Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Les propos du Guide suprême à la 4ème réunion des idées stratégiques de la RII. Version imprimable
13/11/2012

« Il faut expliquer le concept de "liberté", dans le système de la pensée islamique ». C'est en ces termes que le Guide suprême de la Révolution islamique s'est adressé à environ 150 penseurs, professeurs d'université et de howza, chercheurs et auteurs d'ouvrages dans le domaine des sciences humaines, lors de la 4ème réunion des idées stratégiques de la République Islamique d'Iran ayant pour thème "la liberté".

Evoquant les lacunes considérables, dans la connaissance et la compréhension des dimensions de la liberté, l'honorable Ayatollah Khamenei a affirmé que la liberté constituait, depuis des siècles, l'un des sujets les plus abordés et les plus étudiés, en Occident. Les penseurs occidentaux, aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles, ont avancé des théories sur la liberté; des théories qui ont été à l'origine de mouvements sociaux finissant par l'avènement de grandes révolutions, telles la Renaissance, la Révolution industrielle, la Révolution française et la Révolution d'octobre en URSS.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a, ainsi, rappelé que contrairement à l'Occident, il n'y a pas eu, en Iran, de telles vagues d'idées, avant la Révolution constitutionnelle, qui, elle aussi, n'a pas apporté un quelconque acquis particulier, dans le domaine de la liberté, vu, notamment, un défaut important : l'imitation des intellectuels de la pensée occidentale.

Quant à la grande différence entre la vision islamique et la vision occidentale envers la liberté, le Guide suprême de la Révolution islamique a précisé que, selon le libéralisme occidental, la liberté repose sur l'humanisme, tandis qu'en Islam, la liberté s'appuie sur la croyance en Dieu et sur le monothéisme. « Dans la pensée islamique, l'Homme est émancipé de toutes les restrictions, sauf l'obéissance à Dieu, » a précisé l'Ayatollah Khamenei.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a, ensuite, décrit la liberté, dans les trois domaines économique, politique et éthique, où la liberté à l'occidentale, est à l'origine de réalités très amères, laides, voire, répugnantes. Selon le Guide suprême, la mauvaise conception de la liberté a, en effet, entraîné des phénomènes regrettables, telles que l'homosexualité, la discrimination, l'arrogance, le bellicisme et des attitudes sélectives envers les droits de l'Homme ou la démocratie. Malgré toutes ces réalités déplorables, il est aussi utile, selon le Guide suprême, de se référer aux théories des penseurs occidentaux, pour y mener des recherches dans le domaine de la liberté, car les Occidentaux ont de plus longs antécédents, dans l'élaboration des théories y afférentes. « Il faut, pourtant, éviter toute imitation et suivisme, car le suivisme contredit, certes, la liberté » a ainsi conclu le Guide suprême de la Révolution islamique.

Au début de cette réunion, dix penseurs et professeurs ont exprimé leurs idées, sur divers aspects de la liberté. Les réunions des Idées stratégiques de la Révolution islamique ont pour objectif de créer un climat scientifique et spécialisé, pour l'échange de vues et de prise de décisions sur les questions stratégiques et à long terme. Les 3 dernières réunions avaient, respectivement, pour thèmes, le modèle islamique et iranien du progrès, la justice, et la femme et la famille.

 
< Précédent   Suivant >

^