Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Les exigences de «l'économie de résistance » Version imprimable
09/06/2013

« La question de l'économie est la question principale du pays », a souligné le Guide suprême dans son discours prononcé à l'occasion du 24ème anniversaire du décès de l'Imam Khomeiny. De même, lors d'une audience accordée aux ouvriers, énumérant les critères du candidat le plus qualifié pour la présidence, Son Eminence a déclaré qu'en matière économique, le futur président doit avoir des programmes basés sur l'économie de résistance. Ce qui suit contient un ensemble des « exigences de l'économie de résistance », soulignées par l'Ayatollah Khamenei dans ses propos tenus durant cette dernière année:

A : À moyen et long terme : la réforme du système économique du pays

A1 : s'appuyer sur le peuple

«L'économie de résistance » a ses propres exigences et ses propres piliers. L'une des exigences est la nécessité de s'appuyer sur le peuple. Il est nécessaire de trouver un moyen pour renforcer le secteur privé. Cela peut être fait par le biais de nos banques ou l'adoption de lois et de règlements nécessaires. Faites tout ce qui est nécessaire pour activer le secteur privé. [1]

A2 : L'économie doit être résistante

Nous devons tous faire des efforts pour la stabilité, le renforcement et la protection du pays face aux ennemis. C'est une des exigences de «l'économie de résistance » que j'ai mise en relief. Dans une économie de résistance, un pilier fondamental est la résistance de l'économie. L'économie doit être résistante. Elle doit être capable de résister aux complots des ennemis. [2]

A3 : Une économie basée sur le savoir

Les sociétés basées sur le savoir constituent un des facteurs qui peuvent renforcer notre économie de résistance. Ces sociétés sont une des meilleures manifestations d'une économie de résistance et constituent un des éléments les plus efficaces d'une telle économie. [3]

A4 : La diminution de la dépendance au pétrole

Diminuer notre dépendance au pétrole est une autre exigence de l'économie de résistance. Cette dépendance est un héritage maléfique qui nous a été transmis il y a cent ans. Si nous parvenons à faire usage de toutes les opportunités qui existent aujourd'hui pour remplacer le pétrole par d'autres activités économiques lucratives, nous aurons accompli le mouvement le plus important en ce qui concerne notre économie. Aujourd'hui, les industries et les entreprises productives de revenus, fondées sur la science et le développement technologique, peuvent combler cette lacune dans une large mesure. [4]

A5 : la définition académique et universitaire de l'idée de « l'économie de résistance »

Ce à quoi nous avions déjà pensé, c'était « l'économie de résistance » .... C'est une idée et une exigence commune. En tant qu'étudiants, professeurs et économistes, vous devriez définir l'idée de l'économie de résistance avec un langage académique et en délimiter les cadres de façon à ce que le résultat soit une économie qui peut, même dans les conditions de pressions, de sanctions, d'hostilités et de fortes animosités, assurer le développement et la croissance du pays. [5]

 

B : À court terme : les plans et les programmes de gestion

B1 : Soutenir la production nationale

Un autre pilier de l'économie de la résistance est le soutien à la production nationale, industrielle et agricole... Activez les petites et moyennes entreprises. Heureusement, nos grands centres économiques sont déjà actifs, fonctionnent bien et produisent de bons rendements. Leur travail crée de bonnes possibilités d'emploi. C'est le cas dans la plupart de nos grandes unités économiques. Notre production de ciment, d'acier et d'autres produits, est bonne mais vous devez également penser à nos petites et moyennes entreprises. Ces choses sont très importantes et ont une influence directe sur la vie quotidienne de la population. [6]

B2 : Gérer les réserves en devises étrangères

Il est absolument nécessaire de gérer les réserves en devises étrangères de manière appropriée. On a aussi mentionné la question de la monnaie de base à cette réunion qui est un autre domaine où le gouvernement fait des déclarations contradictoires. Un jour, les déclarations d'un responsable ont été citées dans nos journaux et contredites quelques jours plus tard, par un autre représentant du gouvernement. Ne laissez pas ces choses arriver. Il est nécessaire de prendre une décision ferme et de s'y tenir. Dans tous les cas, la gestion des réserves de devises étrangères est une nécessité et doit être faite dans la plus grande précision. [7]

B3 : Gérer la consommation

La gestion de la consommation, c'est-à-dire une consommation modérée et sans gaspillage, est un des piliers de l'économie de résistance. Nos organisations gouvernementales et privées ainsi que nos compatriotes et leurs familles doivent prêter attention à cette question. C'est un exemple de djihad. Aujourd'hui, une consommation modérée et le rejet du gaspillage sont sans aucun doute, des exemples de djihads contre l'ennemi. On peut même prétendre que cet acte aura la même récompense que le djihad dans la voie de Dieu. [8]

B4 : Tirer le meilleur parti du temps, des ressources et des installations disponibles

Il faut tirer le meilleur parti du temps, des ressources et des installations disponibles. Il faut tirer le meilleur parti du temps disponible. Heureusement, les projets qui d'habitude, exigeaient de nombreuses années pour être accomplis, sont actuellement achevés par certaines sociétés en moins de deux ans et en dix-huit mois, par exemple. Il est nécessaire de renforcer cela dans le pays. [9]

B5 : Avancer en fonction de plans

Il est indispensable d'avancer en fonction de plans et de programmes. Des décisions brusques et des changements continus dans les réglementations sont des attitudes qui nuisent à l'économie de résistance ainsi qu'à la résistance nationale. Le pouvoir exécutif et le Majlis doivent tous deux, prêter attention à ce point et ne pas laisser nos politiques économiques être en proie à des changements inutiles. [10]

*********************************************************
[1] 23 août 2012.
[2] 21 mars 2013.
[3] 29 juillet 2012.
[4] 24 juillet 2012.
[5] 6 août 2012.
[6] 23 août 2012.
[7] 23 août 2012.
[8] 24 juillet 2012.
[9] 24 juillet 2012.
[10] 24 juillet 2012.

 
< Précédent   Suivant >

^