercheurs et nos universités. Nous devons travailler dans ces domaines et faire de ce travail, la base de notre planification et de notre enseignement. C'est ce dont nous avons besoin et que nous devons poursuivre aujourd'hui. C'est le premier point à propos de la construction d'une civilisation islamique et l'élaboration de cette partie essentielle de la civilisation, à savoir le mode de vie islamique.

Chacun des points que j'ai mentionnés ont été généralement ou spécifiquement discutés dans l'Islam. Les différentes façons de traiter les gens et de se comporter, des différentes affaires qui touchent la vie sociale, tout cela a été discuté dans l'Islam. Le voyage et les transports, les relations avec les parents, la coopération, les règles d'amitié et la façon de traiter les ennemis, tout a été discuté en détail ou en général, dans nos sources islamiques, et ceux qui sont capables d'extraire ces règles et de donner des avis, peuvent obtenir tout ce dont ils ont besoin à partir de nos sources islamiques.

Le deuxième point est que pour construire la nouvelle civilisation islamique, nous devons sérieusement éviter l'imitation. Nous devons sérieusement éviter d'imiter ceux qui tentent d'imposer un mode de vie particulier aux peuples du monde. La civilisation occidentale est aujourd'hui, le seul et le meilleur exemple de cette volonté d'ingérences culturelles. Cela ne veut pas dire que nous sommes hostiles à l'Occident. Ce que nous disons est fondé sur une recherche et non sur une hostilité ou une animosité gratuite. Chaque fois que nous parlons de l'Occident, de la civilisation occidentale, des méthodes occidentales, des complots de l'Occident et de l'hostilité occidentale, ils l'interprètent comme une marque d'hostilité envers l'Occident. Ils disent que nous sommes hostiles à l'Occident. Non, nous n'éprouvons pas une hostilité sans raison valable envers l'Occident. Notre démarche n'est pas une démarche partiale. Ce que nous disons se fonde sur des études et des recherches minutieuses.

Pour ceux qui ont imité l'Occident, l'imitation ne leur a apporté que des pertes et des catastrophes. C'est le cas des pays imitateurs qui ont obtenus richesses et progrès technologiques et industriels mais de façon superficielle. La raison est que la culture occidentale est une culture agressive qui détruit les autres cultures. Partout où les Occidentaux sont allés, ils ont détruit les cultures locales et des fondements sociaux et essentiels du pays d'accueil. Ils ont tenté de changer l'Histoire des autres peuples, leur langue et leur alphabet. Partout où les Anglais sont venus, ils ont remplacé le langage local par l'anglais et ont éliminé les langues qu'ils considéraient comme rivales. Dans le sous-continent indien, le persan était la langue officielle depuis plusieurs siècles et la langue de correspondance entre les organismes d'Etat, les gens, les universitaires, les grandes écoles et les élites intellectuelles. Les Anglais sont venus, ont interdit l'utilisation du persan en Inde et ont imposé la langue anglaise.

Aujourd'hui le persan n'existe plus dans le sous-continent indien qui était un des principaux centres de langue persane. L'anglais est devenu la langue officielle dans le sous-continent indien. L'anglais est devenu la langue officielle dans la correspondance et la majorité des personnalités éminentes indiennes parlent anglais. Elles doivent parler anglais, c'est une chose qui a été imposée. C'est-ce qui s'est passé dans tous les pays où les Anglais ont débarqué à l'époque de la colonisation. Ils ont imposé l'anglais dans leurs colonies. Nous n'avons imposé le persan à aucun pays, en Inde, ce sont les Indiens eux-mêmes qui l'ont accueilli. Les personnalités éminentes indiennes composaient des poèmes en persan. Depuis le 7ème et 8ème siècle du calendrier islamique jusqu'à l'arrivée des Anglais, il y avait de nombreux poètes en Inde qui composaient des poèmes en persan, comme Amir Khosrô Dehlavi, Bidel Dehlavi et beaucoup d'autres poètes. Iqbal Lahori était de Lahore mais ses poèmes en persan sont plus célèbres que les poèmes qu'il a composés dans d'autres langues. Contrairement aux Anglais qui ont imposé l'anglais en Inde, nous n'avons jamais imposé le persan qui est devenu fréquent en Inde de manière naturelle parce que les Indiens aimaient cette langue et parce que les mystiques indiens, les savants et les grandes figures de ce pays fréquentaient des Iraniens. Mais les Anglais sont venus et ont forcé les Indiens à abandonner le persan et ont même puni ceux qui parlaient et écrivaient en persan.

Les Français aussi ont imposé le français dans leurs colonies. L'un des chefs d'Etat d'un pays d'Afrique du Nord qui avait été dominé par les Français pendant plusieurs années, a eu une réunion avec moi quand j'étais Président. Il me parlait en arabe. Parfois, il ne trouvait pas ses mots pour s'exprimer en arabe. Il se tournait vers son adjoint ou son ministre, et lui demandait en français comment on disait ceci ou cela en arabe. Il était arabe mais il ne pouvait pas se faire comprendre en arabe. Il devait parler français et demander à son collègue ce qu'il devait dire. Cela montre à quel point ils avaient été coupés de leur langue maternelle. Cette situation a duré plusieurs années. Ce fut la même chose avec les Portugais, les Hollandais et les Espagnols. Ils ont imposé leur langue aux populations locales dans les pays colonisés, cela explique pourquoi leur culture est une culture agressive. La culture occidentale est d'essence, une culture agressive.

Partout où ils l'ont pu, les Occidentaux ont détruit les fondements culturels et idéologiques des autres pays. Dans des pays comme le nôtre où le colonialisme direct n'existait pas et où les Anglais n'avaient pas une influence directe grâce aux efforts désintéressés de certaines personnalités marquantes, ils ont payé des gens pour réaliser leurs objectifs. Si l'accord entre l'Iran et l'Angleterre de 1919 n'avait pas été contrarié par la résistance de gens comme Shahid Modarres et d'autres combattants pour la liberté, l'Iran aurait certainement été colonisé comme l'Inde. Des hommes ont empêché que cela se produise. Mais ils ont imposé leur culture par le biais de leurs agents et avec l'investiture de Réza Khan Pahlavi et leur soutien aux intellectuels qui dépendaient de l'Occident dont je ne veux pas mentionner le nom. Certains ministres et personnalités politiques célèbres du régime des Pahlavis étaient des agents de l'Occident et chargés de transformer la culture de notre pays. Ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour cela. Un exemple est l'interdiction de l'Hijab dans le pays. Un autre exemple est la façon dont ils exerçaient des pressions sur les religieux pour ternir leur prestige dans le pays. Il y a eu beaucoup d'autres complots de ce genre pendant le règne de Réza Khan Pahlavi. La culture occidentale est une culture agressive. Partout où elle va, elle détruit les identités nationales et l'identité des peuples. La culture occidentale répand le matérialisme et fait de l'argent et de la richesse, le but de la vie. Les nobles idéaux, les idéaux spirituels et la transcendance spirituelle sont rayés des esprits. C'est une caractéristique de la culture occidentale.

Une autre caractéristique de la culture occidentale est qu'elle généralise le péché en particulier dans le domaine sexuel. Aujourd'hui, cette situation est arrivée à un point extrême en Occident. La plupart du temps, cela commence en Angleterre et se répand dans certains autres pays, notamment aux Etats-Unis. L'homosexualité qui est un grand péché, est devenue une valeur. Ils critiquent certains politiciens qui s'opposent à l'homosexualité ou aux homosexuels. Notez le niveau de dégénérescence morale que connait la culture occidentale. Il en est de même avec l'effondrement de la famille et la consommation très répandue d'alcool et de drogues.

Il y a longtemps dans les années 50 et 60 dans la partie méridionale du Khorasan, j'ai rencontré des savants, des intellectuels et des vieillards qui se souvenaient de la façon dont les Anglais encourageaient l'usage de l'opium en Iran. Les gens à cette époque, ne savaient pas comment utiliser l'opium. Cela n'existait pas en Iran. Les gens que j'ai rencontrés s'en souvenaient et citaient des exemples pour expliquer comment les Anglais propageaient l'usage de l'opium. C'est ainsi que l'usage de la drogue s'est progressivement propagé à l'intérieur du pays. Voilà une autre particularité de la culture occidentale.

La culture occidentale n'est pas seulement représentée par les avions et les instruments qui apportent bien-être, vitesse et facilité. Ces choses-là sont les apparences de la culture occidentale et ne jouent pas un rôle déterminant. La vraie nature de la culture occidentale est le mode de vie matérialiste et immoral qui détruit les identités et la spiritualité. L'exigence principale pour la construction d'une nouvelle civilisation islamique est de ne pas imiter l'Occident. Malheureusement, pendant plusieurs années, nous avons pris l'habitude d'imiter certaines choses.

Je ne soutiens pas l'idée d'un mouvement collectif et brusque contre les normes occidentales dans le cas des vêtements ou de l'architecture non, cela doit se faire progressivement. Cela ne se fait pas par décrets gouvernementaux, il faut changer l'état d'esprit et faire un travail culturel. Comme je l'ai dit, c'est la responsabilité de nos élites et de ceux qui sont chargés de la réforme des normes culturelles. Vous, chers jeunes, vous devez vous préparer à cette responsabilité. C'est votre mission principale.

Nous encourageons la science, l'industrie et les innovations. Nous traitons tous les innovateurs avec le plus grand respect et les maintenons tous en haute estime. Toutes ces choses sont bonnes mais comme je l'ai dit, mais l'essentiel est ailleurs. La question essentielle consiste à rectifier le mode de vie, le comportement social, les codes moraux de comportement dans la société et la culture. Nous devons faire des efforts et faire des progrès dans ce domaine. La nouvelle civilisation islamique à laquelle nous aspirons et que la Révolution islamique veut construire, est impossible sans ces efforts. Une fois cette nouvelle civilisation islamique établie, la nation iranienne sera au sommet de la gloire et de la dignité. La richesse, le bien-être, la sécurité, la gloire et la dignité internationale auront leur place mais accompagnés de la spiritualité.

L'un des points que nous devons garder à l'esprit dans notre confrontation avec le monde occidental, est l'outil artistique que les Occidentaux ont à leur disposition. Les Occidentaux ont tiré le meilleur profit de l'art afin de promouvoir leur culture erronée et dégénérée qui détruit les identités. Ils ont tiré le meilleur profit des arts de spectacle en particulier le cinéma. Ils ont soigneusement étudié un peuple particulier et ont identifié ses faiblesses. Ils utilisent des psychologues, des sociologues, des historiens, des artistes et d'autres personnes pour trouver les moyens de dominer ce peuple. Puis ils demandent à des cinéastes ou aux entreprises hollywoodiennes de produire le film qu'ils veulent. Beaucoup de films qu'ils font sur notre pays et sur les pays comme le nôtre, entrent dans cette catégorie. Je ne suis pas bien informé au sujet des films produits sur la société américaine, mais les films qu'ils produisent sur d'autres pays ont des aspects agressifs.

Il y a quelques années, on a dit aux informations que certains grands pays de l'Europe avaient décidé d'empêcher la diffusion des films américains. Ils ne sont pas musulmans mais ils ont compris qu'il existait un danger et qu'ils étaient agressés. Cela est vrai pour les pays islamiques et spécialement les pays révolutionnaire comme le nôtre. Ils évaluent la situation, produisent des films et émettent des nouvelles sur la base de leurs évaluations. Il est nécessaire d'y prêter attention. Ils façonnent les goûts et les normes culturelles et quand ils ont changé les goûts et les normes, si cela est nécessaire, ils déploient leurs dollars, leurs forces militaires et leurs généraux. C'est la méthode occidentale. Il faut être prudent. Tout le monde doit assumer la responsabilité de la création de la nouvelle civilisation islamique. L'une des exigences est de s'opposer à la civilisation occidentale et d'éviter l'imitation.

Je voudrais ajouter un dernier point. Les points que j'ai mis en relief aujourd'hui ne sont que le début d'une discussion. Nous allons continuer notre discussion dans ces domaines. Nous attendons que les intellectuels qui ont les qualifications nécessaires, travaillent, réfléchissent, et étudient ces domaines afin que nous puissions faire des progrès. Nous ne devons pas tomber dans le piège d'une pensée superficielle, rétrograde et rigide. Il s'agit d'un aspect de la question. Un autre aspect de la question est que nous devons prendre soin de ne pas tomber dans le piège caché de la laïcité. Parfois, des campagnes ressemblent à de la propagande religieuse et à des efforts pour promouvoir la religion et les slogans religieux mais en profondeur, peuvent avoir des tendances laïques comme celle de la séparation de la religion et de la vie. Ce qui est annoncé n'a rien à voir avec les plans et les activités. Les gens peuvent faire certaines allégations et lancer certains slogans mais quand il s'agit d'action, les slogans sont complètement oubliés.

La Révolution islamique est puissante. La puissance et les capacités dont jouit la Révolution islamique suffisent pour éliminer tous les obstacles dont j'ai parlé ainsi que de nombreux autres obstacles que je n'ai pas mentionnés à cette réunion. Elle a la capacité de construire une remarquable civilisation, noble et glorieuse, dans le monde. Vous en serez témoins. Par la grâce d'Allah, vous êtes ceux qui vont construire cette nouvelle civilisation islamique. Comme je l'ai souligné à maintes reprises, vous devez vous préparer à acquérir les connaissances nécessaires, à prendre des mesures et à atteindre la purification spirituelle et la force physique nécessaires pour assumer cette lourde responsabilité.

Que les salutations et la miséricorde d'Allah soient sur vous et que Ses bénédictions vous accompagnent!

 
< Précédent   Suivant >

^