Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Sermons du Guide suprême à la prière du vendredi organisée au mausolée de l'Imam Khomeiny(ra) Version imprimable
04/06/2010

Ce qui suit est le texte intégral des sermons de la prière du vendredi 4 juin 2010 (21ème anniversaire du décès de l'Imam Khomeiny), dirigée par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, au mausolée de l'Imam Khomeiny

Premier Sermon

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur des Deux Mondes, Que nous louons, Dont nous demandons l'aide, en Qui nous avons confiance, auprès de Qui nous cherchons la grâce, et vers Qui nous nous repentons, et paix et salutations sur son bien-aimé et noble serviteur, le meilleur de Sa création, le gardien des secrets, le diffuseur de Son message, le signe avant-coureur de Sa miséricorde et l'avertisseur de la colère divine, notre maître et prophète, Ab-al-Qassem al-Mustafa Mohammad, et sur ses descendants immaculée, infaillible et élus, en particulier celui qui représente le trésor d'Allah sur terre. Salutations aux Imams des musulmans, aux partisans des opprimés et à ceux qui appellent le peuple à Dieu. J'exhorte tous les serviteurs de Dieu et moi-même à la piété.

J'exhorte tous les chers frères et sœurs à la piété. Allah le Très-Haut dit : « Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et parlez avec droiture afin qu'Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Dieu et à Son messager obtient certes une grande réussite » [Coran 33: 70-71].

Nous devons observer la vertu dans notre comportement, nos paroles et nos pensées, et prendre soin de ne faire rien qui pourrait mécontenter Allah le Très-Haut. Par la grâce d'Allah, j'espère prononcer ces sermons aujourd'hui, en adhérant à ce principe coranique et en m'exprimant sur la base de la piété.

Hier, c'était l'anniversaire de la naissance de Fatima Zahra (SA), la Dame des Deux Mondes. Nous devons demander l'aide de cette âme sainte et sincère de Dieu. C'est aussi le 21ème anniversaire du décès de l'Imam Khomeiny et par la grâce d'Allah, nous allons organiser les prières d'aujourd'hui en signe de respect et de commémoration du rang spirituel de ce grand homme. Nous allons commémorer et préserver le souvenir de cette personnalité bénie comme il a été préservé de la meilleure façon, au long des 21 dernières années, dans les cœurs et la vie de notre peuple.

Dans le premier sermon, je voudrais présenter notre magnanime imam Khomeiny comme un critère. Ce point de vue est important car le principal défi dans toutes les transformations sociales et les révolutions, consiste à sauvegarder les orientations initiales. C'est le défi le plus important auquel nous sommes confrontés dans toutes les grandes transformations sociales qui appellent et invitent à certains objectifs. Toutes les transformations sociales et les révolutions doivent préserver leur orientation vers les objectifs initiaux. Si cette orientation n'est pas sauvegardée dans une révolution, elle deviendra son propre ennemi et agira à l'encontre des objectifs initiaux. C'est pourquoi, dans la sainte sourate Houd, Allah le Très-Haut, dit à Son Messager : « Demeure sur le droit chemin comme il t'est commandé, ainsi que ceux qui sont revenus [à Dieu] avec toi. Et ne transgressez pas. Car vraiment Il observe ce que vous faites » [Coran 11: 112].

Allah le Très-Haut, appelle le Saint Prophète (SAWA) à la persévérance, à continuer sur le droit chemin et à marcher dans la bonne direction. Ce verset ajoute : «Et ne transgressez pas». La transgression signifie s'écarter du droit chemin. Dieu dit au Saint Prophète (SAWA) ainsi qu'à ses compagnons, de marcher dans cette voie et de ne pas s'en éloigner. « Car vraiment Il observe ce que vous faites ».

Dans son commentaire de ce verset dans le Tafsir (commentaire) Al-Mizan, le regretté Allâmah Tabatabai a dit : "Le ton de ce verset est rude. Il n'y a aucun signe de miséricorde dans ce verset qui est adressée directement au prophète". Le verset s'adresse directement au Prophète (SAWA). Ce verset est si important que le Saint Prophète (SAWA) a dit : «La sourate Houd m'a fait vieillir». Dans certaines revayats, le Saint Prophète (SAWA) a fait allusion à cette partie de la sourate et à la rudesse de son ton alors que dans une autre partie du Saint Coran nous lisons : «Appelle donc (les gens) à cela; reste droit comme il t'a été commandé » [Coran, 42: 15]. Mais le verset «Demeure sur le droit chemin comme il t'est commandé, ainsi que ceux qui sont revenus [à Dieu] avec toi, et ne transgressez pas» est adressé au prophète lui-même et a rempli son cœur d'inquiétude. La raison est que s'écarter de la voie originale et dévier de l'orientation initiale qui définit toute révolution, peut provoquer des changements et conduire à l'oubli des objectifs initiaux. L'importance de cette question réside dans le fait que les orientations changent de façon graduelle et imperceptible. Les orientations ne changent pas brusquement. Les écarts sont très étroits au début et s'amplifient au fil du temps. De plus, ceux qui cherchent à changer la nature de la Révolution, évitent en général de porter un drapeau et de le déclarer ouvertement. Ils ne s'opposent pas ouvertement à la Révolution. Parfois même, ils disent ou font certaines choses qui apparemment vont dans le sens de la Révolution mais créent aussi des écarts. C'est ainsi que la révolution dévie de ses objectifs initiaux et de ses premières orientations.

Afin d'éviter ces erreurs et ces écarts, nous devons respecter une norme qui nous maintienne sur le bon chemin. Si les normes et les repères sont clairs et visibles, il n'y aura pas de déviation et si quelqu'un cherche à créer des écarts, les gens s'en rendront compte. Mais sans normes, nous serions confrontés à de graves menaces.

Quelle sont les normes de Révolution ? C'est une question très importante. Il y a trente ans que nous avançons sur le chemin de cette Révolution. Les gens sont perspicaces, courageux et compétents. Vous avez sauvegardé cette Révolution pendant trente ans. Mais il y a un danger. Les ennemis de la Révolution et de l'Imam Khomeiny ne restent pas à nous regarder. Ils vont essayer d'anéantir cette Révolution. Comment ? En la faisant dévier de son chemin. Par conséquent, il est nécessaire pour nous d'avoir une norme et des repères. Je dirais que l'Imam Khomeiny et son parcours sont les meilleures normes. L'Imam Khomeiny est le meilleur critère pour nous. Bien qu'il y ait beaucoup de différence entre l'Imam Khomeiny et le Saint Prophète (SAWA), il ne serait pas inapproprié de faire une comparaison. Le Coran dit : « En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre], pour quiconque espère en Dieu et au Jour dernier et invoque Dieu fréquemment » [Coran 33: 21]. Le Saint Prophète (SAWA) est un exemple dans son comportement et ses actions. Dans un autre verset, nous lisons : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui » [Coran 60: 4]. Dans ce verset, les compagnons du Prophète Abraham (AS) ont été évoqués afin que personne ne puisse dire que le Saint Prophète (SAWA) et le Prophète Abraham étaient infaillibles et que nous ne pouvons pas être comme eux. Non, le Coran dit : « Certes, vous avez eu un bel exemple [à suivre] en Abraham et en ceux qui étaient avec lui, quand ils dirent à leur peuple : "Nous vous désavouons, vous et ce que vous adorez en dehors de Dieu. Nous vous renions. Entre vous et nous, l'inimitié et la haine sont à jamais déclarées jusqu'à ce que vous croyiez en Dieu l'Unique". Exception faite de la parole d'Abraham [adressée] à son père : "J'implorerai certes, le pardon [de Dieu] en ta faveur bien que je ne puisse rien pour toi auprès de Dieu». Seigneur, c'est en Toi que nous mettons notre confiance et à Toi nous revenons [repentants]. Et vers Toi est le Devenir » [Coran 60: 4].

L'Imam Khomeiny était un adepte des prophètes divins et un exemple de comportement et de paroles. Heureusement, nous avons accès à ses discours qui ont été publiés. Le Testament de l'Imam Khomeiny a clairement défini tout ce qu'il pensait sur l'avenir de la Révolution. Nous ne devons pas permettre que ces normes soient déformées, cachées ou oubliées. La distorsion de ces normes est comme la perte ou la rupture d'une boussole dont nous avons besoin pour continuer notre chemin. Imaginez que vous perdiez votre chemin en mer ou dans le désert. Vous seriez totalement perdus si votre boussole tombe en panne. Présenter les points de vue de l'Imam de manière inappropriée, revient à perdre sa boussole et par conséquent, à perdre votre chemin. Tout le monde interprète les paroles de l'Imam comme il le souhaite et les malveillants profitent de la situation et présentent les choses de manière à tromper le peuple.

Les positions adoptées par l'Imam doivent être présentées de façon claire comme il les a lui-même exprimées. C'est le critère de la voie de l'Imam et de la Révolution. Quelqu'un peut dire explicitement qu'il ne croit pas à l'Imam, c'est une autre affaire. Les partisans de l'imam savent comment traiter ceux qui disent ouvertement qu'ils ne croient pas à l'Imam. Mais si cette Révolution est censée avancer sur la voie de l'Imam, tout doit être clair et les positions de l'Imam doivent être présentées de manière appropriée.

Il n'est pas juste de cacher ou de nier certaines positions de l'Imam pour plaire à certaines personnes. Certains pensent à tort que nous devons mettre en relief certaines positions de l'Imam et en cacher d'autres afin d'augmenter le nombre des partisans de l'Imam et d'attirer ceux qui sont contre lui. Non, l'identité et la personnalité de l'Imam dépendent des positions qu'il exprimait de la manière la plus éloquente et la plus transparente. Il avait des positions qui ont secoué le monde et qui ont attiré un grand nombre de personnes à suivre l'exemple de la nation iranienne. Ce grand mouvement que vous voyez dans différentes parties du monde de l'Islam, a commencé de cette façon.

Nous devons exprimer ouvertement les points de vue de l'Imam. Nous devons soutenir explicitement les positions qu'il a adoptées contre les puissances arrogantes, les réactionnaires, la démocratie libérale occidentale et les hypocrites. Ceux qui étaient en contact étroit avec ce grand homme, ont accepté ses positions. Nous ne pouvons pas nous permettre de cacher certaines positions de l'Imam ou de minimiser celles que nous considérerions comme trop radicales, pour plaire à certaines personnes. Quand j'étais jeune, certains minimisaient ou cachaient des enseignements de l'islam pour attirer plus de gens à l'Islam. Ils niaient ou cachaient certaines lois comme le djihad, le talion [qisas] et l'hijab. Ils prétendaient que le talion et le djihad ne faisaient pas partie de l'islam, juste pour plaire à un certain orientaliste ou à une personne qui était opposée aux principes islamiques. C'est une erreur. L'Islam doit être présenté dans son intégralité.

L'Imam sans le chemin de l'Imam n'est pas la direction que le peuple iranien a choisie et pour laquelle il a accepté de sacrifier sa vie, envoyé ses enfants se battre jusqu'au martyre, sacrifié sa vie et ses richesses, et donné lieu au plus grand mouvement de l'époque contemporaine. L'Imam sans le chemin de l'Imam serait un imam sans identité. Écarter l'identité de l'Imam ne servira pas sa cause. Les principes que l'Imam a soutenus ont été exprimés explicitement dans ses paroles, ses discours, ses lettres, et surtout son Testament qui est le résumé de toutes ses positions. Ce sont ces principes qui ont donné naissance à ce mouvement splendide contre le pillage de l'Occident et l'hégémonie incontestée jusque là, des États-Unis dans le monde. Chaque fois que les Présidents américains ont voyagé en Asie, au Moyen-Orient et dans certains pays européens, les gens ont manifesté et scandé des slogans à leur encontre. Pensez-vous que cela a toujours été le cas ? Pas du tout, c'est le mouvement de l'Imam, sa dénonciation des réalités et ses positions qui ont déshonoré les puissances arrogantes et le sionisme, et ont développé l'esprit de résistance dans le monde et en particulier, dans les communautés islamiques.

C'est une erreur de nier les positions adoptées par l'Imam. Parfois, cette erreur est malheureusement commise par ceux qui furent autrefois ses partisans ou propagèrent ses idées. Certaines personnes s'éloignent du chemin pour diverses raisons, perdent de vue leurs objectifs et tournent le dos à leurs idéaux. Après avoir défendu les objectifs de l'Imam pendant plusieurs années, certains ont adopté des positions opposées.

La voie de l'Imam a ses caractéristiques. La chose la plus importante qui peut être dite sur la voie de l'Imam est son Testament que je recommande vivement aux jeunes de lire et qui est la meilleure présentation de la personnalité de l'Imam - cet homme qui a secoué le monde - en dehors de ses ouvrages et de ses discours.

L'islam authentique que le Prophète Mohamad (SAWA) a présenté, est l'idée centrale de l'Imam Khomeiny, c'est-à-dire un islam opposé à l'oppression, un islam qui est a la recherche de la justice, approuve le djihad, soutient les défavorisés et défend les droits des pauvres et des opprimés. L'Imam Khomeiny a introduit le terme "Islam américain" dans notre discours politique, par opposition à "L'islam pur du prophète Mohammad (AS)". L'islam américain est une parodie de l'islam, indifférente à l'oppression, à la cupidité et à la violation des droits des opprimés, un islam qui aide les puissants et est compatible avec leur politique. L'Imam Khomeiny a nommé cet islam "L'islam américain".

L'Imam a toujours été préoccupé par la réalisation de l'islam authentique. Ce n'est pas seulement à l'époque de la République islamique qu'il en a parlé mais cette application n'était pas possible sans l'instauration d'un gouvernement islamique. Si le système politique d'un pays n'est pas fondé sur la pensée islamique et la charia, il lui est impossible de combattre les oppresseurs et les tyrans que ce soit au niveau régional ou international. L'Imam Khomeiny estimait que la défense de la République islamique était plus importante que toutes les autres obligations islamiques. Selon lui, la défense de la République islamique n'est pas seulement une obligation importante parmi d'autres, mais l'obligation la plus importante, car la survie de l'islam dépend de la survie du système politique fondé sur l'Islam. Sans régime politique islamique, il est impossible de défendre l'Islam.

L'Imam Khomeiny estimait que la République islamique était la manifestation de la souveraineté de l'islam. Il poursuivait donc cet objectif et a fait de grands efforts pour son instauration. Évidemment, l'Imam n'était pas à la recherche du pouvoir, son but était l'islam et c'est pourquoi il insistait sur la nécessité de l'instauration d'une République islamique. En fin de compte, il a introduit un nouveau modèle de gouvernement dans le monde, qui est celui de la République islamique.

La question la plus importante dans la République islamique est la lutte contre les diverses formes de gouvernements fondés sur l'intimidation et la domination. La domination et la dictature ne se limitent pas à des royautés qui n'en sont qu'un modèle. Il y a eu des dictatures gauchistes dans certains pays, fondées sur un seul parti politique qui traitaient les gens comme il le voulait sans que personne n'ait à répondent à la population. Les gens étaient contrôlés par une petite minorité. C'est un autre modèle de dictature. Il y a aussi les dictatures des capitalistes qui existent dans les systèmes politiques qui sont en apparence démocratiques comme la démocratie libérale. C'est une autre forme de dictature, mais qui se manifeste de manière très habile et indirecte. En fait, c'est la dictature des capitalistes et des riches.

L'Imam Khomeiny a instauré la République islamique face à toutes ces dictatures humaines. Il a fait de l'Islam la norme de la République islamique en s'appuyant sur le vote du peuple. La République islamique est donc à la fois, républicaine et islamique, car elle s'appuie sur la voix du peuple et la charia. C'est un nouveau modèle dans le monde et le modèle de ceux qui suivent l'Imam Khomeiny. Toute autre conception de la République islamique serait contraire à la pensée de l'Imam Khomeiny. Quiconque a une conception différente ne doit pas se considérer comme un disciple de l'Imam Khomeiny car la République islamique est un des éléments les plus clairs de sa pensée.

Une autre caractéristique du programme de l'Imam Khomeiny est la sympathie ou l'antipathie qu'il inspire. Les grands hommes attirent et repoussent un grand nombre de personnes. Tout le monde repousse et attire. Votre comportement peut attirer certaines personnes et en repousser certaines autres, et cela définit l'étendue de votre attraction et de votre influence. Ce pouvoir était spectaculaire chez l'Imam Khomeiny.

L'islam était la raison de la puissance d'attraction ou de rejet de l'Imam, comme l'Imam Sadjad (AS) le dit dans le Sahifa al-Sajjadiya. J'ai souligné à plusieurs reprises que les duas de l'Imam Sadjad (AS) sont des enseignements islamiques très précieux. Il y a des enseignements de l'Islam dans ces prières qui ne peuvent être extraits des autres hadiths. Dans le Dua 44 du recueil de prières, Sahifa al-Sajjadiya qui est récité habituellement la veille du premier jour du mois de Ramadan, l'Imam Sadjad (AS) demande à Allah le Très-Haut, certaines choses dans ce mois. L'une d'entre elles est la paix avec tous les ennemis mais il poursuit : « Sauf les ennemis à qui je me suis opposé par amour pour Toi et avec lesquels nous ne pourrons jamais faire la paix». C'est ainsi que l'Imam Khomeiny se comportait. Il n'avait d'hostilité personnelle contre personne ou le négligeait si c'était le cas. Mais l'hostilité pour la défense des principes religieux était très importante pour l'Imam. Au début du mouvement révolutionnaire en 1962, l'Imam a accepté des personnes aux tendances intellectuelles différentes et de diverses origines ethniques et religieuses, mais il a rejeté certaines personnes tout de suite après la victoire de la Révolution islamique. Il a ouvertement rejeté les communistes. A cette époque, ce qu'il a fait était étrange pour beaucoup d'entre nous qui étions impliqués dans les activités révolutionnaires depuis le début de la Révolution. Dès les premiers jours de la Révolution, l'Imam s'est opposé de façon explicite aux communistes et les a rejetés. Il a adopté une position déterminée contre les pays dits libéraux et ceux qui étaient éblouis par le système et la culture occidentale. Il s'est distancié de ces personnes. Il ne ménageait personne. Il a rejeté les réactionnaires qui n'étaient pas prêts à accepter les réalités divines et l'esprit coranique des enseignements de l'Islam, et ceux qui n'étaient pas prêts à accepter cette grande réforme. Il a rejeté et renié à plusieurs reprises, les réactionnaires dans des termes vigoureux. Il n'a pas hésité à rejeter les personnes qui n'entraient pas dans le cadre intellectuel et islamique mais sans pour autant avoir d'hostilité personnelle envers eux.

Il suffit de lire le Testament de l'Imam. Dans son Testament, il s'adresse aux communistes qui avaient commis des crimes à l'intérieur du pays et fui à l'étranger. Regardez dans quel ton il s'adresse à eux. Il leur conseille de revenir dans le pays et d'accepter leur peine conformément à la loi et à la justice. C'est-à-dire, de revenir et d'accepter la peine capitale, l'emprisonnement ou d'autres peines pour éviter la punition divine. Il les traite avec compassion et dit: « Si vous n'avez pas le courage de revenir et d'accepter le châtiment pour vos actions, changez de direction là où vous êtes. Repentez-vous de vos péchés et ne vous opposez plus à la nation iranienne, à la République et au mouvement islamiques. Ne soyez pas les pions des puissances arrogantes et des oppresseurs».

L'Imam Khomeiny n'avait aucune rancune personnelle mais lorsqu'il s'agissait des questions religieuses, il était ferme et utilisait son pouvoir d'attraction et de rejet. Sur le plan politique, « Tawalla et Tabarra » [l'amitié et l'hostilité] doivent également être fondées sur la logique et les principes islamiques. Il faut se référer à la logique et aux principes islamiques en matière politique, et voir ce que veut Allah, le Très-Haut.

Considérant la démarche que l'Imam avait adoptée et qui se reflétait dans ses paroles et ses actes, il n'est pas possible de se considérer comme un adepte de l'Imam et défendre en même temps, le camp qui s'est ouvertement opposé à l'Imam et à l'Islam. Il est impossible d'accepter les déclarations de fidélité à l'Imam d'un groupe qui est soutenu à la fois par les États-Unis, l'Angleterre, la Cia, le Mossad, les royalistes et les hypocrites à l'unanimité. Ce n'est pas possible. Ce n'est pas acceptable.

Nous ne devons pas nous lier avec n'importe qui. Nous devons voir quelle est la position des ennemis de l'Imam. Si nous constatons que nos positions sont appréciées par le gouvernement américain arrogant, le régime usurpateur sioniste, les mercenaires des superpuissances et les ennemis de l'Islam, de l'Imam et de la Révolution, nous devons avoir des doutes sur la justesse de nos positions et savoir que nous ne sommes pas dans le droit chemin. C'est un critère. L'Imam a insisté sur ce point à maintes reprises dans ses ouvrages et ses discours, et disait que s'ils (les ennemis) nous louent, nous devons savoir que nous sommes des traîtres. C'est un point très important.

Certaines personnes ont décidé de choisir une voie diamétralement opposée à la voie de l'Imam, ils ont adopté des positions contre Qods, la Journée de Qods, et ont donné lieu à ces catastrophes regrettables le jour d'Achoura. Ils ont ouvertement soutenu et félicité les gens qui étaient opposés aux principes de base du mouvement de l'Imam ou ont simplement gardé le silence. Comment peuvent-ils prétendre être des disciples de l'Imam !? Cela est impossible. Cette situation est inacceptable. Le peuple iranien a très bien compris cette situation. La nation voit, comprend et fait les distinctions nécessaires.

Une autre particularité de l'Imam Khomeiny qui est aussi très importante, est l'intérêt qu'il accordait aux calculs divins et aux dimensions spirituelles. L'Imam donnait la priorité à la spiritualité dans ses décisions et ses actions. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que les gens doivent rechercher la satisfaction divine dans tous leurs actes. Il ne faut pas accorder la priorité à la victoire, au pouvoir ou à notre prestige auprès de certains individus. La satisfaction de Dieu doit être l'objectif principal. Deuxièmement, il faut avoir foi aux promesses divines. Si le but est la satisfaction de Dieu et si nous croyons aux promesses divines, le désespoir, la peur, le manque de vigilance et l'orgueil n'auront aucun sens.

L'Imam était seul mais n'a jamais été affecté par la crainte ni n'a jamais perdu l'espoir. Il n'est pas non plus devenu orgueilleux quand le peuple iranien criait son nom ou quand les autres pays ont commencé à exprimer leur sympathie pour lui. Lorsque la ville de Khorramchahr a été occupée par les forces irakiennes, l'Imam n'a pas perdu l'espoir et quand Khorramchahr a été libérée par nos courageux soldats, il n'a ressenti aucun orgueil et a dit : « Khorramchahr a été libérée par Dieu ». C'est-à-dire que nous n'avons pas joué un rôle déterminant. Ce grand homme est resté le même dans tous les événements survenus au cours de sa vie. Quand il était seul, il n'a ressenti aucune crainte et quand il était au pouvoir, il n'a ressenti aucun orgueilleux ni perdu sa vigilance. Cela montre sa grande confiance en Dieu. C'est le résultat que nous obtenons si nous recherchons la satisfaction divine.

Il faut avoir foi aux promesses divines. Allah le Très-Haut, dit dans le Saint Coran : « Et Il châtie les hypocrites, hommes et femmes, et les associateurs et les associatrices qui pensent du mal de Dieu » [Coran 48: 6]. Une des caractéristiques des hypocrites et des polythéistes, est qu'ils doutent de Dieu et n'ont aucune foi aux promesses divines. Lorsque Dieu dit : « Certes, Allah aidera celui qui aide Sa cause » [Coran 22: 40], les fidèles croient fermement à cette promesse, mais les hypocrites n'y croient pas. Allah le Très-Haut dit : « Qu'un mauvais sort tombe sur eux. Dieu est courroucé contre eux, les a maudits, et leur a préparé l'Enfer. Quelle mauvaise destination ! » [Coran 48: 6]. Ceux qui doutent de Dieu auront ce destin.

L'Imam Khomeiny était convaincu de la vérité des promesses divines. Si nous faisons des efforts désintéressés pour l'amour de Dieu et essayons de notre mieux, d'atteindre cet objectif, Allah le Très-Haut, nous accordera le succès, comme Il l'a promis. Nous pouvons travailler dur parce que nous avons la responsabilité religieuse de faire des efforts mais Allah le Très-Haut, nous aidera à atteindre le meilleur résultat dans le sens de cette responsabilité religieuse. C'est une des caractéristiques de la voie de l'Imam et c'est le droit chemin de la Révolution.

La piété de l'Imam était exceptionnelle dans tous les domaines. Être pieux dans les affaires personnelles est une chose mais être pieux dans les affaires sociales, politiques et publiques, en est une autre. Cela est beaucoup plus difficile, beaucoup plus important et beaucoup plus décisif. Ce que nous disons à nos amis et nos ennemis dépend de notre degré de piété. On peut être opposé à certaines personnes mais comment allons-nous les juger ? Si votre jugement sur votre ennemi est contraire à la vérité, ce sera un péché. Maintenant, je voudrais répéter le verset que j'ai récité au début de mon discours : « Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et parlez avec droiture » [Coran 33: 70]. C'est ainsi que nous devons juger. Je conseille à nos chers jeunes, fidèles et révolutionnaires, qui aiment l'Imam, d'observer ce principe dans leurs paroles et leurs actions. Être opposé à une personne ne doit pas nous permettre de transgresser et de violer ses droits. Cela ne doit pas arriver. Il ne faut pas violer les droits de personne.

Permettez-moi de raconter un de mes souvenirs de l'Imam. Un soir, j'étais avec l'Imam et je lui ai demandé son avis sur une personnalité célèbre dans le monde de l'islam contemporain. Tout le monde a entendu son nom que je ne veux pas citer. L'Imam Khomeiny a hésité un instant et a dit qu'il ne le connaissait pas. Puis il a dit quelque chose de négatif à son sujet. Un ou deux jours plus tard, je devais voir l'Imam, je suis donc allé chez lui dans la matinée. Dès que je suis entré dans la pièce et avant de m'asseoir et de lui dire ce que j'avais à dire, il m'a dit : « Je ne connais pas la personne au sujet de qui vous m'avez posé ces questions». C'est-à-dire qu'il avait retiré les choses négatives qu'il avait dites à son sujet. C'est un point très important. Ce commentaire négatif n'était ni une insulte ni une diffamation et heureusement, je ne me souviens pas de ce qu'il avait dit à son sujet en raison de la position spirituelle de l'Imam ou à cause d'un simple trou de mémoire. Je ne m'en souviens pas - je me souviens seulement qu'il avait fait une critique qu'il a retirée quelques jours plus tard en disant qu'il ne connaissait pas cette personne. C'est tout. C'est un modèle pour nous. « En effet, vous avez dans le Messager de Dieu un excellent modèle [à suivre] » [Coran 33: 21].

Il y a deux façons pour parler d'une personne à qui vous êtes opposé, soit en se fondant sur la vérité et rien d'autre, soit en faisant un commentaire mêlé d'injustices. La deuxième façon doit être évitée. Il suffit de dire ce qui est juste c'est à dire ce que vous pourrez dire en face d'Allah le Très-Haut, le Jour du Jugement dernier et rien de plus. C'est une des caractéristiques de la voie et du mouvement de l'Imam que nous devons garder à l'esprit.

Un autre principe central de la pensée de l'Imam Khomeiny est l'importance qu'il accordait au rôle du peuple à la fois dans les élections où l'Imam Khomeiny a lancé un mouvement vraiment grandiose, et dans les questions sociales. Il y a eu beaucoup de révolutions dans la première moitié du 20ème siècle et différentes révolutions en Orient et en Occident, mais la tenue d'un référendum pour déterminer la forme de gouvernement seulement deux mois après la victoire de la Révolution, était sans précédent dans l'Histoire de toutes ces révolutions. C'est ce qui est arrivé en Iran grâce aux efforts de l'Imam Khomeiny.

Moins d'un an s'était écoulé depuis la victoire de la Révolution lorsque la Constitution a été élaborée et ratifiée. Je me souviens qu'aux premiers mois alors que la Constitution n'avait pas encore été formulée, l'Imam nous avait demandé de lui rendre visite à Qom. A cette époque, il vivait à Qom. Il était irrité et nous a ordonné de rédiger la Constitution le plus vite possible. Une élection a eu lieu et les membres de l'Assemblée des Experts ont été élus pour l'élaboration de la Constitution. Ensuite, ce fut le tour des élections présidentielles et législatives. Nos élections n'ont jamais été annulées même pendant les jours les plus difficiles de la guerre quand Téhéran était bombardé par l'ennemi. Les élections n'ont jamais été reportées même d'un seul jour, jusqu'à ce jour. Où trouve-t-on une telle démocratie ? Aucune des démocraties, sans parler des révolutions, n'ont tenu des élections aussi ponctuellement et soigneusement que nous. C'est la voie de l'Imam.

En dehors des élections, dans plusieurs autres questions, l'Imam accordait une grande attention au rôle du peuple. Il soulignait explicitement le rôle du peuple. Dans certains cas, il a même dit: « Si les responsables ne font pas ce qu'ils doivent faire, les gens interviendront et le feront eux-mêmes».

Une autre caractéristique du mouvement de l'Imam Khomeiny est son aspect mondial. Il considérait ce mouvement comme un mouvement mondial et disait que la Révolution appartenait à toutes les nations musulmanes et même non-musulmanes. Il n'avait pas peur de le dire. Cela n'a rien à voir avec des ingérences dans les affaires intérieures des autres pays qui est une chose que nous ne ferons jamais. Ceci est différent d'une exportation de la Révolution à la façon des colonialistes dans le passé, et nous ne sommes pas le genre de pays à faire de telles choses. Cela signifie que le doux parfum de ce phénomène divin doit se répandre dans le monde entier. Les nations du monde doivent savoir quelle est leur responsabilité, connaître leur identité et savoir où elles se trouvent. Un exemple de cette vision globale est la position de l'Imam sur la question de la Palestine quand il a déclaré ouvertement qu'Israël était une tumeur cancéreuse. Que faut-il faire avec une tumeur cancéreuse sinon l'enlever ? L'Imam ne ménageait personne. C'était sa façon d'agir et ce n'était pas un slogan. C'était une démarche logique. La Palestine est un pays ancien. Tout au long de l'Histoire, il y a eu un pays appelé « Palestine ». Certaines personnes appuyées par les grandes puissances et les forces de l'oppression, ont contraint son peuple à s'exiler par des méthodes les plus violentes. Ils ont tué, exilé, torturé, insulté et expulsé ses habitants. Aujourd'hui, des millions de Palestiniens ont été déplacés dans les pays voisins et vivent pour la plupart, dans des camps de réfugiés. En fait, ils voulaient effacer la Palestine de la carte du monde en anéantissant le pays et en créant une fausse entité géographique à sa place qu'ils ont nommée Israël. Quelle argumentation logique peut expliquer cette démarche ? Ce que nous disons sur la Palestine n'est pas un slogan, c'est une position tout à fait logique.

Certaines puissances initialement menées par l'Angleterre et plus tard, par les États-Unis et d'autres pays occidentaux qui les ont rejoints, disent que la Palestine et son peuple doivent être anéantis pour qu'un faux pays appelé Israël puisse être instauré à leur place. C'est une position sur la question palestinienne. Une autre position est celle de l'Imam qui a dit que cette entité géographique était factice et imposée, et devait être anéantie. Il a déclaré que ce faux pays nouvellement créé, devait être supprimé et que le pays d'origine devait être rétabli. Lequel de ces deux arguments est le plus logique ? L'argument fondé sur les armes et la répression ou l'argument selon lequel un ancien système politique et une ancienne unité géographique qui remontent à des milliers d'années, doivent être anéantis ? Lequel de ces deux arguments est le plus logique ? C'est ce que l'Imam disait. C'est le commentaire le plus logique qui peut être fait concernant le régime usurpateur sioniste et la question de la Palestine. C'est ce que l'Imam a dit et il a exprimé ses positions de manière explicite. Mais maintenant, si quelqu'un y fait allusion, des gens qui prétendent suivre le chemin de l'Imam, lui demandent pourquoi il a dit cela. Mais c'est ce qu'a dit l'Imam ! C'est la position de l'Imam et c'est une juste position. Toutes les nations musulmanes, toutes les personnes libres dans le monde et toutes les nations impartiales doivent accepter et confirmer cette position qui est la position de l'Imam et une position juste.

Je voudrais vous signaler un dernier point, chers frères et sœurs, qui avez écouté mon intervention malgré la grande chaleur. Que Dieu vous récompense pour cela. L'Imam lui-même a souligné à plusieurs reprises, que notre jugement sur les gens devait être fondé sur leur état actuel. C'est un autre point essentiel de la pensée de l'Imam. Nos jugements ne doivent pas être fondés sur le passé des gens. Le passé est nécessaire quand le présent n'est pas connu mais il n'est pas juste de se référer au passé des gens et de dire que s'ils étaient ainsi dans le passé, ils doivent l'être encore aujourd'hui. Si le comportement actuel des gens est diamétralement opposé à leur comportement passé, leur passé n'a aucune valeur. C'est ainsi que le Commandeur des croyants (AS) a jugé Talha et Zubair. Talha et Zubair n'étaient pas des hommes ordinaires. Zubair avait un passé brillant et il y a peu de compagnons de l'Imam Ali (AS) qui puissent lui être comparés. Aux premiers jours de son califat, lorsqu'Abou Bakr s'est adressé au peuple dans la mosquée, certains compagnons du Saint Prophète (SAWA) se sont levés et ont protesté en disant que l'Imam Ali (AS) était le successeur légitime du prophète (AS). Leurs noms ont été enregistrés dans l'Histoire. Ces récits ne sont pas seulement rapportés par les chiites mais ont été racontés dans les livres d'Histoire. Zubair était un de ceux qui ont protesté au sermon d'Abou Bakr et exprimé leur soutien au Commandeur des croyants (AS). Zubair avait un brillant palmarès jusque-là, mais 25 ans plus tard, il a tiré l'épée sur le Commandeur des Croyants (AS). Nos frères sunnites peuvent présenter des prétextes pour expliquer le comportement de Talha et Zubair et dire que c'est leur jugement qui les a conduits à lutter contre l'Imam Ali (AS). Nous ne sommes pas en mesure de dire comment Allah le Très-Haut, les jugera, mais nous savons au moins comment le Commandeur des croyants (AS) les a traités ? Il les a combattus. Le Commandeur des croyants (AS) a déployé une armée à Médine et s'est installé à Koufa et Bassora afin de lutter contre Talha et Zubair dont le brillant palmarès avait disparu. L'Imam Khomeiny a adopté le même critère.

Certaines personnes ont accompagné l'Imam Khomeiny dans son vol de Paris à Téhéran mais ont ensuite été exécutées pour trahison, sur l'ordre de l'Imam. Certaines personnes étaient en contact avec l'Imam quand il était à Najaf et à Paris, et l'Imam accordait une attention particulière à leurs prises de position aux premiers jours de la Révolution. Mais plus tard, leur comportement et leurs positions ont poussé l'Imam à les rejeter. Par conséquent, le critère d'évaluation à mon égard doit être fondé sur mon comportement actuel. Si, à Dieu ne plaise, Satan me fait dévier de mon chemin, l'évaluation sera différente. C'est le principe de base du régime islamique et l'Imam agissait en fonction de ce principe.

Il est possible de souligner d'autres caractéristiques de la voie de l'Imam. Les points que j'ai mentionnés aujourd'hui, sont les plus importants et les plus significatifs. Il incombe à nos chers frères, jeunes, intellectuels, chercheurs et étudiants de réfléchir sur ces caractéristiques. Il serait bon de travailler sur ces concepts. Notre connaissance de la voie de l'Imam ne doit pas se limiter à ses œuvres et ses discours, mais doit être clarifiée et commentée de manière appropriée.

Tout le monde, en particulier nos chers jeunes, doit savoir que ce qui s'est passé après la disparition de l'Imam, les hostilités, les embuches et tout ce qu'ils (les ennemis) ont fait, n'ont pas du tout affecté les bases de notre régime au contraire, toutes les attaques de l'ennemi ont renforcé la République islamique. Les huit années de la Défense Sacrée en sont un exemple brillant. Pendant ces huit années, tous les pouvoirs politiques, militaires et financiers du monde ont soutenu le parti Baasiste d'Irak et ont combattu la République islamique. Ils ont fait tout ce qu'ils pouvaient pour vaincre ou affaiblir la République islamique. Quel a été le résultat ? Lorsque cette guerre de huit ans a pris fin, le monde a été surpris de voir la République islamique se relever toute seule et devenir une puissance militaire et défensive encore plus forte. Après la guerre, le pouvoir de la République islamique a ébloui les peuples du monde. C'est encore le cas aujourd'hui. Grâce à la résistance de la nation iranienne, les plans des ennemis malgré l'aide de gens naïfs, inexpérimentés et ignorants, aboutiront contrairement à leurs attentes, à une augmentation du pouvoir de la République islamique.

Vous avez vu que des efforts ont été déployés pour créer une fitna qui a été soutenue par les États-Unis, l'Angleterre, les puissances occidentales, les hypocrites et les royalistes qui ont exprimé leur soutien aux émeutiers. Quel a été le résultat ? Face à toutes ces hostilités et ce front du mal, le cher peuple et la grande nation iranienne ont ébloui le monde par leur grandeur dont ils ont fait la démonstration le 9 Dey [30 décembre 2009] et le 22 Bahman [le 11 février 2011]. L'Iran et les jeunes Iraniens biens instruits d'aujourd'hui, jouissent d'une grande vigilance et peuvent heureusement, neutraliser tout complot conçu par les ennemis contre la République islamique. Mais vous devez savoir que nous avons besoin d'être pieux et de craindre Dieu. La crainte de Dieu est ce qui nous rend puissants, invulnérables et optimistes dans la poursuite de cette voie et la réalisation de nos nobles objectifs.
Mon Dieu, accorde à notre peuple le respect de la piété. Mon Dieu, fais que nos cœurs se rapprochent les uns des autres. Mon Dieu, fais que le chemin de l'Imam et l'identité véritable de cette révolution deviennent de jour en jour, plus évidents pour notre peuple. Mon Dieu, fais que le cœur sacré de l'Imam du Temps (que nos âmes soient sacrifiées pour sa cause), les âmes de nos martyrs et l'âme de notre magnanime Imam soit satisfaites de nous.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux
« Par le Temps ! L'homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s'enjoignent mutuellement la vérité et s'enjoignent mutuellement l'endurance
» [Coran 103: 1-3].

 

 

Deuxième sermon

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Louange à Allah, Seigneur des mondes, et que la paix et les salutations soient sur notre maître et prophète, Ab-al-Qassem al-Mustafa Mohammad, sur ses descendants immaculés et infaillibles, spécialement l'Imam Ali (le Commandeur des Croyants), Seddiqat al-Tahera, Hassan, Hossein (les Maîtres de la Jeunesse du Paradis), Ali ibn al-Hossein Zain al-Abedin, Ali ibn Mohammad ibn Ja'far Mohammad al-Sadegh, Musa ibn al-Kazem Ja'far , Ali ibn Musa al-Reza, Ali ibn Mohammad al-Jawad, Ali ibn Mohammad al-Hadi, Hassan ibn Ali al-Askari, et Hojjat al-Qaem al-Mahdi. Que les salutations d'Allah soient sur eux tous, sur les Imams des musulmans, les partisans des opprimés et ceux qui guident les fidèles. J'exhorte les serviteurs de Dieu et moi-même à la vertu.

Une fois encore, je voudrais exhorter tous les chers frères et sœurs à craindre Dieu.

Aujourd'hui, le monde de l'Islam et le monde entier sont témoins de grandes transformations qui sont le signe d'un changement dans les équations mondiales. Dans cette perspective, il est important pour la nation iranienne, de prêter attention à ces transformations.

L'une des questions est la question de la Palestine et celle de Gaza et plus importante encore, la récente attaque des sionistes contre le convoi qui tentait de briser le blocus pour aider le peuple de Gaza. Au cours de ces dernières années, surtout les derniers mois, la question de la propagation du judaïsme en Palestine a été l'objet d'une attention particulière. La politique du régime sioniste consiste à éliminer peu à peu, les signes de l'islam en Palestine et même en Cisjordanie. Ils reconnaissent eux-mêmes, avoir occupé cette région. Le monde l'admet également et il y a eu beaucoup de résolutions de l'ONU à cet égard. Ils essaient de promouvoir le judaïsme en Cisjordanie. La construction sauvage et illégale des colonies, la destruction des maisons des Palestiniens et leurs ingérences dans Al-Khalil et Qods pour promouvoir le judaïsme, sont tous des efforts pour faire disparaitre l'islam en Palestine. La Palestine est un endroit très stratégique et le monde de l'islam doit se soulever de toutes ses forces, pour défendre la cause palestinienne et mettre fin à ces crimes.

Une autre question est le blocus imposé à Gaza depuis trois ans. Ce fut une décision très cruelle et très sauvage, qui étonnamment, a été approuvée et soutenue par les États-Unis, l'Angleterre et les puissances occidentales qui ne cessent de prétendre qu'ils défendent les droits de l'homme. Voilà trois ans maintenant qu'ils ont imposé ce blocus à 1,5 millions d'habitants qui ne peuvent pas recevoir de nourriture ni de médicaments. Les sionistes perturbent l'approvisionnement en eau potable et en électricité, la fourniture de ciment et des matériaux de construction qui sont nécessaires pour réparer les dégâts causés par la guerre. Le ciment représentait la plus grande partie de la cargaison de la flottille dont les gens avaient besoin pour réparer leurs maisons. De plus les sionistes tirent souvent sur les gens, tuant des enfants innocents, les civils et les femmes. C'est ainsi que se comporte le régime sioniste.

Les organisations qui prétendent défendre les droits de l'homme contemplent passivement ces événements. Quant aux puissances occidentales, non seulement elles sont passives mais elles soutiennent aussi ces attaques. Malheureusement, bon nombre de pays qui devraient soutenir la population de Gaza - à savoir, les pays arabes et certains gouvernements musulmans - sont totalement silencieux s'ils ne se livrent pas secrètement à des actes de trahison. C'est une situation très étrange.

Il y a deux points importants dans la récente attaque des sionistes contre la flottille qui transportait des aides en destination de Gaza et cherchait à briser le blocus par la voie des eaux internationales.

Le premier point est que la nature sauvage des sionistes a été révélée au monde entier. Le monde doit comprendre. Les sionistes affirment qu'ils sont montés à bord des navires pour inspecter la cargaison ou les avertir de ne pas aller vers la Bande de Gaza. Bien sûr, ils mentent honteusement. Ils sont montés à bord des navires pour attaquer les passagers. Ils avaient un plan et leur objectif était clair. Même s'ils sont montés à bord des navires pour donner un avertissement, cela était contraire à tous les règlements internationaux. Les navires naviguaient dans les eaux internationales. La seule chose qu'ils pouvaient faire était de les empêcher d'approcher des ports. Pourquoi aller les attaquer au grand large? Pourquoi les tuer ? Pourquoi ont-ils tué et blessé ces gens et arrêté la majorité des membres de l'équipage ? Pourquoi ? C'est à cause de leur sauvagerie. C'est ce que la République islamique crie depuis trente ans, et ce que les Occidentaux hypocrites et malhonnêtes, ont ignoré et négligé pendant tout ce temps. Le monde entier s'est enfin rendu compte de leur sauvagerie.

Le deuxième point qui doit attirer l'attention, est que les sionistes ont commis une erreur dans leurs calculs. Ils ont fait une grosse erreur. Ils ont répété cette erreur à plusieurs reprises, au cours de ces dernières années. Ils ont attaqué le Liban, cela était une erreur. Ils ont attaqué Gaza, cela a été une autre erreur. Ils ont attaqué la flottille, cela était encore une erreur. Ces erreurs commises l'une après l'autre, montrent que le régime usurpateur sioniste approche peu à peu de sa fin c'est-à-dire de l'effondrement et de l'anéantissement total.

Un autre point important est le résultat de la longue conférence d'examen du TNP à New York. Il incombe à notre peuple de faire attention à ce point. C'était un événement très important. Fondamentalement, cette conférence était organisée pour permettre aux pouvoirs intimidateurs d'imposer des restrictions supplémentaires aux nations qui ne possèdent pas encore l'énergie nucléaire. Elle avait été organisée pour mettre de nouveaux obstacles sur leur chemin. Bien sûr, ils avaient en particulier, l'intention d'utiliser cette conférence pour manifester leur animosité envers la République islamique. Ce qui s'est passé a été exactement le contraire de ce qu'ils espéraient. Cette conférence a duré environ un mois. Ils n'arrivaient pas atteindre leurs objectifs et à restreindre les activités de pays comme la République islamique. Au lieu de cela, le résultat de cette longue conférence fut que 189 pays ont exigé des puissances nucléaires qu'elles détruisent leur arsenal nucléaire et empêchent la production de telles armes. Ils ont reconnu le droit à la technologie nucléaire pacifique et le régime sioniste - dont les maitres avaient tout fait pour le soutenir - a été obligé de signer le TNP. C'était exactement le contraire de ce qu'ils voulaient. Ce n'est pas un événement insignifiant. Cela montre que le gouvernement oppresseur et arrogant des États-Unis et d'autres puissances arrogantes et leurs partisans, ont perdu leur influence dans le monde. Aujourd'hui, les États-Unis ne sont plus en mesure d'influencer sensiblement les politiques internationales. Grâce à sa résistance de trente ans, la République islamique a réussi à influencer l'opinion internationale de sorte que non seulement les peuples mais aussi les gouvernements, c'est-à-dire 189 gouvernements, ont résisté aux volontés des États-Unis mais ont voté et pris des décisions contraire à la volonté des États-Unis. Ce sont des signes de Dieu à la grande nation iranienne.

Il y a également d'autres questions dont je voulais vous parler aujourd'hui, mais nous n'avons pas assez de temps. J'espère qu'Allah le Très-Haut, accordera une attention particulière à tous les frères et sœurs fidèles, ainsi qu'à tous les honnêtes gens d'Iran. J'espère qu'Il aidera notre nation à atteindre de plus en plus de victoires.

Mon Dieu, par Ta grâce et Ta faveur, fais que les cœurs des peuples musulmans se rapprochent les uns des autres. Fais que l'Ummah islamique soit unifiée et puissante. Octroie la grandeur à la nation iranienne. Fais que les problèmes disparaissent de la voie de notre peuple.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux
« Nous t'avons certes, accordé l'Abondance. Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie. Celui qui te hait sera certes, sans postérité
» [Coran, 108: 1-3].

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^