Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux responsables et aux organisateurs du Hadj Version imprimable
23/05/2012

Ce qui suit est le texte intégral d'un discours prononcé le 23 mai 2012, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les organisateurs et les responsables du hadj, organisée à l'approche de la période du Grand Pèlerinage annuel à la Mecque.

"Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Je prie humblement et du fond du cœur, Allah le Très-Haut, d'accepter le pèlerinage des invités de Sa Kaaba. J'espère que leur pèlerinage satisfera Dieu et apportera des bénédictions divines aux communautés islamiques. Je considère qu'il est nécessaire d'exprimer ma sincère gratitude aux responsables et aux organisateurs du hadj, et aux organismes qui collaborent avec eux. Je prie Allah le Très-Haut, de récompenser ces gens pour leurs efforts.

Les points soulevés par M. Ghazi-Asgar et l'honorable chef de l'Organisation des affaires du Hadj et du Pèlerinage, étaient très positifs. Les mesures qu'ils ont appliquées et les mesures qu'ils envisagent d'adopter sont bonnes et nécessaires. Des efforts doivent être déployés pour la réalisation des objectifs des responsables et pour rapprocher de plus en plus, le pèlerinage de ce qu'Allah le Très-Haut, nous a demandé, dans sa forme, son contenu et son essence. Des efforts doivent être déployés pour s'acquitter de cette obligation grande et essentielle, qui est différente des autres obligations islamiques dans le sens où elle est liée au sort de l'Ummah islamique et du monde entier, de la manière qu'Allah le Très-Haut, nous l'a prescrit. Les conditions sont différentes cette année et le hadj jouit d'une situation particulière cette année. La grandeur du Sceau des Prophètes (SAWA) est devenue claire et manifeste pour les amis et les ennemis, ce qui est une caractéristique particulière du hadj de cette année. Il y a deux aspects dans ce que les ennemis ont commis aux Etats-Unis en insultant le Prophète de l'islam (SAWA). D'une part, ce qu'ils ont fait est révélateur de la profondeur de la rancune que les ennemis, les puissances arrogantes et leurs agents éprouvent à l'encontre du prophète de la miséricorde, de l'honneur et de la dignité, qui est aussi l'incarnation des vertus les plus nobles et les plus précieuses de l'homme dans l'Histoire et la création. Ces gestes montrent la profondeur de leur hostilité envers le Saint Prophète (SAWA). D'autre part, dans le cas de ces offenses, leurs politiciens ont adopté des positions qui sont très proches de ces positions hostiles. C'est un côté de la question qui s'est avéré très bénéfique pour le monde de l'Islam. Même les gens, les groupes et les communautés les plus sceptiques, ont compris où se situaient les principaux camps de l'actuelle confrontation. Ils ont réalisé qu'il s'agissait d'une confrontation entre le camp de la vérité et le camp du mensonge. Il est devenu clair que la confrontation est centrée autour de l'essence de l'Islam et de la personnalité du Sceau des Prophètes (SAWA). Cet événement a été causé par les ennemis mais c'est le monde de l'Islam qui en a profité parce qu'il a identifié son ennemi et la raison de son inimitié. Le monde de l'Islam a compris la différence entre la vérité et le mensonge. Ce sont les grandes questions de notre époque. Les autres déclarations des puissances arrogantes contre les nations musulmanes ne sont que des questions secondaires, des mensonges et des prétextes. L'essence de cette question est devenue évidente. C'est un point important.

L'autre aspect de la question est le grand mouvement qui a été mené par les musulmans. Voyez ce qui se passe aujourd'hui dans le monde de l'Islam et comment les peuples musulmans réagissent avec ferveur. La majorité d'entre eux n'ont même pas vu le film, ils ont seulement été informés que le Saint Prophète (SAWA) avait été insulté et vous voyez comment ils ont réagi. Les pays et les peuples islamiques sans qu'on leur demande, cœur et âme, réagissent et expriment leur amour et leur respect pour le prophète de l'islam (SAWA). Ceci est très précieux. Ce qui s'est passé est exceptionnel. Dans les pays occidentaux où les grandes idoles et les gouvernements arrogants et taghutis complotent sans cesse contre l'Islam et l'Ummah islamique, en Europe, aux Etats-Unis et dans différents pays non-islamiques, les musulmans et parfois même des non-musulmans ont réagi et sont descendus dans la rue. C'est un autre aspect de la question. Ce qui s'est passé est très important et a montré la capacité du monde de l'Islam à s'engager dans l'action.

J'ai déclaré à plusieurs reprises que le Saint Prophète (SAWA) est le point de convergence de tous les musulmans et de toutes les écoles, confessions et croyances islamiques. Elles partagent toutes les mêmes convictions et les mêmes croyances dans ce domaine. Lorsqu'il s'agit du Saint Prophète (SAWA), les différences entre chiites et sunnites ou entre musulmans modérés et radicaux, n'ont plus de sens. Tous les musulmans partagent le même respect du Saint Prophète (SAWA) qui est l'axe et le pivot de toutes les croyances divines et islamiques, et sont unies et solidaires. Aujourd'hui, cette vérité s'est révélée dans le monde de l'Islam et il convient de l'apprécier.

C'est là que "la cérémonie de rejet des polythéistes" prend tout son sens pendant le hadj. Lors du Grand Pèlerinage, les musulmans du monde de l'Islam sont réunis en un seul endroit. Comme l'Imam Hossein (as) le dit dans la prière intitulée " Do'a Arafa", les différentes cultures, races, langues et dialectes sont tous réunis pendant le hadj. Il est nécessaire de renforcer cette unité qui se manifeste sous une forme matérielle et physique, dans les grands rassemblements du hadj. Tous les pèlerins doivent sentir qu'ils sont confrontés à un même danger et à un même ennemi, et chacun d'entre eux doit manifester son profond rejet de cet ennemi. C'est là que le rejet des ennemis pendant le hadj, prend tout son sens.
Nous, les êtres humains, nous ne serons jamais capables de décrire la position et le statut du Saint Prophète de l'islam (SAWA) comme il le convient. Notre langue et notre compréhension sont incompétentes. Nous ne pouvons qu'exprimer notre amour pour lui, notre sincérité et notre humilité. Rien de ce que nous ferons ne sera approprié à son statut. Le Saint Prophète (SAWA) est celui dont Allah le Très-Haut, a dit:

«انّ اللّه و ملائكته يصلّون على النّبىّ»

" Certes, Allah et Ses Anges prient sur le Prophète" [Coran 33: 56]

Allah le Très-Haut, lui adresse Ses salutations. Les anges de Dieu lui adressent leurs salutations. Qui sommes-nous pour comprendre son rang et son statut ? Mais nous l'aimons et nous prêtons une attention sérieuse à ses paroles. Nous devons préserver ce principe et prêter une attention sérieuse aux paroles de notre Prophète (SAWA) sur le monothéisme, l'islam et le Coran. Le Hadj doit être la manifestation de ce principe.

L'un des grands complots de l'ennemi consiste à briser l'unité des musulmans. Bien sûr, dans ce cas récent, ce complot a été déjoué dans une large mesure mais tout le monde doit être prudent et vigilant. L'ennemi fait des efforts pour nous dresser les uns contre les autres, sur différents prétextes idéologiques, théoriques et rituels, et en dépit du fait que nous partageons tous les mêmes croyances, les mêmes principes et les mêmes concepts sur les questions essentielles de l'islam. Certes, les différentes écoles islamiques ont des points de vue différents dans certains domaines mais nous devons tous faire comprendre à l'ennemi que nous sommes unis contre lui et ceux qui insultent le Prophète de l'islam (SAWA). Les ennemis de la religion, les puissances arrogantes et les dirigeants du camp anti islamique doivent savoir que l'Ummah islamique est unie contre eux. Ils devraient se décourager et arrêter de penser à fomenter des discordes entre nous. Les orateurs musulmans, tout musulman et musulmane, tous les dirigeants, les adeptes des différentes confessions islamiques, les chiites et les sunnites, doivent tous faire preuve de prudence à cet égard. Nous devons être vigilants. Nous ne devons pas laisser l'ennemi échapper à la fureur de l'Ummah islamique en fomentant la discorde entre nous et en tirant profit de notre colère, à notre propre détriment. Si cela se produit, ce serait une grave erreur. C'est un des points liés au hadj et en particulier au hadj de cette année.

Un autre point dont j'ai parlé à plusieurs reprises, est le fait que le hadj est évidemment une obligation politique et sociale, une manifestation de l'unité, une incarnation de la congrégation des musulmanes et une occasion de déclarer notre rejet des polythéistes mais il est aussi un ensemble de rituels remplis d'émotions spirituelles. C'est un point qui ne doit pas être oublié. Du premier au dernier rituel, l'invocation de Dieu imprègne le hadj. Nous devons garder ce point à l'esprit. Le rappel de Dieu nous purifie. Il purifie nos cœurs. Il nous rend spirituellement vigilent. Il affaiblit en nous l'amour du monde matériel, de l'argent, de la position sociale, des plaisirs charnels et des autres passions humaines. C'est ce dont nous avons besoin aujourd'hui et nous en aurons toujours besoin. Afin de suivre le droit chemin, afin de continuer sur le chemin de la vérité, il nous faut constamment nous souvenir de Dieu. Le Hadj fournit l'occasion de s'engager dans le rappel de Dieu. Le Hadj est unique dans certains de ses aspects. Je demande aux pèlerins de faire très attention à ce qu'ils font lors des rituels et des actes d'adoration. Faites attention à qui vous parlez. Vous devez savoir à qui vous parlez, avec qui vous entrez en contact, pour la cause de qui vous effectuez les différents rituels, les circumambulations, les parcours de Sa'ay, la retraite à Miqat et les autres rites.

Nous ne devons pas nous éloigner un seul instant de ce rappel de Dieu, de cette humilité et de cette invocation. C'est une des choses les plus importantes que nous devons faire. Les honorables religieux qui accompagnent les pèlerins pendant le hadj et en particulier les responsables des groupes, doivent tous prêter attention à cette question.

Le dernier point est qu'il est nécessaire de nouer des liens fraternels entre ces musulmans qui vivent dans différentes parties du monde de l'Islam. Ces liens ne sont pas du genre de liens qui existent entre les gouvernements. Les relations entre les gouvernements sont formelles et verbales, et formées à des fins différentes. Mais les liens entre les membres de l'Ummah islamique, sont de nature spirituelle et le résultat des relations entre les gens de différents pays. Lors des rencontres avec leurs frères musulmans d'autres pays, ceux qui peuvent parler leur langue doivent le faire, exprimer leur affection et leurs sentiments, et insister sur leurs points communs. Ceux qui ne parlent pas leur langue, par leur comportement, doivent faire preuve de bonté et d'affection, et tolérer certaines difficultés et peines pour le bien de leurs frères musulmans. Si quelqu'un vous pousse, répondez-lui par un sourire. Essayez de créer ce lien par l'intermédiaire de vos actes. Le but n'est pas seulement de préserver le prestige du peuple d'Iran, bien que ce soit une chose très importante et qu'il soit bon qu'un peuple arrive à montrer son honneur, ses valeurs et son attachement aux principes humaines et aux valeurs islamiques mais l'autre but, plus important, est de créer des liens spirituels avec les musulmans des autres pays. Celui que vous rencontrez pendant le hadj, est un musulman, quel que soit sa race, sa langue et son nom, c'est un musulman. Il participe à ce pèlerinage à cause de son amour comme vous, pour la Ka'ba et le Saint Prophète (SAWA). Il suit le même chemin. Il parle à Allah le Très-Haut, comme vous le faites. Essayez d'insister sur ces points communs autant que vous le pouvez afin que les autres en prennent conscience. Quand les musulmans du monde entier pensent qu'ils ont des frères dans d'autres pays et parmi d'autres peuples, ils deviennent plus confiants et plus forts spirituellement. Cela leur permettra de se sauver des faiblesses que les puissances arrogantes ont imposées aux musulmans. Il est nécessaire de renforcer ces liens.

Je prie Allah le Très-Haut, d'accorder Ses bénédictions aux pèlerins iraniens et à tous les pèlerins, partout dans le monde de l'Islam. Par la grâce d'Allah, vous allez tous bénéficier des prières de l'Imam du temps (Que nos âmes soient sacrifiées à sa cause). Par la grâce d'Allah et le recours aux âmes des élus de Dieu, les âmes immaculées de nos martyrs et de notre Imam Khomeiny (que sa demeure soit au paradis), chacun d'entre nous sera en mesure d'avancer sur la voie qui conduit à la satisfaction d'Allah, le Très-Haut.

Que les salutations et la miséricorde d'Allah soient sur vous et que Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^