Skip to content

Galerie

Photo
Audio

Perspectives

Imam Khomeiny

Biographie
Audience accordée aux professeurs et chercheurs des universités iraniennes Version imprimable
06/08/2013

Lors d'une audience accordée à des centaines de professeurs et des membres des corps enseignants et chercheurs actifs dans les universités iraniennes, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a affirmé : « La première priorité de l'ordre islamique, c'est de suivre le modèle iranien islamique du progrès, modèle indépendant qui prend source des orientations de l'Islam et qui correspond aux besoins et aux traditions iraniens. »

Au début de cette réunion, 9 professeurs ont exprimé leurs points de vue et fait leurs propositions, critiques, et exprimé leurs points de vue sur les différents sujets notamment ceux liés aux recherches scientifiques et universitaires. Ensuite l'Ayatollah Khamenei a mis l'accent sur la nécessité des effets continus en vue d'accélérer les progrès scientifiques dans le pays.

« Le progrès scientifique, a-t-il dit, permet la souveraineté économique et politique de l'Iran et assurer la grandeur du peuple iranien auprès de la communauté internationale. Pour accéder à cet objectif, nous avons besoin de renforcer le discours les progrès scientifiques dans les universités. »

Présentant l'organisation des réunions avec la participation des professeurs comme un acte symbolique pour montrer l'importance de la science et des professeurs, l'Ayatollah Khamenei a ajouté : « Le second objectif de l'organisation de telles réunions, c'est d'entendre les différents points de vue des professeurs sur les questions liées aux universités, à la science et aux problèmes du pays. »

Précisant que les points de vue variés des professeurs sont édifiants et dignes d'intérêt, il a évoqué les progrès scientifiques du pays avant d'ajouter : « Depuis une douzaine d'année, un mouvement scientifique est lancé dans le pays qui ne cesse de s'accélérer. »

L'Ayatollah Khamenei a qualifié ce mouvement scientifique de très important et d'indispensable pour le pays et la République islamique d'Iran, ajoutant : « Même les centres prestigieux des informations scientifiques dans le monde ont avoué ce progrès scientifique en dépit de certains points de vue négatifs à l'égard de la République islamique. »

Faisant allusion à certains bilans présentés par les centres scientifiques internationaux, il a indiqué : « Selon certains bilans, la croissance scientifique de l'Iran a été 16 fois plus que la période précédant ces 12 dernières années et que le progrès scientifique de l'Iran est 13 fois plus que la moyenne mondiale. »

Le Guide Suprême de la Révolution Islamique a ajouté : « Les centres d'informations scientifiques soulignent que si cette croissance se poursuit, dans 5 ans, l'Iran s'attribuera le 4e rang du monde au niveau scientifique. »

Présentant la croissance considérable du nombre des travaux scientifiques des chercheurs iraniens, comme un indice du progrès scientifique dans le pays, l'Ayatollah Khamenei a précisé : « Tous ces cas font état des efforts précieux menés dans le pays et il est nécessaire de maintenir ce processus et de le renforcer. »

S'adressant aux universitaires iraniens, il a ajouté : « Ne permettez pas que ce processus s'arrête. Rien ne doit entraver le progrès scientifique dans les universités. »

Faisant allusion à l'importance de la science en Islam, l'Ayatollah Khamenei a souligné : « L'accent mis sur les efforts menés dans le sens du progrès ne vient pas seulement de l'importance accordée par l'Islam à la science et au savant, mais le fait est que la science peut assurer la souveraineté du pays. »

Présentant la grandeur économique et politique et la souveraineté nationale au niveau international comme les vraies conséquences du progrès scientifique, le Guide Suprême de la Révolution Islamique a ajouté : « Toutes ces réalités prouvent que le mouvement scientifique en Iran ne doit absolument pas ralentir. »

L'Ayatollah Khamenei a présenté l'Islam et la Révolution islamique comme deux facteurs du progrès dans le pays, soulignant : « En absence de la révolution islamique, les puissances arrogantes ne permettraient pas qu'un pays convoité, comme l'Iran, atteint le progrès et l'indépendance scientifique. »

Dans la dernière partie de ses propos, l'Ayatollah Khamenei a mis l'accent sur la nécessité de rester sensible sur le persan.
Faisant allusion à ce que le persan peut être utilisé dans les différentes sciences, il a fait remarquer : « Il est nécessaire de profiter des progrès scientifiques pour favoriser le développement du persan dans le monde. »

« Nous entendons par le progrès, a-t-il dit, le progrès sur la base du modèle iranien et islamique, parce que les modèles occidentaux s'appuient sur l'exploitation et le colonialisme, sans pouvoir créer une société équilibrée, loin de la misère, de la discrimination et de la corruption morale. »

L'Ayatollah Khamenei a souligné : « La première priorité de l'ordre islamique, c'est de suivre le modèle iranien islamique du progrès, modèle indépendant qui prend source des orientations de l'Islam et qui correspond aux besoins et aux traditions iraniens. »

 
< Précédent   Suivant >

^