Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux élites et aux fonctionnaires du Khorasan du Nord Version imprimable
16/10/2012

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 16 Octobre 2012 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les élites et les fonctionnaires de la province du Khorasan du Nord.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

"Louange à Allah, Seigneur des Deux Mondes, et paix et salut sur notre Prophète bien-aimé, Ab-al-Qassem Mustafa Mohammad, sur sa famille immaculée et pure, et ses élus.

Je suis reconnaissant à Allah le Très-Haut, qui m'a donné l'occasion d'organiser des réunions amicales avec les différents habitants de cette province bénie et pleine de bontés, qui sont marquées par l'enthousiasme, la sincérité et l'affection des gens. La réunion d'aujourd'hui est consacrée aux honorables fonctionnaires de cette province, représentants et délégués des différentes organisations. Par conséquent, cette réunion est une réunion très propice.

Les points qui ont été mis en relief par les amis à cette réunion étaient tous intéressants et remarquables, et je tiens à y ajouter à mon tour, quelques points importants. Si chacun de nous prête attention à ces points, ce sera bénéfique pour l'avenir de cette province.

Le premier point est que servir le peuple est une bénédiction divine et don divin. Ces services peuvent être rendus dans les organismes officiels comme ceux qui sont rendus par les fonctionnaires de cette province, ou prendre des formes moins officielles comme le fait de rendre des services dans les domaines religieux, culturels et scientifiques, dans le domaine de la distribution des ressources entre les citoyens et dans le domaine de la satisfaction des besoins des gens. Par conséquent, la possibilité de rendre service est en soi, une bénédiction dont nous devons être reconnaissants.

Je crois sincèrement que servir le peuple est un honneur et non un slogan. Nos grands mystiques conseillent à leurs élèves de rendre service aux gens en plus du culte de Dieu, des invocations et des prières. Dans certains cas, ils préfèrent le service des gens au recueillement individuel. Rendre service à la population nous rapproche d'Allah le Très-Haut. Quand vous faites quelque chose pour une personne, cela vous rapproche de Dieu. Aider une seule personne apporte des récompenses divines à la fois dans ce monde et dans l'autre, que dire s'il s'agit d'un service à un groupe de personnes, aux habitants d'une province, aux citoyens d'une ville ou à la population d'une région. Par conséquent, le point important est que si nous trouvons une occasion de servir le peuple, nous devons remercier Allah le Très-Haut, et considérer ces possibilités comme une bénédiction de Sa part.

Le fait d'apprécier cette bénédiction signifie que nous ne devons pas penser que les gens nous sont redevables pour les services que nous rendons. C'est la condition de base. Allah le Très-Haut, nous a donné l'occasion de servir la population. Cette opportunité est une bénédiction divine dont nous devons être reconnaissants. Par conséquent, si nous parvenons à rendre service, il ne faut pas exiger que les gens nous remercient en échange. C'est un point important.

Un autre point est qu'il ne faut faire aucune différence lorsqu'on rend service. Dans tous les secteurs, notre responsabilité consiste à rendre service aux gens. Que cette personne soit un ami, un étranger, un ennemi ou ait telle ou telle orientation politique ou religieuse, ne doit pas entrer en ligne de compte. Personne ne doit être exclu lorsqu'on rend service. Cela aura un impact sur les actions de ceux qui rendent service à grande échelle et ceux qui rendent des services à une province ou une région. Il existe différents types de personnes dans les différentes parties d'une région et pour cette raison, il ne doit y avoir aucune discrimination et tout le monde doit être considéré comme égal. Nos services appartiennent à tout le monde et nous devons en faire profiter tout le monde.

Un autre point consiste à avoir une ferme détermination dans nos services. Comme les amis viennent de souligner et selon les rapports que j'ai reçus, cette province fait partie des provinces faibles au niveau matériel. La raison est en partie, que cette province a été mise en place récemment mais il peut y avoir d'autres raisons. Les responsables de cette province doivent concentrer leurs efforts sur l'amélioration du rang de cette province, dans un laps de temps donné. Par exemple, ils devraient aider cette province à se placer au rang des dix premières provinces du pays en termes de progrès, et à atteindre une situation respectueuse des normes et acceptable. Dans ce but, il est nécessaire d'intensifier l'effort et le travail. L'intensification du travail ne signifie pas uniquement une augmentation du volume du travail mais plutôt l'amélioration de la qualité du travail. Cela signifie un travail précis, fondé sur l'opinion des experts et sur la concertation, continu et persistant, fondé sur une planification et qui ne s'arrêtera pas si les fonctionnaires actuels sont remplacés par d'autres. Certains ont indiqué qu'un plan de développement avait été préparé pour cette province. C'est une bonne nouvelle. S'il y a un plan, l'arrivée de nouveaux fonctionnaires et gestionnaires n'aura pas un grand impact sur le travail qui doit être effectué. Le point important est qu'il faut avoir une feuille de route bien définie.

Nous avons dit que cette province devrait figurer parmi les dix premières provinces du pays. Est-ce réalisable ? Compte tenu des capacités de cette province, cet objectif est tout à fait réalisable. Il y a de très bonnes possibilités dans cette province dont l'une est sa main-d'œuvre. Je l'ai bien remarqué dans les rapports qui ont été présentés dans les rencontres avec les jeunes, les étudiants, les enseignants et les professeurs de cette province ainsi que dans d'autres rapports. Cette province jouit d'une main-d'œuvre très compétente. C'est la qualité principale de cette province qui dispose également de ressources naturelles concernant le sol, le climat, la situation géographique et d'autres choses qui peuvent jouer un rôle dans la progression d'une région. Par conséquent, il y a de bonnes capacités et il est possible d'aider cette province à progresser et d'améliorer les conditions de vie des habitants.

Compte tenu de leur piété, de leur sincérité, de leur présence remarquable dans différents domaines et du fait qu'ils vivent dans les zones frontalières et un endroit géographique sensible, les gens de cette province méritent vraiment nos services. Les honnêtes gens de cette province méritent vraiment de recevoir des services exceptionnels et de faire des progrès.

Les amis qui se sont exprimés lors de cette réunion ont insisté sur quelques points que j'avais aussi à l'esprit et que j'avais écrits pour en discuter. Je tiens à mettre en évidence ces points. Le rapport qui a été présenté par monsieur le préfet était un compte rendu exhaustif des activités qui se déroulent dans cette province. Si tant de choses sont faites au cours d'une période de temps spécifique, l'apparence et les aspects intérieurs de la province vont beaucoup évoluer. Il n'y a aucun doute à cet égard. Le point important est d'assurer le suivi et l'application de ces mesures.

Une autre question importante est de définir les priorités. Nous devons tenir compte des capacités du pays, des contraintes budgétaires et des possibilités que le gouvernement peut mettre à la disposition des différents secteurs. Nous devons également prêter attention au fait que les projets puissent produire des rendements à court terme. Certains objectifs sont bénéfiques et nécessaires, mais ne sont pas accessibles actuellement. D'autres sont accessibles et peuvent être réalisés dans une courte période de temps. Tous ces facteurs jouent un rôle dans la détermination des priorités.

Nous devons prêter attention aux priorités dans la poursuite de nos travaux. Je crois que l'une des priorités est l'agriculture qui a été d'ailleurs été mentionnée à plusieurs reprises dans les propos des amis qui se sont exprimés lors de cette réunion. Il y a de bonnes capacités agricoles dans cette province et des gens talentueux qui peuvent faire progresser l'agriculture. Lors de cette réunion, quelques amis ont abordé la question de la recherche agricole et dans une autre réunion, certains points ont été présentés sur une nouvelle technique d'irrigation qui peut s'avérer bénéfique dans l'agriculture. Il existe de nombreuses possibilités, un sol fertile, de l'eau, de la main-d'œuvre et des bonnes conditions climatiques. L'agriculture et l'élevage ont toujours été la principale source de revenus dans cette province.

Bien entendu, les sécheresses successives et continues ont nui à l'agriculture de cette province. Cela ne fait aucun doute. Selon les rapports que j'ai reçus, l'une des choses qui a nui à l'agriculture de cette province et créé des problèmes dans la voie de son progrès, est la division des terres en petites parcelles. L'un des projets les plus importants que j'ai souligné à plusieurs reprises, est le rassemblement de ces terres pour permettre l'industrialisation et la modernisation de l'agriculture grâce à l'utilisation de machines modernes. C'est une des choses les plus importantes qui doivent être faites. L'agriculture de cette province a été affaiblie par ces facteurs ainsi que différents autres facteurs. L'agriculture est une priorité. Cela ne veut pas dire que l'industrie doit tomber dans l'oubli, non, cette province a certaines industries qui peuvent contribuer à la création d'emplois à condition que nous y prêtions suffisamment d'attention, et peuvent générer de gros profits pour cette province. Cependant, l'agriculture doit être la première priorité. Si nous parvenons à relancer l'agriculture dans cette province, le problème du chômage sera résolu et différentes conséquences du chômage comme l'émigration dans les banlieues des grandes villes, la drogue et d'autres problèmes, seront éliminés ou affaiblis.

En ce qui concerne l'économie, il existe trois grandes directives. Une de ces directives est l'industrialisation de l'agriculture. Nous avons besoin d'industrialiser et de moderniser notre agriculture et notre horticulture. La deuxième directive concerne les industries de transformation, les installations frigorifiques pour le stockage et d'autres mesures de ce genre. Si les cultivateurs de cette province ont accès aux industries de transformation, leurs conditions seront différentes. Il en va de même pour l'accès aux installations frigorifiques pour le stockage des produits agricoles.

Inshallah, j'aurai demain une réunion avec les responsables gouvernementaux qui sont certainement au courant de ces affaires. Dans les réunions que j'ai organisées avec les représentants du gouvernement, ils ont souvent fait certaines suggestions et propositions. Inshallah, je vais également insister sur ces points lors de cette réunion. Ces questions doivent être examinées lors des réunions avec les responsables gouvernementaux. Je dis ces choses afin qu'il soit clair que cette province a de bonnes perspectives de progrès. L'une des questions est celle des industries de transformation et l'autre, la création de structures appropriées pour la distribution et la commercialisation des produits agricoles, un point qui a également été abordé par l'un des orateurs à cette réunion. La commercialisation de nos produits agricoles à l'intérieur et à l'extérieur du pays, doit être effectuée de manière rationnelle. Cela contribuera au progrès de cette province. L'une des priorités de cette province est donc l'agriculture et les différents aspects et questions qui en dépendent.

La question du tourisme dans cette province est une autre question au sujet de laquelle j'ai reçu certains rapports avant ce voyage. Elle a attiré mon attention et je l'ai étudiée avec soin. En outre, cette question a été mise en relief dans les déclarations des responsables locaux et des élites scientifiques de cette province qui a beaucoup d'attractions touristiques. Elle jouit avant tout, de deux sites naturels et historiques. Je n'ai jamais eu l'occasion de les visiter mais d'après les rapports que j'ai reçus, le fort qui se trouve près de la ville d'Esfarayen est similaire à la Citadelle de Bam qui attire beaucoup de touristes étrangers. Pourquoi ce site ne pourrait-il pas attirer aussi les touristes ? Pourquoi n'a-t-il pas été bien présenté ? Pourquoi les gens ne savent rien à ce sujet alors qu'il est plus accessible que la citadelle de Bam. Des millions de personnes se rendent chaque année dans cette province. Différentes statistiques existent à cet égard qui parlent de vingt millions de pèlerins au mausolée de l'Imam Réza (AS) ou d'une quinzaine de millions de voyageurs chaque année. Si les installations nécessaires sont fournies pour que les pèlerins puissent rester dans cette province une journée de plus, cela aura un effet énorme sur les conditions de cette province. Il ne s'agit pas d'attirer les visiteurs dans un endroit éloigné, une autre ville ou une autre région du pays. Cet endroit n'est pas un lieu éloigné. Les pèlerins viennent régulièrement dans cette province. Les installations nécessaires doivent être créées pour qu'une partie de ces voyageurs puissent rester dans cette ville pendant au moins une journée et visiter ces différents sites naturels et historiques. Remarquez la grande évolution que ceci causera au niveau du commerce et de la vie de ses habitants. Par conséquent, le tourisme est une autre priorité.

La question de la recherche qui a été soulevée à cette réunion, est une autre priorité. Les activités de recherche et d'étude ne produisent pas des rendements à court terme mais comme le dit le Saint Coran :
 

«انبتت سبع سنابل فى كلّ سنبلة مئة حبّة»
«Ceux qui dépensent leur biens dans le sentier de Dieu ressemblent à un grain d'où naissent sept épis, à cent grains l'épi»
[Coran 2: 261].

C'est comme une graine que l'on plante dans le sol, qui se développe et produit sept cents grains. Telle est la nature de la recherche. Lorsque vous faites des recherches sur les grains modifiés, les nouvelles méthodes agricoles ou une substance qui peut être utilisée dans l'industrie, l'agriculture, les services et d'autres secteurs, après un certain temps cela produira de grands bénéfices pour le pays. Certainement, la recherche est une autre priorité. Par conséquent, il y a beaucoup de travail à faire. Il y a beaucoup de domaines dans lesquels nous devons travailler. Les habitants de cette province sont des gens de valeur (qui méritent ces efforts et ces services).

Aujourd'hui, notre pays a besoin de travail et d'efforts. Cher peuple, honorables responsables des différents secteurs et chères élites scientifiques ! Vous devez transmettre ce message à travers vos paroles et vos actes à ceux qui vous écoutent et travaillent sous votre direction. Notre pays a besoin de travail. Nous devons faire des efforts. Nous devons travailler. Nous devons faire des efforts et travailler de façon organisée, bénéfique et disciplinée.

Chaque fois que nous nous sentons faibles, nos ennemis deviennent plus optimistes et plus motivés. Chaque fois que nous assistons à un mouvement efficace dans le pays qui encourage les gens à agir et augmente leur perspicacité, nous voyons que les ennemis tentent immédiatement de contrer ce mouvement. Ceux qui suivent les questions politiques, les informations et les relations internationales peuvent le constater. Quand une réalisation importante est faite dans le pays comme une manifestation massive, une grande élection, une grande réussite scientifique et industrielle ou une mesure importante et efficace du gouvernement, ils essaient immédiatement de créer des problèmes d'une manière ou d'une autre. Par contre, si nous annonçons que nous sommes faibles et fatigués, une réaction rapide apparait dans le monde et les adversaires de l'Islam et de la République islamique s'en réjouissent et reprennent leur souffle pour nous attaquer de nouveau. Il est nécessaire de prêter attention à ces attitudes. La leçon est que tout d'abord, nous ne devons jamais cesser de faire des efforts et deuxièmement, que nous devons renforcer l'esprit de travail et l'espoir chez tous ceux qui nous écoutent et travaillent sous nos ordres. C'est notre responsabilité. Tout commentaire qui encourage le désespoir, le sentiment de fatigue, de déception et d'ennui, et encourage les discordes, est contraire aux intérêts du pays, va certainement à l'encontre de nos progrès et nuira à notre dignité nationale.
Nous ne sommes pas démunis dans notre confrontation avec les ennemis. Nous avons de grandes capacités. Ce n'est pas une déclaration prétentieuse mais une vérité. La preuve la plus importante est qu'ils ont essayé de nous nuire pendant plus de 33 ans. Si nous étions faibles, cet arbre se serait desséché. Pourquoi est-il devenu dix fois plus grand ? Pourquoi est-il devenu la manifestation de ce verset coranique qui dit :

«تؤتى اكلها كلّ حين باذن ربّها»
"Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur"
[Coran 14: 25]

Par rapport à la situation il y a dix ou vingt ans, notre pays beaucoup progressé dans le monde, dans le domaine scientifique, industriel, moral et social. La République islamique a connu une forte croissance. Qu'est-ce que cela prouve ? Cela prouve qu'il existe une force constructive dans le pays qui désamorce tous les complots des ennemis et règle tous les problèmes qu'ils nous créent. Cela est évident. Par conséquent, nous sommes capables de nous défendre et avons beaucoup de capacités mais nous pouvons détruire ces capacités de nos propres mains, en sapant le moral et l'espoir des gens, en ratant les occasions ou en décrivant l'avenir de manière très sombre à nos jeunes qui sont notre espoir. Nous devons éviter d'agir de cette manière. Cela dépend de nous. Tout le monde est responsable mais nos gestionnaires et nos responsables dans les différents secteurs ont eux, une lourde tache à assumer.

Heureusement, notre pays a fait beaucoup de progrès dans sa confrontation avec les puissances arrogantes et occidentales. Aujourd'hui, lorsque nos responsables parlent dans les négociations et les réunions, ou devant les différents médias, leurs discours sont bien argumentés, complets, intéressants et précis. Les réunions internationales sont un des lieux de cette confrontation. Vous pouvez et devez savoir que la plupart des médias européens sont contrôlés par les sionistes. Depuis des années, ils ont réussi à contrôler les grands médias internationaux. Ils créent l'information et dictent aux politiciens ce qu'ils doivent dire. C'est un point important. Les politiciens occidentaux sont eux-mêmes malveillants mais aussi influencés par les médias. L'une de leurs déclarations courantes est qu'ils exercent des pressions sur l'Iran pour nous forcer à revenir à la table des négociations. De quelle table de négociations s'agit-il ? Quand est-ce que l'Iran a abandonné les négociations sur différentes questions mondiales ? C'est un mensonge et une façon de tromper les gens. Ils disent qu'ils essayent de forcer l'Iran à revenir à la table des négociations mais ce n'est qu'une tromperie et une ruse médiatique. Ils ne cessent de le répéter. Ils répètent tellement ces commentaires que je pense que même les politiciens occidentaux commencent à les confondre avec la vérité alors que ceux qui ont choisi cette formule et ce discours ont d'autres motifs. Ils ne veulent pas forcer l'Iran à revenir à la table des négociations. Ils veulent que l'Iran se résigne face à leurs intimidations au cours des négociations. La réponse de l'Iran est qu'ils ne sont pas assez puissants pour forcer une nation révolutionnaire, résistante, perspicace et consciente à plier devant leurs caprices et leur cupidité. Le problème des politiciens occidentaux et de ces oppresseurs n'est pas que l'Iran refuse de négocier sur la question du nucléaire ou d'autres questions, mais que l'Iran refuse de céder à leurs demandes. Bien sûr, il est clair que ce problème ne sera pas résolu de sitôt.

Le plus drôle est que les Européens utilisent le ton du 19èmesiècle quand les navires anglais débarquaient dans le Golfe Persique. Du pont de leurs navires, les commandants anglais transmettaient leur message aux cheikhs du Golfe Persique, leur ordonnaient de faire ceci ou de ne pas faire cela, et les cheikhs se courbaient devant eux comme des serviteurs et disaient: «Oui, Sir! » Les Européens pensent qu'ils sont encore au 19ème siècle. Les gouvernements qui ont été au pouvoir dans notre pays, n'étaient pas assez compétents et fiers pour refléter l'identité et la noblesse de la nation iranienne dans leur comportement et leurs relations. Ils étaient vulnérables et influençables. Les Européens pourraient facilement les influencer dans le domaine politique et culturel, et les forcer à se résigner. Sachez qu'une personnalité, un individu et une nation cela ne fait pas de différence, seront physiquement vaincus lorsque qu'ils se seront soumis de l'intérieur. Etant agressifs par nature, les arrogants pouvaient facilement vaincre nos dirigeants occupés par des questions matérielles et mondaines, par leur trône, leur poste et leur argent, qui ne pensaient qu'à leurs propriétés et leurs entreprises, qui n'étaient pas à la recherche de nobles valeurs et désiraient seulement l'assouvissement de leurs vaines pulsions humaines. Aujourd'hui, les ennemis pensent qu'ils sont dans la même situation.

Aujourd'hui, la question est la nouvelle idée que la République islamique a introduite dans le monde, qui a désorienté les puissances arrogantes. Aujourd'hui, les puissances arrogantes du monde ne sont plus en mesure de répondre à la Révolution islamique sur un ton agressif. Aujourd'hui, la Révolution islamique a réussi à propager ses idées dans le monde. En dépit de leur censure et des pressions, les idées de la Révolution islamique se répandent aux quatre coins du monde. La démocratie religieuse, la gouvernance spirituelle et religieuse, la présence du peuple dans tous les domaines, la résistance aux intimidations des puissances mondiales et des grands blocs internationaux de pouvoir, sont des idées qui se sont répandues dans les différentes parties du monde. Vous voyez que ces idées ont en vogue dans le monde même si elles ne sont pas associées à l'Iran, ce qui n'est d'ailleurs pas important. Nous n'insistons pas pour que le nom de l'Iran soit associé à ces idées bien qu'il n'y ait personne au monde qui nie le fait que la Révolution islamique et la résistance de la nation iranienne aient eu un effet sur ces événements. Telle est la question aujourd'hui.

Par conséquent, nous sommes sur la bonne voie. Nous devons faire des efforts. Nous devons travailler dur. Nous devons penser et agir dans le bon sens. Nous devons rester unis. Nous devons créer une atmosphère de travail, de sincérité et de spiritualité, loin de toute hypocrisie et de choses semblables. Ce sont les exigences que nous ressentons aujourd'hui. Chacun de vous qui travaillez à différents niveaux et avez des responsabilités dans différents secteurs, peut jouer un rôle. Comme je l'ai dit, il s'agit de responsabilités officielles qui ont été précisément définies par la loi et les règlements, et de responsabilités sociales comme celles des religieux, des intellectuels, des professeurs, des chercheurs et des militants sociaux. Tout le monde peut jouer un rôle même s'il n'a pas une position officielle. Nous sommes tous responsables. J'espère qu'Allah le Très-Haut, nous aidera à nous acquitter de nos responsabilités. Je confie tous les frères et sœurs à Dieu. J'espère que vous profiterez tous des bénédictions divines.

Que les salutations et la miséricorde d'Allah soient sur vous et que Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^