Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Le Guide suprême a voté à la 11ème élection présidentielle et aux 4èmes élections municipales Version imprimable
14/06/2013

La 11ème élection présidentielle et les 4èmes élections municipales viennent de débuter en Iran. Comme lors des précédentes élections, le Guide suprême de la Révolution islamique, l'Ayatollah Khamenei, s'est présenté dès l'ouverture des bureaux de vote, au Hosseinyeh « Imam Khomeiny » de Téhéran. L'Ayatollah Khamenei a déclaré que la participation massive des Iraniens aux élections prouvait leur soutien aux idéaux de la République islamique d'Iran et aux idées de l'Imam Khomeiny (que sa demeure soit au paradis).

« Je remercie Dieu le Très-Haut, de nous avoir offert, à moi et à la nation iranienne, l'occasion de contribuer à la destinée du pays. Aujourd'hui, la nation iranienne créera une autre épopée dans le vrai sens du terme», a déclaré le Guide suprême de la Révolution islamique qui a ajouté : « L'ennemi a tenté de décourager les Iraniens de se rendre aux urnes et ce complot est facilement constatable non seulement dans les médias malintentionnés mais aussi dans les déclarations des politiciens des pays hostiles à l'Iran».

L'Ayatollah Khamenei a appelé les Iraniens à participer de façon massive et enthousiaste aux élections sans faire attention aux campagnes d'intoxication des ennemis. Il a également affirmé que la présence massive des Iraniens aux élections déjouera les complots des malveillants et des ennemis de la République Islamique d'Iran. Le Guide suprême a souligné que la nation Iranienne se moquait des déclarations des hommes d'états Américains qui ont parlé « d'illégalité » dans les élections iraniennes.

« Leurs opinions n'ont jamais eu d'importance pour la nation iranienne qui a fait et fera toujours son choix en fonction de son propre discernement, de ses besoins et des intérêts du pays », a fait remarquer le Leader de la Révolution islamique qui a affirmé que personne, même les membres les plus proches de sa famille, n'était au courant du candidat qu'il avait inscrit sur son bulletin de vote.

Mohammad Nasser Haghighat, responsable du Bureau des médias étrangers du ministère iranien de la Culture et de l'Orientation islamique, a annoncé que 421 journalistes de 39 pays travaillant pour 193 agences étrangères couvriront la 11ème présidentielle iranienne.

Le scrutin a commencé dans tout le pays à 08:00 heures, heure locale, le vendredi 14 juin 2013, et durera jusqu'à 18 heures, l'heure de fermeture des bureaux de vote pourra être prolongé si nécessaire. Le comptage des bulletins débutera à 24h00 et le résultat final sera annoncé dans les 24 heures suivantes.

La campagne électorale avait débuté le 22 mai 2013, quand le Conseil des Gardiens de la Constitution a publié la liste des 8 candidats qualifiés dont il ne reste que 6 candidats après le désistement de deux d'entre eux. Les candidats qualifiés représentaient un large éventail de courants politiques, allant des conservateurs aux réformateurs.

L'actuel maire de Téhéran, Mohammad Baqer Qalibaf, l'ancien ministre iranien des Affaires étrangères et actuel Haut conseiller pour les affaires internationales Ali Akbar Velayati, l'actuel secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale (CSSN) et négociateur nucléaire en chef Saïd Jalili, l'ancien secrétaire du CSSN et ancien négociateur sur la question nucléaire Hassan Rouhani, l'ancien ministre du pétrole et des télécommunications Seyed Mohammad Qarazi, et l'ancien commandant du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGIR) et actuel secrétaire du Conseil de discernement Mohsen Rezaï sont les candidats qui participent à cette éléction.

Tous les Iraniens de plus de 18 ans sont autorisés à voter.

 
< Précédent   Suivant >

^