Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême aux citoyens de la ville de Qom Version imprimable
08/01/2013

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 8 Janvier 2013, par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec les habitants de la ville de Qom, à l'occasion du 19 Dey (le 9 janvier 1978) marquant le soulèvement historique des citoyens de la ville de Qom.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Je souhaite la bienvenue à tous les frères et sœurs, les chers jeunes de Qom, les honorables religieux et les savants estimés. Vous avez encore une fois, rempli notre Hosseynieh d'enthousiasme, de ferveur et d'affection en cette occasion importante. Vous avez ravivé le souvenir de cet inoubliable événement du 19 Dey (9 janvier 1978) qui restera dans l'Histoire. Je tiens à exprimer ma gratitude pour le programme qui a été présenté au début de cette réunion. C'était un chant significatif, scandé harmoniquement par tous les chers frères et sœurs qui ont assisté à cette réunion.

Perpétuer le souvenir du 19 Dey n'est pas une question de routine ou d'habitude. C'est une question essentielle et fondamentale. Tous nos grands moments historiques ont en commun cette caractéristique. Tout d'abord, la jeune génération qui a aujourd'hui, la responsabilité de la génération du début de la révolutionnaire, sera familiarisée avec les racines historiques de ce mouvement qu'elle sentira à travers ces commémorations. Deuxièmement, la jeunesse d'aujourd'hui appréciera la valeur des efforts qui ont été déployés par la nation iranienne pour atteindre la position qu'elle a actuellement. Elle connaîtra les souffrances que le peuple a endurées et les dangers auxquels il est confronté. Il deviendra clair que la nation iranienne n'a pas facilement atteint ce stade de bénédiction ni ne l'a atteint par accident. Les Iraniens ont pris de grands risque, ont fait beaucoup d'efforts, ont donné leur vie et ont résisté contre les forces du régime oppressif de Taghut. Beaucoup d'entre eux sont tombés en martyrs ou ont été blessés. Ils ont fait tous ces efforts pour que cette grande caravane avance et atteigne la position qu'elle a actuellement. C'est le deuxième point.

Le troisième point est la leçon que nous en tirons aujourd'hui. Nos chers jeunes n'ont pas connu cette époque et ne savent pas ce qui s'est passé ce jour-là. Ceux qui ont vécu ce jour-là, savent ce qui s'est passé. Il n'était pas facile de résister à la puissance du régime arrogant des Pahlavis. Si l'on avait dit à ces gens égoïstes que le peuple iranien représenté par les habitants de Qom, voulait se soulever contre le régime Pahlavi taghuti, ils auraient ri et dit: « Est-ce possible? » Mais cela a été fait. Ce qui semblait impossible est devenu possible, a été traduit en action et est devenu permanent. C'est une leçon importante.

Aujourd'hui, la nation iranienne a certains idéaux, certaines revendications et grandes idées pour son propre pays, pour le monde de l'Islam et pour l'humanité toute entière. Des loups affamés, des gens sauvages, des oppresseurs et des matérialistes se sont alignés contre la nation iranienne. Ils construisent et exportent des armes, déclenchent des guerres, contrôlent l'Organisation des Nations Unies, envoient leurs troupes où ils le souhaitent, commettent des crimes et soutiennent l'oppression et les occupants sionistes. Ils mènent des actions répressives contre la communauté humaine comme celle que nous avons vue à l'époque de Taghut (le régime du shah) en Iran, et font preuve d'arrogance malgré leur fausse puissance. Aujourd'hui, certains se demandent s'il est possible de lutter contre elles et d'avancer malgré ces ennemis qui constituent un front uni contre notre pays et possèdent argent, médias et toutes sortes de stratégies économiques et politiques. C'est la même chose aujourd'hui comme le montre l'expérience.

Oui, c'est possible. Ce n'est pas nous qui le prétendons. C'est le Coran qui l'affirme. Si vous entrez dans l'arène par amour pour Dieu et si vous résistez, la victoire sera assurée. «Et si ceux qui ont mécru vous combattent, ils se détourneront certes; puis ils ne trouveront ni allié ni secoureur. Telle est la règle de Dieu appliquée aux générations passées. Et tu ne trouveras jamais de changement à la règle de Dieu » [Coran, 48: 22-23]. Cela ne concerne pas seulement les guerres du début de l'islam. Le verset «Et si ceux qui ont mécru vous combattent, ils se détourneront » est la règle (la tradition) d'Allah.

Nos efforts ne serviront à rien si nous ne connaissons pas nos slogans ou ne savons pas comment les exprimer, si nous ne les défendons et paniquons au milieu du chemin à cause des tentations sataniques, des tentations intérieures ou de la paresse. Cela est évident. L'argument est que « Certes, Allah aidera qui aide Sa cause » [Coran, 22: 40]. Il n'y a rien qui puisse être plus fort que cela. Si nous aidons Allah en pensant, en produisant des idées brillantes, en les présentant au monde de manière appropriée, en les défendant jusqu'au bout, en pensant comment les promouvoir et en affrontant courageusement les dangers, Allah le Très-Haut, nous aidera certainement. Tel est le sens de « Allah l'aidera ». Allah va certainement vous aider. « Et qui est plus véridique que Dieu en parole ? » [Coran, 4: 122]. La nation iranienne a expérimenté ces notions. Si vous, le cher peuple d'Iran et les jeunes forts et déterminés, faites preuve de résistance sur le chemin que vous suivez, vous pouvez être surs que tous les rêves, toutes les revendications et tous les slogans de la nation iranienne non seulement à propos d'elle-même, mais aussi à propos du monde de l'Islam, de l'Ummah islamique et de la communauté humaine, seront réalisés au bon moment. Chaque partie de travail doit être faite à un moment précis. Au moment voulu, ces rêves se réaliseront. La nation iranienne atteindra le point qu'elle veut atteindre, l'objectif qu'elle poursuit et pour lequel elle fait des efforts. La voie pour atteindre ce but, est celle de la résistance.

Qu'est-ce qui va se passer ensuite ? Le cours de l'Histoire va changer. Aujourd'hui, le cours de l'Histoire est le récit de l'oppression, le récit des dominateurs et des dominés. Un groupe de gens dominent et un autre groupe est dominé. Si vous, le peuple iranien, pouvez prouver la vérité de votre message, si vous pouvez obtenir une victoire et atteindre le point que vous vous êtes fixé, alors le cours de l'Histoire sera changé, le terrain sera préparé pour le retour de l'Imam du Temps (que nos âmes soient sacrifiées pour sa cause) et le monde entrera dans une nouvelle étape. Cela dépend de notre volonté et de notre compréhension dans le temps présent.

Afin d'assurer les cœurs que les promesses divines se réaliseront dans l'avenir, Allah le Très-Haut, remplit certaines de ces promesses à l'heure actuelle. Allah le Très-Haut dit dans une révélation à la mère du Prophète Moïse (AS), « jette-le dans la rivière », puis Il dit: « Certes, Nous allons te le ramener et faire de lui l'un des Messagers » [Coran, 28: 7]. Dieu a fait deux promesses quand Il lui a dit de le jeter dans la rivière. Il lui a dit de ne pas s'inquiéter parce qu'Il le lui ramènera et fera de lui un prophète. Cette prophétie était celle que les enfants d'Israël attendaient depuis de nombreuses années ou peut-être plusieurs siècles. Plus tard, quand le Prophète Moïse (as) retrouva sa mère, Allah le Très-Haut, dit: « Ainsi Nous le rendîmes à sa mère, afin que son œil se réjouisse, qu'elle ne s'afflige pas et qu'elle sache que la promesse de Dieu est vraie » [Coran, 28: 13]. C'est comme si Allah le Très-Haut, avait dit : « Nous avons rempli la première promesse et nous l'avons ramené pour qu'elle sache que la promesse d'Allah est vraie. La deuxième promesse sera également réalisée ».

Allah le Très-Haut, a traité la nation iranienne de cette même façon. Il a accompli beaucoup de promesses. De grandes œuvres ont été réalisées dans notre pays. Chers jeunes, vous devez savoir qu'à l'époque de Taghut (l'époque du shah), personne n'aurait cru qu'il était possible d'ébranler les fondements de ce régime et encore moins de le détruire. Aujourd'hui, vous voyez que les régimes du Taghut sont les systèmes politiques les plus détestés dans le monde de l'Islam. Ce système en Iran a été détruit et comme on dit, été jeté dans la poubelle de l'Histoire. À cette époque, s'il quelqu'un disait qu'il était possible pour l'Iran de se libérer de la domination des États-Unis, ceux qui connaissaient les problèmes de notre pays l'auraient catégoriquement renié. Toutes les affaires du pays et toutes les grandes politiques économiques étaient aux mains des Américains. Parfois, ils interféraient même dans des détails comme le choix des ministres ou les fluctuations du prix du pétrole. Qui aurait cru que cette dictature disparaitrait compte tenu de la domination des Américains et dans certains cas, de voyous et de mercenaires, sur notre pays, notre nation, nos ressources et notre dignité ? Aujourd'hui, quand les gens veulent donner l'exemple d'une nation indépendante des politiques arrogantes des États-Unis ou de pays de ce genre, ils mentionnent le nom de l'Iran. Les nations regardent l'Iran et sont enthousiasmées par la fermeté, la franchise, le courage et la résistance dont la nation iranienne a fait preuve.

Toutes les puissances et tous les gouvernements arrogants du monde ont uni leurs efforts pour imposer des sanctions au peuple iranien et l'épuiser. Ils ont dit eux-mêmes, qu'ils voulaient que le peuple iranien se soulève contre la République islamique et obligent les responsables de la République islamique à revoir leur politique. Maintenant, ils le disent ouvertement. Au début, nous avons analysé leurs mouvements, ils ne le disaient pas si ouvertement mais maintenant, ils le font. Toutefois, le résultat est le renforcement de l'inclination du peuple iranien vers les principes de l'Islam et de la Révolution, vers la résistance et vers la dignité que lui a octroyée Dieu et qui se développe de jour en jour. C'est exactement le contraire de ce que voulaient les ennemis.

Ce sont les leçons que Dieu le Très-Haut, nous a données. L'une de ces leçons est l'évènement du 19 Dey (le 9 janvier 1978) qui est un honneur pour les habitants de Qom. Bien sûr, ce n'est pas le seul honneur de la ville de Qom. Il existe de nombreux évènements glorieux dans l'Histoire de Qom. Au cours des 90 ou 100 dernières années, il y a eu de grands évènements à Qom. Ce sont les gens de Qom qui ont accueilli à bras ouverts, Hadj Cheikh [Haeri Yazdi] (que sa demeure soit au paradis). Ils l'ont emmené à Qom où il a créé ce grand centre islamique (Howzeh). C'était grâce aux efforts du peuple de Qom que ces enseignements divins, de façon inattendue, ont été exposés dans ce centre qui a formé des personnalités comme l'imam Khomeiny et a donné naissance à ce grand événement [la victoire de la République islamique] dans le monde, pour ne pas le limiter seulement à notre pays. Dans les événements de 1962 et 1963, dans les événements de la Révolution et dans les événements de la guerre imposée, la ville de Qom a toujours eu un rôle prépondérant. Nous espérons que ce sera toujours le cas.

En ce qui concerne ce mouvement, je m'adresse à vous chers jeunes de Qom, le point important est que nous devons surveiller les mouvements de l'ennemi et savoir quels sont ses objectifs. Ceci est très important. Si vous arrivez à prévoir les mouvements de votre adversaire dans un combat quand vous devez vous défendre, vous ne recevrez pas de coups de sa part. Si votre attention se relâche et si vous êtes négligent, si vous perdez votre concentration et vous occupez à d'autres choses, et si vous n'arrivez pas prévoir ce qu'il va faire, vous allez certainement recevoir des coups fatals. L'ennemi ne dort pas, il est éveillé : « le vrai combattant est toujours éveillé, car celui qui dort ne doit pas s'attendre à ce que son ennemi s'endorme aussi » [Nahjul Balaghah, Lettre 62]. Si votre attention faiblit, si vous ne faites pas attention à votre situation, cela ne veut pas dire que votre ennemi lui aussi, est distrait. Il peut être prudent et frapper. Par conséquent, nous devons être vigilants. C'est pourquoi j'ai toujours recommandé et souligné que les fonctionnaires et les gens ne devaient pas se laisser détourner par des questions insignifiantes. C'est pourquoi j'ai constamment recommandé que la presse, les médias, les journaux et les sites internet qui sont devenus très courants aujourd'hui, évitent de répandre de fausses idées et de fausses informations dans l'esprit des gens, qui les préoccuperont.

Une nation doit préserver sa vigilance. Elle doit savoir où elle va. Tel est le sens de la piété commune. La nation doit savoir ce qu'elle veut faire et essayer de prévoir ce qui pourrait lui causer des préjudices. En ce qui concerne les actions individuelles, si nous sommes vertueux, nous ferons attention à nos actions et à nous-mêmes. On ne met pas les pieds là où l'on peut glisser. On doit être attentif au danger de chute. C'est une chose nécessaire.

Aujourd'hui, ce que j'ai remarqué en analysant les mouvements de l'ennemi, est que bien que nous soyons à cinq mois des élections, l'ennemi se focalise sur nos élections. Les prochaines élections prévues pour le mois de juin, sont importantes de notre point de vue mais également du point de vue des ennemis. Ils ont concentré leur attention sur ces élections. S'ils pouvaient faire quelque chose pour éviter que nos élections soient tenues, ils le feraient mais cela n'est pas facile pour eux. C'est même impossible. Ils n'en ont plus l'espoir. Une fois, certaines personnes ont essayé de retarder les élections parlementaires. Ils nous ont demandé de les retarder de deux semaines si c'était possible. Nous avons répondu que ce n'était pas possible et que les élections devaient avoir lieu au moment prévu. Elles ne devaient pas être retardées même d'une seule journée. Ils ont échoué et n'ont pu rien faire. Ils ont cette expérience et savent que nos élections ne peuvent être retardées. Par conséquent, ils sont à la recherche d'autres moyens.

L'un de leurs objectifs est que les élections aient lieu mais sans la présence enthousiaste et massive du peuple. D'ores et déjà, tout le monde doit savoir que ceux qui offrent, même par souci et compassion, certains conseils généraux sur les élections et les modalités de leur tenue, doivent prendre soin de ne pas servir l'objectif de l'ennemi et de ne pas décourager les gens au sujet des élections. Ils ne doivent pas répéter sans cesse que les élections doivent être libres. Cela est évident, les élections doivent être libres. Nous avons eu plus de trente élections depuis le début de la Révolution. Laquelle d'entre elles n'était pas libre ? Dans quel pays les élections sont-elles plus libres qu'en Iran ? Quel pays n'a pas de procédure de vérification des candidatures ? Ils présentent ces questions maintes et maintes fois, et ne cessent de les répéter afin selon eux et à tort, de susciter lentement dans l'esprit des gens que ces élections sont inutiles. C'est un des souhaits de l'ennemi. Les gens à l'intérieur du pays qui disent ces choses, peuvent faire ces erreurs par inattention. J'insiste sur le fait qu'il ne faut pas être inattentif et qu'il faut préserver sa vigilance. Vous devez prendre soin de ne pas compléter le puzzle de l'ennemi et servir ses objectifs. C'est ainsi que vous priveriez ces élections de leur enthousiasme et de leur dynamisme.

Une autre question est de dire aux gens ou de suggérer que les élections ne sont pas justes. Bien sûr, j'ai aussi souligné qu'il fallait que les élections soient justes, mais certains ont une façon particulière de le faire. Il existe des directives très bonnes et juridiques qui ont été spécifiées dans nos lois et qui assurent la santé des élections. Bien entendu, si certaines personnes veulent commettre des actes illégaux, elles nuiront au pays comme ces quelques personnes qui ont commis des actes illégaux en 2009. Elles ont nui à notre pays, ont créé des problèmes pour le peuple et ont acquis honte et humiliation sur terre et dans l'autre monde. Il y a de bonnes voies juridiques. J'aimerais aussi souligner que les élections doivent se dérouler dans un environnement complètement sain. Les fonctionnaires exécutifs et non exécutifs chargés de l'organisation des élections, doivent tous agir dans le respect total de la loi, avec le maximum d'attention et d'observation de l'éthique et de l'honnêteté, pour que ces élections se déroulent de la meilleure façon, et ce sera certainement le cas.

L'un des moyens [de nuire au bon déroulement des élections] est d'occuper les gens à des choses qui peuvent soulever une certaine indignation concernant notamment les questions politiques, économiques ou sécuritaires. C'est l'une des tactiques de l'ennemi mais je suis sûr que le peuple iranien est assez sage et intelligent pour ne pas se laisser être trompé par ces manœuvres des ennemis ou de leurs agents. Par la grâce d'Allah et par Sa volonté, les élections seront bonnes et enthousiastes.

Bien sûr, j'ai beaucoup d'autre chose à dire au sujet des élections. Si je vis assez longtemps, j'en parlerai de nouveau dans l'avenir. Il y a certaines recommandations et certains points que je veux faire remarquer, mais je pense que cela suffit pour aujourd'hui. Vous devez prêter une attention particulière au fait que la participation aux élections est à la fois, un droit et un devoir. Chacun de nous en tant que membre de la société, a à la fois, le droit et le devoir de voter. Ceux qui reconnaissent la République islamique et la Constitution, et souhaitent exercer leur droit et s'acquitter de leurs fonctions, doivent le faire. Il y a également des gens qui ont le devoir de montrer leurs capacités pour gagner les voix. Que ceux qui jugent qu'ils ont les qualifications nécessaires et sont capables de remplir ces charges exécutives se présentent aux élections. La gestion et la direction d'un pays ne sont pas de petites affaires. Cela représente de lourdes charges pour les responsables exécutifs de haut rang. Il est possible que ceux qui travaillent dans d'autres domaines ne sachent pas combien cette charge est lourde. Ceux qui s'engagent dans cette arène doivent sentir en eux-mêmes, la capacité de porter cette charge et les qualités spécifiées dans la Constitution qui détermineront les décisions des membres éminents du Conseil des Gardiens. Ils doivent être très attachés à la République islamique et à la Constitution, et doivent agir conformément à la Constitution parce que le Président doit prêter serment de respect à la Constitution et son serment ne peut pas être un mensonge. Ceux qui ne veulent pas entrer dans cette arène, participeront en tant qu'électeurs, aux élections pour choisir leur candidat et rendre les élections enthousiastes.

Je voudrais vous dire que compte tenu de la confiance que nous avons aux promesses divines qui sont véridiques, Allah le Très-Haut, va certainement assurer la victoire de la nation iranienne sur ses ennemis à la fois à ce stade et à d'autres étapes, dans le futur. Nous remercions Allah le Très-Haut, qui nous a aidés à éviter de douter de Ses promesses. Il nous a aidés à éviter d'être de ces personnes qui «ont des doutes à propos d'Allah» [Coran, 48: 6]. Nous croyons aux promesses divines. Nous avons confiance aux promesses divines. D'une part, nous voyons qu'Allah le Très-Haut, a promis d'assurer notre victoire, et d'autre part, nous voyons la présence, l'enthousiasme et la détermination de ces gens et la pureté de ces jeunes. Nous voyons des parents fidèles et enthousiastes, et différents groupes du pays et qu'heureusement, notre nation est une nation présente sur scène et engagée.

Je demande à Allah le Très-Haut, de vous accorder Sa miséricorde, Sa grâce et Ses bénédictions, chers habitants de Qom, et ses bienfaits au grand centre islamique de Qom. Je Lui demande d'associer l'âme pure de notre magnanime Imam qui nous a ouvert cette voie, à l'âme de Ses saints. Je demande à Allah le Très-Haut, d'accorder Sa miséricorde, Sa grâce et Ses bénédictions aux âmes pures de nos chers martyrs qui ont fait beaucoup de sacrifices dans cette voie et à tous les altruistes du sentier d'Allah, et de nous stabiliser dans cette voie.

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^