Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Guide suprême : « Faute d'une bonne gestion, la situation est devenue tragique en Égypte» Version imprimable
28/07/2013

« Faute d'une bonne gestion, la situation est devenue tragique en Égypte», a dit l'Ayatollah Khamenei, Guide suprême de la révolution islamique lors d'une audience accordée aux étudiants dans l'après-midi du dimanche 28 juillet 2013. Le Guide Suprême a d'ailleurs estimé que la réalisation d'une société juste, avancée et spirituelle, était la priorité du régime islamique et souligné : « Une société juste est une société où les responsables et les gens se comportent avec justice les uns envers les autres. »

Au début de cette réunion qui a commencé à 17 heures locales, à laquelle participaient un millier d'étudiants des universités et des centres d'enseignement supérieur iraniens, douze étudiants représentants les différentes associations estudiantines, ont exprimé leurs points de vue sur différentes questions scientifiques, universitaires, culturelles, sociales, économiques et politiques.

En réponse à un étudiant qui avait demandé au Guide de définir la « modération », le Guide Suprême de la Révolution Islamique a souligné : « Le Président élu qui a lancé ce slogan, en donnera sans doute la définition.»

Faisant allusion aux propos d'un autre étudiant sur l'attitude à avoir envers le Président élu, l'Ayatollah Khamenei a indiqué : « Comme cela a été le cas dans tous les gouvernements, il faut le soutenir et l'aider. Certains disent qu'ils aideront le gouvernement s'il agit de telle manière et le critiqueront s'il agit autrement. Je ne suis pas contre la critique mais il y a une différence entre critiquer et chercher la petite bête. De toutes façons, il faut lui donner le temps de travailler et d'agir, pour ensuite évaluer ses performances.»

Estimant que le pouvoir exécutif avait vraiment une tâche difficile à remplir, l'Ayatollah Khamenei a souligné: « Personne ne peut prétendre être parfait, par conséquent, il ne faut pas trop demander ni attendre du futur gouvernement des choses qui dépassent ses compétences.»

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a évoqué la nécessité de prendre en considération les problèmes et les réalités du pays, ajoutant : « Les personnalités politiques et universitaires doivent s'unir pour faire avancer les choses avec l'aide de Dieu.»
Mettant l'accent sur la nécessité d'éviter que les divergences de points de vue se transforment en hostilités, le Leader de la Révolution a indiqué : « Je vous demande, chers étudiants, de ne pas permettre que les différends aux niveaux de l'analyse, de la compréhension et de l'interprétation, cèdent la place à la haine et à l'hostilité.»

Le Guide suprême de la révolution islamique a rappelé le complot séditieux postélectoral d'il y a quatre ans ajoutant que l'étude de ces incidents amers a montré que le principal problème était qu'un groupe avait enfreint la loi et porté atteinte au cher Iran.

Le leader de la Révolution islamique a demandé pour quelle raison leurs soupçons sur des fraudes électorales lors des présidentielles il y a quatre ans, les avaient poussés à créer des troubles dans les rues.

Faisant allusion à la position d'un étudiant sur la nécessité de contrôler toutes les organisations et branches du gouvernement comme le parlement, le pouvoir judiciaire et la Radiotélévision nationale, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a répondu : « La manière de contrôler le parlement et le pouvoir judiciaire est importante et les étudiants peuvent présenter leurs positions à ce propos et proposer des moyens appropriés.»

En réponse à la question posée par un étudiant sur les idéaux de la Révolution, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a défini les idéaux de la révolution et établi une relation entre ces derniers et les réalités de la société, et souligné : « Il faut prendre au sérieux le rôle de la jeunesse dans la réalisation des idéaux de la Révolution, parce que je suis convaincu que les jeunes sont capables de résoudre les problèmes. Le régime islamique a un ensemble d'idéaux qu'il faut essayer de réaliser mais qui sont de différentes natures.»

Son Éminence a estimé que la réalisation d'une société fondée sur la justice, le progrès et la spiritualité était un des premiers idéaux du régime islamique soulignant : «Une société juste est une société où les responsables et les gens se comportent avec justice les uns envers les autres, une telle société doit être avancée aux niveaux scientifique, politique, culturel et spirituel. Cet idéal est accessible et jusqu'à présent, de grands progrès ont été effectués dans ce sens. Une telle société servira d'exemple pour les pays islamiques et non islamiques.»

Évoquant les autres idéaux importants du régime islamique, l'Ayatollah Khamenei a indiqué : «L'économie de résistance, la santé, une industrie, une agriculture et un commerce prospères, une science avancée et des progrès culturels et politiques dans le monde, sont les idéaux réalisables du régime islamique.»

En ce qui concerne le lien entre les idéaux et les réalités, l'Ayatollah Khamenei a ajouté : « Les embargos représentent une réalité et de l'autre côté, le progrès économique est un des idéaux de la Révolution. La question est de savoir comment ce progrès économique est possible étant donné la réalité des embargos.»

L'Ayatollah Khamenei a qualifié « d'illusion » un idéal qui ne tient pas compte des réalités. « Il ne faut en aucun cas, renoncer à l'idéal qu'on s'est fixé et aux douces victoires. Les difficultés ne doivent pas conduire à renoncer à ses idéaux car un idéalisme approprié et fondé sur les réalités, ne connaitra pas d'impasse », a fait remarquer le Guide suprême de la Révolution islamique.

Présentant la suggestion de choses irréelles comme une méthode généralement employée dans la guerre psychologique, il a souligné : « L'une des fonctions de la perspicacité est de voir la réalité telle qu'elle est et sans faire d'erreurs. L'épopée économique est une des questions importantes et les étudiants peuvent apporter une grande aide au progrès du pays en examinant de manière profonde ses limites et ses stratégies.»

Ailleurs dans son discours, invitant les étudiants à examiner l'éveil islamique et ses problèmes dans les pays de la région, l'Ayatollah Khamenei a souligné : « L'éveil islamique est un phénomène très important qui ne sera pas anéanti par l'opposition de l'arrogance.»

Évoquant les événements qui se déroulent dans certains pays de la région, il a ajouté : « Ces événements montrent que l'éveil islamique a ses racines dans ces pays, cependant faute d'une bonne gestion, la situation est devenue très tragique aujourd'hui dans ce grand pays qu'est l'Égypte.»

Le leader de la Révolution islamique a ajouté que les organisations estudiantines serviront le pays et la nation grâce à la tenue de discussions profondes sur l'éveil islamique, le front hostile de l'Arrogance mondial envers ce phénomène, les erreurs qui ont été faites dans les pays de la région et la comparaison avec l'établissement du régime islamique en Iran.

« Un regard réaliste sur la situation dans la région montrera que certains événements renforcent le régime islamique et montrent la profondeur de la stratégie de la République islamique d'Iran », a-t-il souligné.

Le Guide suprême a déclaré que le but des remarques franches du fondateur de la République islamique d'Iran, l'Imam Khomeiny (que son âme repose en paix), sur les noyaux révolutionnaires à l'étranger, était la formation de cette profondeur stratégique à laquelle l'Arrogance mondiale tente actuellement en vain, de faire face.

L'Ayatollah Khamenei a évoqué les efforts des ennemis de l'Islam pour semer la discorde entre chiites et sunnites, et a souligné que les ennemis ont fait des chiites la cible de leurs attaques croyant que ces derniers constituaient la base de la République islamique mais qu'ils ignoraient que dans de nombreux pays, les frères sunnites défendent la République islamique avec encore plus d'enthousiasme.

 
< Précédent   Suivant >

^