Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Réunion avec des participants au congrès sur «Les professeurs musulmans et l'éveil islamique» Version imprimable
11/12/2012

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le 11 décembre 2012, des centaines de professeurs d'universités et d'intellectuels participant au congrès sur «les professeurs musulmans et l'éveil islamique», organisé à Téhéran.

Lors de cette réunion l'Ayatollah Sayed Ali Khamenei a insisté sur l'importance de l'expression « éveil islamique » et de l'islam pour les pays en révolution, et a décrit les dangers qui se trouvent sur leur chemin.

"Les intellectuels, les écrivains, les poètes et spécialement les oulémas jouent un rôle majeur dans le salut et la postérité des peuples", a fait remarquer l'Ayatollah Khamenei qui a ajouté que le principal rôle des professeurs et des élites, dans la définition de l'éveil islamique et la marche vers la prospérité, consistait à faire preuve de courage et de vigilance, et à déployer tous leurs efforts dans ce sens.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les ennemis avaient peur d'utiliser l'expression «éveil islamique» parce qu'ils redoutaient la propagation de l'islam dans les milieux populaires, et que le changement des régimes corrompus dans certains pays arabes, n'était qu'une partie de cet éveil islamique.

« Les pays arrogants évitent l'expression d'éveil islamique à cause de leur peur de l'islam véritable. Ils ne s'inquiètent pas d'un islam qui ne s'occupe pas des gens mais d'un islam actif et populaire qui fait confiance aux promesses divines. Nous sommes sûrs que ce mouvement est vraiment un mouvement d'éveil islamique qui ne pourra pas être détourné facilement de sa trajectoire. Les signes de cet éveil sont les slogans islamiques, le rôle des partisans de l'islam et la chute des régimes corrompus. L'autre signe est la victoire des partis islamiques aux élections tenues dans ces pays. Cependant il existe des problèmes qu'il faut définir tout comme les objectifs. Sans définition précise des objectifs le mouvement risque de devenir confus. L'un des objectifs doit être la libération du joug des grandes puissances qu'il faut annoncer publiquement car il est erroné de croire que l'Arrogance mondiale sous la direction des États-Unis, se réconciliera avec la notion d'éveil islamique. Partout où se trouvent l'islam et les musulmans, les États-Unis tenteront de les faire disparaitre en prenant un air souriant. Les révolutions de la région doivent prendre leur distance avec l'Arrogance mondiale. Nous ne disons pas qu'il faut entrer en guerre avec les pays arrogants mais qu'il ne faut pas nous laisser tromper en oubliant de nous distancer de ces pays. Les grandes puissances utilisent leur argent, leur science et leurs armes pour dominer le monde, mais elles manquent de réflexion et de nouvelles idées, alors que le monde de l'islam a, quant à lui, de nombreuses idées à présenter au monde", a-t-il déclaré.

Ailleurs dans ses déclarations et en allusion au fait que l'éveil islamique s'articule autour de l'Islam et de la Charia, le Guide suprême de la Révolution islamique.
« Les ennemis essaient de faire croire au monde que la Charia islamique est en contradiction avec le progrès, l'évolution et la civilisation, alors que l'Islam est capable de subvenir à tous les besoins humains, à toutes les époques et à tous les niveaux de progrès de l'humanité. La véritable puissance est entre les mains du peuple et partout où le peuple est uni et unanime, et soutient ses dirigeants et ses responsables, les États-Unis ou même plus forts qu'eux, ne pourront rien faire », a prévenu le leader de la Révolution qui a insisté également sur la formation scientifique des jeunes et les progrès réalisés, dans la science et la technologie, qui sont indispensables pour les pays islamiques, notamment, ceux qui ont connu une révolution. "Cela est réalisable et la République islamique d'Iran en est un exemple vivant ", a-t-il précisé.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a aussi salué le combat et la victoire des factions de la résistance palestinienne lors de la dernière agression israélienne contre la Bande de Gaza, estimant que « personne n'imaginait que c'est la partie palestinienne qui imposerait un jour, ses conditions pour un cessez-le-feu avec l'entité sioniste».
Il a remercié la résistance palestinienne, le Hamas et le Jihad islamique, et tous les combattants palestiniens pour leurs efforts et leur lutte.

S'exprimant sur la situation au Bahreïn, le Guide suprême a déploré le mutisme du monde islamique face aux crimes commis contre le peuple bahreïni pour des raisons purement confessionnelles. « Le peuple bahreïni n'a pas le droit de se soulever contre un régime corrompu parce qu'il est chiite », a-t-il ajouté.

Le Guide suprême de la Révolution islamique a imputé la responsabilité de l'effusion du sang en Syrie, aux parties qui cherchent à provoquer la guerre civile et des conflits internes dans ce pays. L'Ayatollah Khamenei a affirmé que la République Islamique n'acceptait pas de voir le sang couler.
"Les rebelles qui ont transformé les protestation en une guerre civile destructrice et fratricide, sont à l'origine de la poursuite de la crise en Syrie", a indiqué le Guide suprême avant de souligner que les Musulmans devaient faire respecter leurs revendications loin de toute violence.

 
< Précédent   Suivant >

^