Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée à un groupe de citoyens de différentes couches de la société Version imprimable
15/05/2013

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, a reçu le 15 mai 2013, un groupe de citoyens de différentes couches de la société et a déclaré que les prochaines élections présentielles et celles des Conseils municipaux prévues le 4 juin 2013, seront une autre gloire pour le peuple d'Iran.

L'Ayatollah Khamenei a présenté les objectifs du peuple et les objectifs des ennemis dans ces élections et a déclaré que les gens pour arriver à leurs objectifs et déjouer les complots des ennemis, devaient participer massivement aux élections et choisir un des candidats dont les compétences ont été reconnues de façon légale, par le Conseil des Gardiens de la Constitution, c'est-à-dire une personne compétente, religieuse, révolutionnaire et capable de résister aux ennemis qui pourra mieux que les autres candidats, assurer la lourde charge de la défense des progrès et de la dignité du pays.

Le Guide suprême a décrit les élections du mois prochain comme la plus importante question du pays dans les circonstances actuelles, et soulignant les impacts à la fois immédiats et à long terme de cet événement, a fait remarquer : « Une personne sera élue pour quatre ans qui dirigera une grande partie du destin et des orientations du pays. Des erreurs ou un mauvais travail de sa part peuvent avoir une influence sur le pays même pendant les quarante prochaines années, c'est la raison pour laquelle ces élections sont si importantes et font un mois avant leur tenue, la une de l'actualités internationale et sont devenues un objet d'étude des centres de pensées internationaux, surtout de ceux des ennemis de l'Iran».

Son Éminence a précisé que les objectifs des ennemis dans ces élections, étaient totalement opposés aux objectifs de la nation iranienne et déclaré : « Les Iraniens sont à la recherche de celui qui pourra faire avancer plus rapidement le pays dans les domaines matériels et spirituels, régler les problèmes qui existent, améliorer la vie des gens et assurer l'indépendance et la grandeur de l'Iran, grâce à l'enthousiasme et l'espoir des gens, tandis que les ennemis cherchent à décourager les gens et cherchent un candidat qui n'aura pas ces qualités et gardera l'Iran en arrière, dépendant et faible, et le mettra sur la voie politique des étrangers. Les étrangers voulaient au début, empêcher les élections mais aujourd'hui, ils ont perdu cet espoir et cherchent à influencer les gens dans leur choix et à les refroidir en leur faisant croire que leur vote et leur participation n'auront aucun résultat».

Faisant allusion aux activités et aux tentatives récentes du grand réseau des agences médiatique sionistes, le Guide suprême a déclaré : « Les médias à la solde du sionisme veulent à travers leur mensonges et la déformation des faits, convaincre les gens que la participation aux élections est inutile, exagérer les problèmes, décourager les gens et leur donner une image sombre de l'avenir. Bien entendu, nous ne nions pas le problème de l'inflation et du chômage, mais y a-t-il un pays qui ne souffre pas de ces maux ? Les manifestations journalières en Europe ne sont-elles pas le signe que ces pays sont embourbés dans les problèmes jusqu'au cou ? Quel pays est aussi indépendant et uni que l'Iran ? Quel pays a autant de jeunes capables de tels progrès scientifiques ? Quel pays a réussi à influencer sa région et le monde comme l'a fait le peuple d'Iran ? Quel pays a réussi à déjouer les complots des ennemis et à continuer son chemin avec force et espoir comme l'a fait le peuple d'Iran ? ».

Après avoir décrit la confrontation politique entre la nation iranienne et les ennemis de la nation, l'Ayatollah Khamenei a déclaré : « le peuple d'Iran doit savoir qu'une participation massive aux élections garantira la sécurité du pays et découragera les ennemis de toute ingérence. »

Il a également conseillé aux responsables, activistes politiques et ceux qui disposent d'une tribune, de donner de l'espoir aux gens car selon le Guide suprême, les réalités du pays et la volonté nationale sont encourageantes pour toute personne de bonne foi.
« D'après notre connaissance du peuple d'Iran et des bienfaits divins, cette fois encore, le peuple fera un nouvel exploit et donnera un nouveau coup aux ennemis » a prévu le Guide suprême.

Ailleurs dans ses déclarations l'Ayatollah Khamenei a énuméré certains critères qui aideront le peuple à choisir le candidat le plus qualifié et a conseillé aux gens de tenir compte de ces critères et de consulter les gens qui sont au courant pour faire le bon choix.

« Tout ce que nous avons obtenu ces trente dernières années, est le fruit des efforts pour la réalisation des objectifs de la Révolution. Il faut choisir des gens qui ont aussi ces objectifs. Cependant, pour être élus, certains candidats font des promesses qui dépassent leurs prérogatives et les possibilités du pays. Les gens sont à la recherche de quelqu'un qui lance des slogans concrets et réalisables, et propose des mesures capables de régler les problèmes » a-t-il précisé.

Au sujet du nombre élevé des gens qui ont déposé leur candidature au poste de Président de la République islamique, le Guide suprême a dit : « le Conseil des Gardiens de la Constitution est composé d'un ensemble de gens pieux et honnêtes, et présentera ceux qui ont les capacités pour ce poste. Ce sera ensuite le tour des gens de choisir le candidat qui pourra le mieux servir la nation. »
L'Ayatollah Khamenei a rappelé que tout le monde devait respecter la l

i et a déclaré que le respect de la loi était la garantie de l'union nationale et du calme dans la société, et que personne ne devait transgresser.

« En 2009, après les élections présidentielles du mois de juin, certains ont pour des raisons différentes, politiques ou personnelles, violé la loi, porté grand tort à eux-mêmes et au pays, et n'ont pas permis aux gens de fêter cette grande victoire et un taux de 40 millions de participation », a rappelé le Guide suprême, selon qui « il arrive qu'une loi ne soit pas parfaite mais elle vaut mieux que l'absence de loi, il se peut que les gens chargés d'élaborer les lois fassent une erreur, s'il est possible de réformer la loi de manière légale, cela vaut mieux qu'une absence de loi ou la transgression de celle-ci ».

Le Guide suprême a insisté encore une fois sur l'attention au critère de choix et a fait remarquer : « Le sentiment d'avoir fait son devoir religieux est apaisant même s'il s'agit parfois d'une erreur ».

Dans une autre partie de son discours, l'Ayatollah Khamenei a abordé la question du mois de Rajab et de l'initiation spirituelle spéciale à ce mois, et a déclaré : « Si pendant les mois de Rajab et de Cha'ban, nous arrivons à nous considérer face à l'omniscience de Dieu, nous serons prêts pour la grande fête divine qui suivra, à savoir le mois béni de Ramadan. Tous les acquis de la Révolution sont le résultat de la préparation spirituelle des jeunes et de leur présence aux retraites de ce mois. L'enthousiasme, l'innovation, le charisme et la résistance de L'imam Khomeiny face aux oppresseurs, venaient de ses larmes et de ses prières nocturnes », a dit le Guide suprême avant de conclure que « préserver cet état d'esprit, nous assurera la poursuite des bienfaits et des aides divines ».

 
< Précédent   Suivant >

^