Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Discours du Guide suprême à l'Université "Imam Hossein (AS)" Version imprimable
27/05/2013

Ce qui suit est le texte intégral du discours prononcé le 27 mai 2013 par l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la Révolution islamique, lors d'une réunion à l'académie militaire de l'Université "Imam Hossein (AS)" à l'occasion de la cérémonie de remise des diplômes aux cadets.

Au nom d'Allah, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux

Tout d'abord, je tiens à féliciter les chers jeunes qui font leur entrée dans la glorieuse arène de la défense de la Révolution, tant les chers diplômés qui ont aujourd'hui obtenu leurs diplômes que ceux d'entre vous qui ont reçu leurs grades et commencent leur formation. Aujourd'hui, comme toujours, notre rencontre avec vous, chers jeunes officiers en poste dans ce glorieux combat, a été très agréable. Il y a eu un certain nombre d'innovations dans l'organisation du défilé et la façon dont les programmes de parade ont été exécutés, qui sont très appréciables et dignes de louange.

Cette université est très différente des autres universités. L'acquisition de connaissances, la croissance intellectuelle et le développement de la personnalité sont les principaux objectifs de l'ensemble de nos universités et de nos centres de formation mais dans cette université, il est aussi question de la défense de la Révolution. Tout le peuple d'Iran bien sûr, se sent responsable de la protection de la Révolution, tant les responsables que les gens à différents niveaux, mais la particularité du Corps des Gardiens de la révolution islamique est que cette mission est la raison même de son existence.

Dans l'enthousiasme de la jeunesse et avec l'épanouissement de vos talents, chers jeunes, vous vous préparez à protéger la Révolution islamique durant vos misions et sans aucun doute, tout au long de votre vie, comme l'ont fait vos prédécesseurs dans le Corps des Gardiens de la Révolution qui avant vous, ont accompli cette tâche dans des combats très difficiles. Aujourd'hui, l'une des caractéristiques positive est que la génération précédente des soldats du Corps des Gardiens de la Révolution qui ont participé à la Défense Sacrée et aux activités révolutionnaires du début de la Révolution, et ont combattu avec leur corps, leur cœur et leur vie, accueillent la jeunesse d'aujourd'hui qui prend en main la protection de la Révolution, et lui en confient le drapeau. Dans notre réunion symbolique d'aujourd'hui, les âmes pures de ceux qui ont atteint le haut rang de martyrs de la Défense sacrée, pendant et après la Guerre imposée, étaient présentes lors de l'échange symbolique de ce drapeau. Les invalides de guerre qui ont sacrifié leur santé, leur jeunesse et leurs corps dans la voie de Dieu, et ont subi l'épreuve difficile mais réussie du handicap, étaient aussi présents parmi vous. Des hommes qui étaient jeunes comme vous à l'époque, ont pris part à votre rassemblement la barbe blanchie et avec des années d'expérience. C'est une scène très importante et instructive pour vous, chers jeunes, qui envisagez maintenant de protéger votre Révolution.

Notre Révolution a changé l'Histoire de ce pays. Les despotes et les oppresseurs de l'Histoire avaient imposé un mouvement déviant à notre nation pendant de nombreux siècles. En plus d'être despotiques et totalitaires, ils avaient aussi détruit la dignité du pays face aux ennemis au cours des décennies qui ont précédé la Révolution. Cette Révolution est venue sauver notre pays et notre nation de ce tourbillon dévastateur. Nous avons réussi à prendre le droit chemin qui peut nous aider à atteindre notre objectif. Mais quand ? Combien de temps cela prendra-t-il ? Quel genre d'efforts devons-nous faire ? Cela dépend de la façon dont nous, vous et moi, sommes diligents et sérieux, et du chemin que nous prendrons. Cela dépend de notre détermination. La Révolution a donné à cette grande nation historique mais opprimée, la possibilité de s'engager dans cette voie.

Vous qui voulez protéger cette Révolution, devez la connaître de manière appropriée. L'une de vos tâches importantes, chers jeunes, consiste à acquérir une compréhension profonde des principes théoriques de la Révolution. Nous avons vu un certain nombre de gens entrer dans l'arène, poussés par leurs émotions, mais sans bases théoriques solides qui ont flanché au premier vent. Ceux qui ont une profonde compréhension des principes théoriques de la Révolution peuvent rester fermes dans ce mouvement et dans cette voie. Le Commandeur des Croyants, Imam Ali (AS) a dit : « Le croyant est comme une montagne solide que les vents ne déplacent pas » [Nahjul Balaghah sermon 11].

Aucun tourbillon et aucune tempête ne peut changer la trajectoire de ces gens de foi et bien informés sur les principes théoriques de la Révolution. C'est une des tâches que vous devez accomplir avant tout.

Après cela, vous devez connaître l'aspect historique c'est-à-dire la réalisation des principes théoriques de la Révolution au cours de ces années. Vous devez connaître l'Histoire de la Révolution. Cette Révolution n'est pas un slogan comme beaucoup d'autres slogans populaires dans le monde. Elle englobe un vaste champ d'expérience et d'action. Cette Révolution a été testée. La justesse de ses slogans a été prouvée dans la pratique. Quand notre cher Imam Khomeiny nous a appris à compter sur Dieu, à être optimiste et à faire des efforts, et quand il nous a présenté les méthodes pour sortir victorieux, nous avons vu que cela était vrai comme cela s'était produit au début de l'islam. Le Commandeur des Croyants (paix et salutations soient sur lui) dit dans le Nahjul Balaghah : «Quand Allah a vu notre sincérité, Il a détruit notre ennemi et nous a octroyé la victoire.» [Nahjul Balaghah, Sermon 56].

Nos gens ont fait preuve de sincérité. Ils se sont mis à l'œuvre et ces principes théoriques, ces idées et ces pensées se sont réalisées. Regardez l'Histoire de la Révolution pour vous en rendre compte.

Pourquoi les médias étrangers tentent-ils d'exagérer ainsi quelques points faibles et banals, tant à notre avis qu'à l'avis des autres, et de les montrer dix fois plus grand qu'ils ne sont ? C'est parce qu'ils veulent nous faire oublier cet arrière-plan historique. Ils veulent que nous oubliions que nos principes théoriques ont été réalisés et prouvés dans le domaine pratique. Vous pouvez y parvenir en étudiant de l'Histoire de la Révolution. C'est la raison pour laquelle je vous recommande de lire les mémoires de nos soldats de la Défense Sacrée et leurs souvenirs de l'opération militaire « Beyt-ul Moqaddas » et de la libération de la ville de Khorramchahr. Vous devez voir qui étaient ces gens, ce qu'ils ont fait et comment ils l'ont fait. Cela est nécessaire. A cette époque, Allah le Très-Haut, a battu notre ennemi et nous a rendus victorieux.

Après cela, nous devons nous former afin de devenir des êtres humains justes. Tout le monde doit s'attacher à cette formation morale. Je dois le faire et vous devez également le faire. Bien sûr, cela est plus facile pour vous que pour moi car vous êtes jeunes, préparés et éclairés, et vos cœurs sont purs. Vous pouvez facilement entrer dans le moule recommandé par l'Islam et le Coran. C'est une de vos responsabilités. Bien sûr, cette responsabilité incombe également aux enseignants, aux gestionnaires, aux responsables de cette université, à l'ensemble du Corps des Gardiens de la Révolution islamique (Sépah) et à chaque organisme dans lequel notre chère jeunesse est engagée. Ces choses sont nécessaires et si par la permission et la grâce d'Allah, elles sont accomplies, et elles le seront assurément, l'avenir sera comme nous l'avons toujours dit, c'est-à-dire rassurant et sur.

Depuis le premier jour, chaque étape de la Révolution a été l'annonce d'une nouvelle étape. Ceci est très important. Nous n'avons jamais été dans l'impasse ni découragés ou déçus. Il existait toujours une solution. Parfois, nous n'avons pas fait assez d'efforts. Nous avons fait preuve de paresse et n'avons pas avancé dans certains cas. Cependant, notre parcours n'a jamais été bloqué ou dans l'impasse. Chacune de nos étapes a signalé de manière prometteuse, une autre étape et c'est encore le cas aujourd'hui.

Je tiens à vous dire, mes chers enfants, que la prochaine étape pour la nation iranienne dans quelques jours, c'est-à-dire les élections, est une étape qui annonce de manière prometteuse, de futures étapes. Nous ne savons pas qui sera le Président ni vers lequel des candidats Allah le Très-Haut, mènera les cœurs mais nous savons que la participation du peuple au scrutin qui est le signe de la détermination de la nation iranienne dans le mouvement vers ses idéaux, va certainement se traduire par d'autres réalisations dans le futur. Elle garantira l'immunité, la dignité et le prestige international de notre pays, rendra vos amis heureux et découragera vos ennemis, frustrés et malheureux.

Nous avons devant nous des élections qui se tiendront dans quelques semaines. Depuis longtemps, ils [les ennemis] essayent de décourager les gens au sujet des élections. Leurs efforts se sont intensifiés récemment. Pourquoi ? Parce que si les gens sont enthousiastes et engagés comme ils l'ont toujours été, par la grâce d'Allah, cette fois encore, cela coûtera cher aux ennemis.

Ils donnent leur avis sur nos élections. Qui sont ces gens qui se permettent d'exprimer leurs opinions ? Ils sont ceux pour qui la prison de Guantanamo est une source de honte, dont les drones survolent les pauvres villages du Pakistan et d'Afghanistan, qui mènent des guerres dans cette région sensible, pour qui l'occupation de deux pays musulmans est une honte comme leur soutien inconditionnel au régime des criminels sionistes. Mais ils ne comprennent pas ces choses et se permettent de critiquer la digne et honorable République islamique. Ce n'est la peine de répondre à ces critiques qui ne méritent pas du tout l'attention de la nation iranienne et des glorieux représentants de cette nation. Leurs déclarations par contre, sont une leçon pour tous les peuples, car elles montrent l'importance de ces élections. Ces déclarations ne sont pas nouvelles. Voilà plus de trente ans qu'à chaque élection, la même chose se répète. Ils cherchent à provoquer des troubles, font des efforts et reçoivent toujours la même gifle. De la part de qui ? De la part de notre grande nation. Par la grâce d'Allah, cette fois encore, ils recevront une autre gifle.

Nous devons nous organiser et voir ce que nous envisageons de faire. Les gens doivent examiner les déclarations des honorables candidats qui se sont présentés. Nous le ferons aussi. Nous devons décider et voir qui peut faire davantage d'efforts pour la Révolution, le pays, l'avenir et la dignité nationale, et trouver les meilleures solutions pour résoudre les problèmes, mettre en place une résistance forte et digne, contre le camp des ennemis et faire de la République islamique un modèle pour les nations défavorisées dans le monde.

Il est possible que les décisions soient différentes d'une personne à l'autre. Il n'y a rien de mal à cela. Tous les gens ont le droit de préférer l'un ou l'autre des candidats mais cela ne doit être une source de conflit. Il y a certaines mesures appropriées et juridiques pour les élections et pour le choix de la personne qui occupera le poste de direction le plus élevé dans le pays, qui est un poste délicat et important. Il n'y a rien de mal à ce que vous préfériez un candidat et votiez pour lui, ni pour moi de préférer un autre candidat et de voter pour lui. Après tout, c'est une question de majorité et de minorité. Il existe certaines règles et règlements, et nous agirons en leur fonction. Les gens ne doivent pas être irrités par ces différences de goût. Les honorables candidats doivent eux-mêmes, respecter ce principe, faire avancer les choses avec courage, enthousiasme et responsabilité, mais doivent éviter de causer des troubles et de créer un sentiment de haine. La qualité des élections exige un contexte marqué par l'enthousiasme, le dynamisme et de vives discussions, sans stagnation, mutisme et inaction. Cependant il ne faut pas que cela conduise à des rancunes éventuelles. C'est un point qui doit être observé par les candidats.

Si les candidats font preuve de gaspillage et d'extravagances dans leurs dépenses publicitaires et leur campagne électorale, cela peut nous avertir de ce qui se passera plus tard. Un candidat qui utilise les fonds publics ou l'argent peut-être illicite d'autres personnes, ne sera pas en mesure de gagner la confiance du peuple. Ces choses doivent être l'objet d'une attention particulière.

Dans les campagnes électorales et les slogans électoraux, l'important est que les candidats avancent selon les positions dignes, appropriées et précises de la Révolution et de la République islamique. Nous devons prendre soin de ne pas donner un signe encourageant aux ennemis à l'étranger ou à certaines personnes à l'intérieur du pays. L'ennemi de toute façon, fait son travail. Il se livre à des calomnies contre un individu ou des individus et pire encore, contre la Révolution, la République islamique et les élections. Bien entendu, il y a malheureusement à l'intérieur du pays, des gens qui écrivent et répètent ce que disent les ennemis afin de décourager le peuple. Les gens ne doivent pas y prêter attention. L'avenir de notre nation est un avenir brillant. L'avenir de notre Révolution est un avenir digne. Par la grâce d'Allah, l'avenir de notre pays et de notre nation sera un modèle pour le monde entier.

Je demande à Allah le Très-Haut, de vous aider, chers jeunes engagés dans ce combat et la défense de la Révolution, jeunes membres du Bassidj, jeunes actifs dans nos forces armées ou qui poursuivent leurs études dans les centres d'éducation, à devenir des pionniers et des moteurs sur ce brillant chemin. J'espère que les âmes pures de nos martyrs et l'âme de notre magnanime imam Khomeiny seront satisfaites de nous et que nous bénéficierons tous des prières de l'Imam du Temps (que nos âmes soient sacrifiées à sa cause).

Que les salutations soient sur vous et que la miséricorde d'Allah et Ses bénédictions vous accompagnent !

 
< Précédent   Suivant >

^