Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée à des centaines de femmes et d'intellectuelles iraniennes Version imprimable
11/05/2013

« Les femmes actives et compétentes, doivent être plus présentes et plus dynamiques sur le front de la défense de la Révolution islamique. Il est nécessaire d'élaborer un discours sur la femme au niveau international, de renforcer la famille et le respect de la femme dans le milieu familial », a déclaré l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion avec des centaines de femmes actives dans les domaines universitaires, les centres islamiques, les organismes exécutifs, les activités coraniques et les médias, le 11 mai 2013.

L'Ayatollah Khamenei a évoqué pendant cette réunion de deux heures, les retards et les lacunes qui existent au niveau de la transmission, au niveau international, des principes idéologiques de l'islam sur les femmes, ajoutant : « Le régime islamique a fait un bon travail dans le domaine de la présentation des concepts de l'islam sur la femme au niveau international, mais cette question nécessite plus d'efforts et la création d'un front d'action inattaquable s'avère indispensable. Pourquoi l'islam avec son discours complet et convainquant sur la femme, devrait-il rester passif face au discours occidental sur ce sujet. Le discours occidental est un discours calculé et politique, qui semble aujourd'hui à son apogée bien qu'en fait, il soit sur une pente dangereuse qui mènera l'Occident à la chute et à une honteuse déconfiture. « Faire des femmes des hommes » et « l'exploitation sexuelle des femmes » sont les deux principaux aspects du discours occidental sur la femme et l'Occident cherche à imposer aux femmes des activités et des métiers qui ne conviennent pas à leurs réalités physiques et mentales, et dont elles doivent en plus être fières ».

Le Leader de la Révolution a signalé que la présence des femmes dans différents métiers et les activités sociales ne posait pas de problème, mais que le sentiment de fierté de voir de nombreuses femmes au niveau de l'exécutif posait problème. « Le fait que nous en soyons fiers est une erreur et un signe de passivité face à la propagande occidentale», a déploré le Guide suprême indiquant : « Nous devons être fiers par contre, d'avoir de nombreuses femmes cultivées et actives dans les domaines politiques, culturels et de combat. L'islam a donné certaines particularités aux deux genres dans leur création mais au niveau des droits humains et sociaux, des valeurs spirituelles et de la possibilité d'une progression spirituelle, l'islam ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes. Un regard juste sur la femme sera un regard qui la reconnaît dans le cadre de son genre et des valeurs qu'il représente. Certains intellectuels occidentaux ont senti un danger dans le regard que l'occident porte sur la femme qui est un regard à la recherche de plaisirs, lequel est lui-même à l'origine de l'homosexualité qui contribuera à la chute de la civilisation occidentale. En Iran, étant donné les règles du hijab, nous sommes à l'abri de tels dangers, mais il faut faire des efforts dans l'application de ces règles et des normes sur les relations entre hommes et femmes dans la société. En aucun cas nous ne devons faire preuve de passivité face à l'Occident, au contraire, nous devons présenter nos revendications et nos critiques, et ne pas avoir peur de leurs menaces. La dignité, l'amour et la délicatesse naturelle des femmes constituent les principales caractéristiques de la femme que Dieu a créée pour les domaines qui concernent les sentiments, l'éducation et la gestion du foyer qui exigent pour être bien menés, la finesse psychologique des femmes. « Le renforcement de la famille » et « le respect envers les femmes à la maison » sont des questions primordiales et importantes de la société. Nous devons faire en sorte que les femmes au niveau intellectuel, sexuel, familial et social, ne soient pas victimes d'injustices. Il faut faire en sorte que les enfants embrassent avec respect les mains de leur mère et que la femme soit respectée dans la famille. Cela permettra de résoudre de nombreux problèmes dans la société et de faire disparaître les injustices dont les femmes sont victimes».

Le Guide suprême a également noté que les questions comme le mariage, le vêtement, les relations sociales, les droits des femmes et l'emploi, sont des questions auxquelles il faut prêter une attention particulière.

L'Ayatollah Khamenei a proposé qu'un centre puissant et compétent soit créé pour ces actions et pour des actions à long terme dont une banque de données.

Faisant allusion au rôle important des femmes aux différentes étapes de la Révolution, l'Ayatollah Khamenei a déclaré que les femmes actives, performantes et savantes, les écrivaines et les artistes devaient jouer un rôle plus important et plus saillant dans la défense de la Révolution.

« Les médias doivent présenter un modèle correct de la femme musulmane, active et combattante, et être au service de l'idéologie islamique et des concepts islamiques sur la femme » a insisté le Guide suprême qui, à la fin de son discours, a fait remarquer : « Dans la République islamique, nous avons fait beaucoup de progrès dans les questions relatives aux femmes, mais ce qui a été fait jusqu'à présent ne correspond pas à ce que l'islam attend de nous dans ce domaine et il faut faire plus d'efforts ».

 
< Précédent   Suivant >

^