Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux organisateurs du Congrès de l'Allameh Qotb-o-Din Chirazi Version imprimable
03/12/2012

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 3 Décembre 2012 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les organisateurs et responsables du Congrès international sur la vie et les œuvres de l'Allameh Qotb-o-Din Chirazi

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Il est très précieux de commémorer le souvenir de savants comme Qotb-o-Din Chirazi. J'ai toujours pensé que les médecins avait fait preuve d'une grande astuce en rangeant Qotb-o-Din Chirazi dans la catégorie des médecins parce qu'il était avant tout, un philosophe. Il était un élève de Khajeh Nasir et a écrit un commentaire sur le livre « Hikmat al-Ishraq » et d'autres livres. Bien sûr, il était aussi un éminent médecin et également un astronome, et a participé à la construction du célèbre observatoire de la ville Maragheh. C'était par conséquent, une figure saillante.

Le commentaire de M. Lankarani était un bon commentaire. Nous devons prêter attention au fait qu'à différentes époques islamiques, nos érudits religieux étaient des experts dans de nombreux domaines. Qotb-o-Din Chirazi était une personnalité remarquable dans le domaine de la médecine. Comme vous l'avez mentionné, il a écrit le commentaire le plus important sur le « Canon de la médecine » d'Avicenne. Dans le domaine de la philosophie, il était un grand philosophe, un expert qualifié en astronomie, un homme de lettres et un poète. Il a écrit des poèmes en arabe et en persan. Il était peut-être aussi expert dans d'autres domaines.

Sachez que la spécialisation dans le sens d'une limitation de l'esprit, n'est pas particulièrement souhaitable. Les spécialisations sont constamment divisées en zones plus petites avec une portée plus limitée. Dans un sens, la spécialisation est bonne parce qu'elle améliore les conditions de vie des gens mais dans un autre sens, elle limite les individus alors que l'esprit humain a un grand potentiel et qu'une personne peut être experte dans tous ces domaines.

Un médecin ne doit pas être considéré comme un illettré en sciences religieuses ou en philosophie. Il est bon que le médecin ait au moins, des informations générales dans les autres sciences, les sciences rationnelles, les sciences exactes et les différentes sciences naturelles. Il est bon que nous puissions faire réaliser cela dans notre pays. Bien entendu, cela ne signifie pas du tout qu'il faille mettre un terme à la spécialisation mais plutôt profiter des moyens qui permettent aux spécialistes d'explorer d'autres domaines que celui de leur spécialisation.

La ville de Chiraz est un centre important et de grandes personnalités ont émergées de cette ville. Le fait que de grandes personnalités aient été éduquées dans les différentes régions de notre pays, est un point important. J'ai fait remarquer cela lors de mon voyage à Chiraz, il y a quelques années. La ville de Chiraz est vraiment une des régions de notre pays qui a des capacités illimitées. Vous voyez que Chiraz ou la province de Fars en général, quand nous disons Chiraz, nous entendons l'ensemble de la province de Fars, et Qotb-o-Din Chirazi était lui-même de la ville de Kāzerūn située dans cette province, est une région riche en personnalités exceptionnelles et talentueuses. Cette région a produit de grands poètes, des hommes de lettres, des philosophes et des savants. Dans différents domaines d'études et dans tous les domaines, de grandes personnalités ont émergé de cette région. Ceux qui sont actifs dans le domaine de l'éducation et de la formation de gens talentueux, devraient accorder une attention particulière au fait qu'elle a eu des talents infinis dans le domaine des études islamiques.

Qotb-o-Din Chirazi était appelé Allameh Chirazi. C'est-à-dire qu'il était reconnu comme un Allameh [Savant] parce qu'il était expert dans différents domaines. Quoi qu'il en soit, vous devez essayer de présenter ces personnalités exceptionnelles à la jeune génération de notre pays afin que les jeunes prennent conscience que ces figures peuvent être pour eux, des modèles. Il n'est pas nécessaire du tout que nous cherchions des modèles dans les sombres profondeurs du Moyen-Age en Europe, et les présentions comme de grandes figures. Nous avons nous-mêmes de grands modèles.

Il faut aussi prêter attention au fait que le mouvement scientifique dans notre pays, s'est beaucoup développé à une époque où il n'y avait aucune trace de science en Occident et en Europe. Voyez ce qui se passait en Europe au cours du 7ème siècle de l'Hégire, c'est-à-dire au 13e et 14e siècle de l'ère chrétienne. Je dis au 7ème siècle parce que Qotb-o-Din Chirazi était un scientifique de ce siècle qui est mort au début du 8ème siècle, mais est considéré comme un scientifique du 7ème siècle. Quelle était la situation en Europe à cette époque ? L'Europe n'était pas éclairée par la lumière de la science alors qu'il y avait des personnalités remarquables dans notre pays comme Khajeh Nasir et Katebi Qazvini qui fut un des maîtres de Qotb-o-Din Chirazi et un éminent philosophe, et des gens comme Qotb-o-Din Chirazi.
J'espère qu'Allah le Très-Haut, vous aidera à mener à bien ce travail.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^