Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême a reçu en audience les députés du Parlement islamique Version imprimable
29/05/2013

L'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la révolution islamique, a reçu le 29 mai 2013, le président et les députés du Parlement islamique, et a déclaré que le Parlement et le gouvernement devaient avoir de bonnes relations et coopérer.

Lors de la réunion, son Éminence a souligné que le Majlis était chargé des affaires nationales et que le pouvoir exécutif était responsable du lourd travail exécutif, et qu'il était nécessaire pour l'exécutif et le Majlis, de respecter la loi et de coopérer.

Se référant aux prochaines élections présidentielles, l'Ayatollah Khamenei a déclaré: « Tout le monde doit faire en sorte que ces élections soient enthousiastes avec une forte participation des électeurs car depuis la victoire de la Révolution islamique jusqu'à l'heure actuelle, la puissance et la solidité du régime ont toujours dépendu de la participation et du soutien populaires.»

Le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que des élections enthousiastes garantiront l'immunité, la puissance et la sécurité du pays, et désamorceront aussi les menaces des ennemis de l'Iran ajoutant : « La République islamique d'Iran est un gouvernement profondément enracinée dont les racines sont les gens et leur soutien absolu».

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que le soutien du peuple à la République islamique était une source de dignité et de bénédictions pour le pays, pour le gouvernement et pour les gens eux-mêmes. Il a en outre souligné: « Sur la base de ce principe, nos élections qui sont la manifestation de la présence des gens, doivent se dérouler dans le plus grand enthousiasme.»

Son Éminence a évoqué l'existence de bons et raisonnables règlements à toutes les étapes des élections dans le pays, et a ajouté qu'il n'y avait aucune possibilité d'impasse à n'importe quel stade. « Jusqu'à présent, toutes les étapes ont été franchies dans le respect de la loi et les candidats ont annoncé dans leurs interviews qu'ils observeraient la loi et ils l'ont fait après l'annonce des candidats approuvés pour le premier tour des élections. Nous devons remercier ceux qui ont été disqualifiés des présidentielles pour leur respect des décisions du Conseil des Gardiens de la Constitution. Leur comportement est le signe de l'importance et du caractère décisif de la loi même si elle ne nous satisfait pas toujours mais qui doit toujours avoir le dernier mot», a-t-il dit.

L'Ayatollah Khamenei a déclaré que les gens devraient faire preuve de perspicacité et de vigilance pour identifier le candidat le plus qualifié pour le poste de Président. « Compte tenu le degré de perspicacité et de discernement du peuple d'Iran dans les questions politiques qui est plus élevé que la moyenne mondiale, et étant donné que les programmes de la radiotélévision nationale (IRIB) prépareront le terrain pour aider les gens à faire le bon choix, il sera possible d'arriver à un résultat et à identifier le candidat le plus qualifié. Il se peut qu'une personne arrive à un résultat plus ou moins juste mais le principal est qu'elle soit arrivée à ce choix grâce à une réflexion personnelle qui sera assurément récompensée par Dieu », a ajouté le Guide suprême.

Le Leader de la Révolution a également présenté quelques conseils aux candidats à la présidentielle, et déclaré : «Les candidats ont une lourde responsabilité dans les programmes télévisés et doivent faire attention de ne pas s'écarter des réalités pour plaire aux gens, leurs discours doivent être réalistes, sincères et argumentés, ils doivent dire aux gens la vérité sur les réalités du pays et sur eux-mêmes. La sincérité attirera l'aide divine qui dans un cas, peut être la chance de servir et d'avoir des responsabilités, et dans un autre cas, d'être délivré de ces responsabilités. Les candidats ne doivent pas mener dans leurs campagnes, dénigrer les autres candidats ou déformer des réalités de notre société, pour gagner des voix. »

Le Guide suprême de la Révolution islamique s'est référé à certaines allégations concernant son soutien à certains candidats et a déclaré: « Ces allégations ont toujours existé et elles ne sont pas vraies parce que personne ne sait pour qui le Guide va voter. De plus, le Guide, comme les autres citoyens, n'a qu'un seul vote. Les ennemis organisent ces campagnes de propagande pour atteindre des objectifs bien connus mais la République islamique poursuivra sa marche sur la base de ses objectifs et de mesures spécifiques, sans prêter attention à ces campagnes».

Ailleurs dans ses déclarations, le Guide suprême de la Révolution islamique a déclaré que la possibilité de servir en tant que député du Majlis, était une occasion précieuse de rendre service à la République islamique et ajouté que la période de temps qu'une personne passe en tant que député, est une étape délicate de sa vie et une grande épreuve divine.

« Il est nécessaire d'être prudent à ce stade sensible car une personne chargée de cette responsabilité qui parvient à franchir ce parcours en toute sécurité, sera fier devant Allah, le Très-Haut », a-t-il noté.

L'ayatollah Khamenei a déclaré que la présence de députés spécialisés dans différentes branches au 10ème Majlis montrait que le Majlis avait de grandes capacités d'évaluation, précises et techniques, des projets et des plans qui lui sont proposés et qu'au cours de la dernière année, le Majlis avait adopté des positions politiques correctes et appropriées.

Son Éminence a dit que le comportement des députés du Majlis avait un effet très important sur la société : « Si la sagesse, le raisonnement, un comportement digne, le calme et l'affection sont des forces dominantes dans le Majlis, ces caractéristiques se manifesteront dans la société toute entière mais si le comportement des députés est contraire à ces caractéristiques, il aura un effet négatif sur le comportement des gens. Les parlementaires doivent faire preuve de vertu, d'honnêteté, de morale et d'un grand sens de responsabilités pour que les gens se sentent proches d'eux et soient optimistes à leur sujet. Le comportement du Parlement a une influence sur la société et conduit celle-ci au respect des valeurs ou au contraire, à la négation de certaines valeurs. Les gens attendent des parlementaires un travail précis et argumenté. Il est inacceptable de voter blanc, les parlementaires s'ils sont qualifiés sur une question, doivent voter en fonction de leurs connaissances, et s'ils ne sont pas qualifiés doivent demander l'avis des spécialistes. L'absentéisme est une mauvaise chose, les députés du Majlis doivent être présents au Majlis, à la fois physiquement et mentalement, et montrer qu'ils sont engagés sérieusement à travailler sur la ratification des projets de lois et des plans proposés. Les parlementaires doivent être honnêtes et équitables dans leur comportement envers les deux autres pouvoirs, car le manque de bonne foi dans ces relations aura une mauvaise influence dans la société. Les branches législatives et exécutives du gouvernement fonctionnent dans certaines limites juridiques qu'il est nécessaire de respecter et doivent avoir une coopération dans les deux sens. Les divergences d'opinion sont naturelles mais ne doivent pas entraîner des rancœurs. Le Parlement doit savoir que le gouvernement a de lourdes taches exécutives et est la cible des critiques, il est donc nécessaire de le ménager, de même le gouvernement doit, de sa part, respecter les droits du Parlement. Le gouvernement doit avancer sur les rails que le Parlement a installés, cependant les rails que le Parlement installe ne doivent pas faire tomber le gouvernement dans les virages dangereux. Le Majlis est certainement à la tête de la gestion des affaires mais cela ne signifie pas que chaque parlementaire puisse se considérer à la tête de toutes les affaires », a dit le Guide suprême de la Révolution islamique qui a rappelé à la fin de son discours : «Aujourd'hui, l'importante responsabilité qui repose sur nos épaules est de travailler avec des intentions pures et de faire des efforts sérieux et désintéressés dans le respect de nos responsabilités».

 
< Précédent   Suivant >

^